GÉNOCIDE par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Parodie

3 Toriel

Catégorie: T , 484 mots
2 commentaire(s)

Dans un jour comme les autres, je faisais le tour des ruines pour vérifier s'il y avait un nouvel humain. Même s'il est rare qu'un humain tombe ici, je me devais d'aller vérifier. À ma grande surprise, il y avait une fillette qui était tombée. Une fleur diabloique s'apprêtait à la tuer, mais je l'ai empêchée et j'ai aidé la petite humaine. Elle était nommée Frisk. Elle portait un pull rayé, rose et bleu et avait une coupe de cheveux semblable à ceux de ma fille décédée, Chara. Je lui ai appris à agir pacifiquement, mais elle préférait la violence. Je n'aimais pas trop sa façon d'agir, mais bon... J'ai essayé de l'aider à faire des énigmes mais elle refusait d'écouter. Elle continuait tout simplement son chemin en ignorant mes propos. Elle n'avait peut-être pas confiance en moi...


Elle fini par arriver chez moi, et je l'ai très bien accueilli. Je lui ai montré sa chambre, en lui disant que c'était ici sa maison, maintenant. Je suis allée m'asseoir près du foyer, en lisant tranquillement tandis que Frisk faisait le tour de la maison. À un certain moment, elle m'a demandé où étaient les couteaux. Je n'ai pas apprécié cette question, je me suis tue. Puis ensuite elle a commencé à me demander comment elle pouvait retourner chez elle. Je ne voulais pas la laisser partir comme les autres enfants pour qu'elle se fasse tuer par le roi Asgore. Je me suis dit qu'il fallait détruire la porte de sortie des ruines. Je lui ai dit de m'attendre, puis je suis descendue et je me suis rendue jusqu'à la grande porte des ruines.


Je me suis rendu compte un peu tard que Frisk m'avait suivi. Je ne voulais pas qu'elle sache qu'il y avait une sortie. Je me suis mise devant la porte, et je lui ai dit de me prouver qu'elle était assez forte pour survivre. Je l'ai regardé longuement. Elle saisi son couteau, puis m’éventra sans aucune pitié. Bon sang, comment pouvait-t-elle agir ainsi? Me détestait-t-elle à ce point? Qu'avais-je fait pour mériter ça? Qu'avais-je fait de mal? Je suis tombée à genou, la main sur ma blessure. J'ai essayé de la résonner, mais elle avait l'air de se ficher totalement de ce que je lui disais. Je l'ai regardé une dernière fois, les yeux remplis de larmes, puis je me suis désintégrée. Mon âme a éclatée par la suite, et Frisk est partie Sans aucun regret. Aucune émotion. Rien. Comme si son âme était vide...



J'avais dit que j'allais continuer, mais aux finales, je ne crois pas... Il y a longtemps que j'ai commencé ça et finalement je n'aime plus trop ça. Je laisserai les chapitres en ligne pour ceux qui veulent les lire ou les relire.

2 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?