Alone? par

5 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Mystère / Romance

4 Help Us

Catégorie: G , 802 mots
1 commentaire(s)

CHAPITRE 4

HELP US



“Mais bordel, qu’est-ce qu’il me veut encore celui-là ?”


***

— Sebastian ?

Il pose son derrière à côté de moi.


— Je t’en prie, assieds-toi, grogné-je.


— Merci.


— Qu’est-ce que tu me veux ?


Il ne répond pas à ma question et se contente de regarder le paysage. Nous sommes au centre du toit, je m’installe là afin que les personnes qui regardent en hauteur ne me repèrent pas. D’ici, on ne voit pas vraiment la cour, mais l’extérieur de lycée. Routes, arbres, parc, et même quelques vignes au loin. On peut voir la quasi totalité du village de St-Aigues, mon village natal.


— Tu devrais parler à Alexandre.

Je m’étouffe avec mon sandwich (végétarien, attention !) en entendant ses propos.


— Tu déconnes j’espère ? Répondis-je, sur la défensive. Sebastian ne relève pas, mais je pense qu’il est toujours convaincu d’avoir raison.


— Quelle est la vraie raison de ta...Visite ?


— En fait...J’aurai besoin de ton aide, dit-il.

Je devine la gêne dans sa main qui passe dans ses cheveux et l’autre qui frotte l’arrière de sa nuque.


— On se connaît au moins ?


— Pas vraiment mais…


— Je pense que ça répond à ta requête.


— Je...Je suis sérieux, Evelyn.


— Je t’en prie, appelle moi Eva, grimacé-je.


— En fait...C’est par rapport à ma mère…

Sandwich : 2 Eva : 0. Je suis encore en train de m’étouffer…


— Ah pitié ! Pas elle ! Alexandre m’a inventé la prochaine saison des experts à son sujet ! J’te jure !


— Alex ?

Il hausse un sourcil puis continue :

— Bref. Carter et moi, on cherche à en apprendre plus...Sur sa disparition.

Ma bouche se tord à la mention du jumeau impoli, mais encore une fois Sebastian fait comme si il ne voyait rien.


— C’est pour ça que vous êtes ici, à St-Aigues ? Demandé-je.

Il répond par un hochement de tête approbatif.


— On pensait que tu pourrais nous aider…


— Pourquoi moi ?


— Parce que ton père est maire, ta mère tient le bar tabac presse café du coin et connaît donc toutes les rumeurs, et j’ai fait mes recherches....Il soupire, mal à l’aise. “Je sais que ta famille vit ici depuis plusieurs générations…”


— Tu sais peut-être pas comment est morte ta mère, mais t'enquête visiblement assez bien pour ne pas avoir besoin de moi.


— S’il te plaît, Eva...On aurait juste besoin que tu nous aide à retrouver notre grand-mère et que tu nous laisses parler à ta mère, elle sait sûrement des choses vu qu’elle travaille au bar à rumeurs des viocs du coin…


— Et pourquoi moi ?

Je sais, me voilà qui me met à radotter. Un vilain défaut qui me prend dès que quelqu’un cherche à se taper la discussion avec moi.


— Parce que je sens que tu es une personne de confiance.


— Alors là mon grand, tu t’enfonces le doigt dans l’oeil jusqu’à là où je pense…


— Oh, Eva ! Il me fusille du regard, mais son petit sourire ruine toute sa pseudo crédibilité.


— Et pourquoi tu ne demanderai pas à ton “ami”, -je mime des guillemets avec mes doigts en disant cela-, Alexandre ? 

Pour toute réponse, le mec-à-la-touffe roule des yeux.


— Parce qu’il est immature, il ne pense qu’à rire et…

Sebastian passe une main dans ses cheveux.

— Et puis j’ai du mal à me concentrer quand il est là.

Je pouffe de rire.


— Passe moi les détails de ta vie amoureuse, s’il-te-plaît.

Il me sourit, visiblement gêné.

Un blanc s’installe, et je ne fais rien pour le rompre. Je mâche tranquillement mon sandwiche, tandis que mon voisin fait trembler sa jambe.


— Alors, c’est okay ?


— Pour ?


— Tu sais, ma mère…

Je soupire, lui lance un regard noir, puis lâche :


— Okay, okay. Je t’aide à retrouver ta grand-mère, à faire deux-trois trucs pour t’avancer dans ta connerie d’enquête et puis c’est bon.


— Merci, Eva ! On peut se voir quand ?

Je regrette aussitôt d'avoir accepté quand je le vois retrouver son sourire idiot.


— Après les cours.

Je me lève, passe mon sac sur mon épaule, puis pars vers la porte.


— Attends, on se retrouve où, lance Sebastian.


— Chez moi !


— Mais… C’est où, chez toi ?

Je ne réponds pas, et descend du toit. En traversant la cour pour aller au CDI, je croise Alexandre. Je soutiens son regard fixe, mais l’ignore. Ce mec n’est plus rien pour moi.


***

Bonsoir tout le monde ;) !

Je reviens avec ce quatrième chapitre de Alone?, en retard, comme d'habitude j'ai envie de dire.

A bientôt :3!

1 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?