Les Elémentaires - LE CHAPITRE EST EN COURT D'ECRITURE

Chapitre 16 : Visite impromptue... D'une prêtresse en personne ?

2265 mots, Catégorie: G

Dernière mise à jour 21/11/2020 14:47

Petite note pour Ensorceleurisee : Ouf, tu ne ressens pas trop mes retards ^^’ Après j’avoue je déteste tellement procrastiner que ça me fout la haine contre moi-même d’avoir du retard… Et crénom de gu, me lire te donne envie d’écrire ?! Mais c’est l’un de plus beaux compliments qu’on puisse me faire, si ce n’est le plus beau ! J’irais lire ton histoire à la seconde ou j’aurais retrouvé la motivation de le faire ^^ (je ne te mens pas, en ce moment, j’ai pas mal de mal avec les fanfics… Ce n’est pas que toi ! Ma pauvre petite amie cela fait 2 mois qu’elle attend que je lise ses chapitres…) Je suis vraiment contente que cette histoire te plaise autant, c’est un véritable honneur ^^ J’espère te rendre justice !

 

Bonne lecture à tous !

 

PS : … Est-ce que je vous ai bien donné 1 chapitre il y a deux semaines ?! J’ai l’impression de vous avoir fait patienter une semaine de plus sans le vouloir ! Est-ce que je me suis emmêlée à ce point dans mon emploi du temps ?! Je suis sincèrement perdue…

 

******************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************

 

Je me sens toujours aussi observé.

Ça doit faire une, voir deux bonnes heures qu’Una me fait ses cours d’Eau. Sans mauvais jeux de mots de ma part. J’ai pu apprendre d’autres mots, mais j’ai un peu du mal à me concentrer à fond sur le cours…

En fait, je crois qu’au bout de la vingtième minute, j’ai commencé à lâcher. Et Una l’a remarqué.

-Etian ?

Je tourne la tête, et sors de mes pensées.

-Hein euh… Ouais…

-… Bliov niëv mniilaë ?

Devant mon regard ahuri, il soupire. Il me pointe du doigt et lève un pouce.

-Si je vais bien c’est ça ? Je tente

Il hoche la tête. Je frotte la mienne avec ma main.

-Et bien je vais relativement bien… Mais j’ai une drôle d’impression.

-Laë…

Il plisse un peu les yeux.

-Tu comprends pas impression ? Je demande

Il secoue sobrement la tête.

-Bon… En gros, je crois que quelqu’un m’observe.

Unasaë semble comprendre. Il regarde autour de lui, secoue sa main… Et cette dernière disparait dans l’eau.

-Hm ?

-Umn saëamneui.

-Tu quoi ?

-Umn…

Il bouge la tête en mettant sa main encore visible au-dessus de ses yeux.

-Chercher ? Je demande

-Schioë ! Répond Unasaë

-Tu la cherches ! D’accord ! Tu cherches ce qui pourrait nous observer !

Unasaë sourit et hoche la tête, avant de « fermer les yeux ». Pour se concentrer. Enfin, il ne ferme pas vraiment les yeux puisqu’il n’a pas vraiment d’yeux. Juste des bulles plus claires au niveau du visage.

Je reste immobile en attendant qu’il trouve quelque chose…

Et le voici qui ouvre brusquement les yeux.

-UNAUUSHI YUOE !!!

Soudain, un courant d’eau apparait juste à côté de moi. Je recule d’un coup, sous la surprise.

Le courant se met à bouger, à prendre une forme de plus en plus grande, puis humaine… Alors que le bras d’Unasaë revient, et qu’il s’empare d’un peu d’eau pour invoquer une lance. Puisqu’on est entourés d’eau, il peut attraper une lance sans que son bras ou sa jambe ne disparaisse.

Je commence à reculer… Puis plisse les yeux…

Hey mais je reconnais cette silhouette ! C’est…

Kusiya ?!

Elle garde la tête baissée, les mains jointes, l’air honteuse et en même temps effrayée.

-Kusiya ?! Fafvëfpleshë umnë ille shimnunn ?! S’écrie Una

Il est tout aussi choqué que moi.

-Aeov kushavë ëao failevi uniëblu ! Il lance à nouveau

-Planumnia failevi mnalauplioi ill’mnayeva ? Demande Kusiya

Unasaë semble de plus en plus confus. Il répond avec beaucoup d’hésitations :

-Ue… Ea mniilaë umn mneaploy plevalu eakivi lafëil aeov…

-Lumnä mniilaë. Lemni onë fulasan, umn… umn oploanou plëvovomnu mnëni mnayeva, ileum omnë fa’yuoff !!! plevalu Etian omnë leaua mnalauplioi.

Je ne sais pas trop ce qu’ils se disent, mais c’est bien le cadet de mes soucis !

-Pourquoi est-ce que tu nous espionnes comme ça ! 

Kusiya serre les poings, semble prendre une grande inspiration -est ce qu'ils respirent seulement ?!- et se tourne vers moi.

-Je vous en prie vous devez vous enfuir ! 

Je reste en silence une bonne minute, alors elle continue.

-Vous devez partir d'ici pendant qu'il en est encore temps ! Je connais des chemins cachés pour vous enfuir, Fey pourra vous rejoindre et-

-Wowowow on se calme ! Je fais

J'avance d'un pas. En nageant du coup.

-Comment ça on doit s'enfuir ! Pourquoi on devrait s'enfuir !

-Aisami ille fafvëfpleshë umnë ille shimnunn ëman’ya alië ipliola ! Renchérit (enfin je suppose) Unasaë

-Je…

Elle regarde soudainement autour d'elle, comme paniquée, terrifiée, paranoïaque peut-être. Elle s'approche, frottant ses mains l'une contre l'autre.

-Väle… Elle est dangereuse.

-FAAVVË ???

Unasaë enrage, et pointe sa nouvellement créée lance droit sur Kusiya.

-Fa’yanferau ploauia bliov plauëshu olëplanmnan omnë Vamnouë lamna’vea fafvëfpleshë Väle ?! Yaële’a bliov laë faalayyvë ?

-Non je vous le jure j'essaie seulement- Essaie Kusiya

-SHUEALA ! Coupe Unasaë

Je recule un peu. Il a l'air encore plus en colère que tout à l'heure à la sortie de son village…

Et puisque c'est censé être un guerrier ET qu'il a une lance je vais pas risquer ma peau moi.

En revanche, je vois la pauvre Kusiya complètement paniquée. Elle regarde de partout comme si on pouvait nous entendre.

-Je t'en prie parle moins fort je ne veux pas…

-Umn blaufliu !!! faaanyipleshu fomnaëen !!! naio umn ille ëyamna’o ! Coupe Unasaë

-Pitié Unasaë…

Elle se baisse, paraissant encore plus petite qu'elle ne l'est en réalité. Mais Una continu, décidément bien enragé.

-Plauëshu olëplanmnan omnë vamnouë esheli fafvëfpleshë ! Maaanuv simnauen yuoe laë ualayn fao’uamni ! Yuoe seishiv ush ea kveneii einamnalu omnë-

-Arrête Una. Je coupe

Il se tourne vers moi. Je flippe un peu mais voir Kusiya dans un état pareil… c'est insupportable. Et durant le long monologue d’Una, j’ai bien remarqué que la pauvre prêtresse avait de plus en plus l’air de vouloir… S’immerger 20 milles lieux sous les mers.

-Regarde la une seconde ! On dirait un chiot apeuré, comment tu peux lui crier dessus ainsi ! Je lance

-Etian ! Rétorque Unasaë

-Una s'il te plaît écoutons là.

-...

Il baisse sa lance et me fais un signe de tête. Je lui souris.

-Merci !

La petite Kusiya me regarde, la tête toujours un peu baissée. Elle me sourit.

-Merci Etian, humain…

-De rien. Allez dis nous pourquoi Väle est dangereuse, tu as une chance. Je souffle

-Très bien.

Elle hoche la tête.

-Väle veut vous dénoncer à Fajro.

-Pardon ?! Je m’écris

-Je connais Väle depuis que je suis prêtresse… Depuis que je suis toute petite, en fait. Et elle n’a jamais, jamais été contre Fajro dans n’importe lequel domaine possible.

-Comment ça ?!

Unasaë reste en silence derrière moi, mais je le vois serrer fermement sa lance.

-Elle est persuadée que lui donner Fey… Renforcerais nos relations avec le Feu. Alors demain, au lieu de vous aider à rejoindre Fajro… Väle va-

-Umn mnëni uaan meaoaey fa’aluiiuav.

Unasaë tend sa lance en direction de Kusiya, qui recule un peu. Je lui lance un regard noir. Mais il me fait un signe de tête, me faisant comprendre qu’il n’ira pas plus loin que seulement pointer sa lance.

-Laë omnë ofue iiosemni bliov lauefu fa’inuunmnuiala, Fafvëfpleshë umnë ille shimnunn ?

-Je…

-Una, qu’est ce que tu lui as demandé ?

Petit silence.

-Kusiya, qu’est-ce que Una t’a demandé plutôt ? Je reprends

-Il m’a demandé comment je savais tout cela. Répond Kusiya

-… Il n’a pas tort. C’est ta parole contre celle de la grande prêtresse après tout. Pourquoi croire toi plutôt qu’elle…

-Je…

-Dis-nous, comment as-tu appris tout cela ?

Elle baisse de nouveau la tête, incertaine. Et ça, c’est pas un bon signe du tout.

-Je… L’ai écoutée.

-QUOI ??? Je m’écrie

-FAAVVË ??? S’écrie Unasaë au même moment

-Je l’ai écoutée derrière sa porte car je savais qu’elle préparait quelque chose. Elle n’est jamais gentille pour être gentille !

-Fa’yanferau ploauia bliov lleleoeno olëplanmnan ! S’écrie Unasaë

-Je vous dis la vérité ! Rétorque Kusiya. Je la connais depuis si longtemps, bien mieux que vous, et je vous assure qu’elle n’est pas ce qu’elle essaie de vous faire croire !

Elle serre les poings.

-C’est un monstre, un véritable monstre ! Elle a tuée plus de personnes que je ne le pourrais dans ma vie toute entière… Je vous en prie vous devez me croire ! Et sa couronne… Sa couronne elle-

-Kusiya enfin tu entends ce que tu dis ?!

Je tourne la tête, regardant la porte. Puis, je me retourne vers Kusiya en montrant la porte avec une main.

-Väle ?! Une tueuse en série ?! La même prêtresse que celle qui nous as accueillie ?!

-Oui, je vous le jure sur ma vie ! Si vous ne partez pas… Elle va vous faire du mal, toi et Fey… Et probablement Unasaë aussi s’il décide de vous aider…

-Laë yuoe ëshanlea, fafvëfpleshë ? Demande Unasaë

-… Je…

-Tu ?

-Je risque ma vie actuellement… Si elle savait ce que je viens de vous dire… C’est la fin pour moi…

Elle serre ses mains, les faisant trembler un peu, alors qu’une étrange brillance apparait au coin de ses yeux.

-Mais je ne peux pas vous laisser… Ici. Je refuse qu’elle vous fasse du mal… Et p-peut être que vous-

-Meaoaey.

Unasaë la pointe de sa lance l’air grave.

-Mnaavëen omnë uniëblu, faalayyvë, muamava naio umn yoe plamnonfai.

Kusiya recule d’un pas. En voyant le regard d’Unasaë, je n’arrive pas à l’arrêter ou à m’interposer. Kusiya me regarde droit dans les yeux.

-Faites attention à vous je vous en conjure. Supplie Kusiya

-Moi là !

A la seconde ou Kusiya disparait dans l’eau, l’air triste, la porte de notre chambre s’ouvre. Je soupire de soulagement en voyant que c’est Fey.

-Te voilà enfin ! Tu as vraiment tardé à voir ce foutu tourbillon !

Je nage vers elle, alors qu’Unasaë fait disparaitre sa lance.

-Tourbillon loin d’ici… Chemin long, désolée ! Mais…

Elle penche la tête pour regarder Unasaë.

-Pourquoi Unasaë… Tu as arme ?

-Auseseaa umn flaesoëu vaashi laë këvvfa’ëfi.

Je ne sais pas ce qu’il dit, mais il me regarde dans les yeux. Indiquant qu’il ne dit pas toute la vérité et qu’il n’aimerait pas que j’en rajoute.

-Une menace ?! Vous allez bien ?!

Effectivement, il n’a pas tout dit. Je me tourne vers Fey en souriant. La pauvre à l’air toute désemparée…

-Non c’est bon t’en fais pas ! J’ai rien, Una non plus ! On est super bien tous les deux !

Je lève mes deux pouces en l’air, vers elle, en exagérant mon sourire, histoire de montrer que je vais parfaitement bien.

-… D’accord.

Elle sourit faiblement, et hoche la tête.

-Je suis soulagée vous aller bien. Désolée vous avor laissés…

-C’est rien Fey !

Je souris encore, toujours en exagérant…

Mais au fin fond de ma mémoire, je n’arrive pas à penser à autre chose qu’a Kusiya.

Väle, un monstre dangereux qui voudrais tuer Fey ?! J’ai tellement tellement du mal à y croire… Quand je ferme les yeux, je revois cette grande prêtresse et…

Je n’arrive pas à l’imaginer maléfique.

Et en même temps… Kusiya n’avait clairement pas l’air de mentir, ça non. Je ne pense pas qu’on puisse imiter une terreur aussi intense. Je ne sais pas vraiment tout ce qu’elle a vécu, peut être que ça n’a aucun rapport avec Väle depuis le début mais…

Raaaaah, j’en ai mal à la tête !

Mais je reste neutre, voir souriant devant les deux autres. Fey reste un moment avec nous, nous expliquant tous sur ce fameux tourbillon.

Enfin tout… Si je vous l’épargne, c’est parce qu’elle n’avait aucune idée de comment le décrire en humain. Il faut seulement retenir que ce tourbillon est énorme, et qu’il va falloir s’accrocher.

Mais mon esprit est déjà ailleurs… Je n’arrête pas de repenser à ce qu’a dit Kusiya… Je suis extrêmement perturbé.

Fey et Unasaë parle mais je ne suis pas complètement là, juste, immobile.

« Väle est dangereuse. Elle n’est jamais gentille pour être gentille ».

Je regarde Fey et je dois bien avouer…

Que j’ai vraiment, vraiment, vraiment peur pour elle.

Laisser un commentaire ?