La vie de Lily par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Crossover / Action / Aventure

31 Chapitre 31 : Le cercle des démons (partie 1)

Catégorie: T , 1366 mots
0 commentaire(s)

Vêtue d’une longue cape noire, une capuche rabattue sur son visage ainsi invisible, Lily apparut dans une fumée noire. Elle regarda autour d’elle : elle était entourée de galeries taillées dans la roche, sous terre. A sa grande surprise, elle était seule.

           Soudain, Cole apparut devant elle, adossé à l’un des murs.

-         Tu dois aller au lieu où vivait la Source qui te précédait, expliqua-t-il seulement.

Lily hocha la tête silencieusement.

-         Suis-moi, il n’y a que toi qui peux me voir.

Cole se redressa et commença à avancer à travers les divers couloirs, suivi de Lily, sans pour autant qu’ils ne croisent qui que ce soit.

Lorsqu’ils arrivèrent dans une galerie pleine d’une foule de démons, Cole se tourna pour la première vers la nouvelle Source.

-         C’est là. Je vois que tu sais déjà ce que tu as à faire. Bonne chance, je suis toujours là s’il y a besoin.

Lily murmura un « merci » du bout des lèvres pour ne pas être entendue, et Cole s’évapora.

Elle souffla un coup pour se donner du courage, et effaça de son visage toute trace de peur, ou de manque de confiance en elle. Les démons ne devaient pas penser qu’elle était quelqu’un de faible. Il fallait qu’elle montre non seulement qu’elle était forte, mais surtout qu’elle était plus forte que chacun d’entre eux.

C’est d’un pas assuré, ses talons haut noirs claquant contre le sol rocailleux, qu’elle avança parmi les démons, qui, s’apercevant de sa présence, s’écartèrent pour la laisser passer. Lily entendait les chuchotements peu discrets à son propos. Elle n’avait qu’une hâte : les faire taire.

Elle monta sur le promontoire de pierre au fond de la salle. Il y avait un livre entièrement noir, sur un présentoir, lui faisant penser au Livre des Ombres. Son regard s’y abaissa quelques secondes, mais elle savait qu’elle n’avait pas besoin de ce livre pour le moment. Ce qui importait, c’étaient les démons, et des infos sur les sœurs Halliwell.

-         Silence, tonna-t-elle fortement, sans crier, avec une incroyable autorité.

Aussitôt, les chuchotements se turent, et tous les regards convergèrent vers Lily. Celle-ci releva la capuche qui cachait son visage, et dit :

-         Qu’attendez-vous pour acclamer votre nouvelle Source ?

Presque immédiatement, des cris, des hourras, des hurlements tonnèrent, contrastant fortement avec le silence des secondes précédentes. Lily esquissa un sourire en coin sur son visage, tout en parcourant la foule du regard : elle parvenait à reconnaître certains démons qui avaient déjà croisé les sœurs Halliwell, les autres, elle les connaissait grâce à son nouveau statut de Source du Mal.

           L’un des démons se détacha des autres et s’approcha d’elle. C’était un homme très grand, habillé comme un militaire. A première vue, il ne semblait pas être un démon, mais Lily savait qu’il s’appelait Soldier, et qu’il avait une force dépassant celle de n’importe qui. Il avait aussi la capacité d’apparaître et de disparaître, mais aussi de lancer des balles d’armes à feu avec ses mains.

-         Ma Reine, dit-il, au nom de nous tous, tes sujets, nous sommes ravis de découvrir enfin l’identité de notre nouvelle Source du Mal. La Voyante nous avait prévenus de ton arrivée, alors nous avons pu préparer un présent pour toi. Kélia ! Kélia, ramène le présent pour notre Reine !

Lily s’alarma à l’évocation du nom de celle qui l’avait kidnappé étant bébé. Elle ne l’avait pas vue dans la foule, et à vrai dire, ne l’avait même pas cherchée. La nouvelle Source ne voulait plus croiser sa route, mais si elles étaient amenées à se revoir, Lily n’hésiterait pas à la tuer.

Kélia entra dans la galerie, suivie d’une cage immense, flottant dans l’air, dans laquelle se trouvaient… les trois sœurs Halliwell.

-         J’aurai dû m’en douter, intervint alors Lily. La disparition des trois sorcières les plus puissantes ne pouvaient être due qu’à vous, mes déjà fidèles serviteurs. Je saurai vous récompenser pour cela.

Kélia s’arrêta juste devant Lily, et la cage s’échoua brusquement sur le sol, faisant échapper un cri à chacune des sœurs.

Lily jeta un bref regard aux sorcières, se retenant de les faire sortir de là immédiatement, puis elle tourna finalement son attention sur sa « mère ».

-         Lily, tu as dépassé mes plus hautes espérances ! De toi-même, devenir la Source du Mal !

-         Eh oui, on a chacun son jardin secret, maman, répondit Lily, d’un ton neutre. Est-ce toi qui as kidnappé les sœurs Halliwell ?

-         Oh non, je n’ai pas ce pouvoir-là. Pourtant, depuis le temps que tu me connais, tu devrais le savoir !

-         Je le sais, je voulais m’en assurer.

Lily regarda alors la foule.

-         Qui est celui qui a permis la présence du Pouvoir des Trois ici ?

-         C’est moi, répondit un homme qui se leva.

-         Octavius, donc… je savais bien que tu étais l’un des démons les plus redoutables. Comment as-tu réussi l’impensable ?

-         Je leur ai fait boire à leur insu une potion qui a neutralisé temporairement leurs pouvoirs, il me suffisait d’être invisible et d’intégrer la potion à quelque chose qu’elles buvaient. Sans pouvoirs, elle sont aussi inintéressantes que n’importe quels mortels.

-         Je vois… Merci pour ton intervention.

Lily fit quelques pas, observant attentivement chaque détail de la scène où elle se trouvait. Faire sortir les trois sœurs de là serait difficile…

Devant le silence de Lily, Octavius demanda :

-         Alors, qu’attends-tu pour les tuer ?

-         Les tuer ? Tu penses vraiment que tous les démons qui se sont attaqués à elle l’ont juste fait pour les tuer ? Pauvre fou ! Ne sais-tu pas que les bonnes sorcières regorgent de pouvoirs incroyablement utiles aux démons que nous sommes ?! Et comment oses-tu me parler ainsi ?! J’ai beau être la plus jeune d’entre vous, je suis votre Source, et celui qui ne me respectera pas en paiera de sa vie, ou de sa mort.

-         Pardonnez-moi, s’excusa alors le démon, baissant les yeux.

-         Tu es tout excusé. Si il y a bien un démon ici qui ne l’est pas, en revanche, c’est toi, Kélia.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?