Pas impliqué par

6 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Romance

16 Opération Consolation

Catégorie: G , 1900 mots
0 commentaire(s)

Pénélope avait à peine eu le temps de se remettre dans sa conversation avec Hotch, elle entendit quelqu'un frapper à sa porte.

« Entrez si vous en avez le courage ! » dit-elle en y mettant tout l'enthousiasme qu'elle put malgré son peu d'entrain. Elle devait afficher une façade pour faire croire que tout allait bien, quoiqu'elle fût détruite à l'intérieur.

JJ et Prentiss se présentèrent dans son bureau. Elles avaient une expression bienveillante sur leur visage. Pénélope savait qu'elles viendraient aux nouvelles. Elles avaient vu Derek avec Tamara et se posaient des questions. Elle connaissait ses amies. Elles n'étaient pas venues à la pêche aux potins mais s'inquiétaient réellement pour leur copine analyste sachant ce qu'elle éprouvait pour Derek Morgan malgré toutes ses dénégations.

« Salut PG, lui dit Prentiss

— Comment tu vas, Pen ? lui demanda JJ

— Ça va les filles, je vous assure » dit-elle sans trop de conviction.

JJ, qui était plus démonstrative que Prentiss, se pencha et prit Pénélope, qui était resté assise, dans ses bras. La « hackeuse » se contrôla pour ne pas fondre en larmes.

« Tu savais Pen ? » questionna l'agent de liaison. Elles avaient pris des sièges et s'étaient assises faisant face à leur amie.

« Oui, je l'ai découvert le soir où on a inauguré son bureau. J'avais oublié de lui dire quelque chose et quand je suis revenue sur mes pas, il était au téléphone avec elle. Il l'invitait à aller prendre un verre. Je ne voulais pas écouter aux portes les filles. J'aurais préféré ne jamais savoir.

— Ça explique pourquoi tu étais si froide avec lui des derniers jours, dit Prentiss.

— Tu étais jalouse, c'est ça ? l'interrogea JJ, incertaine

— Non, sur le coup j'étais surtout blessée. Pendant l'enquête sur la mort de William Barnes, je soupçonnais un rapprochement entre eux et je l'ai sondé à ce propos et vous savez quoi ? Il m'a regardée dans les yeux et m'a répondu qu'il n'y avait rien entre elle et lui. Je voulais juste le mettre en garde parce qu'après de tels événements les gens peuvent être vulnérables et ont parfois besoin d'être aidés par des pros. Il m'a presque envoyé balader en me disant que je dépassais les limites. C'est pour ça que lorsque j'ai su, j'ai décidé de rester à ma place. Celle qu'il m'a donnée. Je le traitais comme un collègue puisque c'était ce que j'étais pour lui.

— Et qu'est-ce qui t'a fait te raviser ? A la fin de l'enquête, il était plus détendu, on s'est dit que vous vous étiez réconciliés.

— J'ai fait un effort parce que Hotch me l'a demandé mais tout a changé ce soir là. Tamara a assisté à mon groupe de soutien et quand elle s'est présentée, elle a dit qu'elle était là sur les conseils de son « petit-ami ». C'est du sérieux et si je suis blessée c'est surtout parce que Derek ne m'en a pas parlé. Je suis censée être sa meilleure amie non ?

— Tu as très bien réagi tout à l'heure Pénélope, on aurait même dit que tu étais contente pour eux, dit Emily

— J'ai réfléchi et je me suis dit que je devais le soutenir, après tout c'est pas tous les jours que Derek Morgan invite sa petite-amie au bureau, autant être sympa avec elle, dit Pénélope

— Tu vas parler à Derek, n'est-ce-pas ? Vous devez absolument mettre certaines choses au clair, lui dit JJ

— Tu dois savoir pourquoi il ne t'a rien dit. Il a peut-être une bonne raison, ajouta Prentiss

— Je vais y penser.

— Au fait, c'est quoi cette histoire avec Hotch ? Il veut prendre la place de Morgan en tant que meilleur ami ? » demanda Prentiss en riant. Pénélope rit aussi.

« Hotch a été très sympa. Il m'a soutenu quand j'ai rompu avec Kévin et écouté tous mes déboires avec Derek…

— Tu as rompu avec Lynch !? » s'exclama Prentiss.

Pénélope hocha la tête et continua :

« Hotch s'est mis dans la tête que Morgan était amoureux de moi et il cherche à le provoquer en le rendant jaloux. C'est pas la meilleure blague de l'année ? » Dit-elle en riant attendant le même avis de la part de ses deux copines mais surtout espérant qu'elles oublieraient le sujet Lynch. Mais JJ et Emily ne riaient pas.

« Quoi ? Vous ne trouvez pas ça drôle les filles ? » demanda Pénélope inquiète du sérieux soudain des deux agents en face d'elle. Elles se regardèrent et Prentiss répondit :

« Je suis plutôt d'accord avec Hotch à ce sujet.

— Moi aussi Pénélope » dit JJ à une Garcia abasourdie.

« Non ! Vous n'allez pas vous y mettre aussi ?! dit Pénélope abattue

— Je travaille souvent en binôme avec Morgan et je sais ce je vois et surtout ce que j'entends quand vous vous parlez au téléphone pendant les enquêtes » dit Prentiss d'un ton ferme.

Elle commença à faire son plaidoyer à Pénélope pour lui exposant point par point les raisons pour lesquelles elle pensait que Morgan était amoureux d'elle. Pénélope aurait pu penser que Hotch et Emily s'étaient mis d'accord parce que le discours de la jolie brune était à peu près le même que celui de l'ancien leader. Quand Emily eut fini, JJ et elle se levèrent et partirent en disant qu'elles devaient finir leurs rapports car elles avaient hâte de partir en congé.

Elle se retrouva de nouveau dans son bureau face aux certitudes de ses collègues.

Deux profilers ne pouvaient se tromper ainsi sur un profil. De plus, Emily travaillait très souvent en collaboration avec Derek et elle était une des personnes qui le connaissait le mieux, en tout cas ce qu'il voulait bien leur laisser savoir de lui.

Elle commençait à reprendre espoir, à penser que son rêve n'était peut-être pas si irréaliste et qu'elle devrait avoir une conversation sérieuse avec Derek.

Une autre visite interrompit le cours de ses pensées.

« Entrez !

— Penny, faut qu'on parle. » Elle reconnaitrait cette voix agaçante entre mille.

« Oh non pas lui ! » se dit-elle. Elle se tourna vers l'intrus.

« Kevin, que fais-tu ici ? Je croyais qu'on s'était mis d'accord. » demanda-t-elle irritée

— Non, tu as parlé, tu as décidé et je n'ai pas eu mon mot à dire, répondit-il avec son ton toujours aussi pleurnichard.

— Tu veux parler, parle mais ça ne va rien changer aux faits !

— J'ai entendu dire que Morgan a une petite-amie et que c'est du sérieux puisqu'elle est venue au bureau, dit-il manifestement aux anges.

— Oui, il a une nouvelle copine et alors ? En quoi ça te concerne ? dit-elle en s'efforçant de garder un ton neutre.

— Ça me concerne car tu pourras enfin ouvrir les yeux. Il n'y aurait jamais rien entre vous. Je sais que tu en rêvais secrètement. Tu vas te retrouver toute seule, il aura moins de temps à te consacrer. On pourrait faire un autre essai. Je te promets d'être plus indulgent envers tes horaires de travail et ton équipe, implora-t-il.

— Combien de fois t'ai-je dit qu'entre Morgan et moi ce n'est pas comme ça. Tu crois que parce qu'il a une petite amie, je vais recommencer à supporter un semblant de relation avec toi. Je n'ai pas besoin de ton indulgence. Comme je te l'ai dit, ça ne va rien changer. C'est fini et bien fini entre nous. Et pour ton information, je suis contente que Derek soit finalement dans une relation sérieuse. » dit-elle d'un ton si convainquant qu'elle-même pouvait y croire.

Elle entendit soudain « Pénélope tu es prête ? Tu n'as pas oublié que je t'emmène manger ? Ah ! bonjour Lynch». C'était Hotch. S'il n'était pas si loin, elle l'aurait embrassé. Il tombait à point nommé. Kevin était si surpris qu'il ne put répondre à Hotch.

« Bien sûr que non Aaron. Je prends mon sac et je suis à toi. » dit-elle, jouant ainsi le jeu de son Boss.

Elle regarda Kevin, qui avait toujours l'air aussi surpris et lui dit : « J'espère que je me suis bien fait comprendre cette fois. Il n'y a pas de retour en arrière possible. Maintenant, je dois fermer mon bureau si tu veux bien. » Il dévisagea Pénélope, tourna la tête vers Hotch et fixa son regard à nouveau sur Pénélope. Il comprit, sortit du bureau mais resta planté devant la porte les regardant partir bras dessus bras dessous.

« Vous êtes fantastique Hotch. Vous m'avez sauvée d'une énième conversation ennuyante. On fait quoi maintenant ? Il doit être parti. » dit-elle à Hotch en essayant de dégager son bras mais il ne le lâcha pas.

« On va déjeuner Pénélope. Je dois te parler » dit-il en souriant.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?