Les Elémentaires - LE CHAPITRE EST EN COURT D'ECRITURE

Chapitre 15 : Väle, la Grande Prêtresse

2581 mots, Catégorie: G

Dernière mise à jour 31/10/2020 13:58

OUI JE SAIS Y’A ENCORE DU RETARD.

C’est définitif, j’abandonne le fait de sortir cette fic à la date prévue -_- C’est pas faute d’avoir essayée, croyez moi ! C’est juste que… Je sais pas, des fois j’ai pas d’inspirations, j’ai envie de faire d’autres choses, j’ai envie d’écrire d’autres fics, j’ai UNE VIE SOCIALE XD

Oui la vie sociale me fait rire. Second confinement, première fois depuis des mois que je parle autant à des gens. Sisi je vous jure.

Bref, je passe le chapitre à « sortira entre mercredi et samedi », et ça je vais Y RESTER. Compris derrière procastinateur que je suis ?

« Ouais oh c’est bon ! »

NON C’EST PAS BON.

Je sais que ça doit pas être facile à croire, mais je m’en veux réellement autant sur moi-même que vous m’en voulez pour les retards à répétition ^^’ Non mais je crois que j’ai un probleme en fait…

BREF on s’en fout, c’est reparti pour ce chapitre !

Petite note pour Ensorceleurisee : Joli, le fluide, joli, je m’incline ^^ Contente que les descriptions soient assez précises, je me suis vraiment fait plaisir ^^ J’espère que ce chapitre sera assez bien pour toi, et c’est parti !

Bonne lecture à tous !

PS : Je sais qu’on replonge en plein confinement, et je vous envoie tout plein d’amour et de courage <3

******************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************

 

La goutte d’eau a beau me regarder fixement, cela ne gâche en rien mon admiration. Qu’elle me regarde, au moins je me fais regarder par une plutôt jolie fille.

Väle est toujours aussi souriante, et toujours aussi droite et accueillante. Et bien sûr toujours aussi belle. En même temps je ne pense pas qu’on puisse vraiment changer en quelques minutes…

Et elle parle humain ! Si ce n’est pas magnifique.

-Kushavë ëao failevi uniëblu ? Demande Väle

-Euh…

Fey tourne la tête vers moi.

-Aeov faufan Vëansuio shaeshfa mnayeva, yuoe faufan Etian mnalauplioi ? Souffle difficilement Fey  

-Emnun shablaaoelia ! Répond Väle

Elle rit un peu.

-Eh bien soit, je parlerais humain.

-Hm ? Je fais

-Merci Dame Väle. Répond Fey.

Cette dernière sourit.

-Oh, avant toute chose. Reprend la grande prêtresse

Elle pose une main sur sa gemme.

-Vous le saviez déjà, mais je me nomme Väle, grande prêtresse de la déesse Atalanta. Élue de la mer.

Elle montre la première fille, la plus petite.

-Voici Llumni, prêtresse des fleuves et des rivières.

-Enchantée. Répond ladite Llumni en s’inclinant -et en français

Moi et Fey faisons de même. Je crois distinguer Unasaë faire la même chose mais… A vrai dire je ne le vois presque plus, comme s’il s’était évaporé dans l’eau.

Signe de timidité peut être ?

Väle montre la seconde fille, la plus physique, la blanche.

-Akullove, prêtresse de la glace. Présente Väle

-C’est un honneur.

Akullove s’incline à son tour, et Väle se tourne vers la femme verdâtre, la troisième.

-Fileshi, prêtresse des lacs et étangs.

-Je suis heureuse de vous rencontrer. Affirme Fileshi en s’inclinant

-Et enfin… Souffle Väle

Elle regarde la dernière, la fameuse goutte.

-Voici Kusiya, prêtresse de la pluie et des nuages.

-J’espère que vous vous plairez ici. Affirme Kusiya

Elle s’incline, et prend un air vide, brumeux. Elle est vraiment étrange…

-Maintenant que les présentations sont faites de notre côté… Commence Väle

-Moi Fey, saule jeune ! Fille chef Avkor ! Affirme Fey

-Je m’en souviens, jeune Fey. Avkor m’a beaucoup parlé de toi. Sourit Väle

Elle me regarde.

-Et toi, humain ?

-Je…

Alors ça peut paraitre stupide, mais je ne sais pas vraiment comment me présenter… Je reste silencieux une seconde, avant d’arriver à sortir :

-Etian Irving, juste un humain. Fey m’a demandé de l’aider et j’ai dis oui.

Väle hoche sobrement la tête. Je crois avoir plutôt bien résumer ma situation alors… Tant mieux.

-Etian… Tu es le premier humain à être venu dans ce palais. Félicitations. Affirme Väle

Je souris.

-C’est un honneur, Madame.

Elle sourit à son tour. Puis, Väle se retourne vers Fey.

-Et à présent, que cherchez-vous ici, fille d’Avkor ? Elle demande

-Je… Commence Fey

Elle me regarde. Puis elle se tourne vers Väle.

-Erif llewsche filiaj aiw Eraear, afov fiarevi aiw kuensch kaf Etian verkyll… Affirme Fey en Terre

-Wiu kallsch. Sourit Väle

Fey et Väle se parlent alors… Et je reste à côté sans bouger. Fey parle en Terre à Väle, et trop longtemps pour que j’essaie de retranscrire tout ce que j’entends.

Je jette un regard vers les quatre prêtresses. La goutte, Kusiya, ne me regarde plus. Les quatre sont parfaitement immobiles.

Unasaë arrive derrière moi. Je lui jette un coup d’œil et sourit.

-Bah alors, on mate un coup ? Je taquine

-Mn ? S’écrie Unasaë

Il se tourne brusquement vers moi, l’air vraiment confus...

-Olëanve eshuimna avoaevi yoe fuaffa ! Il demande en Eau

-Kusho pluayaê bliofiv, kushavë ëao failevi uniëblu. Lui répond Llumni

-Emn ?! M'mnao unm failevi mnu- ! Reprend immédiatement Unasaë

Il recule de quelques pas, mains en avant comme pour se protéger, en soudaine panique. Je ne peux pas m’empêcher de rire.

-Désolé je te taquine ! J’affirme

-Pffff ! Reprend Unasaë

Il me bouscule un peu.

-Yoe ffeshemne laevo yoe.

-Je ne comprends toujours pas ce que tu dis, Una. Je rétorque

-Donc, vous voulez voir Fajro pour lui demander des comptes sur la guerre à venir.

Je me tourne vers Fey et Väle. Elles ont terminé de parler en Terre, visiblement.

-Oui, Dame Väle. Nous besoin aide pour arriver Fajro. Reprend Fey

-Hm hm bien sûr. Vous ne me demandez rien de bien contraignant après tout. Souffle Väle

Elle lâche un immense sourire.

-Je vous mènerais avec grand plaisir à la capitale du Feu. En revanche, cela demande une certaine préparation.

Elle se tourne vers les prêtresses.

-Llumni, Akullove, Fileshi, Kusiya, menez nos invités à une chambre pour qu’ils puissent se reposer. Ordonne Väle

-Dame Väle, nous sommes déjà…

-J’insiste, jeune Fey. Reposez-vous, vous partirez à l’aube lorsque le tourbillon sera prêt.

-… Très bien…

-Merci, Grande Prêtresse Väle ! Affirme Unasaë

-Ce n’est rien, jeune Unasaë. Répond Väle

Unasaë s’incline, Fey également, alors je le fais à mon tour. Llumni et Akullove s’approchent de Fey, et Fileshi et Kusiya viennent vers moi et Unasaë.

-Veuillez nous suivre, s’il vous plait. Demandent Llumni et Akullove

-Bien sûr, prêtresses ! Répond Fey

Llumni et Akullove s’inclinent et partent plus loin, Fey les suit… Attendez une seconde Fey les suit ?!

-Hey attendez, on va être séparés ?! Je m’écrie

Je nage vers Fey.

-On peut pas, je sais pas, partager une chambre ou quelque chose ?! Je demande

-Jeune Etian, n’ayez aucune… Commence Väle

-Dame Väle ? Coupe Fey

Väle voit Fey, sourit, et recule un peu pour lui annoncer qu’elle la laisse parler.

-Etian, pas inquiéter, moi être juste côté ! Affirme Fey

-Pourtant tu pars dans une certaine direction…

-Llumni et Akullove veulent montrer tourbillon pour demain, tout ! Moi voir toi quand elles fini, promis.

-Promis promis ? J’insiste

-Promis !

Elle sourit, alors je hoche la tête.

-D’accord, je te crois.

-A plus tard ! Elle salue

-A plus tard. Je réponds

Llumni et Akullove amène alors Fey plus loin. Je reste immobile une seconde, jusqu’à ce que je sente quelque chose sur mon épaule. En me tournant, je vois Unasaë.

-Hm ?

-Fileshi e Kusiya shia aishan.

Il bouge la tête pour montrer les deux prêtresses qui attendent encore.

-Oh. Oui, j’arrive. Je souffle

Je me tourne vers Väle.

-Merci de votre hospitalité, Dame Väle. J’affirme poliment

-Ce n’est rien, Jeune Etian, inutile de me remercier. Sourit Väle

-Même, merci.

Elle me sourit. Unasaë tire un peu mon épaule, et je pars plus loin, pour suivre Fileshi et Kusiya.

Fey va bientôt revenir, hein ? Ouais, elle va bientôt revenir… J’espère vraiment qu’elle ne va pas tarder…

Quoi ?! Je me sens pas très à l’aise sans mon amie Fey la saule c’est tout ! Je ne peux pas parler à Unasaë, et puis on doit partir vite… Non franchement je me sens pas à l’aise. Enfin, essayons de penser à autre chose.

On nage un peu dans les couloirs. C’est toujours aussi magnifique. Des dizaines de lumières au plafond donnent de la lumière partout dans le palais. Les couloirs sont assez serrés, mais en pointe alors ça ne donne pas une impression de lourdeur.

Je vois des dizaines de rideaux qui doivent mener vers des salles, mais on ne s’arrête sur aucune d’entre elles.

Les jambes des deux prêtresses sont invisibles, disparaissant dans l’eau pour avancer plus vite. Maintenant que j’y pense… Je nage beaucoup plus facilement, comme si on me poussait un peu.

-Euh, excusez-moi… Je commence

-Oui messire Etian ? Commence Fileshi

-Wow, ne m’appelez pas Messire ! Juste Etian, s’il vous plait ! Je reprends immédiatement

-Très bien, Etian.

Je m’éclaircis la gorge.

-J’ai l’impression de me faire pousser, c’est vous qui…

-En effet. Kusiya vous aide à nager plus vite. Nous ne devrions pas perdre trop de temps à cause de vos capacités réduites. Affirme Fileshi

… Aïe…

-Bah c’est sympa merci. Je soupire

-Nous sommes seulement honnêtes. Répond Kusiya

Je les entends rire un peu, je soupire. Pas très aimables, ces prêtresses.

Puis je me ravise et réfléchis une seconde. Fileshi et Kusiya. Il faut que j’avoue qu’elles sont plutôt mignonnes. Fileshi moins quand même, j’aime moins cette couleur verdâtre. Kusiya est translucide au moins, comme une perle. Mais…

Mais non, il vaut mieux que je me concentre sur une personne à la fois. Et Fey est beaucoup beaucoup plus mignonne. Et plus sympa.

Finalement, les deux prêtresses s’arrêtent. Elles se tournent, et s’inclinent poliment.

-Voici votre chambre, Etian, Unasaë. Affirme Kusiya

-Voici votre chambre, Unasaë, Etian. Affirme Fileshi en Eau

Elles partent alors plus loin, portées par les eaux. Je fais un signe à Unasaë.

-Bah c’est parti ! Je fais

-Après toi.

Je nage pour entrer dans la pièce. Unasaë est juste derrière moi.

C’est une pièce assez grande. Clairement plus grande que ma chambre. Il y a un lit sur le côté, qui semble très… humain. Sur le mur opposé, il y a une sorte de fenêtre, avec des rideaux semblables à ceux en dehors de la pièce. Encore une fois, des dizaines de lumières forment un lustre au plafond. Les murs de la chambre semblent extrêmement durs… De la roche en fait, de la roche d’un bleu sombre presque noir. Avec quelques supports pour poser des trucs, enfin je suppose.

Je nage un peu jusqu’au lit, et m’assoit dessus. C’est bizarre. Enfin… J’ai l’impression que c’est beaucoup trop semblable aux lits humains pour être vrais. Et il n’y en a qu’un seul. Unasaë me regarde de l’autre bout de la pièce…

Oula j’ai lu assez d’histoires pour savoir que ça va pas finir bien tout ça.

-Unasaë, je ne suis pas intéressé. J’affirme

-Mn ?

Il me regarde, l’air ahuri, attendant que je développe. Alors je développe.

-J’ai déjà un coup ailleurs et tu n’es pas du bon genre alors je ne te laisserais pas dormir sur mon lit, tu vas devoir te trouver un autre endroit.

-Aeov omnë emn… Tente Unasaë

-Peut être que tu peux dormir par terre… ? Ou alors on fait un roulement…

-Aeov omnë emn yoe faufan Etian…

-Hmmmmm…

-Aeov yuoe laeshmnuy pluae bloanuvi.

Unasaë soupire, et se met… A s’allonger en l’air. Si si je vous jure ! Il s’allonge comme ça, dans les airs, plaçant une jambe sur l’autre pour imiter une position confortable.

-…

-…

Ce silence est extrêmement gênant.

Mais en même temps… Je ne parle pas Eau, Unasaë ne parle pas humain, la conversation est… Impossible ?

Mais j’aime pas le silence… Il faut que je tente quelque chose !

-Hey, euh, Una ? Je tente

-Mn ?

Il tourne la tête pour me regarder.

-Ecoute vu que Fey n’est pas là communiquer c’est un peu foireux. Mais j’aime pas le silence. Alors…

-Planëshlea ? Insiste Unasaë

-Et si tu m’apprenais quelques mots en Eau ? Je demande

-Emn ?!

Il se remet debout. Je souris, et renchérit :

-Genre… Bonjour, au revoir, s’il te plait… Des mots basiques ! Je connais quelques mots en Terre alors pourquoi pas en Eau !

-…

-Allez, s’il te plait Una ?

Unasaë tourne un peu la tête

-Manuiamivë… Uanmnië… E…

Il me pointe du doigt.

-Donne moi un mot.

Je crois comprendre ce qu’il veut de moi… Alors tentons.

-Euh… Bonjour ! Apprends-moi à dire bonjour ! Je lance

-Bon… Jour. Tente Unasaë en humain

Il semble s’assoir en l’air.

-Bon… Jour… O’esh feshalloshën.

-Fachollochaine ?

-Fesha, lloshën !

-Feshalloshën !

-O’esh mnaoia !

Il se met à m’applaudir un peu en souriant.

-Yoe faufan mniilaë !

-Euh… Je tente

Il me fait un signe, un pouce en l’air, pour montrer qu’il est content. Je souris.

-Ok ! Je crois que j’ai saisi le compliment ! Je souris

Je me lève.

-Un autre mot peut être ? J’insiste

-Mmmm… Réfléchis Unasaë

Il me regarde, attendant le prochain mot.

-Merci ! Dis-moi merci !

-O’esh faschlömn. Faplaefun !

-Faplae…

-Fun.

-Fun ! Faplaefun !

-O’est mnaoia !

Il se met à applaudir à nouveau, et je ne peux m’empêcher de ricaner.

-Continuons la leçon, aller ! Je reprends

Je lui souris, et lui attends le prochain mot que je vais donner.

Nous continuons comme ça un moment. Au moins, il y a un semblant de conversation… C’est plutôt pas mal. Comme en Terre, j’apprend à dire s’il te plait, au revoir…

Et Unasaë est plutôt bon professeur, même s’il parle pas un mot de ma langue. J’arrive quand même à comprendre, ce qui est assez exceptionnel !

Cependant… Quelque chose cloche. Je ne saurais expliquer quoi exactement mais… J’ai une drôle d’impression.

Comme… Si j’étais…

Observé.

Laisser un commentaire ?