I will stay determined for you - Fanfiction Frans par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Romance / Shipp

6 Chapitre 5 : Mothers knows best

Catégorie: G , 989 mots
1 commentaire(s)

Toriel avait bien compris et ce depuis longtemps, la nature des sentiments qui liaient Sans et Frisk. À vrai dire, elle n’avait rien contre Sans jusqu’à présent. C’était un très bon ami, près à tout pour son frère, drôle … Mais depuis que Frisk sortait avec lui, elle avait décidé, que finalement, c’était une très mauvaise fréquentation.

Il était fainéant, ne rangeait jamais ses affaires, n’avait pas de travail décent … Non, vraiment, elle ne pouvait pas laisser sa fille chérie dans les mains de ce squelette. Il fallait qu’elle ai une discussion sérieuse avec elle.


L’humaine rentra en sifflotant. Depuis son rendez-vous avec Sans, il y avait déjà un mois de cela, elle était toujours d’excellente humeur et semblait planer sur son petit nuage.

- Bonsoir Maman, je suis rentrée !

- Comment c’est passé ta réunion mon enfant ?

- Très bien merci. C’est fantastique, de plus en plus de personnes sont prêtes à ce battre pour les droits des monstres !

- Fantastique chérie. Écoute, il faut que je te pa…

- Désolée, mais je n’ai pas le temps ! J’ai rendez-vous avec Sans d’ici une demi-heure.

- C’est de justement de ça que je souhaite te parler.

- De ?

- Mon cœur … Tu es amoureuse de Sans n’est-ce-pas ?

La couleur des joues de Frisk s’enflamma d’un seul coup.

- Que …

- Ho Frisk je t’en prie. Ne me dit pas que tu pensais que je ne le savais pas ? On ne voit que ça ! Tu ne parle que de lui, et depuis quelques temps, vous êtes bien plus proches l’un de l’autre qu’autrefois.

Frisk sentit qu’il était temps de dire la vérité à sa mère.

- Écoute Maman … En fait … Je sors avec Sans.

Toriel poussa un profond soupir.

- Je m’en doutais … Écoute Frisk … Je sais que tu tiens beaucoup à Sans mais il faut que tu saches que pour les monstres, l’amour est quelque-chose de tout à fait différent. Et une histoire entre un monstre et un humain … Jamais cela ne pourra marcher.

- Qu’est-ce-que tu en sais ? s’énerva Frisk

- Ho ma chérie, je ne veux pas que tu aies le cœur brisé voilà tout ! Tu es encore trop, bien trop jeune pour connaître l’amour … Et Sans n’est pas forcément quelqu’un pour toi …

- Vraiment ? Frisk sentait la colère monter doucement.

- Il est certes très sympathique mais … Il est aussi fainéant, peu fiable …

- … Et drôle, et gentil, et il réussit à me rendre heureuse.

- Tu verras bien quand …


Frisk se leva d’un coup.

- Maman … Je t’aime beaucoup tu sais. Mais ce n’est pas parce que tu as eu une histoire difficile avec Asgore que tous les monstres sont pareils ! Excuse moi, mais tu me parle comme si j’avais cinq ans ! Cesse donc de me surprotéger, je suis une adulte et je suis capable de gérer ma vie sentimentale seule, merci. Je suis amoureuse de Sans et il m’a clairement dit qu’il en était de même pour lui. Alors reste en dehors de tout ça.

- Frisk, tu es encore jeune, tu ne …

C'était la phrase de trop.

- Non ! J’en ai assez qu’on me dise ce que je dois faire ! Je suis Frisk Dreemurr, à l’age de seulement 13 ans, j’ai libéré les monstres de l’Underground dont ils étaient prisonniers, j’ai combattu Flowey, j’ai brisé la barrière, je suis devenue porte-parole et ambassadrice des monstres ! Tu ne crois pas que je suis capable de gérer une histoire d’amour ? Tu n’as pas changé … Tu es toujours cette mère qui refusait que je sorte des ruines pour explorer le monde.

Toriel avait l’air profondément blessée. Frisk s’en voulait un peu d’avoir été si dure avec elle, mais d’un autre côté, elle sentait qu’il était important qu’elle ai cette discussion avec elle un jour.

- Je ne peux pas …

- Écoute Maman, reprit Frisk plus doucement. Avec mes études de politique, on me propose un voyage d’études à l’étranger dès l’année prochaine. Je crois que je vais accepter.

- Quoi ? Non tu ne peux pas …

- Je t’aime tu sais. Je ne t’abandonne pas. Mais ce voyage est d’une importance capitale pour mon avenir politique, et c’est une chance que je ne veux pas rater. Et je pense …

Frisk prit une grande inspiration. Elle n’avait pas prévu que cette conversation aurait lieu aujourd’hui.

- Je pense que je vais aller vivre chez Sans et Papyrus pendant un moment.

- QUOI ? Mais … Pourquoi ? Chez Sans en plus ? Mais ça ne fait qu’un mois que vous sortez ensemble !

- Je sais, mais j’aurais été chez eux même sans ma relation avec Sans. Mis à part le fait que nous sortons ensemble, Sans a toujours été mon meilleur ami, et j’ai énormément d’affection pour Papyrus. Il m’a déjà promis de me réserver une chambre.

Frisk décelait une panique monter chez sa mère adoptive.

- J’habiterai à quelques pas et nous pourrons toujours nous voir ! Et Maman … Je pense que ça te ferrai du bien de penser à autre chose qu’à ton rôle de mère. Il y eu un long moment de silence oppressant, que l’humaine finit par briser.

- Je dois y aller, j’ai rendez-vous avec Sans dans 10 minutes. Je t’aime.


Ce ne fut que quand Frisk eu quitté la maison que Toriel comprit vraiment enfin que sa fille avait grandi.

1 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?