Leïla & Samuel - Un Amour Compliqué par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Romance

41 EPISODE 1 - 541

Catégorie: G , 1511 mots
3 commentaire(s)

[Seconde Fiction - Alternative à la suite de l'arche #Samueïlababy]


Le moment fatidique arriva, après avoir longtemps reculé a prendre rendez-vous pour une IVG et ce après avoir mûrement réfléchi son choix malgré le désaccord dans un premier temps de Samuel. Les doutes de Leïla se réveillèrent lorsqu'elle vit Samuel entrer dans la chambre alors qu'elle lui avait pourtant bien dit de ne pas venir, voulant l'épargner de ce moment douloureux... Il n'était pas là pour la faire changer d'avis puisqu'il l'avait accepté. Il savait qu'en s'opposant à son choix il l'a perdra une nouvelle fois à cause encore de son égoïsme. C'est pourquoi il était là dans cette chambre avec elle car il ne voulait pas qu'elle le mette à l'écart quand elle traversait quelque de chose de difficile comme ce moment si particulier. 


Arrivant en plein réconfort de Samuel pour sa bien aimée, l'infirmière s'annonça pour venir chercher Leïla afin de l'amené au bloc pour l'intervention. 


INFIRMIERE : (avec son fauteuil roulant dans l'embrasure de la porte de la chambre) Mme Beddiar, Vous êtes prête ? (entrant dans la pièce) On va vous amener au bloc.


LEÏLA : (serrant encore plus fort la main de Samuel) Euh... 


SAMUEL : (embrassant Leïla) Je t'attends ici mon amour. 


LEÏLA : (s'adressant à l'infirmière) Vous pouvez revenir dans quelques minutes s'il vous plaît ? 


INFIRMIERE : (surprise) Euh… Oui bien sûr ! 


Interloqué, Samuel regarda Leïla. La femme déterminée qu'il avait vu ce matin avant de partir pour l'intervention c'est tout simplement volatilisée à la vue de l'infirmière. De peur que ce soit de sa faute ce revirement de situation, il prit les devants.


SAMUEL : (d'une voix douce) Je te promets que je t'en voudrais pas après l'intervention, tu le sais bien. 


LEÏLA : (tête baissée) Je sais. 


SAMUEL : Alors pourquoi ne pas être parti avec l'infirmière quand elle est venue te chercher ? 


LEÏLA : Car... (regardant Samuel dans les yeux) J'ai changé d'avis voilà tout.


SAMUEL : (surpris) Comment ça tu as changé d'avis ? Explique-toi s'il te plait car là je t'avoue que je suis perdu. C'est l'intervention qui te fait peur ? 


LEÏLA : Non pas vraiment. Je veux juste garder ce bébé... Notre bébé ! 


SAMUEL : (grand sourire) Tu es sûr de toi ? Tu ne changes pas d'avis à cause de moi ? 


LEÏLA : Non pas du tout ! Comme tu as dit il n'y a aucune raison rationnelle a ce que j'avorte. Alors pourquoi je suis là dans cette chambre?


SAMUEL : (ne sachant pas s'il fallait qu'il se réjouisse ou pas) Pas que je ne suis pas pour que tu le gardes bien au contraire mais ton changement soudain m'intrigue... Je croyais que tu voulais profiter de ta vie de femme et non retourné a être maman à temps plein ? 


LEÏLA : Oui moi aussi figure-toi mais plus j'y pense et plus je pense que cela serait une grosse erreur de faire cette intervention. J'ai envie que tu saches ce que c'est d'être père et de construire cette nouvelle page avec toi, si tu le veux toujours bien sûr.


SAMUEL : (tellement content il serra Leïla dans ses bras) Mais complètement, comment je pourrais ne pas être d'accord avec ça !!! 


LEÏLA : On peut rentrer à la maison ? 


SAMUEL : (embrassant sa chère et tendre) Bien entendu ! 


***********************************


Une toute nouvelle vie s'ouvre donc à eux mais surtout a Samuel qui même s'il est plus qu'heureux que Leïla est décidé finalement de garder le bébé, l'angoisse à la perspective de cette toute nouvelle vie dont il ne connaît rien est toujours présente dans un coin de sa tête mais il sait aussi que Leïla sera là pour surmonter ses angoisses et difficultés avec lui. Ayant quelque peu effrayé Leïla avec son enthousiasme plus que débordant après l'avoir appris, Samuel a bien l'intention d'aller au rythme de sa chère et tendre cette fois-ci. Et laissa donc, Leïla commençait la conversation de peur de dire quelque chose qui ferait de nouveau basculé tout en un instant.


LEÏLA : (déposant son sac sur l'un des fauteuils bleus du salon) Tu n'as rien dit du trajet Samuel, Je sais que je donne l'impression d'être indécise mais je t'assure que je n'ai pas changé d'avis pour toi ou bien par peur de l'intervention. (attrapant la main de Samuel pour l'amené à s'asseoir à côté d'elle) Je veux vraiment garder le bébé pour nous, pour moi vraiment ! Je ne changerai plus d'avis, je te le promets.


SAMUEL : (se laissant guidé par Leïla) Je t'avoue que je ne sais pas quoi te dire, de peur de dire ce qu'il ne faut pas.


LEÏLA : Comment ça ? Tu veux dire que j'aurai dû faire l'intervention comme prévue ?


SAMUEL : Non, Non pas du tout c'est juste que j'ai peur que tu es changé d'avis juste à cause de ce que j'ai pu te dire durant ces semaines laborieuses. (prenant les mains de Leïla dans les siennes) Du fait que je ne serai jamais père à cause de toi ou des choses comme cela. Je le pensais c'est vrai mais j'y ai réfléchi et le plus important c'est pas de fonder une famille avec toi mais d'être avec toi ! Donc je ne veux pas que tu es changé d'avis juste pour mes états d'âmes pourrîtes ! 


LEÏLA : (caressant du pouce le revers de la main de Samuel tout en lui souriant) Oui, je le sais et non je n'ai pas changé d'avis à cause de toi. Je t'assure. Je le veux vraiment. (posant sa main ainsi que celle de Samuel sur son ventre) Ce bébé est arrivé maintenant pour une bonne raison je pense, alors voyons ce qu'il nous réserve.


SAMUEL : Des angoisses et des nuits blanches ? (Se penchant vers Leïla pour l'embrasser) Je rigole que du positif pour toi et moi. 


LEÏLA : (s'abandonnant sous le poids de Samuel) Il faut peut-être pas idéalisé la situation non plus.


***********************************

 Leur décision prise définitivement, il était temps de l'annoncé dans un premier temps aux filles de Leïla. Cette dernière savait que sa fille aînée la soutiendrai quoi qu'elle décide, elle lui avait déjà dit mais concernant Noor, Leïla avait toujours peur de sa réaction lorsqu'elle lui annonçait des nouvelles de ce genre étant en pleine période ingrate de l'adolescence, sa fille cadette pouvait bien super bien réagir comme très mal. Profitant d'avoir Noor à la maison cette semaine, Leïla organisa un repas de famille le soir même qui inclut Soraya & Rémy bien entendu pour annoncer leur décision concernant le bébé. Pour que ce soit plus décontracté, Samuel eut l'idée d'aller chercher Libanais pour tout le monde. 


Le soir venu, Samuel et Leïla commencèrent a déballer ce qu'ils avaient commandé au libanais préféré de Leïla quand les deux tourtereaux entendirent la porte d'entrée s'ouvrir.


NOOR : (avec hésitation ne sachant pas dans quel état émotionnel sa mère serait après cette journée éprouvante) Coucou.


SORAYA : Hello ! 


LEÏLA : (déballant les produits libanais des sacs en papier que Samuel avait été chercher) Coucou mes chéries, vous êtes pile poil à l'heure dite-moi c'est l'odeur du libanais qui vous ça attirait ? 


NOOR : (rassurait de voir que sa mère avait l'air d'aller bien) Bien sûr que oui !


SORAYA : On n'est pas venu pour les blagues de Samuel en tout cas ! 


SAMUEL : Et moi qui adore en faire ! 


REMY : (s'adressant à Soraya) Pour ce soir on pourra supporter hein chérie ? 


SORAYA : (sur le ton de la plaisanterie) Pas trop non plus ! 


LEÏLA : (rigolant) Allez on mets la table, en plus j'ai faim ! 


Profitant que tout le monde est le nez dans leur assiette ou est la bouche pleine pour pouvoir parler. Leïla commença la conversation qui était à l'origine de ce dîner.


LEÏLA : (regardant tour à tour chaque membre assis à table) On entend les mouches volaient, j'en déduis que vous vous régalez.


NOOR : (relevant la tête de son assiette) C'est super bon ! On devrait faire ça plus souvent.


LEÏLA : (se raclant la gorge) Hum hum... Vous savez que ce matin... J'avais rendez-vous à l'hôpital.


SORAYA : (avala rapidement ce qu'elle avait dans la bouche pour pouvoir répondre à sa mère de peur que Noor ne parle en premier et dise quelque chose de maladroit) (quelque peu hésitante) Oui, et... Ça c'est bien passé ? 


LEÏLA : Et bien pour tout vous dire... Je n'ai pas fait l'intervention.


NOOR : (surprise) A bon ? Et pourquoi ? 



A SUIVRE


3 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?