Mad Love (Jerome Valeska) par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Préquelle / Drame / Amitié

7 Le sang

Catégorie: K+ , 1227 mots
0 commentaire(s)

C'est indiqué dans le chapitre, mais Kaysha et Jérôme ont 13 ans :3

Bonne lecture :)


Les deux enfants étaient devenus bons amis. Les saisons passaient, en même temps que le cirque avançait et parcourait les états. Jérôme et Kaysha grandissaient, pour ne plus être des enfants. Pourtant il leur semblait rien que rien ne changeait. Lila Valeska n’était en rien plus compréhensive, et Christopher Wade ne donnait de valeur véritable qu’à ses trois chevaux blancs.

Jérôme avait prit l’habitude de se cacher derrière Kaysha, qui montrait bien plus de charisme que lui, dans n’importe quelle situation. Malgré elle, Kaysha continuait à aider son père avec ses chevaux, et assuraient certaines représentations. Jérôme l’enviait souvent, il se sentait coupable de la jalouser, mais il ne pouvait faire autrement. Il voyait bien pourtant que la jeune femme n’était pas heureuse lorsqu’elle se retrouvait au milieu des chevaux. Elle s’efforçait pourtant de bien faire. A treize ans, Kaysha faisait plus vieille que son âge alors que Jérôme paraissait encore faible et impuissant.


Jérôme avait l’habitude de rejoindre Kaysha après les représentations devant le public ébahit, qui quittait le cirque avec de grands sourires. Il laissait la foule s’effacer lentement, et attendait que Kaysha sorte du chapiteau, toujours maquillée et avec sa tenue de dresseuse. Un chapeau haut de forme, sa longue veste qui lui descendait jusqu’en dessous des genoux sur l’arrière, et son pantalon blanc.

Elle se mit devant Jérôme avec un petit rictus fatigué. La nuit était déjà tombée dans le sud du Wisconsin. Elle fronça les sourcils en voyant une toute petite goutte de sang tomber du nez de Jérôme. Elle passa un doigt dessus pour le lui montrer.


-         C’est quoi ça encore ? demanda-t-elle.


« Encore ». Elle découvrait toujours quelque chose. Un bleu, une parcelle de peau rougie, une bosse. Jérôme posa immédiatement sa main sous son nez pour s’assurer de la présence du sang.


-         Je sais pas comment ça a pu arriver… ah si, attends, c’est quand je me suis tapé contre le poteau tout à l’heure, j’avais pas vu…


Elle ne lui disait pas qu’il lui mentait vraiment très mal.


-         Allez viens Rouquin, on va soigner ce nez et je vais me changer.


Tous les artistes se réjouissaient de la soirée, et disaient au revoir aux derniers spectateurs qui tardaient. Lila Valeska avait le don de se mettre en avant, et de se faire remarquer, surtout des hommes. Jérôme évitait de la regarder agir, gêné par ce comportement. Kaysha vit que Jérôme détournait le regard. Elle lança le sien dans la direction opposée, et vit le manège que menait Lila Valeska, le cou entouré par son serpent fétiche, Sheba. Elle prit les épaules de Jérôme dans un bras, et ils purent s’éloigner du tumulte. Ils entrèrent dans la caravane de Kaysha, cette dernière sachant que son père ne serait pas de retour avant quelques heures.

Elle se dirigea d’abord vers un placard d’où elle sortit deux sachets renfermant des petits cakes chocolatés. Elle en jeta un à Jérôme en le regardant à peine, et s’empara ensuite de coton dans la pharmacie.


-         Tiens, plaque ça sur ton nez, sans mettre la tête en arrière. Attends-moi là.


Elle se dirigea dans sa chambre, en sortit des vêtements entre les mains, et s’enferma dans la salle de bain pour prendre une douche rapide. Les cheveux dans une serviette, elle s’assit à côté de lui. Elle frictionna ces derniers entre ses mains, et laissa tomber la serviette.


-         Fais voir ça, dit-elle en tournant le visage de Jérôme vers elle avec un doigt.


Il retira le coton, et montra son nez à la jeune femme. Elle l’étudia attentivement, prit le coton pour mettre le potentiel sang à l’épreuve, mais rien de plus ne s’écoula.


-         Je crois que c’est soigné, Valeska.

-         Merci, dit-il en reprenant le coton pour aller le jeter.


Avant qu’il ne se lève, elle appuya sur son nez avec une certaine force qui lui retira une grimace.


-         Aïe !

-         Presque soigné, se corrigea-t-elle alors.


Ils restèrent le dos collé contre le canapé, sans s’ennuyer, à penser.  


-         Ça s’est bien passé, ce soir ? demanda Jérôme avec maladresse.


Kaysha haussa les épaules.


-         Bientôt on me verra plus sur scène faire la représentation avec ces chevaux débiles.


Jérôme fronça les sourcils, curieux. Elle le remarqua et eu un sourire malin.


-         Tu verras ça bientôt, je peux rien dire pour l’instant.


Elle resta un instant à le regarder avec ce sourire fripon, avant de se lever brusquement en bondissant sur ses pieds.


-         Debout Valeska, faut que tu rentres chez toi !


Il se leva en trainant des pieds.


-         Fais pas cette tête Rouquin, on se voit demain. Et fais attention où tu mets ton nez !


Elle ne plaisantait qu’à moitié. Il savait bien que Kaysha n’avait pas cru son histoire de poteau, mais qu’elle fasse semblant d’y croire le rassurait. Le calme profond de Kaysha et sa façon de lui parler arrivait toujours à le rendre plus serein. Il arrivait ces instants agréables ou il oubliait les larmes et les coups.


-         Oublie pas, reprit-elle en lui laissant un baiser sur la joue, si t’as besoin de me dire un truc, je suis toujours là.


Il lui offrit un sourire timide de reconnaissance, et sortit de la caravane pour retrouver l’odeur du froid. Les ampoules brillaient au milieu de la nuit, accrochées aux caravanes comme de petites étoiles enchaînées. Les yeux perdus dans ces lumières vacillantes et instables, il continuait à apprécier la chaleur des lèvres de Kaysha sur sa peau à travers le froid agressif du Wisconsin. Il avait envie de tout faire pour elle, mais il s’en savait incapable, et ce sentiment le consumait à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Qu’avait-il à lui offrir, à part ses chagrins et ses yeux fatigués de tristesse ?


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?