Amalys Mikaelson par

3 vote(s) de lecteurs, moyenne=8/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Aventure

4 Chapitre 3

Catégorie: G , 1530 mots
0 commentaire(s)

- Comment peux-tu prouver que tu es bien celle que tu prétends ? Demanda Elijah quelques minutes plus tard.

- Vive la confiance, répliqua Amalys en levant les yeux au ciel.

Elle sortit un couteau qu'elle avait caché dans une de ses bottes. Les trois vampires se levèrent aussitôt, semblant prêt a passer à l'attaque.

- Doucement ! Dis Amalys d'une voix calme. Je ne vais pas vous tuer à coup de couteau.

Elle leva le couteau et s'entailla d'un coup vif et précis la paume de la main.

- Le sang est la réponse à ta question Elijah.

Elle s'approcha ensuite de la table du salon, ouvrit sa main entaillée et y fit tomber une goutte de sang. Ensuite elle tendit le couteau aux vampires. Elijah fut le premier à s'avancer, il prit le couteau et s'entailla la paume de la main. Rebekah et Klaus firent la même chose après quelques instant.

- Laissez tomber une goutte de votre sang sur la table. Faites attention à ce qu'elles ne se touchent pas.

Ce qu'ils firent. Quatre gouttes de sang maculaient la table. Amalys attrapa un chiffon qui traînait sur un meuble et se fit un bandage stoppant le sang qui coulait abondamment. Une fois satisfaite de son bandage de fortune, elle se retourna vers ses frères et sœurs.

- Bien maintenant trouvez une sorcière capable de jeter un simple sort de sang.

Elle traversa la pièce et s’apprêtait à sortir du salon sous l’œil surprit des vampires, quand elle se retourna une dernière fois vers eux.

- Je jetterai bien le sort, mais je doute que vous me faites confiance... Une fois que vous aurez votre preuve, je compte sur toi, Nik, pour venir me rendre visite.

Elle se détourna et se dirigea vers la porte d'entrée.

- Comment je saurais où te trouver ? Cria Klaus.

Un sourire se dessina sur les lèvre d'Amalys. Elle ne se retourna pas, une main sur la poignée.

- Je ne serais pas loin... Je reste à Mystic Falls. À toi de me retrouver, Nik. À moins que tu ne préfères fuir, bien sûr...

Et sur ses derniers mots elle quitta la demeure, abandonnant derrière elle ceux qu'elles avaient encore du mal à considérer comme ses frères et sœurs.

 

 

Amalys donna un coup de pied dans le premier caillou qu'elle vit.

- Je les déteste tous !

Ses émotions étaient pareil à un ras-de-marée. Elle se laissa tomber contre le mur d'un bâtiment. Une heure auparavant ses émotions étaient sous contrôle, et voilà que maintenant elle se déchaînaient sans raison. " C'est ta famille ! ". Une larme roula sur sa joue. Elle l'écrasa avec force. " Non ! Ils ne sont plus rien ! Juste un fléau ! ". Elle ferma les yeux et se concentra de toutes ses forces pour les bloquer. Après ce qu'il lui parut des heures elle rouvrit enfin les yeux. Tout était redevenu normal. Elle était de nouveau vide. C'était une sensation étrange, ce calme qu'elle ressentait. Elle n'avait jamais ressenti ça. Pas en mille ans. Pas quand elle avait observé ses frères et sœurs. Jamais. Mais c'était si bon. Elle préférait ne rien ressentir, plutôt que de tout ressentir. Elle se releva et inspira un bon coup en maudissant les Anciens. Elle n'avait même pas d'argent sur elle. Elle était partit un peu plus tôt de chez les Mikaelson en disant à Klaus qu'il la retrouverait à Mystic Falls, elle avait pensé prendre une chambre d'hôtel, sans penser un seul instant qu'elle n'avait pas un sous. Elle savait que Klaus ne fuirait pas. Elle n'était pas Mikael. Et elle ne souhaitait pas que Klaus la retrouve à la rue. À ce même moment son ventre cria famine lui rappelant par la même occasion que désormais elle avait aussi besoin de manger.

- Même pas capable de penser à me donner de l'argent, grommela Amalys.

Elle se remit en marche, comme si le simple fait de marcher aller arranger les choses. Elle regretta un instant de ne pas avoir les pouvoirs des vampires pour hypnotiser n'importe qui. Elle marcha jusqu'à en avoir mal aux pieds, jusqu'à ce que le jour laisse place à la nuit. Elle se perdit rapidement dans la ville. Elle décida de rebroucher chemin. Dans le centre ville de Mystic Falls elle avait moins de chance de se perdre qu'en avançant à l'aveuglette dans les rues remplies d'habitations. Elle marchait tranquillement tout en réfléchissant à une solution qui lui permettrait de dormir au chaud cette nuit quand quelqu'un lui rentra brutalement dedans. Le choc de la collision avec l'inconnu la fit tomber lourdement. Elle fut la seule à tomber, elle voyait les pieds de l'inconnu bien stable.

- Aïe ! Gémit-elle en se frottant son poignet endolorit.

- Désolé, je ne vous avez pas...

La voix de l'inconnu se stoppa net quand Amalys leva la tête en même temps que l'inconnu baissait la tête vers elle.

- C'est pas vrai ! Encore toi ! S'écria t-elle en reconnaissant Damon, le vampire qui l'avait déposé à Mystic Falls ce matin.

- Tu me suis ou quoi sorcière ?

Il ne semblait pas disposé à lui proposer son aide.

- Je m'appelle Amalys, pas sorcière...

Elle lui jeta un regard noir.

- Tu compte me laisser longtemps comme ça ?

Damon sembla se rendre compte de son impolitesse, il lui tendit enfin la main. Elle l'attrapa de sa main bandée.

- Pas trop tôt, grommela-t-elle en massant son poignet douloureux.

Elle espérait qu'il n'était pas cassé. Elle savait comment casser des os. Elle ne savait pas par contre comment les réparer.

- La prochaine fois regarde devant toi, Amalys, dit-il en insistant bien sur son prénom.

- La prochaine fois évite de me rentrer dedans, répliqua t-elle.

Il leva les yeux au ciel. Il jeta ensuite un dernier coup d’œil dans sa direction et commença à s'éloigner.

- Attends !

Il fit semblant de ne pas l'entendre. Elle courut pour le rattraper.

- Attends, Damon !

Il s’arrêta finalement avec un soupir.

- Quoi ?

- Tu as une maison ?

Il la regarda bizarrement.

- Bien sûr que j'ai une maison, c'est quoi cette question ?

Amalys décida d'aller droit au but.

- J'ai besoin d'un endroit où dormir.

- Je m'en fous. Pourquoi je ramènerai une sorcière chez moi ?

- Comme je viens de le dire, commença patiemment Amalys, j'ai besoin d'un endroit où dormir. Si tu acceptes que je viennes chez toi, je te devrai un service. Un service pour un service. Même un vampire devrait comprendre ça, non ?

Damon qui jusqu'à présent semblait se désintéresser complètement de la conversation, sembla l'écouter avec plus d'attention quand elle prononça le mot"service".

- Définis "je te devrai un service".

- Quand tu auras besoin d'un service quelconque je t'aiderai... Dans la mesure de mes moyens bien entendu, rajouta-t-elle en voyant le regard de Damon s’illuminait. Alors ?

- Ok.

Il repartit aussitôt, obligeant Amalys à courir de nouveau pour réussir à le suivre. Elle sourit. Elle avait réussit. Une fois dans la voiture de Damon, elle écouta à peine Damon réciter toutes les règles qu'elle devrait respecter. Elle avait un endroit où attendre Klaus. Elle ne lui laissait pas plus de deux jours avant qu'il ne vienne à elle. Ensuite elle pourrait enfin accomplir le pourquoi elle était venue. Pas besoin de pieu en chêne blanc. Elle était la seule autre arme capable de tuer un Originel. Elle était l'arme capable de tuer Klaus, une bonne fois pour toute.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?