Leïla & Samuel - Un Amour Compliqué par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Romance

30 Episode 30 - 378

Catégorie: G , 1751 mots
4 commentaire(s)

Les flacons déposaient au laboratoire non sans avoir hésité de longues minutes à la porte. Leïla reprit son travail de nuit tout en essayant de ne pas penser à ce que Marianne lui avait dit mais le mot grossesse l'a hanté quoi qu'elle fasse. Elle savait bien qu'elle était encore en âge de procréer mais dans sa tête c'était inconcevable qu'elle soit enceinte. Elle essaya de chasser les milliers de questions et hypothèses de sa tête pour se concentrer sur son travail et puis sans avoir des résultats à quoi bon paniqué ! La tête dans ses pensées plus que dans ses médicaments qu'elle préparait pour ses patients, elle ne fit pas attention que Samuel entra dans la salle de soins. Lui avait bien remarqué qu'elle ne l'avait pas vu entrer, il se dirigea donc vers elle posant ses mains sur les yeux de l'infirmière.


SAMUEL : (sur un ton coquin) Qui est cette magnifique infirmière ?! 


LEÏLA : (enlevant les mains de Samuel de ses yeux) Je n'ai pas envie de jouer Samuel, j'ai du boulot !


SAMUEL : (déçu) euh ok, ça va ?


LEÏLA : (exaspérée) Oui ! C'est juste que je voudrais bien finir ce que je suis en train de faire sans que tu viennes me distraire ! 


SAMUEL : (caressant le haut de son dos) Moi ? te distraire ? Jamais, je n'oserai pas voyons.


LEÏLA : (se levant de son tabouret pour échapper au contact de Samuel) Tu n'as pas des patientes à voir ?


SAMUEL : (surpris de son attitude) Je viens de finir de faire mon tour. En parlant de patientes, tu as été voir le tien de médecin pour tes vertiges ?

 

LEÏLA : (en omettant volontairement la prise de sang) Non, je n'ai pas eu le temps, quand je suis sorti de la prison j'ai dû déposer les papiers au cabinet d'avocats et puis il était l'heure que je vienne bosser donc voilà de toute façon une journée de plus ou de moins cela ne changera rien.


SAMUEL : Attends, Bilel a signé les papiers ?! 


LEÏLA : Oui ! 


SAMUEL : C'est pour ça que tu es... contrarié ? 


LEÏLA : (prétextant que c'était le divorce qui l'a tracassée) Et bien 25 ans de ma vie viennent d'être mis à terme donc j'ai un peu le droit d'être contrarié !


SAMUEL : (se rapprochant d'elle) Oui bien sûr ! Je n'ai jamais dit le contraire. 


LEÏLA : (s'éloignant de nouveau de Samuel) Bien alors s'il te plaît laisse-moi. 


Samuel n'insista pas plus et la laissa finir de préparer les médicaments des patients. Ce qu'il ne savait pas que ce n'était pas les papiers signés du divorce qui l'a tracassé mais bien ses fichus résultats de prise de sang ! Depuis sa séparation avec Bilel, elle avait fait en partie le deuil de leur vie passé en quelque sorte donc avoir entre les mains l'accord de Bilel pour le divorce était important certes mais les résultats l'étaient encore plus pour son futur. Sentant l'angoisse monter de plus belle, Leïla quitta la salle de soins pour aller s'occuper de ses patients. 


**********************************************


Le lendemain matin, Leïla se leva et prépara le petit déjeuner pour toute la famille cela faisait presque deux jours qu'elle n'avait pas vu ses filles avec son poste de nuit. Elle s'était donc levé exprès pour pouvoir les voir avant qu'elles ne quittent le domicile. De toute façon depuis qu'elle était rentrée de l'hôpital elle n'avait pas vraiment réussi à dormir au moins en préparant le petit déjeuner cela l'empêchait un peu de repensait encore à ce que Marianne lui avait dit la veille. 


NOOR : (frottant ses yeux) Maman ?


SORAYA : (surprise de voir elle aussi sa mère) Qu'est-ce-que tu fais déjà debout ?!


LEÏLA : Ah ba merci, Ça fait plaisir ! Je vous ai pas manqué pendant ses deux jours en fait ?!


SORAYA : (allant à côté de sa mère derrière le comptoir de la cuisine) Si voyons, tu nous as manqué mais comme tu as bossé cette nuit, on ne pensait pas te voir debout à cette heure c'est tout ! 


NOOR : (allant s'asseoir) Si tu m'as grave manqué ! 


LEÏLA : (allant s'asseoir à son tour) J'espère bien !


Noor se leva et alla enlaçait sa mère pour lui prouver qu'elle lui avait réellement manqué pendant ses deux jours. 


LEÏLA : (étreignant sa fille avec un grand sourire) Je préfère ça ! 


SORAYA : (voyant que sa mère ne buvait qu'un café sans rien manger) Ton estomac te barbouille encore le matin à ce que je vois, je croyais que tu devais aller hier au médecin ? 


LEÏLA : Oui mais je n'ai pas eu trop le temps, j'irai aujourd'hui promis. 


NOOR : Tu as déjà dit ça la dernière fois.


LEÏLA : Je sais. J'irai ce matin avant d'aller travailler je vous assure ! 


SORAYA : Ok, tu manges quand même dans la journée rassure-moi ?!


LEÏLA : Oui, c'est le matin surtout que ça passe pas vraiment ! Mais arrêtez de vous inquiétiez d'accord.


Après avoir fini leur petit déjeuner, les filles de Leïla partirent du domicile pour commencer leurs journées respectives laissant seule Leïla dans la maison étaient données que Rémy avait commencé tôt ce matin. Contrairement à ce qu'elle avait dit à ses filles, elle ne voulait pas aller chez le médecin avant de savoir les résultats de cette fameuse prise de sang ! Elle profita donc des quelques heures devant elle avant de repartir à l'hôpital pour essayer de dormir un peu. 


*********************************

Leïla avait réussi à dormir quelque temps ce matin afin d'être en forme pour commencer sa journée de travail. L'angoisse ne l'avait pas quitté pour autant surtout qu'elle savait qu'elle aurait les résultats de sa prise de sang lorsqu'elle sera à son poste à l'hôpital seul le docteur Delcourt était au courant de cette angoisse qui tournait en boucle dans sa tête ! À peine était-elle arrivé à son casier pour déposer ses affaires que Rémy arrivait à son tour dans la pièce pour prendre un café. 


REMY : Salut Leïla ! 


LEÏLA : Salut Rémy ! 


REMY : (se dirigeant vers la machine à café) Tu veux un café ?


LEÏLA : Non merci, il est l'heure que je commence. Je ne vais pas prendre de pause avant d'avoir commencé quand même ! 


REMY : (attendant à côté de la machine à café que son café coule) Pourquoi pas ?! On bosse assez pour les mériter ses pauses ! 


Leïla se contenta de hausser les épaules en guise de réponse à son futur gendre et sorti de la pièce. À peine avait-elle mis le pied en dehors de la pièce que le docteur Delcourt l'appela à travers le couloir. Entendant son prénom, Leïla s'arrêta et se retourna en direction de la voix qui l'appelait. 


MARIANNE : Leïla, vous pouvez venir avec moi ? 


LEÏLA : (en entendant cette phrase, son cœur s'emballa) Oui, bien entendu !


Leïla suivi donc Marianne dans son bureau afin de parler plus librement. Leïla se doutait bien que Marianne l'appelait car elle avait eu les résultats de la prise de sang faites il y a moins de 24 heures et redoutait autant plus le résultat que Marianne ne lui donnait pas d'indice si c'était une bonne nouvelle ou non durant tout le trajet vers son bureau.


MARIANNE : (montrant l'un des fauteuils devant le bureau) Assoyez-vous !


LEÏLA : (s'assoyant dans l'un d'eux) S'il vous plaît Marianne ne tournez pas autour du pot ! C'est une mauvaise nouvelle que vous allez me dire sinon vous me l'aurez dit dans le couloir !


MARIANNE : (s'assoyant dans le fauteuil à côté de Leïla) Je ne sais pas si c'est une mauvaise nouvelle tout dépend de vous! Ce que vous espérez. Et puis tous les personnels de l'hôpital n'a pas à être au courant de votre vie privée. 


LEÏLA : Ce que j'espère...


MARIANNE : (trifouillant les dossiers sur son bureau) Bon ça sert à rien d'attendre plus longtemps, je vois que cela vous angoisse encore plus de ne pas savoir. Le résultat de la prise de sang révèle que vous êtes enceinte d'environ 5 semaines Leïla. Je ne sais pas si je dois vous féliciter ou non mais si vous avez besoin de parler je suis là d'accord !


N'ayant aucune réaction de la part de Leïla, Marianne toucha le genou de l'infirmière pour s'assurer qu'elle ne fasse pas un malaise.


MARIANNE : (inquiète) Leïla, parlez-moi ! 


LEÏLA : (hébétée par les paroles de Marianne) Vous êtes sûr ? le résultat est peut-être faussé où ce n'est pas le mien... Je ne sais pas moi une erreur du labo ! (prise de panique) Je vous en supplie dites-moi que c'est une erreur ! 


MARIANNE : (la prenant dans ses bras voyant qu'elle paniquait) Chut... Calmez-vous Leïla, oui je suis sûr ! Mais si vous préférez on peut refaire une prise de sang mais le résultat sera le même... 


Leïla se leva tout en pleurs dû à sa panique pour sortir du bureau de Marianne mais cette dernière lui conseilla de rester un peu avec elle le temps qu'elle se calme car elle n'était pas en état de travailler ni même de faire quoi que ce soit d'ailleurs.


Avoir un enfant maintenant serait le pire qu'il puisse lui arriver même si elle aimait de tout son cœur Samuel et qu'il méritait d'avoir une vraie famille lui aussi, elle savait que cela allait être un véritable tsunami avec ses filles lorsqu'elles l'apprendront et redoutait par-dessus toute la réaction de Samuel, lui qui est si exclusif, acceptera-t-il qu'un enfant soit mis entre eux deux mêmes si cet enfant est le fruit de leur amour ? Il y avait bien une autre solution qui est de ne rien dire à personne et de mettre un terme à cette grossesse pendant qu'elle le peut encore. Vu dans l'état que cette confirmation l'avait mise ce qui était sur c'est qu'elle n'allait pas prendre cette dure décision à l'instant ! 


A SUIVRE

4 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?