Leïla & Samuel - Un Amour Compliqué par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Romance

22 Episode 22 - 370

Catégorie: G , 1508 mots
2 commentaire(s)

Après avoir eu du mal à quitter Samuel, Leïla retourna chez elle au petit matin. Comme à son habitude, Noor et Soraya étaient en train de déjeuner avant de partir au lycée pour l'une et travailler pour l'autre. Rémy n'était pas présent étant donné qu'il avait commencé très tôt à l'hôpital. 


LEÏLA : (toute rayonnante) Bonjour tout le monde !


SORAYA : Bonjour toute seule !


LEÏLA : Alors comment se sont passés vos soirées ? 


NOOR : Super bien, on a mangé pleins de chocolat ! 


SORAYA : Vous avez fait que mangé du chocolat ?


NOOR : (rougissant) Ba non pas que mais on avance au rythme de Timothée, je veux pas le brusquer !


LEÏLA : Tu as bien raison ma chérie, Vous avez tout le temps du monde pour passer à plus sérieux ! Soraya ne met aucune pression quelconque sur ta sœur ! 


NOOR : Merci Maman ! Et toi, ta soirée ? 


LEÏLA : (surprise de la question de Noor) C'était bien également. 


SORAYA : Pour rentrer à cette heure-ci c'est que c'était plus que bien je suppose !


LEÏLA : Soraya s'il te plaît, je pense que vous donné plus de détails n'arrangera quoi que ce soit bien au contraire !


NOOR : Maman a raison j'ai pas du tout envie de savoir ! 


SORAYA : Mais moi non plus c'était juste pour te taquiner, tant que tu es heureuse ça me va ! 


LEÏLA : Quand vous serez prête à parler de Samuel et de ma relation avec lui, on en discutera promis mais je ne pense pas que encore le bon moment ! Bon je me dépêche sinon je vais être en retard à l'hôpital !


S'étant déjà lavé et prit son petit déjeuner chez Samuel, Leïla n'a eu qu'à prendre ses affaires pour sa garde et repartir. Avant de repartir à l'hôpital, l'infirmière embrassa ses filles et leur souhaita une bonne journée. 


*********************************

Sa journée à l'hôpital fût bien remplie depuis qu'elle avait pris son service ce matin, Leïla n'arrêta pas d'aller et retour entre les patients cependant elle trouva un petit moment pour prendre une pause durant une accalmie de flux de patients. Chaque fois qu'elle entra dans la salle de pause, elle avait un bref moment où tout ce qui s'était passé durant la prise d'otages remontés à la surface mais voyant que Rémy & Victoire y étaient présents, elle n'y prêta plus attention. Tous les deux discutaient avec le vacataire en cardiologie qui venait d'arriver depuis peu dans l'hôpital.


REMY : Leïla ! Tu as quand même arrivé à trouver un petit moment pour une pause on dirait bien ?


LEILA : (se dirigeant vers la machine à café) Oui, J'avais vraiment besoin de caféine pour finir ma journée car à ce rythme-là c'est moi qui aurai besoin d'un lit d'ici la fin de la journée dans cet hôpital ! 


REMY : Tu m'étonnes, nous aussi en cardio on court depuis ce matin ! 


VACATAIRE : C'est clair ! Cet hôpital est si grand que j'arrive pas à m'orienter et Rémy court dans tous les sens pour me retrouver ! 


VICTOIRE : T'inquiètes pas ça viendra avec le temps. Leïla, Je te présente Evan le nouveau vacataire en cardiologie. Leïla est l'une des infirmières chef de cet hôpital.


Leïla alla s'asseoir sur la chaise la plus proche de la machine à café juste à côté du vacataire étant donné que Rémy était à l'extrémité de la table et que Victoire était de l'autre côté. Au moment où Leïla s'assît, Samuel arriva à son tour dans la salle de pause après avoir accouché la petite Margot en urgence. Lui aussi avait bien besoin d'une micro-pause pour évacuer le stress qu'il venait d'avoir. Leïla échangea un regard ainsi qu'un sourire à son amant.


LEÏLA : (posant son café sur la table) Et bien enchanté Evan ! J'espère que vous allez vous plaire ici. 


VACATAIRE / EVAN : Merci, si toutes les femmes sont aussi belles que vous deux cela ne sera pas difficile de s'y plaire ! 


Samuel avait bien entendu parler du vacataire en cardiologie, tout le personnel avait bien compris que c'était un chaud lapin et qu'il dragué tout ce qu'il bougé ! C'est pour cela que quand il entendit qu'il faisait des avances à Leïla il ne pût s'empêcher d'agir ! 


SAMUEL : (attendant son café. sous un ton assez agressif) Ça a déjà marché votre drague pathétique ?


LEÏLA : (entendant l'agressivité dans la voix de Samuel) J'ai vu que la petite Margot était arrivé en urgence tout à l'heure, je suppose qu'elle a accouché ? Ça s'est bien passé ? 


VICTOIRE : Rémy m'en a parlé, c'est dingue quand même ! un déni de grossesse on en voit pas souvent surtout à ce stade de grossesse il me semble ?!


SAMUEL : (allant s'asseoir en face d'Evan) C'était compliqué mais le bébé et la jeune fille vont bien !


REMY : Garçon ou fille ? 


SAMUEL : (tout en ne quittant pas des yeux Evan) Un garçon !


EVAN : (en regardant Leïla tout en lui touchant le bras) Cela doit être magique d'assister à un accouchement, vous avez des enfants ?


LEÏLA : ( n'osant pas retirer son bras par politesse) Oui, j'ai deux filles ! 


EVAN : Si vos filles sont aussi belles de vous, elles feront des ravages quand elles seront grandes !


SAMUEL : (bouillonnant de jalousie) Si on vous gêne dites-le nous ?


 Samuel se leva brusquement et quitta la pièce de peur de coller son poing sur le visage de ce vacataire fringant & arrogant qu'était Evan ! 


LEÏLA : (se levant pour rattraper Samuel) Samuel attends !


**************************


Leïla rattrapa Samuel en bas des marches qui mène à la salle de pause.

LEÏLA : Samuel, s'il te plaît arrêtes-toi ! 


SAMUEL : (s'arrêtant net) Quoi ? Tu as eu ce que tu voulais, tu peux continuer à flirter comme bon te semble avec cet abruti je ne suis plus devant toi ! 


LEÏLA : Ce n'est pas la peine d'hurler ni de t'être mis dans cet état pour si peu !


SAMUEL : Mais bien sûr, on te drague ouvertement devant mon nez mais je dois fermer ma gueule !


LEÏLA : Ce n'est pas ce que je voulais dire ! 


SAMUEL : A non vraiment ! Pourtant tu avais l'air d'aimer te faire draguer avec tes grands sourires à son égard ! 


Voyant que des patients ainsi que le personnel qui passaient par là les regardaient, Leïla essaya tant bien que mal que Samuel baisse le son de sa voix. Elle ne comprenait pas pourquoi, il était jaloux de ce vacataire un peu trop jeune pour elle et qui ne l'intéressé non loin du monde ! Après tout ce qu'il s'était passé dernièrement, elle était persuadé qu'il savait que c'était plus que du sérieux entre eux encore plus aujourd'hui qu'à leur première tentative d'être en couple. Mais en voyant dans quel état il était à l'instant devant elle, ses certitudes n'étaient plus si ancrées dans sa tête! Elle voulait savoir la raison de son comportement mais pas là devant tout le monde ! Elle préféra donc écourter la discussion animée qu'elle avait actuellement avec lui pour pouvoir en parler plus calmement plus tard en privé de risque de mettre encore plus en colère Samuel. 


LEÏLA : Écoutes je n'ai pas l'intention de parler de ça avec toi devant tous ses gens, on en parlera en privé si tu veux bien ! 


SAMUEL : (regardant les gens qui les fixés) Tu as honte d'être avec moi en fait c'est ça ? Soit honnête au moins car je ne t'ai pas entendu dire que tu étais avec moi à ce con au lieu de ça tu l'as laissé sortir ses phrases de drague à deux balles ! 


LEÏLA : Tu dis n'importe quoi Samuel ! Ce n'est juste pas l'endroit pour parler de ça !


SAMUEL : Donc il y a bien quelque chose entre vous... Non en fait, tu sais quoi je m'en fous ! J'en ai marre de toujours être pris pour un con avec toi, je pourrais faire tous les sacrifices du monde ça ne changerait rien pour toi, tu ne prendras jamais notre relation autant au sérieux que je la prends mais ce n'est pas grave tout le monde c'est bien que c'est moi le méchant dans toute cette histoire ! Donc c'est bon j'arrête les frais, j'en ai marre de jouer à ton jeu ! j'ai des patients qui ont vraiment besoin de moi et qui m'attendent ! 


Sur ses mots, Samuel partit laissant Leïla seule face aux regards des gens présents dans le couloir. Elle resta sans bouger ni réagir tout en essayant de comprendre tout ce qu'il venait de se passer à l'instant avec Samuel. Avait-il vraiment rompu avec elle ? 


A SUIVRE

2 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?