La vie de Lily par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Crossover / Action / Aventure

4 Chapitre 4 : Révélations

Catégorie: T , 1650 mots
0 commentaire(s)

Chapitre 4 : Révélations

 

Lily rentra chez elle et vit sa mère, assise sur une chaise, comme si elle l’attendait.

- Maman, qu’est-ce qui se passe ? demanda Lily.

- Je sais que tu sais, dit seulement la mère.

- Que je sais quoi, au juste ?

- Que notre famille est magique.

- Tu veux dire que tu es une sorcière depuis le début ?

- Oui, ma fille, j’ai grandi avec mes pouvoirs, mais toi, j’ai voulu te préparer à tout ça, alors quand je me suis rendu compte que tu t’étais perdue quand tu avais 5 ans à San Francisco et que je t’ai retrouvée chez les Halliwell, je me suis dit que c’était le moment ou jamais pour toi pour te familiariser avec le monde magique. Je ne savais pas si je t’avais transmis mes pouvoirs, mais si c’était le cas, au moins tu serais préparée.

- Mais Piper savait que…

- Non, elle ne savait même pas que j’étais moi-même une sorcière. Mais maintenant, je ne veux plus que tu mettes les pieds là-bas, c’est fini.

- Quoi ?! Attends, tu rigoles, là j’espère.

- Les sœurs Halliwell sont une menace pour nous.

- Pour nous ? Pour toi, tu veux dire, parce qu’elles ne font jamais de mal à personnes sauf…

- Je ne suis pas de leur côté, expliqua la mère de Lily. J’ai décidé de passer de l’autre côté. Toi aussi, on te demandera bientôt de choisir. Fais bien attention, parce que si tu choisis le bien, tu devras me tuer, mais si tu choisis le mal, ce seront tes amis que tu devras anéantir. Mais je sais que tu ne ferais pas de mal à ta mère, n’est-ce pas ? Comme la Bible le dit : « Tu dois honorer tes parents » alors nous devons établir un plan d’attaque pour vaincre les sœurs Halliwell une fois que tu auras fait ton choix.

- Je crois que tu me connais vraiment mal, maman. Je crois qu’en fait, tu… tu n’es pas ma mère, et tu ne l’as jamais été, tu sais pourquoi ? Parce que même si on a les liens du sang qui nous unissent, les liens du cœur, eux, sont inexistants. J’ai toujours senti que tu ne m’aimais pas vraiment, et j’avais raison : regarde-toi, tu me proposes de tuer des gens ! Tu ne m’as élevée que pour que mes pouvoirs puissent te servir à faire le mal, maintenant je sais que je n’ai vraiment eu qu’une seule mère, et c’est Piper.

- Comment oses-tu dire que cette… soi-disant sorcière est ta mère ? C’est moi qui t’ai élevée, c’est moi qui t’ai nourrie, c’est moi qui t’ai habillée, c’est moi qui t’ai emmenée à l’école tous les matins.

- Oui, et c’est aussi toi qui m’as lâchement abandonnée à la plage quand j’avais cinq ans. C’est toi qui n’as eu de cesse de m’ignorer toute mon adolescence, et c’est toi qui m’as obligée à ne plus voir la famille Halliwell pour pouvoir mieux me posséder, mais je ne t’appartiens pas.

- Bon, tu ne veux pas m’écouter, et je me doutais un peu de ta réaction, alors si ce cher Léo veut venir te chercher, il n’y arrivera pas.

- Et pourquoi ?

- Parce que j’ai jeté un sort à la maison, je l’ai…protégée, tu sais très bien que ce sort existe, puisque les Halliwell l’ont utilisé plein de fois.

- Tu sais, ça ne m’empêchera pas de sortir moi-même de la maison, sans magie.

- Alors vas-y, sors, la défia sa mère.

  Lily s’approcha de la porte d’entrée, méfiante.

- Alors, tu as peur de me laisser toute seule ?

  Lily s’appuya contre un mur près de la porte d’entrée. Elle sursauta. Elle se vit ouvrant la porte et sortant de la maison, mais champ magnétique l’en empêchait et la propulsa à l’intérieur de la maison. Une autre prémonition. Elle ouvrit les yeux et répondit à sa mère :

- Non, mais je sais que je ne peux pas sortir de la maison. Ca aurait été bête de me laisser sortir aussi facilement, non ?

- Tes pouvoirs se développent vite, constata sa mère, mais tu viens d’avoir une prémonition, n’est-ce pas ?

- Oui, pourquoi ? Ca te pose un problème, peut-être ?

- Oui, un gros. C’est bien ce que je craignais. Tu as déjà choisi ton camp depuis des années. Tu as déjà aidé les sœurs Halliwell à vaincre des démons, même sans que tu aies des pouvoirs, non ?

- Oui, mais je n’ai pu faire que quelques recherches pour les aider.

- Ca suffit à t’influencer. Tu as choisi leur camp, depuis le début, et tu m’as trahie.

  La mère de Lily s’approcha lentement et dangereusement de celle-ci.

- Moi, qui ai mis tant d’énergie à t’éduquer comme ces humains, pourquoi tu m’as fait ça ?

- Pourquoi ? Mais je ne t’ai rien fait moi ! Je viens d’apprendre que j’ai des pouvoirs… mais, tu viens de dire comme ces humains ? Tu es humaine, pourtant, même en étant une sorcière.

- Non, je ne suis pas humaine, voilà qui je suis vraiment.

  Sa mère se transforma. Ses vêtements se transformèrent, son jean et son pull disparurent pour laisser place à une tenue noire extravagante. Ses cheveux passèrent du blond au noir de jais, attaché en une queue de cheval haute.

- Tu … tu es un démon ? remarqua avec effroi Lily. Ne… ne t’approches pas de moi, sinon je… je n’hésiterai pas à utiliser mes pouvoirs sur toi.

- Non, tu n’utiliseras pas tes pouvoirs sur moi, tu sais pourquoi ? Parce qu’en les utilisant contre un démon, tu t’affirmeras en tant que sorcière, c’est ce que tu veux ? Te sens-tu prête pour cela ? Non, n’est-ce pas ? Je le vois dans tes yeux. Tu peux peut-être encore changer d’avis, et venir avec moi. On s’occupera de toi, et on pourra même te laisser vivre une vie de mortel, si tu y tiens.

- En l’échange du meurtre des sœurs Halliwell, n’est-ce pas ? En tuant quelqu’un, je perdrai mon âme. Et je tiens à la garder précieusement. Tu es ma mère biologique, alors je te laisse une chance pour te sauver, mais si tu t’approches de moi, je t’envoie valser de l’autre côté de la pièce.

  Sa mère prit le risque d’avancer d’un pas.

- Alors ? J’attends toujours ! Tu ne me feras rien, n’est-ce pas ?

  Mais à ce moment-là, Lily se concentra sur sa mère et celle-ci fut propulsée contre le mur en face de Lily, et retomba lourdement sur le canapé, qui se trouvait juste en dessous.

- Tu ne m’enlèveras jamais ma liberté, dit Lily, avant de disparaître pour arriver dans le grenier des sœurs Halliwell.

  Il y avait Phoebe, Paige, Piper, Léo et Chris, qui se trouvaient autour d’elle.

- Ah, tu es enfin là, dit Piper, Léo n’arrivait pas à s’éclipser jusque chez toi, et Chris non plus, alors on a dû utiliser la formule de la sorcière égarée. Mais tu es sûre que ça va ?

- Non, je viens de me faire attaquer par ma mère.

 

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?