Leïla & Samuel - Un Amour Compliqué par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Romance

41 EPISODE 1 - 451

Catégorie: G , 1476 mots
3 commentaire(s)
  • [Seconde Fiction - Après l'intrigue Evasion]


Une nouvelle semaine de travail commence à l'hôpital Saint Clair de Sète tout comme l'arrivée du nouveau chef de service en médecine interne, le Dr William Daunier. Samuel fût plus que surpris de revoir son camarade de fac de médecine qu'il avait perdu de vue après son internat lors de sa présentation de William par son père devant le staff de l'hôpital. Ce dernier ne l'avait pas informé de sa venue mais pour comme dirait rattraper ses années où ils se sont éloignés, Samuel proposa un café à son vieil ami en salle de pause après que Renaud est fini son petit speech de bienvenue. 


SAMUEL : (attendant que son café coule) Mon père a réussi à te mettre la main dessus on dirait bien ? Si ma mémoire est bonne, tu avais dit que tu ne quitterais jamais Paris ! 


WILLIAM : (s'asseyant tout en posant son café sur la table) Ton père a était très convaincant et puis qui refuserait de venir dans le sud avec ce climat si doux et chaud ça change de la grisaille Parisienne ! 


SAMUEL : En clair, il t'a proposé un gros salaire qui ne pouvait se refuser. 


WILLIAM : (tout en buvant une gorgée de café) Tout de suite les grands mots ! C'est surtout mes capacités qui l'a intéressé ! 


SAMUEL : (allant s'asseoir en face de William) Ah oui ta mémoire absolue, j'avais oublié. 


WILLIAM : (sur un ton ironique) Pourtant elle nous a sauvé plus d'une fois à l'époque ! 


SAMUEL : (se remémorant son passé avec un sourire) C'est pas faux ! Bien pratique pour draguer surtout.


WILLIAM : (rigolant) On en a ramenés des filles à la coloc grâce à elle c'est vrai ! 


Leïla entra dans la pièce pour accéder au bureau à sa droite. Surprise de voir les deux hommes, elle se contenta de leur faire un sourire avant de prendre la tablette numérique présente sur le bureau avant de ressortir sans dire un mot.


WILLIAM : (tout en suivant du regard Leïla qui sortait de la pièce) Il y en a aussi ici des jolies de filles à ce que je vois ! 


SAMUEL : Pas touche à celle-là en tout cas ! C'est chasse gardée. 


WILLIAM : (surpris) Comment ça ? Je te connaissais plus préteur mon cher Samuel. 


SAMUEL : (sur un ton légèrement menaçant) Tout ce que tu as a savoir c'est qu'elle est à moi et personne d'autre ! Et puis il me semblait que tu t'étais marié ?


WILLIAM : L'un n'empêche pas l'autre pas vrai ?! 


SAMUEL : (avalant une gorgée de café) Tu n'as pas changé à ce que je vois !


WILLIAM : Et toi, toujours a prendre des petits coups de fouet pour supporter le rythme si tu vois ce que je veux dire ? 


SAMUEL : Non et toi ? 


WILLIAM : De temps en temps ! Pas aussi souvent qu'à l'internat mais ça m'arrive encore je vais pas te mentir. Ça reste entre nous bien sûr ! (sur un air suspicieux) Tu as changé tant que ça, humm laisse-moi en douté quelque peu.


SAMUEL : (se levant pour mettre sa tasse dans l'évier) Crois ce que tu veux Will... Je dois y aller... On se voit plus tard.


WILLIAM : (finissant son café) Pas de problème moi aussi je vais quand même allait bosser ! Ça ferait mauvaise impression dès le premier jour.



Samuel n'aimait pas que l'on tourne autour de Leïla et il connaissait assez bien son ami pour savoir que déjà au temps de la fac, il ne lâchait jamais le morceau quand il voulait quelque chose mais cette époque où ils s'amusaient à échanger leur copine était révolue. Samuel était déterminé a faire comprendre à William s'il le fallait qu'il ne devait pas s'approcher de Leïla, qu'elle était avec lui et personnes d'autre.


******************************


En vue de la façon dont William avait regardé Leïla lorsqu'ils avaient discutés plus tôt dans la journée, Samuel préféra vérifier auprès de Leïla si son ami avait tenté quoi que ce soit en son encontre. Voyant que Leïla sortit d'une chambre d'un patient au bout du couloir, il en profita pour aller la voir pour en avoir le cœur net.


SAMUEL : (faisant glisser sa main droite sur le bas du dos de Leïla) Hey toi ! 


LEÏLA : (tournant la tête vers sa gauche) Samuel... On est au boulot.


SAMUEL : (enlevant sa main) Tu es perspicace dit donc !


LEÏLA : (poussant sa manette) Et toi tu es hilarant. Dit-moi plutôt ce qu'il y a au lieu de jouer à l'imbécile, j'ai pas le temps pour ça là.


SAMUEL : Tu as vu ou parler avec William le nouveau chef du service de médecine interne ? 


LEÏLA : Comment ça ? Je l'ai vu quand ton père nous l'a présenté ce matin mais je n'ai pas encore eu l'occasion de parler avec lui. Pourquoi cette question ? 


SAMUEL : Par curiosité...


LEÏLA : (interrogative) Par simple curiosité ? dis-le à quelqu'un d'autre, Samuel. Tes questions ne sont jamais par curiosité.


SAMUEL : C'est juste que je le connais, c'est un grand séducteur et je voudrai pas qu'il te tourne autour c'est tout ! 


LEÏLA : (rigolant) Je suis assez grande pour repousser ses avances s'il m'en fait tu sais ! 


SAMUEL : (souriant) J'en doute pas mais s'il te drague dit le moi juste et je réglerai ça avec lui. 


LEÏLA : (soupirant tout en trouvant la situation ridicule) Ok ! Je dois finir mes patients là tu as fini de faire ton possessif ? 


SAMUEL : (rigolant) Pour le moment...


Leïla quitta Samuel pour continuer les soins des chambres suivantes. L'infirmière commençait à vraiment bien connaître Samuel et surtout son côté possessif. N'ayant échangé aucunes paroles avec ce nouveau médecin, Leïla pensa que Samuel voyait encore le mal où il n'y en avait pas et même si le Dr Daunier venait à la draguer, elle savait comment agir tout comme elle le faisait face à certains patients trop directs dans leur approche dont elle avait affaire de temps en temps. 


******************************


Ayant fini sa garde, Leïla déposa les dossiers de ses derniers patients de la journée sur le comptoir du hall de l'hôpital quand Victoire qui était de l'autre côté du comptoir, interpella l'infirmière.


VICTOIRE : (levant la tête de ses dossiers) Leïla, tu tombes bien tu n'as pas vu le dossier de Madame Perry dans la salle des soins par hasard ?


LEÏLA : A non désolé ! 


VICTOIRE : (fouillant encore et encore les tas de dossiers présent sur le comptoir) Fait chier, j'arrive pas a mettre la main dessus ! C'est super, premier jour que je bosse avec le nouveau chef de service et je paume déjà un dossier !


LEÏLA : (regardant elle aussi un tas de dossier) Tu as regardé si le dossier n'avait pas était numérisé sur les tablettes ? Vu ce qu'il a dit ce matin il aime être dans l'air de son temps avec la technologie donc il l'a certainement numériser. 


VICTOIRE : C'est pas con, j'ai pas regardé ! Tu es un génie ma belle.


Pris dans leur fouille de dossier, les deux jeunes femmes n'avaient pas remarquées l'arrivée du Docteur Daunier à ce même comptoir.


WILLIAM : (s'adressant à Leïla) Cela fait plaisir de voir que mon petit discours de ce matin n'est pas parti dans l'oreille de sourds ! 


Surprise de l'entendre et de le voir à côté d'elle Leïla se contenta de sourire au médecin en guise de réponse.


VICTOIRE : (surprise) Docteur Daunier ! 


WILLIAM : Victoire c'est ça ? 


VICTOIRE : Oui c'est bien ça ! 


WILLIAM : (souriant) Ce n'est pas en passant son temps a cherché un dossier qui n'existe pas que vous allez apprendre ma chère Victoire. 


VICTOIRE : Je sais mais j'ignorai que votre service numériser directement les dossiers de vos patients.


WILLIAM : Et bien si vous aviez écouté ce matin, vous le sauriez tout comme votre collègue. (s'adressant à Leïla) Qui se prénomme ? 


LEÏLA : Leïla Beddiar. 


WILLIAM : (tout sourire) Et bien enchanté, Leïla.


LEÏLA : (rendant son sourire) Moi de même, Docteur Daunier.


Avant que William continue son charmant échange avec Leïla, Samuel arriva au niveau du comptoir face à William de sorte que Leïla ne voyait pas Samuel. Il venait lui aussi de finir sa journée. Lui et Leïla s'étaient donnés rendez-vous dans le hall pour pouvoir partir ensemble après leur journée de boulot. 


A SUIVRE

3 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?