La vie de Lily par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Crossover / Action / Aventure

1 Chapitre 1 : Un nouvel élève

Catégorie: T , 1711 mots
0 commentaire(s)

Chapitre 1 : Un nouvel élève

  Lily était partie au lycée. Pour une fois, elle n’était pas en retard, elle était même en avance. Elle descendit la rue de son immeuble et traversa le carrefour. Quelque chose n’allait pas, mais quoi ? Soudain, elle comprit : il y avait quelqu’un derrière elle, et visiblement quelqu’un qui la regardait intensément, au point que cela la gênait.

Après avoir traversé, elle se retourna. Son instinct ne l’avait pas trompée : il y avait un homme derrière elle, un peu plus âgé qu’elle, sans doute. Les yeux d’un bleu remarquable, habillé seulement de noir, il n’était pas rassurant, il avait même l’air dangereux mais d’une beauté renversante, elle devait l’admettre.

Elle continua son chemin jusqu’au lycée : les portes étaient fermées. Elle allait finir en retard, si ça continuait ! En plus, ses amies n’étaient pas encore arrivées, mais qu’est-ce qu’ils avaient tous aujourd’hui ? En plus, avec l’autre type derrière elle, elle avait pris du retard, et elle était pile à l’heure, mais apparemment pas l’école. Il était huit heures, et personne n’avait ouvert les portes.

D’ailleurs, elle vit le garçon qu’il y avait derrière elle passer et attendre devant le lycée. Il devait sûrement être élève au lycée, ou prof alors, mais Lily ne l’avait encore jamais vu.

Des nuages commençaient à arriver : il allait pleuvoir aujourd’hui, elle en était sûre ! Enfin, ils ouvraient ! Elle s’empressa de rentrer et courut jusque dans sa salle de cours avec les autres élèves. Cours d’anglais pour commencer la semaine : ça n’allait pas être facile ! Le professeur d’anglais était très exigeant, et tous les lundis, Lily se voyait l’entrée en cours refusée pour cause de retard, c’était précisément ce que le professeur écrivait sur le carnet de l’élève.

Mais cette fois, le professeur les attendait patiemment devant la porte de la salle de classe, et vit tous les élèves arriver en retard en même temps. Allait-il tous les virer de cours, ou avait-il une explication pour ce retard plus qu’étrange ?

Il fit entrer tous les élèves sans dire un mot et attendit qu’ils s’installent tous.

- Veuillez vous asseoir, dit-il de son accent anglais.

Un élève leva la main.

- Monsieur, vous savez pourquoi ils ont ouverts en retard aujourd’hui ? demanda-t-il.

- Ce sont… ce sont les surveillants, ils… ne trouvaient plus la clé pour ouvrir la porte d’entrée, répondit le professeur nerveusement, à la grande surprise de ses élèves.

Lily avait compris : ce n’était pas la vérité, elle en était persuadée. Elle savait comment en avoir le cœur net. Il fallait juste attendre après la récréation.

 

2 heures d’anglais d’affilée, ça fait mal, très mal. Non seulement pour les élèves, mais aussi pour le professeur. D’ailleurs, aujourd’hui, il avait trouvé que ces 2 heures étaient assez intéressantes. Depuis le début de l’année, il avait toujours viré cette élève, Lily, parce qu’elle était en retard. Non, mais c’est vrai, quoi, s’il y a des horaires, c’est pour les respecter, isn’t it ?

Ca y est, son anglais lui revenait, c’est qu’il commençait à se fatiguer. Réfléchir en français donnait mal à la tête à force, ce n’était pas naturel.

Mais cette élève, il ne s’en serait jamais douté, était vraiment très douée. On aurait même dit qu’elle avait toujours vécu aux Etats-Unis, avec un léger accent de San Francisco. Mais c’était impossible, n’est-ce pas ?

 

La récré s’annonçait enfin pour Lily. Elle retrouverait ses amies, qu’elle n’avait pas vues de la journée car elles n’étaient pas dans la même classe cette année, et elles n’avaient pas daigné se montrer. Elle se posta devant l’entrée principale, leur lieu de rendez-vous quotidien.

Lily attendit cinq minutes, dix minutes… Mais qu’est-ce qui leur était arrivé ? C’était bientôt la fin de la récré, et elle l’avait passé à les attendre.

Mais… c’était elles, là-bas, non ? Mais oui, Lily pouvait reconnaître ses amies entre mille. Mélanie et Judith avaient osé passer la récréation avec Dolores ! Mais comment avaient-elles pu faire ça ? Elles savaient très bien que Dolores a passé son enfance à humilier Lily !

Maintenant, il était trop tard. Il fallait retourner en cours. Au moins, Lily pourrait demander à Léonard, enfin, M. Wat, ce qui s’était passé ce matin. En fait, Lily avait réussi à se lier d’amitié avec son professeur de français. Elle avait l’impression de déjà le connaître, sans savoir pourquoi.

Ils bavardaient temps en temps après les cours, comme de vieux amis qui ont grandi ensemble et qui se connaissent depuis toujours. Parfois, la mère de Lily l’invitait à manger à la maison, et ils passaient d’agréables soirées entre amis.

Mais lorsque Lily entra dans la salle de classe, elle sentit que quelque chose d’imprévu allait se produire. Elle salua son professeur et partit à sa place, seule dans le fond de la classe.

- Bonjour tout le monde, asseyez-vous. Alors aujourd’hui, nous accueillons un nouvel élève. Tu peux rentrer, dit-il en regardant dans le couloir.

A sa grande surprise, le nouvel élève n’était autre que… le type qui la suivait ce matin !

- Viens, tu peux te présenter, l’invita M. Wat.

L’élève se tourna vers toute la classe et dit :

- Salut, moi c’est Damon. Je viens des Etats-Unis.

- Ah, euh… c’est super ça, le complimenta M. Wat, et tu viens d’où exactement ?

- Je viens d’une petite ville qui s’appelle Mystic Falls.

- Très bien, tu peux aller t’asseoir… euh…

- Au fond, là-bas ? désigna Damon vers la place de Lily.

- Euh… non, enfin… oui, tu peux, mais la place, là, devant, sera beaucoup mieux pour toi, je pense.

- Très bien, répondit Damon en allant s’asseoir à la place désignée par M. Wat.

Le cours se déroula normalement, et à la fin de celui-ci, Lily rejoignit Léonard après que tous les élèves soient partis.

- Dis-moi, qu’est-ce qui s’est passé ce matin, le lycée a ouvert super en retard ? demanda-t-elle.

- Les surveillants ont perdu les clés de la porte d’entrée, tu les connais !

Lily vérifia que personne ne passait devant la salle avant de déclarer :

- Non, mais tu crois vraiment que je vais te croire ? Dis-moi la vérité Léonard.

Visiblement, Léonard n’avait pas le choix, il devait lui dire la vérité.

- Bon, je ne peux pas t’en parler ici. On fait comme d’habitude, on se retrouve chez toi pour manger ce midi. Tu finis bien maintenant ?

- Oui, et je ne reprends qu’à 15 heures, comme d’habitude ! répondit Lily, comme à chaque fois depuis ces quelques mois.

Ils se retrouvèrent chez Lily pour manger le midi. La mère de celle-ci leur avait laissé exprès un plat à réchauffer, comme elle le faisait à chaque fois.

- Alors, tu me dis ce qui se passe au lycée ? demanda Lily en mangeant des pâtes à la bolognaise.

- Bon, je crois que je dois te dire la vérité, Lily.

- La vérité ? A propos de quoi ?

- Donne-moi la main et ferme les yeux.

Lily s’exécuta. Mais quand elle ouvrit les yeux, elle n’était plus chez elle, mais dans un sens, elle y était retournée.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?