Pas impliqué par

6 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Romance

22 L'heure de vérité 3

Catégorie: G , 1881 mots
0 commentaire(s)

Elle le regarda puis s'évanouit. Derek paniqua. Que se passait-il ? Lui avait-il infligé trop d'émotions ?

Il l'enlaça et lui papota la joue en disant son nom.

                                                                                       -------------------------------------------------------------

Elle entendait une voix au loin

« Pénélope ? Pénélope ? Babygirl ? Ouvre tes beaux yeux Petit Cœur ! Allez ! Fais-moi plaisir ma Beauté! »

Elle ouvrit les yeux, elle était confuse. Que s'était-il passé ?

Elle se souvint soudain. Derek lui avait littéralement donné un baiser à lui en couper le souffle. Elle avait du mal à respirer depuis le début de son récit et le baiser n'avait pas arrangé les choses. C'était pour cela qu'elle s'était évanouie. Elle l'entendit dire :

« Bouge pas. Je vais te prendre un verre d'eau. »

                                                                                       -------------------------------------------------------------

Il s'exécuta et lui ramena l'eau en souriant. « Je t'avais toujours dit que mes baisers étaient à tomber par terre. Alors, j'avais raison ou j'avais raison ? » Ils pouffèrent de rire tous les deux.

Cela lui avait manqué de rigoler avec sa déesse.

« Ça va mieux ? » lui demanda-t-il en reprenant sa place à coté d'elle sur le canapé.

                                                                                       -------------------------------------------------------------

Elle hocha la tête et lui dit : « Oui ça va. Depuis le début j'avais du mal à gérer ma respiration. Je ne savais pas à quoi m'attendre. Je pensais que tu allais m'annoncer officiellement que tu sortais avec Tamara. Et puis …

                                                                                       -------------------------------------------------------------

— Je te prends complètement de cours et t'annonce que je t'aime plus qu'en simple amitié. Je sais, ça peut être déconcertant. Comme je t'ai dit, prend ton temps. Réfléchis. Je n'ai pas besoin d'une réponse tout de suite. Je peux attendre que tu aies les idées plus claires, » dit-il en la rassurant.

En fait, s'il lui disait de prendre son temps c'était surtout parce qu'il redoutait sa réponse. Il n'était pas encore prêt à prendre la claque de sa vie.

Elle lui répondit : « C'est vrai. J'ai encore du mal à réaliser tout ça. Je n'ai pas envie de prendre une décision trop hâtive. Je dois penser à tous les paramètres. Je veux dire, on travaille ensemble, tu es le chef pour le moment et puis il y a eu toute cette histoire avec Tamara. »

Derek soupira. Il savait que ce serait la partie la plus dure pour elle à accepter et à pardonner.

« Je sais que j'aurais dû t'en parler. Pour être honnête, je ne sais même pas pourquoi je te l'ai caché. Si je te l'avais dit, je crois que ça aurait pu éviter tous ces problèmes. » dit-il en baissant la tête.

Pénélope posa sa main sur celle de Derek et lui dit :

« Ce qui est fait est fait. Après ce que tu m'as dit, c'est une question qu'on doit prendre très au sérieux. Elle s'enfonce dans la dépression. Tu dois en parler à Hotch, peut-être qu'il pourrait te donner une solution pour gérer le problème sans t'en causer sur le plan professionnel. »

« Hotch ? » pensa-t-il. Il l'avait déjà oublié. Il se souvint qu'il était devenu très proche de Pénélope et n'osait pas lui demander ce qu'elle éprouvait pour lui.

                                                                                       -------------------------------------------------------------

Sentant le malaise de Derek, Pénélope prit les devants :

« Je sais exactement ce que tu te demandes. Je te connais. Il ne se passe rien entre Hotch et moi. Il a été là au moment où je ne pouvais plus te parler. Quand j'avais l'impression d'avoir perdu mon meilleur ami. Quand je pensais que finalement je ne comptais pas tant que ça pour toi puisque tu me cachais des choses. Je dois t'avouer que je savais avant même que Tamara ne parle de son « petit ami » au groupe de soutien ou que je vois ensemble au bureau. J'avais entendu par accident ta conversation avec elle le soir où tu as pris possession de ton bureau. » admit-elle.

                                                                                       -------------------------------------------------------------

Derek se pinça l'arête du nez au niveau des yeux en baissant la tête. « Cela explique tout » se dit-il.

« Tu n'm'as jamais perdu, tu ne me perdras jamais Bébé. Je suis désolé si je t'ai fait douter de l'importance que tu as dans ma vie. Je te promets de tout faire pour me rattraper. J'imagine que tu as dû me détester et te sentir très mal. »

Il la prit dans ses bras.

                                                                                       -------------------------------------------------------------

La sensation des bras de Derek la serrant fort contre lui avait tellement manqué à Pénélope qu'elle ne pouvait plus se retenir. Toutes les émotions qu'elle avait ressenti ces derniers jours, toutes ses angoisses et ses doutes refirent surface et elle éclata en sanglots. Elle avait tant pleuré récemment mais là c'était différent. Elle avait l'impression que tout irait bien. Elle était là où elle aurait toujours dû être, là où elle voulait être jusqu'à la fin de ses jours : dans les bras de son meilleur ami et de l'amour de sa vie. Il lui caressait le dos en lui répétant :

« Ça va aller ma Puce. Je suis tellement désolé. Je vais tout faire pour que tu me pardonnes mon P'tit Cœur. »

Quand elle se calma enfin, Derek desserra doucement son étreinte et l'embrassa sur le front.

Il se leva et lui dit :

« Cette soirée a été très riche en émotion pour toi Babygirl. Tu es fatiguée, tu devrais aller te coucher. Je t'appellerai demain matin pour savoir si tu vas mieux. »

Elle se leva et l'accompagna à la porte. Derek ajouta d'un ton hésitant :

« J'aimerais beaucoup t'inviter à déjeuner demain si tu veux bien.

— D'accord mais seulement si c'est moi qui choisis le restaurant, dit-elle en souriant.

— Ce que ma Déesse veut, Dieu le veut » dit-il en souriant aussi. Puis il se pencha et posa un furtif baiser sur les lèvres de Pénélope et s'en alla.

 

 

Quand il quitta l'immeuble de Pénélope pour rejoindre sa voiture, il avait un grand sourire vissé aux lèvres. Il se sentait si léger de lui avoir avoué la vérité mais surtout transporté d'avoir enfin eu l'occasion d'embrasser la femme de sa vie.

Dans son euphorie, lui l'agent toujours à l'affut et sur ses gardes, ne réalisa pas qu'il était observé depuis une voiture stationnée à quelques mètres.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?