L'histoire d'une rose par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Préquelle / Romance / Lemon

10 Retour au calme

Catégorie: G , 1388 mots
1 commentaire(s)

Un mois avait passé depuis la soirée chez les Serpentards. Je repensais souvent, avec honte, à mon réveil difficile.


" Quelque chose de froid et dur me chatouillait le nez. J'essayais avec la plus grande dignité du monde de repousser ce truc agaçant, au bout de la troisième fois j'ouvris un œil "Merde, qu'est-ce que j'ai fais..." J'étais étalée dans le canapé de notre salle commune, les cheveux en bataille, le t-shirt déchiré, je sentais le vomi l'alcool et la honte ! Je me frottais le visage et reconnu le truc froid qui essayait de me réveiller, le bec de Dae. Elle me donna de petits coups de bec sur le crâne en râlant "Oh tais toi donc !" Elle se posa sur un meuble plus loin et je me décidais à regarder autour de moi. Le feu de la cheminée était constitué des quelques dernières braises éteintes, enfin redressée, je me figeais en voyant Marek m'observer, assis dans l'autre canapé.

  • Enfin réveillée ?
  • Qu.. qu'est-ce que tu fais là ?
  • Merci déjà, pour commencer.
  • Pourquoi je te dirais merci ? Je faisais peine à voir mais j'essayais de garder toute ma prestance face à lui.
  • Je t'ai ramenée ici, pendant que tu vomissais par terre.
  • Ah.. merci.. Je me faisais toute petite, je ne m'étais jamais sentie aussi humiliée qu'en ce moment même, ce n'était pas mon genre de faire ça..
  • Enfin, tu vomissais, après avoir embrassé Sadi. Il me toisa du regard
  • Si je te faisais tant pitié, fallait me laisser là-bas. J'étais gênée, mais je ne supportais pas qu'on me juge comme ça.
  • Sans façon, on est la figure de l'autorité à notre niveau, un exemple à suivre, j'imagine que tu peux comprendre cela. Il se leva et d'un ton dédaignant enchaîna, ça n'est pas mes affaires, mais si t'as des problèmes, règles-les, évites de te saouler devant tout le monde.

J'avais les larmes aux yeux, je ne pouvais pas le contredire j'étais pitoyable, j'avais pensé l'espace d'un instant que j'oublierais mes problèmes. "


Depuis cet épisode, et puisque j'avais donné ma parole au professeur McGonagall, j'étais redevenue la Rose que tout le monde connaissait. Studieuse, ponctuelle, souriante, et j'avais enfin retiré Cross de ma vie, pour de bon.

J'avais aussi essayé d'être aimable envers Marek, il m'avait évité bien des ennuis, mais c'était sans compter sur ses efforts à lui. Je sortais de ma chambre un lundi matin quand il m'appela, un parchemin tendu vers moi:


  • Qu'est-ce que c'est ?
  • Faut faire passer le message aux concernés. Je reconnu l'écriture du professeur Dumbledore


" Aux Préfets-en-chef,


A la rentrée de Noël, les cours de potions du professeur Rogue réuniront les sixième et septième année de vos maisons respectives pour la préparation des ASPIC. Merci de faire passer le message aux élèves concernés. Ce cours commun, bénéfique pour les sixième année, leur donnera un aperçu de ce qui les attends l'an prochain.


Le Directeur "

  • On sera en cours ensemble alors, c'est plutôt cool non ? J'essayais de lui sourire, mais il ne m'avait pas écoutée et quittait déjà la pièce.


Je me dirigeais alors vers la salle commune des Gryffondor pour inscrire ce mot au tableau d'affichage. Il y avait quelques élèves dans un coin qui révisaient, une fois le mot accroché, j'allais en cours. La matinée fut terriblement calme, je ne pouvais pas en dire autant de la table des lions à midi, il y avait un match de Quidditch cet après-midi, opposant Gryffondor à Serdaigle. L'équipe de Gryffondor était déjà en tenue


  • J'ai entendu dire que Davies, l'attrapeur de Serdaigle a été malade toute la semaine, ça pourrait jouer en notre faveur ! Dit Loaven, le capitaine de l'équipe
  • Ouais possible, répondit Malo en se servant des pommes de terre, ah Rose !
  • Salut ! Vous avez vu le mot dans la salle commune ? Je me servais à mon tour une assiette
  • Ouais j'ai fais passer le mot à ceux qui ne l'avaient pas vu, c'est une bonne idée je trouve, ajouta Abriel
  • Je trouve aussi, Slughorn me manque quand même parfois, Abriel approuva d'un signe de tête
  • Il était cool c'est vrai, Rogue est pas mauvais, un peu froid disons, on jeta tous un coup d’œil à la table des professeurs pour voir le professeur Rogue quand Malo continua,
  • Un peu froid ?! Horrible oui ! J'suis bien content de ne pas avoir choisi les potions en ASPIC,
  • Et je maintiens que tu aurais dû garder potions pour être Auror !
  • Rose tu sais à quel point je suis nul en potions, ç'aurait été du gâchis, je m'apprêtais à répondre quand Marie poussa un petit cri après que les hiboux aient livrés le courrier. Tout le monde sursauta et elle étala la Gazette du Sorcier sur la table,
  • Des disparitions de Moldus, et le ministère suspecte un rassemblement de Mangemorts pas loin d'ici ! C'est affreux !
  • Ils les auront bien un jour, c'est obligé, ajouta Loaven.


Le reste du repas fut paisible, Gryffondor remporta le match de peu l'après-midi, Serdaigle avait marqué plus de points mais c'est Gryffondor qui attrapa le Vif d'Or à temps.

A l'heure de ma ronde, je retrouvais Marek dans le hall. Sans un mot, on se mis en route, au bout d'un moment je me décidais à rompre le silence:


  • Au fait Marek... Je ne t'ai jamais vraiment remercié de m'avoir aidée le soir où.. enfin tu vois quoi, alors merci. Je le regardais du coin de l’œil, m'attendant à de l'indifférence tout au mieux, mais il me fit un signe de tête.
  • Tu es toujours aussi bavard ?
  • Essaies-tu de faire la conversation Rosalie ?
  • Et bien.. Non laisse tomber Marek. Je regardais la pluie tomber dehors, j'avais l'horrible impression de l'ennuyer.
  • Parce que ça ne me dérange pas, tant que tu parles de choses intéressantes. Il esquissa peut-être un sourire, dur à voir dans la pénombre du soir,
  • ÉLÈVES HORS DES DORTOIRS ! RUSARD ! Peeves venait de traverser le mur et flottait devant nous, RUSARD RUSARD !
  • Peeves ! Marek fronça les sourcils, nous sommes préfèts-en-chef sombre idiot. Dégage d'ici, ou j'appelle le Baron Sanglant. Il disparu aussitôt et je repris doucement la conversation
  • Mh et donc.. quels sont les sujets intéressants pour toi ?
  • Oh et bien, j'aime bien le Quidditch, les potions, le..
  • Tiens je ne sais pas si tu lis la Gazette du Sorcier, mais tu es au courant des disparitions des moldus, des mangemorts ? Moi ça m'angoisse, après la disparition de Voldemort je pensais que ça s'arrêterait mais..
  • On peut parler d'autre chose, tu veux bien. En fait, on devrait finir chacun de notre côté la ronde, bonne soirée. Je le regardais s'éloigner bouche bée, qu'est-ce que j'avais dit ? Il marchait si vite qu'une petite brise secouait ses cheveux bruns. Je terminais donc ma ronde seule, jusqu'à ma chambre où je me laissais tomber dans mon lit.


Dae vola jusqu'à moi et je lui caressais le dos, mon regard se posa sur le journal intime que j'avais trouvé le mois dernier. J'avais oublié de chercher son propriétaire tout ce temps, mon sauveur.. je ne sais toujours pas qui il est.. La première année du jeune homme n'était pas très intéressante, il ne parlait que de cours, d'amis et de quidditch.

Le passage sur sa rentrée en deuxième année était toutefois plus captivant:


" Ça y est, deuxième année à Poudlard ! La répartition du Choixpeau était... amusante, on a chanté avec lui, mais chacun selon ses notes, quel beau bordel ça a fait. Il y avait une fille parmi les nouveaux, très belle.. mais elle a été envoyée à Gryffondor, dommage. Je ne les aime pas tellement, ils sont assez prétentieux pas moments. Elle a de jolis cheveux dorés en tout cas. "


Fatiguée, je posais le journal sur ma table de chevet. Trop de pensées se mélangeaient dans ma tête, la comportement étrange de Marek, mon sauveur, le journal, tout, je finis par m'endormir.





1 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?