Mauvaise âme par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Aventure / Romance

4 Chapitre quatre_

Catégorie: T , 3407 mots
0 commentaire(s)

Chapitre 4_ « L'amitié ne s'apprend pas dans un livre, c'est l'instinct qui nous la fait découvrir. »

 

 

Lorsque le démon aux yeux bleus rentra, il était tard. Marchant sur la pointe des pieds avec une allure de ballerine, il monta les marches discrètement. Avec de la chance, Yukio était encore de sortie, et il n'avait pas aperçu sa petite escapade. Longeant le mur qui menait à la chambre, passant silencieusement devant la cuisine où l'on entendait le démon cuisiner ronfler doucement, il arriva enfin à destination. Poussant lentement la porte, il jeta un œil au lit de son frère. Personne. La lumière blanche de la lune éclairait la pièce. Tout cet étage était vide. Rin rentra dans le dortoir et souffla, soulagé, avant que la lumière de la pièce s'allume brusquement. Il poussa un cri aigu avant de se retourner.

 

« _Yu...Yukio, tu m'as foutu une de ces trouilles ! Dit-il en posant une main sur son cœur.

_ Je ne t'avais pas dis de rester ici ?

_ Ah... Ah bon ? J'ai dû rater ce passage. Je suis un peu dur d'oreille des fois. Souria le jeune

_ Très amusant. Je vais passer au dessus, mais c'est la dernière fois compris ? Râla son frère.

_grrmblr. »

 

 

La nuit fut agitée pour tout le monde. Mara était encore énervée d'avoir laissé Hecate s'en fuir de par la faute de ce fils de Satan et toute la nuit, elle fixa l'horizon de par sa fenêtre. Accroupi sur le rebord, Jack à côté d'elle, se frottant de temps en temps à ses mollets, dans le but de la rassurer. Rin dormi d'un sommeil agité, ce qui n'arrivait pas de nature, tandis que Yukio passa le plus clair de la nuit à écrire dans un cahier, sa petite lampe de bureau allumée, se frottant les yeux de fatigue par moment. Ce n'est qu'au petit matin qu'il se coucha, en même temps que la jeune fille au dessus. Lorsque le réveil sonna quelques petites heures après, les 3 habitants grognèrent dans leurs chambres respectives.

Les garçons s'habillèrent et lorsqu'ils arrivèrent dans la cuisine, quel ne fût leur surprise de trouver Amaimon, démon de la terre, boire un bol de soupe en compagnie de Mephisto Pheles. De son air beaucoup trop sympathique, le directeur les invita à prendre place et, d'un air tout penaud, les frères Okumura s’exécutèrent. Un silence s'installa, et peu de temps après la jeune adolescente, toujours vêtue d'une chemise blanche ouverte sur le nombril et un pantalon sombre les rejoignit, ses cheveux violets en bataille, les yeux à demi ouverts. Elle baillait encore lorsqu'elle s'assit et reposa sa tête dans sa main, attrapant de l'autre sa cuillère. Tout le monde la regarda avec un air un peu ahuri sauf Amaimon, qui continuait de manger des sucreries, accroupi sur sa chaise. Mara paraissait si différente de la veille, le matin lui faisant toujours cet effet soporifique. Cependant, une demi-heure après, elle cligna enfin des yeux et s’aperçut de la présence véritable des gens autour d'elle. Lorsque ses yeux se posèrent sur Amaimon, elle ne put se retenir de lui sauter au cou. Tout ceci fit basculer la chaise sur laquelle il tenait accroupi et ils tombèrent, Mara rigolant.

 

« _Je me demandais quand est ce que tu passerais tonton ! Je suis si contente de te voir ! Lança joyeusement Mara. 

 

Rin regarda son frère. Ainsi donc il avait raison. Si Amaimon était son oncle, Mephisto était soit son oncle aussi, soit son père mais vu la ressemblance physique, il était difficile d'hésiter. Il prit alors la parole.

 

_ On m'explique là ? Déjà qu'est-ce-que ces deux guignols font ici, et pourquoi a-t-elle dit tonton ?! Yukio ?!

_Rin écoute... commença Yukio

_C'est très simple, coupa Mephisto, elle est ma fille. Amaimon est son oncle. Vous, vous n'êtes pas réellement liés avec elle.

_ Hé bien, le secret n'aura pas duré longtemps ! ironisa Mara.

_ Oui, faute à qui ? Répondit-il à sa fille, arquant un sourcil. Voyant que sa fille s'apprêtait à répliquer, il reposa ses yeux sur Rin et continua son explication.

_ Elle est ici pour mission spécial, et j'ai confié à ton frère son entière responsabilité quand je ne suis pas là pour le faire. Bien évidemment, il a accepté. Et maintenant que tu es dans le secret aussi, je te prierais de te taire. Si quelqu'un l'apprend, en dehors de nous et particulièrement le Vatican, nous sommes tous bon pour la décapitation.

 

Il y eut un petit silence, et Yukio rajusta ses lunettes.

 

_C'est bon, j'ai compris. J'ai déjà vécu ça, prononça Rin les dents serrées

_Parfait ! Et puis, je pourrais vous donner quelques yens de plus tous les mois, pour votre...disons... gratitude ! Déclara le directeur, son sourire s'élargissant sur son visage

_Mon frère, te voilà dans un bon jour on dirait.

_ Exactement Amaimon ! Allez, tout ceci s'étant éclairci, nous devons y aller !

 

Ils se levèrent, et Méphisto se pencha vers sa fille adorée et lui mit la main sur l'épaule :

 

_Je reviens très bientôt, ne t'en fais pas ! Si tu as besoin de quoique ce soit, appelle moi !

_Mh. Mon oncle, tu pars également ?

_ J'ai bien peur que oui, tu sais comment est ton père, dit le roi de la Terre en haussant les épaules.

_ Retrouvons nous très vite, d'accord ? »

 

Avant qu'il n'aie eu le temps de lui répondre, Mephisto le transforma en Hamster et l'enferma dans un horloge qu'il avait fait apparaître. Jaloux sur les bords, il se força à sourire et disparu dans une fumée rose. Mara retourna à ses céréales tandis que Rin débarrassait son bol.

Le professeur s'éclaircit la gorge et dit à voix haute :

 

« _Nous sommes peut être dimanche, mais comme vous le savez, il n'y a aucun repos pour les exorcistes. Rin va te préparer, nous rejoignons les autres dans les souterrains de la ville, du côté Ouest. Mara, tu viens avec nous. Tu dois suivre ces cours, comme ton père l'a expressément recommandé. Au fait, voici ton uniforme, il est obligatoire.

 

La jeune releva les yeux de son bol pour le regarder d'un air désintéressé et attrapa ce qu'il lui avait posé à côté d'elle, monta les marches et claqua la porte de sa chambre.

 

_ Ici, nous devons également débarrasser notre table lorsque nous mangeons ! Cria le brun, sa voix portant vers les escaliers. »

 

Une fois tout le monde prêt, ils partirent en direction du point de rendez-vous, une fois toute la classe réunie, Yukio énonça l'exercice qu'il y avait à faire. Dans ce souterrain se trouvent des démons de rang inférieur, des goules plus précisément. Ils devaient s'en débarrasser en travaillant en équipe. Ils acquiescèrent tous et Mara sourit. Une fois en bas, une ancienne station de train se présenta à eux. Quelques carreaux muraux jonchaient le sol, un banc plié demeurait seul, dans un coin. Des bruits de gouttes d'eaux résonnaient ainsi que des râles.

 

« _ N'oubliez pas, les goules aime les endroits sombres, préparez-vous, trouvez le verset utile. Réfléchissez ensemble ! Ordonna Yukio, Je me tiens en retrait au cas où cela tournerait mal.

_ Shiemi à l'arrière, en cas de blessure, tiens toi prête, Izumo à ma droite ! Prépare toi à invoquer tes familiers. Konekomaru, Ryuji et Shima prêt ?! Déclara Rin , Pour ma part, je serais devant.

_Toujours en train de décider de tout celui-là ! Lança le jeune à la crête jaune

 

Rin se tourna vers lui :

 

_ Tu as une meilleure méthode le créteux ?

_ Ne m'appelle pas comme ça ! Je ne vois pas pourquoi tu te permets de toujours nous dire quoi faire !

_Les gars... Commencez pas... dis le petit chauve, Konekomaru. »

 

Mara observait cela d'un œil très attentif. Assise sur le banc cassé, à côté de Yukio qui se tenait debout et observait la scène en souriant légèrement. Elle avait mit son uniforme, sans que personne la force et pour le professeur, c'était un pas en avant.

Un bruit se fit entendre, plus gros qu'un râle. Les lumières grésillèrent et s'éteignirent. Le bruit sourd se rapprochait dangereusement, et tout le monde était plongé dans le noir.

 

_ Que quelqu'un fasse quelque chose ! Il y a pas un psaume ou quelque chose comme ça qui allumerait la lumière ? Cria Kamiki

 

Mara pouffa de rire. La situation commençait à devenir intéressante. Contre plusieurs goules plongées dans le noir, ils ne feraient pas grand chose.

 

_Ah bien sûr ! Rire c'est tellement plus intelligent que d'aider ! Elle m’énerve celle-là !Rétorqua Ryuji

 

La jeune démone s'arrêta net. De quel droit lui parlait-il comme cela ? Il la sous-estimait. Elle se leva d'un bon, et convoqua son familier. Il apparu dans une fumée blanche et elle lui susurra d'allumer une boule de feu assez grande qui pourrait éclairer convenablement le champ de bataille. Jack s’exécuta et envoya celle-ci flotter au dessus de leurs têtes. Tous restèrent bouche bée.

 

_ Comment est-ce-qu'un familier du rang là peut...

_ ATTENTION !

 

Trois goules avaient balancés leurs bras afin de saisirent les élèves mais Rin avait poussé Shiemi sur les rails inutilisés avant de se jeté lui même dessus.

 

_ AMENE TOI ! Hurla Rin à une des goules

 

Un des monstres le prit au mot et se dirigea droit vers lui. Le démon couru de toute ses forces, s'éloignant un peu plus loin dans les entrailles de la terre. Lorsqu'il eut décidé qu'il ne pouvait toucher ses camarades, il sortit son sabre générant ses flammes bleues et esquiva un coup.

Pendant ce temps, les trois apprentis Aria récitaient des psaumes, rendant les deux autres goules encore plus folles. Vint le tour d'Izumo qui invoqua ses divinités pour se battre. Le combat se déroulait en leur faveur. Il y eu un grand éclair bleu et Rin revint triomphalement.

« _J'en ai eu une ! Alors, vous chômez ?! Se moqua-t-il

_Aide nous ! Cria Izumo »

 

Mara suivait cela comme un humain addict au foot suivrait un match. Regardant tour à tour les gestes de Rin, la concentration de Shima et Konekomaru. Cela était très divertissant. Cependant, les monstres ne se laissaient pas faire et devenaient un peu plus rapides. L'invocatrice fût malheureusement touchée et vola à quelques mètres, retombant sur les rails, quelque peu sonnée. Shiemi couru à son secours, accompagné de son fidèle compagnon Ninou. Elle prit soin de la soigner avec de l'Aloe Vera avant que sa peau ne se nécrose et que l'infection se propage. L'entaille était profonde mais cela devrait aller. Le démon au sabre se battait toujours avec autant d'ardeur mais la situation devenait délicate. Les deux bêtes se rassemblèrent, fusionnant pour devenir encore plus dangereuse. Un poison violet sortit de l'énormité, endormant les arias. Shiemi eu à peine le temps de créer un bulle d'air pur grâce à son petit être vert pour se sauver elle ainsi que Kamiki, toujours allongée au sol. Il ne restait plus que Mara et les deux frères. Étant des démons, le narcotique flottant dans l'air n'avait pour effet que de dégager une odeur immonde. Yukio sortit ses deux pistolets, prêt à aider son frère. Lorsque celui-ci se fit attraper, les mains de l'immense goule encerclant tout son corps, le professeur sauta sur les rails à son tour, balançant de l'eau bénite. Dans un cri ignoble la goule resserra son emprise.

 

« RIIIIN ! Hurla Shiemi 

 

Le malheureux était en situation plus que difficile. Il n'avait pas accès au sabre et ses flammes bleues ne changeaient pas grand chose. C'est alors que contre toute attente, Mara se leva tranquillement de son banc et avança vers le rebord du quai, sautant devant la monstruosité.

 

_ Qu'est ce que tu fais ?! RECULE ! Clama Yukio, ses deux armes braquées sur l'ennemi

_Silence, rétorqua-t-elle 

_Mais...

_Lâche-le. Dit-elle à la goule.

 

Mais rien ne se passa. Elle toucha son cœur d'une main, abasourdie. Son pouvoir de vocaliste ne fonctionnait pas avec cette créature. Regardant autour d'elle, Mara cherchait une arme. Elle n'avait pas prit son arbalète avec elle et pour une chasseuse, rien n'était pire. Ses yeux se posèrent sur Shiemi :

 

 

_ Toi là ! Elle la pointa du doigt, Donne moi une lance en bois, bien aiguisée !

_V..vite... ! Murmura Rin

_Euh, oui ! D'accord ! Ninou, un Canasson ! Vite ! »

 

Le petit bonhomme s'exécuta et sorti une longue lance de son ventre. Mara se mit à courir, et c'était une première. Attrapant la lance, elle visa la tête recouverte d'immenses bulbes. L'arme toucha sa cible avec une trajectoire parfaite. La goule hurla, gémit et relâcha son emprise. Yukio restait abasourdi devant l’exploit de la jeune fille. Elle venait de sauver quelqu'un. Il secoua la tête et se mit à cribler le monstre de balles pendant que Rin haletait au sol, reprenant ses repères. Sous les coups, la chose ignoble partit en liquide noirâtre et s'évapora, l'odeur se dispersant également. Les autres élèves se réveillèrent et regardèrent la scène, ahuri.

Rin se releva difficilement, ses muscles encore endoloris par l'emprise. Il se tourna vers la fille du directeur et sourit légèrement.

 

_Merci. Toi, t'as assuré.

_Oui, bravo Mara. Beau travail. Ajouta Yukio

 

Shiemi accouru vers elle, lui prenant les mains. Mara eut un léger mouvement de recul mais elle lui tenait les mains si fort qu'elle ne s'en dépêtra pas.

 

_ Wahou ! Bravo Mariko ! C'était génial ! Dit-elle, des étoiles plein les yeux. 

 

La dénommée Mariko se dégagea de son interlocutrice et dit ironiquement :

 

_Pff. Ce n'était rien du tout. Un jeu d'enfant.

 

Avant de repartir vers le banc où son familier l'attendait gentiment.

 

_ Bon, mission accompli, bravo à tous. Suguro, Miwa et Shima, travaillez un peu plus sur vos psaumes. Kamiki, nous allons t'appeler une ambulance de l'académie. Shiemi... Bon travail. C'était très bien mais n'oubliez jamais de ne pas relâcher l'effort, un monstre de cet envergure peut vous...

_C'est bon Yukio, on a comprit l'idée... jasa son frère »

 

 

Ils rentrèrent tous à l'académie, chacun regagnant ses appartements, sauf Izumo qui alla à l'infirmerie faire soigner ses blessures. Une fois rentré dans leurs bâtiments, Rin et Yukio déposèrent leurs affaires alors que la démone montait quatre à quatre dans sa chambre, Jack à ses trousses.

 

_ Je pense que nous avons mérité un bon repas !

_Rin, il n'est que 16h... prononça Yukio, blasé.

_ Il n'y a pas d'heure pour manger ! Qu'est ce que tu en penses Kuro ?

 

Le cat Sith venait de faire son apparition dans leur chambre.

 

« Oh oui ! Manger ! Manger !sauta-t-il de joie »

 

_Tu vois, même Kuro est d'accord !

_ Ce n'est pas trop dur...

 

 

Un nuage rose apparu dans la pièce. Yukio se leva d'un bon, raide comme un piquet.

 

_Monsieur le directeur ? Demanda-t-il

_ Et bien et bien ! Que d'excitation aujourd'hui ! J'ai observé touuuute la scène ! N'est-ce pas un prodige que j'ai fais là ?! Fanfaronna Phélès.

_ Vous parlez de votre fille, je suppose ?

_Bien évidemment ! Le plus étonnant étant son comportement altruiste. Vous avez fait du bon boulot Okumura, veuillez-vous assurer que je retiens cette performance. On dirait qu'en présence de certaines personnes, il lança un œil sur Rin, n'importe qui peut devenir quelqu'un de … disons différent. Continuez tous les deux comme ça ! Allez, Salut !

 

Nouveau volupté rose dans la chambre.

 

_Celui-là, il a vraiment un grain ! Railla Rin

_ N'empêche qu'il a raison. Il a l'air satisfait de la tournure que prend les événements. Bizarre, étant donné qu'elle est censée rester juste pour une mission et repartir...

_ Va savoir ce qu'ils mijotent tous, là-haut ! Moi en tout cas, pour l'instant, ça me va ! Allons manger ! » 

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?