Dedue's Week par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Amitié / Fantastique

4 Une vie simple

Catégorie: G , 1111 mots
0 commentaire(s)

Oui, bon, quatre couronnes c’est peut-être un peu beaucoup… Mais franchement, qui ne voudrais pas en offrir à Dedue, hm ?

 

Jour 4

Thèmes : Family\Tradition

Spoils : Aucun !  

Bonne lecture ^^

 

******************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************

 

-Dedue, tu es réveillé ?

Le jeune garçon ouvre un œil. Lorsqu’il entend quelqu’un toquer pour insister, il se lève précipitamment.

-J’arrive, Papa !

Il enfile rapidement une tunique bleue et rouge, et court en dehors de sa chambre.

Dedue a une dizaine d’année. C’est un jeune garçon réservé, gentil, doux, aimé par ses proches…

Et sa vie est paisible. Son village est un village plutôt isolé, sa famille connue dans les environs, sa vie confortable. Vraiment, il n’a pas de quoi se plaindre.

Il arrive dans la salle commune de son humble demeure. Très humble. Une demeure de bois et de pierre, dont les murs sont recouverts de tapisseries bleus et rouges, des motifs traditionnels Duscuriens.

Mais il n’est pas seul dans cette maison. Ses parents et sa petite sœur y vivent aussi. Ils ont tendance à être bien plus du matin que lui.

Sa mère est une grande femme aux yeux verts et au regard doux. Beaucoup disent que le visage de Dedue vient principalement de sa mère. Ses talents de cuisinière sont également connus dans tout le village.

Cependant, Dedue est bien plus proche de sa petite sœur de deux ans, Kila. Bien qu’elle soit plus chétive que son frère, elle est plutôt forte, et même intéressée dans la forgerie. Cependant, elle aime aussi profondément les fleurs que lui font pousser son frère. Elle en a souvent dans ses cheveux, coincées dans sa longue tresse.

Lorsque Dedue arrive dans le salon, sa mère est en train de coiffer sa petite sœur, Kila. Il sourit.

-Dedue ! S’écrie Kila

-Kila, arrête de bouger, je ne terminerais jamais cette tresse. Soupire sa mère

-Oh pardon maman…

La jeune fille s’installe à nouveau sur sa chaise, et laisse sa mère la tresser. Elle porte toujours une tresse, elle aime beaucoup ça. Dedue se rapprochent tout de même d’elles.

-Bonjour ! Tu as bien dormi ? Il demande

-Oui ! Et toi ? Rétorque Kila

-Plutôt bien. Il fait bon, en ce moment.

-Dedue, ton père te cherchait. Il a quelque chose à te donner. Sourit sa mère

-Hm ? Ou est-il ? Demande Dedue. Il m’a réveillé, mais après…

-Je suis juste ici.

Le père de Dedue entre alors dans la salle. Un grand homme bien bâti, au corps forgé à la forge. Il est l’homme le plus fort du village. Et un véritable modèle de vertu pour ses deux enfants.

-Bonjour, Dedue.

-Bonjour, Papa ! Qu’est ce que tu veux me donner ? Demande Dedue

-Maman, c’est bientôt fini ? Demande Kila

-Et voilà, ta tresse est prête ! Sourit sa mère

Elle laisse partir Kila, qui court dans les bras de son grand frère. Un rituel pour dire bonjour.

-Wow ! Kila, j’ai failli tomber ! S’écrie Dedue

-Désolée, mais en fait non, Dedue ! Sourit Kila

Elle rit tendrement, et les deux se serrent dans les bras.

-Oh, excuse-moi, je t’ai coupé, Papa ! Fait Kila en se séparant de Dedue

-Ce n’est rien. Sourit le père

Il s’éclaircit la gorge.

-Dedue, aujourd’hui est un jour spécial.

-Hm ?

Son père semble tenir quelque chose, et sourit à Dedue.

-Joyeux dixième anniversaire, Dedue.

Les yeux du jeune s’écarquillent.

-Joyeux dixième anniversaire, Dedue. Sourit sa mère

-Joyeux anniversaire ! S’écrie Kila

-Merci ! Lance Dedue

Son sourire illumine la pièce.

-Attends attends, ce n’est pas tout ! Fait Kila

Sa mère sourit.

-Tu sais ce que dixième anniversaire signifie.

-Oh ! Je vais…

Son père approche. Il ouvre la main, et Dedue découvre alors une paire de boucles dorées, finement forgée. Ses yeux brillent.

Ces boucles, pour n’importe qui, semblerait anodine. Elle n’est même pas si travaillée, recherchée, ou luxueuse… Ce sont des boucles en or, certes, mais l’or n’est même pas si brillant. Le père de Dedue l’a sans aucun doute forgé lui-même, augmentant cependant sa valeur.

Mais ces boucles est importante, pour la famille Molinaro, et même tous les Duscuriens. 

C’est une tradition pour eux. Les Duscuriens aiment les bijoux dorés. Duscur est une terre riche en minéraux. Alors, pour le dixième anniversaire de leur enfant, ils offrent un bijou. Cela peut être une broche, un collier, ou ici, des boucles d’oreilles. C’est ainsi de générations en générations, et même si la signification de ce rituel s’est perdue avec l’âge, les Duscuriens continuent d’offrir ces bijoux, pour se porter chance, et pour que leur art de forgerie demeure dans le temps.

-J’espère qu’elles te plaisent. Sourit le père de Dedue

-Elles sont magnifiques ! S’écrie Dedue

-Haha ! J’étais sûre qu’elles te plairaient ! Lance Kila

Kila replonge dans les bras de son grand frère, qui lui aborde le plus beau sourire qu’il pouvait.

Sa mère prend alors les boucles.

-Ne bouge pas, Dedue.

-Hm hm.

Il tend l’oreille, et se laisse faire, alors que sa mère accroche doucement la boucle. Dedue a déjà les oreilles percées depuis un bon moment, comme Kila, ou n’importe qui. Les Duscuriens aiment les bijoux, après tout.

Enfin, la mère s’éloigne, non sans avoir déposée un baiser sur le front de son fils. Dedue porte les mains à ses oreilles, sentant les deux boucles dorées. Elles sont plutôt lourdes, mais il est plutôt fort.

-Elles me vont bien ? Demande le jeune garçon

-Oui ! Tu es super beau avec ça ! Affirme sa soeur

-Hehe… Merci, Kila !

Sa mère et son père se penchent alors vers lui. Lui n’hésite pas, et part dans leurs bras. Tous sourient, rient même un peu. Cette scène est peut être niaise, mais elle réchauffe le cœur.

-Joyeux Anniversaire, mon fils. Sourit son père

-Merci, Papa. Merci, Maman. Merci, Kila. Sourit Dedue

Dedue sourit, toujours en serrant sa famille dans ses bras.

-Je prendrais soin de ces boucles d’oreilles toute ma vie !

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?