A Thief's End par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Aventure / Famille

3 Le secret de la croix de St-Dismas…

Catégorie: G , 2944 mots
0 commentaire(s)

J'ai coupé mon chapitre en deux, je me suis dit que ça serais moins long à lire pour vous, et je mets un peu moins de temps à corriger. J'espère que se chapitre vous plaira ^^. Bonne Lecture.

Musique Ambiance : https://www.youtube.com/watch?v=tbYvOs922Og


Le secret de la croix de St-Dismas…


La voiture de Sullivan finit par s’arrêter sur le parking de leur hôtel, enfin, plus ou moins en sécurité. Kassandra ouvra les yeux lentement, elle s’était apparemment endormie. Son oncle avait ouvert la portière de son côté. Sam jeta un regard sur le bras blessé de la jeune fille avant de sortir à son tour. Kassandra sortit par la portière déjà ouverte. Ses pieds nues touche le goudron, ce qui était une sensation désagréable? Elle avait juste hâte de rentrer dans l’hôtel pour regagner sa chambre. Dans le couloir son oncle l’interpella.

•        Merde, tu es blessée… Et pieds nues… dit-il, inquiet.

•        C'est juste une égratignure, Répondit-t-elle en touchant son bras.

J’ai dû perdre mes talons dans la mêlée.

•        T'es sûr que ça va? insista-t-il 

•        Oui, oui. J’ai juste besoin d’une douche et de me changer pour porter autre chose qu’une robe déchirée.

Elle passa devant son oncle et Sullivan et attrapa, au passage, la croix de St-Dismas que Samuel tenait dans ces mains, comme garantie qu'ils ne fasse rien sans elle, le temps qu’elle prenne une douche et se change. L’homme se mit à rouspéter en lui ordonnant de lui rendre la croix, mais elle lui ferma la porte de sa chambre au nez avant de tourner la clé. Elle posa la croix sur la table de sa chambre et, tout en se dirigeant dans la salle de bain, elle se débarrassa de sa robe et défit sa coiffure. Une fois sous l’eau, elle repensa à ce qu'il s’était passé pendant cette soirée… Pendant ce temps, dans la chambre de son oncle, les trois hommes étaient assit autour d’une table ronde à boire du whisky. Samuel était contrarié que la gamine lui ai piqué la croix, son frère lui répondit sur un ton blagueur qu'il avait bien passé 15 ans en taule pour une croix similaire alors il pouvait bien attendre 10 minutes de plus. Sullivan leva son verre à la vanne et à la tête dépitée de Samuel. Puis le silence retomba dans la pièce. Nathan but son verre d’une traite et regarda son frère droit dans les yeux.

•        Qu’est ce qu'il y a? lui demanda Sam.

•        Il faut que te dise la vérité sur Kassandra… On n’a pas vraiment eu le temps de te la présenter avec tout ce qu'il s’est passé aujourd’hui.

•        Je t’écoute. Lui répondit Sam, même si il avait déjà une idée de sa réelle identité avec la courte conversation qu'il avait eu ce soir, mais un côté de lui espérait que ça soit faux.

•        Kassandra, Kassandra…. C’est la fille d'Anne, ta fille.

•        J’avais compris, Nate, pas besoin de préciser.

Donc il avait raison, cette gamine était l’enfant qu'il avait conçu avec Anne. Il ne savait pas quoi dire, ni comment réagir. Il n’avait jamais regretté son choix, il avait de très bonne raison d'être partie, du moins, pour lui. C’est ce qu'il avait toujours pensé sauf ce fameux soir, il y a plus de 15 ans où Anne l’avait retrouvé au Panama, avant le drame de la prison. La revoir lui avait fait ressurgir de vieux sentiments et quand il avait posé les yeux sur la photo de Kassandra, à peine âgée de 5 ans, le doute l’avait assaillit. Mais une fois sortit de prison, c’est le trésor d’Avery qu'il avait choisit. Comment renoncer à une chose qui était ton seul but dans la vie et que tu as tout sacrifié pour ce dernier. Il sortit de ses pensées quand la porte de la chambre de Nathan s’ouvra et la jeune fille apparut sur le seuil de la porte. Elle avait encore les cheveux humides qui tombés sur ses épaules dénudées et un bandage sur sa blessure. Elle portait un débardeur et un bas de pyjama avec des têtes de chat noir et dans sa main la croix de St-Dismas. Elle prit une chaise et s’installa à la table ovale en face de son oncle, à gauche son père et à droite, Sully. Elle posa la croix que Sam s’empressa de s’approprier. Il fit dépasser le haut de cette dernière sur le bord de la table et prit le marteau qui était posé juste à coté de son verre.

•        Bon… J’espère que j’irais pas en enfer, dit Samuel avant d'abattre son marteau juste au dessus du crane du pauvre St-Dismas pour ensuite regarder à l’intérieur de celle-ci. Son visage passa de tout sourire à déçu.

•        Chiottes… 

•        Quoi? demanda Nate, perplexe.

•        Elle est vide… Répondit Samuel.

•        Quoi ? Mais! Lui répondit Nate, abasourdie.

Samuel l’interrompit et se mit à rire et secoue la croix vers le bas pour en faire tomber un vieux rouleau jauni avec un cachet en cire rouge orné d'une tête de mort, mais pas n’importe laquelle, celle d'Avery. Elle était reconnaissable entre mille car le crâne était de profil et portait une sorte de bandana et une grosse boucle oreille. 

•        Tiens donc, une tête de mort. C’est bon signe, Rétorqua Sully.

•        C’est l'emblème d'Avery, ajouta Kassandra.

Samuel brisa le cachet et déroula le rouleau. Au centre, on pouvait voir une grosse pierre tombale, au milieu de cette dernière, au centre l’étoile à quatre branche que l'on retrouve souvent sur les boussoles et par-dessus, deux épées croisées. Juste en dessous, une tête de mort de pirate classique et sous celle-ci des chiffres. Un grand cercle entourait la pierre tombale avec une inscription en latin et le reste de la feuille était recouvert de nombreux symboles celtes. Samuel regarda de plus prêt et commença à lire l’inscription à voix haute.

•        Hmm… “Hodie mecum eris in paradiso’’

•        “Aujourd’hui, rejoins-moi au paradis“. Traduisit Kassandra.

•        C’est ce que Jésus a dit à Saint-Dismas sur la croix mais… Il fit une courte pause, puis reprit, et ces chiffres, là? Qu’est ce que vous en pensez? Dit Sam en tournant la feuille.

•        C’est une sorte de code? Ou un numéro de téléphone? Dit Sullivan en blaguant.

•         C’est pourtant évident. Rétorqua Kassandra.

Ce sont des dates, même un enfant aurait compris.

Nathan lui sourit et tira doucement la feuille vers lui pour confirmer les dire de sa nièce. Puis la tourna vers son frère aîné qui avait un air idiot sur le visage et qui semblait ne toujours pas avoir compris.

•        Regarde… 1659.

•        C’est l’année de naissance d’Avery. Répondit Samuel.

•        1699…

•        Laisse-moi deviner, l’année de sa mort? Répond Sully.

•        Oui, d’après la plupart des récits. Mais… ça veut dire qu’on a l’année de sa naissance, l’année de sa mort et … “le paradis“. Dit Samuel.

•        C’est une invitation, pour retrouver la tombe Henry Avery. Répond Kassandra.

Pendant tout le long de la conversation, Nathan avait l’air très pensif. Il dit à voix haute “La cathédrale de St-Dismas en Ecosse“ Il se leva et se dirigea vers son sac pour récupérer un petit carnet marron qu'il ouvra et en sortit une carte qu'il déplia sur la table.

•        Attendez une minute. Je croyais que Rafe passait le secteur peigne fin depuis des lustres!? Demanda le vieil homme.

•        Oui, la Cathédrale. Il fit une pause et montra les symboles Celtes sur la vieille feuille.

On les trouve sur les vieilles tombes Écossaises, il prit la carte et la mit bien en évidence avant de reprendre.

L’agencement des lieux est très inhabituel. Là, c’est la Cathédrale, Dit'il en pointant une zone de la carte avec son doigt, puis il montra une autre zone sur la carte.

Mais le cimetière… Lui, est excentré.

•        Donc le beau gosse flippant concentre ses recherches au mauvais endroit? Répondit Kassandra.

•        Le beau gosse… dit son oncle d’un air dégoûté.

•        Bah, Rafe est loin être désagréable à regarder…

Les trois hommes s’échangèrent des regards surpris et perplexe entre eux, puis la conversation revint sur le sujet origine, avec un Samuel apparemment heureux et impatient de se rendre un Ecosse. Mais Sully intervint en disant que Rafe les attendra là-bas. Nathan, pas inquiets, dit simplement qu'ils gèreront la situation une fois sur place mais Sully insista sur le danger et la menace que Rafe représente, surtout depuis qu'il a l'armée de mercenaire de Nadine Ross à sa botte. Nate soupira et précisa que Rafe n’a pas leur précieux indice et que le plus grand trésor de tous les temps et presque à portée de main. 

•        Je croyais qu’on faisait ça pour sauver mon pè… Samuel? Demanda Kassandra.

•        C’est le cas. Assura Nathan.

Mais on peut faire d’une pierre de coup! Il nous faut ce trésor pour pouvoir sauver Sam.

Affronter un malade qui n’a qu’une seule envie, nous buter, et une armée de mercenaire armée jusqu’au dent contrôlée par une femme toute aussi folle, était un pari risqué, mais elle ne pouvait nier qu’elle aimait le gout du danger et de l’aventure et puis c’était pour sauver son père et puis bordel c’est le trésor d’Avery dont on parle! Le soupire désespéré de Sullivan la sortie de sa pensée.

•        Comment Elena peut- être d’accord avec ça? Demanda Sully, mécontent.

Nathan détourna les yeux, les sourcils froncés et laissa échapper un soupire. Sullivan, de plus en plus contrarié but son verre d’alcool avant de reprends la discussion.

•        Non, t’es pas sérieux, fiston.

•        Ecoute, ce n’est pas aussi simple que tu le crois. Répondit Nathan.

•        Mais...Après tout que vous avez vécu ensemble.

•        Elle ne pourrait jamais comprendre.

•        Tu ferais mieux de lui faire un peu plus confiance.

•        Je ne peux pas lui en parler. Répondit Nathan, désespéré.

•        Attends, si j’ai bien compris, ta femme ne sait pas que t'es ici? Elle sait que t'a un frère qui a une putain de fille!? Dit-elle en colère.

D’après l’expression dévastée de son oncle qui arrivait à peine à soutenir son regard rendait Kassandra furieuse. Pour le reste de la conversation, elle resta silencieuse, mais à l’intérieur, elle bouillonnait et avait comme seule envie d'envoyer les quatre vérités à son oncle. Comment peux on cacher un truc pareil?

Elle en avait marre d’être le secret honteux de Nathan comme celui de son père. Samuel n’avait pas l’air d'avoir envie de rajouter quoi que ce soit au propos de sa fille mais il n’empêche qu'il l'a regardait discrètement avant de revenir sur le sujet initial. 

•        Nathan, il a raison. Les choses ont changé et Rafe est impliqué, je vais… Je peux me débrouiller tout seul. Je t’assure.

•        Te débrouiller tout seul!? Je suis là, je te signale. Dit-elle fâchée

Le silence tomba à nouveaux dans la pièce, elle chercha le regard de son père, espérant qu'il dise quoi que ce soit mais en vain et sans compter que c'était le même cirque du côté de son oncle. S’en était trop pour elle. Kassandra se leva furieusement en faisant tomber sa chaise et sortit de la pièce en claquant la porte.

•        Génial, Il n’y a rien de pire qu’une femme en colère. Dit le vieil homme.

Samuel acquiesça aux propos du vieux. Nathan n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit que son téléphone sonna et il sortit sur la terrasse pour prendre son appel. Sam prit alors la bouteille d'alcool et se resservit un verre. Il proposa à Victor de le resservir mais ce dernier posa sa main sur le dessus de verre pour refuser. Le visage de Sully était fermé et froid. Samuel soupira en fronçant les sourcils.

•        Vas-y, t'a quelque chose sur le cœur… dit Sam, en levant son verre pour boire une gorgée.

•        Ecoute, Sam… Je me rends compte que t’as dû en baver…Pendant toute ces années en prison. Et je suis désolé de ce qui t’est arrivé. Mais c’est pas sa faute. Dit-il en pointant du doigt Nathan en train de téléphoner.

Samuel soupira de façon méprisante et regarde Sully de la même manière. – Je ne l’ai jamais blâmé.

•        Tu te rends compte, t’imagine le temps qu’il lui a fallu pour raccrocher? Rétorqua Sully de manière agressive. 

•        Je ne l’oblige à rien, C’est son choix. En fait, il même fait pour cette vie, Dit Samuel, sur le même ton méprisant.

•        Tu crois vraiment ça? Dit Sully, méfiant.

•        Pourquoi t'es là, Victor? Demanda Sam, agacé par le vieil homme.

•        Ben parce qu’il faut bien quelqu’un pour surveiller ses arrières et celle de la petite. Répondit Sully, satisfait par la tête dépitée de Samuel. Après une pause, il reprit.

Tiens, parlons-en de ta fille, oui ta fille. Elle qui à passée sa soirée à essayer de t'impressionner. Pourquoi t'es aussi indifférent avec elle? Demanda Victor.

•        C’est peut-être la fille d'Anne mais je ne la connais pas. Mais je ne peut pas lui retirer qu’elle a ça dans le sang, comme Nathan et moi. Répondit Sam sur un ton mitigé.

Nathan discutait avec sa femme et lui mentait encore une fois en prétendant que son faux travail allait durer plus longtemps. Il retourna alors dans la pièce en regardant son vieil ami de toujours qui avait l’air très mécontent de son mensonge et se rassit à sa place. Plein d'entrain, il essaya de convaincre Victor de continuer l’aventure, en lui rappelant que Samuel, son cher frère, avait besoin d'eux. Au bout de quelques minutes de conversation, Sully finit par accepter de les suivre, tout en faisant une boutade sur le climat de l’Ecosse en cette période de l’année. 

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?