La vie de Lily par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Crossover / Action / Aventure

16 Chapitre 16 : Il reviendra

Catégorie: T , 3289 mots
0 commentaire(s)

Chapitre 16 : Il reviendra

Prue sortit de la chambre, comprenant qu'elle devait laisser Lily réfléchir seule. De tout ce que Prue avait dit, Lily n'avait retenue qu'une chose : il reviendra. Elle aurait une chance de le revoir à nouveau, un dernier espoir... Depuis une semaine, elle voyait son monde s'effondrer : sa mère n'est pas sa mère, elle est une sorcière un quart démon, et ses véritables parents avait été... affaiblis par un démon, qui n'était autre que sa soi-disant mère.

Lily savait qu'elle ne pouvait rien faire pour savoir quand Spike reviendrait. En fait, il représentait tout ce qui avait formé son enfance, qui avait fait d'elle la personne qu'elle est aujourd'hui. Elle ne pouvait se rattacher qu'à lui, qu'à son souvenir. C'était une des seules choses sur lesquelles on ne lui avait pas menti. Il ne lui avait jamais menti, et pourtant, il ne la connaissait pas, enfin, presque pas.

Elle regarda l'heure : 22h en France, et le soleil brillait sur San Francisco. Elle se décida à s'endormir.

 

Le lendemain, Lily se leva. Elle regarda à la fenêtre : la lune brillait encore dans le ciel sombre. Elle jeta un oeil sur sa montre : 7h. Elle devait retourner en France. Elle se concentra sur l'appartement et lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle y était. Mais rapidement, elle sentit qu'elle n'était plus seule. Quelqu'un était apparu peu de temps après elle.

- Bonjour, Lily. Je ne t'ai pas trop manqué?

Elle se retourna, mais elle avait déjà reconnu la voix.

- Bonjour, Kelia. Tu as décidé de réapparaître?

- Je ne te permets pas de m'appeler par mon prénom. Je suis ta mère!

- Ca, c'est ce que tu as voulu me faire croire toutes ces années! Mais je sais qui sont mes VRAIS parents, et ce que tu leur as fait. Je n'avais pas prévu de te reparler, mais en fait ça tombe bien, que tu sois là. Je te demande de répondre à une seule question, et de me dire la vérité. Tu en es capable, non?

- Tu me prends pour qui, Lily? Evidemment que je sais dire la vérité! se défendit Kelia.

- Qu'est-ce que sont devenus mes véritables parents?

- Je ne sais pas.

- Je pensais que pour une fois tu m'aurais dit la vérité.

- Mais c'est la vérité! Après t'avoir prise avec moi, je n'ai plus jamais revu tes parents.

- Alors tu les as laissé dans cette chambre d'hôpital, et tu n'as même pas cherché à savoir si tu les avais bien mis hors d'état de nuire? Moi qui croyais que tu étais un démon intelligent.

- J'ai préféré ne pas les rechercher, ça leur aurait permis de retrouver ma trace, donc te retrouver. Et ça, c'était tout ce que je redoutai.

- Oui, bien sûr, et tu vas me dire que c'était parce que j'étais la personne qui comptais le plus pour toi?

- Evidemment! Pour qui tu me prends?

- Pour un démon.

- Justement, je venais pour te renouveler ma proposition. Tu n'en as pas marre de jouer les sorcières? Ma chérie, je sais qu'au fond de toi, tu es effrayée. Et ça je le comprend parfaitement. C'est normal d'être effrayé. Mais moi, je suis là pour t'aider. N'oublies pas que sans moi, tu ne discernerai pas aussi bien le bien du mal.

Lily réfléchit quelque secondes. Kelia avait parfaitement raison. Elle arrivait toujours tellement bien à savoir ce que Lily ressentait... comme une mère. Elle n'avait pas hésité à lui apprendre ce qui était bien et ce qui était mal, comme à n'importe quel enfant. Pourtant, elle aurait pu faire passer le mal pour le bien, mais elle ne l'avait pas fait. Au fond, peut-être qu'elle avait réussi à prendre la place d'une mère, mais il y avait toujours eu un froid entre elle, et Lily n'avait jamais su l'expliquer, jusqu'à aujourd'hui.

- C'est vrai que tu m'as élevée, et ça je ne peux qu'en être reconnaissante. Tu aurais pu me pervertir depuis le début, mais tu n'as rien fait, et ça, j'avoue que je ne le comprend pas.

- Mais c'est parce que je t'aime, ma chérie. Tu es ma fille au-delà des liens du sang. Si je te dis de venir avec moi, viendras-tu?

- Non, bien que je suis curieuse de savoir où tu veux m'emmener, mais je dois aller en cours, là. Si c'était pour m'emmener là où il y a les autres démons, ce n'est même pas la peine d'y penser.

- Tu sais, je te surveilles toujours. Je veux continuer à remplir mon devoir de mère. Et j'ai vu comment tu es apparue. Tu as utilisé des pouvoirs de démons, c'est que tu n'as pas encore fait ton choix, malgré ce que tu penses. Tu les garderas toute ta vie. Bon, je vois bien que tu ne veux faire de mal à personne, et c'est louable. Mais ce soir, après les cours, écoute au moins ce que j'ai à te dire, d'accord? Je veux qu'on redevienne une famille, comme avant.

- Très bien, mais ne m'emmène nulle part c'est compris. Je te fais confiance une dernière fois. Ne me déçois pas.

  Lily partit dans sa chambre se changer et faire son sac. Elle disparut de l'appartement pour apparaître juste devant son immeuble, mais elle retomba lourdement sur le sol. Décidément, ce serait plus compliqué que ce qu'elle pensait de maîtriser ses pouvoirs! Elle se releva. Il n'y avait personne dans la rue, personne qui avait pu remarquer ses pouvoirs.

- Salut!

Lily sursauta et manqua de faire une crise cardiaque. Lorsqu'elle se retourna, elle vit Damon.

- Non, mais t'es fou, tu m'as fait une de ses peurs! Comment tu savais que j'allais partir maintenant?

- Une intuition.

- Je sais bien que ce que tu veux, c'est que je t'aide, Damon, et que c'est pour ça que tu ne m'as toujours pas vidée de mon sang.

Ils commencèrent à marcher pour aller au lycée.

- Le truc, continua-t-elle, c'est que je ne peux pas t'aider comme ça, moi! Je... je ne la connais même pas ton... Elena!

- Tu as dis que tu allais m'aider, crois-moi, si tu manques à ta parole, je te forcerai quand même à faire ce que je veux.

- Je crois que tu as oublié une chose, Damon, lui rappela Lily avec un sourire ironique, c'est qu'on est censés être amis. Je pense qu'il faut que je t'apprenne ce qu'est l'amitié, parce qu'apparemment, tu ne connais pas ou alors tu as oublié.

- Je ne vois pas ce que tu as à m'apprendre là-dessus. J'ai eu des tas d'amis...

- Alors vas-y, cite-moi-en un.

- Ben... euh... je sais pas moi... euh... Angel!

- Tu m'as dis toi-même que vous n'étiez pas vraiment amis.

- Alors... Chris.

- Chris? Tu te moques de moi, là! J'ai bien senti que tous les deux, ça ne collait pas! Et vous ne vous êtes jamais adressé la parole.

- Bon, ok, je n'ai pas vraiment eu d'amis ce dernier siècle, et alors?

- Alors il faut que tu revois ce que c'est de vivre en société. Damon, tu m'as dis que tu voulais que je t'aide, moi je t'aide, même si je trouve ça vraiment bizarre. Après si tu ne veux pas de mon aide...

- Ok, ok, je ne dis plus rien. T'as pas l'air bien toi, non?

- Quoi? Moi? Je... C'est compliqué.

- Tu as dis toi-même qu'on était amis, alors tu peux me dire ce qui se passe.

- Avant, dis-moi une chose : est-ce que après que tu m'aies dit que tu travaillais pour ma mère, tu l'as revue?

- Pourquoi cette question?

- Réponds-moi, Damon, c'est important.

Il attendit quelques minutes avant de répondre.

- Oui, je l'ai revue.

- Et qu'est-ce qu'elle t'a dit?

- Que je devais poursuivre mon travail. Qu'est-ce que tu voulais que je te dises? Oui, je continue de faire mon boulot de méchant qui veut te faire du mal, et alors?

- Pourquoi tu fais ça, Damon?

- Pourquoi quoi? demanda-t-il, grognon.

- Pourquoi tu as accepter de travailler avec ma mère. Dis-moi la vérité, Damon.

- Elle m'avait promis que je pourrai me nourrir de ton sang, je te l'ai déjà dit.

- Je te rappelle que je suis une sorcière, Damon. Je sens bien qu'il n'y a pas que ça.

- Je savais déjà qui tu étais.

- Comment ça? Tu peux m'expliquer, là?

- Lorsque Kélia m'a fait cette proposition, elle m'a permis de t'espionner. C'est à ce moment-là que j'ai lu dans tes pensées, et que j'ai su que tu pourrais m'aider à séduire Elena.

- Tu me caches encore quelque chose.

- Qu'est-ce que tu crois? Je suis un vampire. Alors oui, j'ai prévu de boire ton sang. C'est bon, ça te suffit, cette fois?

- Si je récapitule, tu devais me faire aller du côté des démons pour avoir ensuite le droit de te nourrir de mon sang. Et tu savais que je pouvais t'aider... donc ça veut dire qu'une fois que je t'aurais aidé, tu me tueras.

- Non, je ne te tuerai pas, si tu insistes. Je pourrai même te faire tout oublier, si tu veux.

- Bon, on va faire un truc. On va faire comme si tu ne travaillais pas pour ma mère, d'accord? Est-ce qu'elle est au courant que je sais que...

- Non, elle ne sait pas.

- Parfait. Donc on fait comme si tu ne travaillais pas pour elle, et moi je vais t'aider pour Elena. Par contre, une fois que j'aurai terminé, si tu voudras toujours boire de mon sang, on se battra. Est-ce que c'est clair?

- Oui, très clair.

- Alors on peut être amis pour le moment.

- Lily, maintenant qu'on a mis les choses au clair, tu peux me dire ce qui ne va pas? Tu n'es pas comme d'habitude, et franchement, ça fait bizarre.

- Comme je te l'ai dit, c'est compliqué. Mais tu as raison sur un point : maintenant on est amis, alors je vais t'expliquer : tu sais, Buffy, la Tueuse, elle sortait avec un vampire...

- Quoi, Angel?

- Non, pas lui, un autre vampire. Il s'appelait Spike.

- Spike? Attends, t'es pas sérieuse, là? Spike? Ca fait un bail!

- Tu le connais aussi?

- Oui, à l'époque où je traînais avec Angel, il y avait aussi Spike avec nous.

- Ok, en fait peu importe de qui je vais te parler, tu la connaîtras forcément. Franchement, tu ne me facilites pas les choses! Maintenant ça va être encore plus dure de te le dire. En revoyant Buffy, hier, j'ai pris des nouvelles de Spike, et...

- Il a des problèmes, c'est ça? En fait, vous étiez proches, parce que t'as l'air drôlement affectée.

- Je ne l'ai vu que très peu à Sunny Dale, mais on s'est tout de suite très bien entendus. Maintenant, Sunny Dale n'existe plus, et il fallait que quelqu'un se sacrifie pour sauver notre monde, et Buffy a choisi...

- Ne me dis pas qu'il est mort?!

- Justement, il... il est... il... n'est plus de notre monde.

Damon s'arrêta, choqué, tandis que Lily continua d'avancer, pour cacher les larmes qui coulaient sur ses joues. Mais Damon la rattrapa bien vite.

- Attends... Lily, ça va?

Il la força à s'arrêter. Lily s'efforça de garder la tête baissée, pour cacher ses larmes, mais Damon lui fit lever la tête et la regarda droit dans les yeux.

- Mais... tu... tu pleures! Mais tu le connaissais à peine!

- Je sais, Damon! Je sais tout ça, qu'il ne devrait pas compter autant pour moi. Mais je ne sais pas pourquoi je suis autant affectée par sa m... sa... sa disparition.

- Désolé de te dire ça, mais là il va falloir que tu sèches tes larmes, on est arrivés au lycée.

  Mais Lily ne put s'arrêter de pleurer, au contraire, elle pleurait de plus en plus fort, sa respiration s'accélérant au point qu'elle n'arrivait presque plus à respirer.

- Eh, Lily, ça va? Tu sais, on est avance, on peut attendre un peu avant de rentrer.

  Lily ne put lui répondre, soudain, elle n'arrivait plus à inspirer, l'air qu'elle respirait... quelque chose n'allait pas.

- Lily, t'es toute rouge!

  Damon sentit les battements du coeur de Lily s'accélérer trop vite, et il se concentra sur sa respiration. Elle etouffait!

- Lily, t'es asthmatique?

- N...n...on...on...

- Calme-toi, respire lentement.

  Mais Lily ne se calmait toujours pas, malgré ses efforts. C'était plus fort qu'elle, elle ne pouvait s'empêcher de sangloter, et donc de ne presque plus respirer. Elle était à deux doits de tomber dans les pommes, quand Damon l'obligea à le regarder dans ses yeux.

- Regarde-moi, Lily. C'est pour ton bien que je fais ça.

  Il la fixa de ses yeux bleus et dit :

- Ta respiration se calme, tu ne pleures plus, tu es sereine.

  L'hypnose avait fonctionné. Lily avait retrouvé son état normal.

- Merci, Damon, je ne sais pas ce qui m'es arrivé. Je ne contrôlais plus rien.

- Je pense que Spike comptait pour toi plus que tu ne le pensais.

- Sûrement, répondit-elle sèchement.

- Ecoute, dit Damon. Je suppose qu'en tant qu'ami je dois te consoler, mais...désolé, c'est vraiment pas mon genre, je... je ne sais pas quoi te dire.

- Alors ne dit rien, répondit Lily avec amertume. Il faut y aller, maintenant.

  Ils partirent en cours, rejoints par Chris. A la récréation, Lily sortit de la classe avec Chris sans même attendre Damon. Il l'avait trop déçue, malgré le fait qu'il lui ai sauvé la vie ce matin lorsqu'elle manquait de s'étouffer. Il n'avait même pas tenté de la réconforter, ou même de lui faire penser à autre chose. Il avait été franc, trop franc.

-Est-ce que ça va? demanda Chris.

-Oui, je suis juste un peu fatiguée.

-On n'a eu que 2 heures de cours!

-Je sais, mais on dirait que tu le fais exprès, toi aussi!

-Quoi? Mais je...

- Tu ne comprends vraiment rien, t'es comme lui, en fait!

-Lui, mais qui ça?

  Mais Lily était déjà trop loin pour lui répondre. Elle était sortie du lycée, n'en pouvant plus. Elle savait qu'un jour cela arriverait, mais elle n'aurait jamais pensé que ce serait arrivé aussi vite! Son choix étit déjà fait, elle le savait. Elle n'irait plus au lycée, définitivement.

  Le long du chemin, elle rumainait contre Damon et Chris, les deux personnes dont elle était le plus proche en ce moment, même si elle ne se considérait pas particulièrement proche de Damon. Mais même Chris n'avait pas réussi à comprendre sa détresse, lui qui la connaissait par coeur, qui savait tout d'elle, il n'avait rien vu.

  Elle monta les escaliers quatre à quatre et claqua la porte d'entrée en rentrant. Pour commencer, prendre une douche.

  Ele s'éxécuta, tentant d'oublier son maheur et oublier plus que tout, qu'elle était perdue dans ce monde qu'elle semblait ne plus connaître. Elle arrivait presque à être de bonne humeur quand soudain, elle entendit un bruit. Quelqu'un avait fait tomber quelque chose dans la salle de bain. La salle de bain?! Mais... elle y était... et à la base elle était seule dans la maison. Immédiatement après, elle entendit un :

- Merde!

  Lily éteignit l'eau. Elle devait être prudente. Elle enroula la serviette autour d'elle. Elle devait faire comme si elle n'était pas là, histoire de voir ce qui allait se passer.

- Putain, mais je suis où, là?

  Lily n'en croyait pas ses oreilles. Presque immédiatement, sa tête dépassa le rideau de douche et elle ne put s'empêcher de crier :

- Spike?!

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?