Une affaire plutôt risquée par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Drame / Aventure

2 Chapitre 2

Catégorie: K+ , 1338 mots
2 commentaire(s)

Voilà la suite, j'espère qu'elle vous plaira



Chapitre 2


Karen et Foggy ont à peine le temps d'entrer dans l'appartement que Matt se précipite vers eux dans sa tenue de Daredevil, il a juste enlevé le masque.


-Comment allez-vous, que s'est-il passé ? Vous n'êtes pas blessés ?


Encore sous le choc, Foggy peinait à trouver les mots justes et bafouilla quelque chose d'inaudible. Karen se contenta de fondre en larmes. Matt la serra fort dans ses bras en lui murmurant gentiment :


-Ne t'en fais pas, ça va aller, c'est fini.


Matt ressentais le regard appuyé de Foggy dans leur direction, son pouls était rapide et il tremblait.


Karen réussi à se calmer et Matt leur proposa de rester dormir. Sans se faire prier, Karen à bout de force, alla se coucher et s'endormit rapidement. Matt profita de trouver une tenue plus confortable que son costume moulant et passa un jogging.


Matt et Foggy étaient maintenant seuls au salon. Matt restait proche de son ami, il ne voulait pas le forcer à parler et attendait patiemment qu'il prenne la parole. Ça lui faisait beaucoup de peine de le sentir dans un tel état.


-Matt, commença-t-il doucement, merci d'être venu, je sais pas ce qu'on aurait fait sans toi, j'ai eu si peur dit-il encore très marqué. Sa voix tremblait.


-Heureusement que tu m’as appelé, j'ai vraiment eu très peur pour vous quand j'ai entendu la discussion au téléphone, dit Matt, si tu ne m'avais pas téléphoné et qu'il vous serait arrivé quelque chose, je n'aurais pas pu m'en remettre.


Il marqua un silence, les deux anciens associés étaient encore très choqués de la situation, Matt décida quand même d'essayer d'en savoir plus.


-Foggy, peux-tu m'expliquer de quoi il était question, vu le nombre d'hommes et les menaces, je ne pense pas qu'il s'agissait d'un simple vol. Et je te sens encore sous le choc.


-Je vais t'expliquer, je te dois bien ça, soupira Foggy, je dois faire des négociations avec le programme de protection des témoins pour un client, il s'appelle Luca. Il est comptable dans une banque et par hasard, il a remarqué que son employeur effectuait des

transactions très étranges pour le compte d'un gang de motard, les DeathAngel. Quant il a voulu informer ses responsables, il s'est fait congédié sans raisons valables.


Foggy prit une grande respiration et continua son explication.


-Il était donc sûr qu'il se passait quelque chose d'illégal et je pense que son employeur doutait de sa fiabilité, surtout après l'avoir viré. Sur le chemin du retour, il a été la victime d'un tireur embusqué et il a réussi à lui échapper. Quand la police est arrivée sur place, il a expliqué en détail ce qu'il avait découvert. La police a immédiatement ouvert une enquête et ils ont fait une perquisition chez l'employeur pour trouver les preuves. Comme il leur a dit où chercher, il n'a pas fallu longtemps aux forces de l'ordre pour trouver les documents compromettants. Par peur d'autres représailles, Luca a demandé la protection de la police et un avocat.

C'est à ce moment là que le cas m'a été attribué.


-D'accord, je comprends, mais comment les membres du gang te connaissaient ? Demanda Matt.


-Je pense qu'un des leurs a du me voir quand je suis allé rencontrer mon client pour la première fois, c'est un grand commissariat avec beaucoup de passage. Il y avait du monde et pas des personnes des plus fréquentables. Quelqu'un a du entendre ce que j'ai dit quand je me suis annoncé à l'agent de l'accueil.


-Ouais c'est possible ajouta Matt, les informations circulent vite dans ce type d'endroit.

Matt hésita puis ajouta :


-Tu crois qu'ils t'ont suivi dès ta sortie du poste de police ?


-J'en sais rien, comment je pourrais le savoir, je ne fais pas attention à ce genre de chose moi, s'exclama Foggy.


-En plus, j'avais tous mes dossiers avec moi ce soir car je voulais peut-être travailler un peu en rentrant.


Sa voix tremblait toujours en repensant aux événements de cette nuit.


-Je n'ose pas penser à ce qu'il se serait passé dans cette ruelle si tu étais arrivé deux minutes plus tard, dit-il très ému


-Ça va aller, je suis là maintenant, j'espère que tu feras plus attention la prochaine fois, dit Matt, soulagé que son ami s'en soit tiré.


-Je suis désolé Matt, avec le nombre de fois où je t'ai critiqué avec ton costume, j'étais bien content de te voir arriver. En plus, tu avais enfin arrêté tes sorties nocturnes et c'est moi qui te fais replonger, je me sens vraiment mal vis-à-vis de toi.


-Ne t'inquiète pas, ça ne changera rien à ma décision de retraite. Tu as l'air fatigué, va dormir, je vous laisse le lit avec Karen et je prends le canapé.


-Merci Matt, Bonne nuit et merci à tes deux «toi » d'avoir été là pour nous ce soir.


Matt se réveilla en sursaut sur son canapé, il était en retard pour son procès, il devait se dépêcher. Il entendait distinctement la respiration régulière de ses deux amis entrain de dormir dans son lit. Il décida de les laisser et quitta son appartement.


Son audience se déroula au mieux, il était en bonne voie d'avoir gain de cause pour permettre à sa cliente de toucher des indemnités pour une erreur médicale.


Les médecins, si on peut les appeler ainsi, ont amputé la mauvaise jambe suite à une erreur de marquage au bloc opératoire. Comme il fallait quand même retirer la jambe réellement malade, sa cliente ne pourrait plus jamais remarcher. Même si le procès ne pouvait pas lui rendre sa mobilité et comme il s'agissait d'une clinique privée reconnue, Matt réussi à obtenir la coquette de somme de 4 millions en dommages et intérêts.


Dès la sortie de l'audience il se dépêcha de rentrer chez lui pour retrouver ses amis.


A son arrivée, Karen et Foggy étaient assis dans le salon entrain de boire un café.


-Bonjour les amis, vous allez bien ?


-On a décidé de ne pas aller travailler aujourd'hui, moi je n'en ai pas la force, dit Karen encore un peu marquée malgré sa nuit de sommeil.


-Moi non plus, dit Foggy, je ne sais même pas si je vais garder cette affaire.


-Je te comprends remarqua Matt, surtout que ça devient dangereux maintenant que tu sais qu'ils te connaissent. Si tu veux, je viens de clore une affaire ce matin et je n'ai rien d'urgent en ce moment, on peut travailler les deux sur ton dossier et comme ça, je pourrais veiller sur toi proposa Matt.


-Je ne veux pas t'embêter avec mes affaires foireuses, surtout que tu dois avoir de quoi faire avec tous les procès que tu gagnes en ce moment. D'ailleurs ça a donné quoi ce matin ?


-On peut dire que nous avons gagné, même si ma cliente ne pourra plus jamais marcher, j'ai pu obtenir 4 millions dit Matt sur un ton détaché.


-4 millions s'exclama Karen, abasourdie, et tu te fais toujours pas payer !


-Non, je suis bien comme ça, sourit Matt.


Karen haussa les sourcils avec un air dépité.


-Bon c'est d'accord Matt, je te prends avec moi pour mon affaire, annonça Foggy, je vais prévenir mes associés que tu es avec moi pour ce cas. Tu pourras voir mon immense bureau comme ça.


-Parfait, je me réjouis et ça va être sympa de remettre ça les deux, même si les circonstances ne sont pas les meilleures ajouta Matt.


Sur cette discussion, Matt et Foggy prirent la directement du bureau de Foggy et Karen décida de rentrer chez elle pour se reposer.


2 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?