Une vie pas comme les autres. par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Action / Amitié

3 Révélation (The Truth)

Catégorie: G , 3355 mots
0 commentaire(s)

Pansés ses blessures n'étaient pas la seule chose qui pouvait paraître long pour Hayden, elle attendait désespérément qu'on vienne la libérée de la pièce où on l'avait enfermé, tout ça parce qu'elle avait voulue s'imposer alors qu'elle venait d'être récupéré par le reste de l'équipe, non elle n'avait jamais accepté d'être mise de côté et de ne pas pouvoir aider, c'est pour ça qu'elle était si têtue, mais finalement ça ne servait à rien, Steve était bien plus têtu qu'elle et il avait gagné, il l'avait enfermé là, le temps qu'elle se repose un peu et qu'elle se soigne.


C'est finalement au bout d'une bonne heure passée là-dedans qu'elle entendit le loquet de la porte se déverrouiller. Elle soupira avant de se redresser, certes en grimaçant mais elle était arrivée à se redresser pas comme dans l'entrepôt où il avait fallu que Chin la sorte de là, tellement elle était faible et qu'elle souffrait. Lorsqu'elle vit Danny dans l'ouverture de la porte, elle fronça les sourcils, en secouant la tête par la suite.


-Il se permet de m'enfermer ici et il ne prend même pas la peine de venir m'ouvrir, dit-elle la voix pleine d'amertume en regardant Danny.

-Il l'interroge, répondit simplement Danny, en entrant dans la pièce, avant de fermer la porte derrière lui.


Hayden arqua un sourcil lorsque Danny s'adossa à la porte de façon à ce qu'elle ne puisse pas passer, elle croisa les bras contre sa poitrine.


-Dois-je comprendre que je ne suis pas encore sortie d'affaire, demanda-t-elle en pointa la porte de son index, et par la même occasion le blond.

-Tant que Steve n'aura pas terminé d'interroger WoFat, tu devras rester ici, répondit-il en croisant les bras, toujours adossé contre la porte.

-Pourquoi ? Qu'est-ce qu'il croit ? Que je vais tout gâcher ?


Hayden secoua la tête en soupirant, avant de se laisser tomber sur le lit qui avait été installé précisément pour l'occasion.


-Tu ferais mieux de t'asseoir au lieu de rester contre la porte, si Steve a décidé que je dois rester ici, eh bien je resterais ici, admit-elle finalement, laissant ses collègues gagnés.


Danny se décolla de la porte avant de finir par s'installer sur le fauteuil, non loin du lit. Un long silence s'installa sur la salle.


**


Steve était enfermé seul dans la salle d'interrogatoire, en face de lui, enchaîné à la chaise se trouvait WoFat. Celui-ci restait de marbre, il n'avait pas ouvert la bouche depuis que Steve l'avait emmené là, et ce, depuis une bonne heure.


-Tu devrais parler, ça vaudrait mieux pour toi, dit Steve en se penchant sur lui, ça sonnait presque comme des menaces, à l'exception qu'en réalité, c'était vraiment des menaces.

-Pourquoi je le devrais, je suis tranquille ici, au chaud, personne ne peut m'atteindre, répliqua tranquillement WoFat.

-Arrête de faire le malin, tu n'es pas vraiment en position de le faire, donc je répète, pourquoi faire enlever une des nôtres, juste pour te récupérer, tu n'es plus aussi important, surtout depuis que tu balance tes camarades.

-Que veut-tu que j'y fasse ? Je ne fais pas les règles ici.


WoFat afficha un large sourire, il essayait juste de le provoquer, que ça marche ou non, Steve ne laissait rien paraître en surface, alors qu'à l’intérieur, il bouillait, il était prêt à rendre la monnaie à ce type qui avait détruit sa vie. À force de faire les cent pas et n'ayant toujours pas de réponse logique, Steve décida de sortir et de prendre l'air, enfermant WoFat dans la cellule, il était sûr que celui-ci ne pouvait s'évader, il remonta donc près de Chin, avant de foncer directement dans la pièce où se trouvaient Hayden et Danny.


-Tu peux sortir Hayden, commença Steve alors qu'il venait à peine d'ouvrir la porte.

-Mais ? rétorqua Hayden en se redressant et regardant Steve.

-Mais, interdiction de descendre en bas, sauf si je te le demande, termina-t-il, alors que Danny se ruait pour sortir, Hayden fit de même en hochant la tête aux consignes de Steve, puis elle sortit, suivit de Steve.

-Je suis toujours persuadé qu'elle devrait voir un médecin, attaqua Chin à peine après que les trois jeunes gens soient revenus.

-Je vais bien Chin, assura Hayden, qui prit place sur un des canapés.


Chin secoua la tête, puis se tourna vers Steve, il pianota sur le clavier de l'écran pour montrer l'identité des hommes qui avaient enlevé Hayden.


-C'était des Yakuzas, difficile de croire qu'il voulait WoFat pour faire la causette, dit Chin en haussant un sourcil, jetant un regard sur Hayden.


-Bien-sûr que non, il voulait l'échanger contre moi, pour avoir des informations sur la position de Kono et Adam, ils croyaient que WoFat pouvaient le leur donner parce qu'apparemment, Steve lui rendait visite assez souvent et qu'ensuite, il arrêtait un bon nombre de criminels, liée aux Yakuza et à WoFat, expliqua Hayden en haussant les épaules.


Tous se retournèrent en regardant la jeune femme assise là devant eux, elle aurait peut-être dû le dire avant mais ça n'avait pas eu grand impact lorsqu'elle les avait entendue parler dans leurs langues d'origine. Elle haussa les épaules en laissant dériver son regard sur Steve.


-Tu aurais pu le dire plus tôt, tu ne crois pas, commença à dire Steve.


-Désolé, je viens de me souvenir et de traduire ce que les Yakuzas avaient dit lorsqu'il la retenait, lui répondit-elle en se relevant. Celui de gauche, était celui qui dirigeait et donnait les ordres par rapport à tout ça, expliqua-t-elle en montrant du doigt les différentes photos. Mais logiquement Kono et Adam ne risquent rien, puisque je n'ai rien dit et que WoFat est ici, conclue Hayden, semblant sûr d'elle.


**


Kono et Adam avaient dû à nouveau se cacher, après les attaques massives des Yakuzas en quête de vengeance, ils devaient, tous deux, faire attention à leurs peaux. Caché en plein centre-ville, à Hong Kong, ils étaient installés dans une chambre d’hôtel, c'est alors que le téléphone de la jolie asiatique sonna.


-Chin ? demanda-t-elle pas très sûr que ce soit bien lui.

-C'est Steve, écoute-moi bien, il est possible que des Yakuza soit de nouveau sur vos traces, Hayden a été enlevé hier par un petit groupe de Yakuza, ils voulaient connaître votre position, faites attention à vous, restez discret, prévint-il avant que Kono ne raccroche sans ajouter un mot.

-Qui était-ce ? demanda Adam qui venait de sortir de la douche, la serviette était encore entourée autour de sa taille, la sonnerie avait dû l'interpeller mais le comportement de Kono encore plus, il ne mit pas longtemps avant de comprendre ce qu'il venait de se passer.

-Ils nous ont encore trouvés ? Kono je suis persuadé que tu devrais rentrer, tu serais plus en sécurité loin de moi, tu sais très bien que je tiens à toi et que je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose.


Adam s'approcha de la jeune femme posant ses deux mains sur son visage, il était vraiment inquiet pour elle, tout ce qu'il voulait c'était qu'elle soit saine et sauve, et qu'il ne lui arrive rien par conséquent. Il était d'ailleurs persuadé qu'elle serait mieux à Hawaii.


-Ça va aller, ne t'en fais pas, lui assura-t-elle en lui adressant un sourire fatigué, avant de l'embrasser tendrement.


**


Steve repassait en revue tout ce qu'il avait pu rassembler dans cette enquête, un nouveau groupe de Yakuza avait été mis derrière les barreaux mais rien n'était terminé, il en restait, des bien cachés et des bien protégés, et ce n'était pas WoFat qui pourrait y faire quelque chose désormais.

Le Seal fut sorti de ses pensées lorsqu'il entendit qu'on frappait à la porte, c'était Hayden, il lui fit signe de la main, l'autorisant à entrer, la jeune femme s'installa devant lui.


-Ils viennent d'emmener WoFat, c'est le Capitaine Grover qui fait le transfert lui-même avec les hommes dont il a entièrement confiance.

-Ah. Merci pour l'information, répondit Steve, en levant les yeux sur la jeune femme. Mais elle est à Danny cette veste, observa-t-il en souriant légèrement.

-Ouais, il m'a forcé à la mettre et maintenant, il me force à me raccompagner, dit-elle légèrement gêné comme si elle était dérangée de dire ça à Steve.


Mais celui-ci se mit à rire, avant de se lever, Hayden fit de même en le suivant du regard, il vint la capturer contre lui, tout en riant encore, Hayden se blottit contre lui, il fallait dire qu'ils se connaissaient depuis longtemps, le père de Steve avait tout appris à Hayden avant qu'elle n'entre dans les forces de l'ordre, tout comme Chin, Steve déposa un baiser sur le haut de la tête de la jeune femme avant de la relâcher.

Hayden s'éloigna en souriant.


-Au fait où est ma voiture ? demanda Hayden en pointant Steve du doigt.

-Chez toi, on l'a fait ramener par un policier, ne t'inquiète pas, elle n’a rien, lui assura Steve en souriant.


Hayden sortit rapidement du bureau, Danny lui sauta dessus, d'où il était, Steve pouvait tout voir, et il se régalait, Danny se comportait vraiment comme un petit ami protecteur alors qu'il n'y avait pas vraiment ce genre de relation entre eux. Il se mit à rire en voyant comment Danny se faisait traiter par la jeune femme, Hayden avait toujours eu beaucoup de caractère, et elle ne se laissait pas faire, une vraie femme indépendante et débrouillarde, alors ce qu'était en train de faire Danny était vraiment la chose la plus marrante qu'il pouvait être donné de voir. Soudain Steve fut rappeler à la réalité par son téléphone, le nom affiché était celui de Catherine.


-Hey, salut, dit-il en décrochant.

-Hey...dit-elle d'une petite voix.

-Tout va bien ? lui demanda Steve, un peu inquiet, puisque ce n'était pas une voix que Catherine abordait souvent.

-Juste un peu de fatigue, rien de grave ne t'en fait pas.


Steve aurait presque pu la voir sourire ce qu'il le fit sourire à son tour.


-Comment va Hayden, demanda-t-elle toujours avec cette petite voix.

-Elle va bien, elle est bien accrochée.

-Oui, c'est sûr, elle est forte... Steve, j'ai quelque chose à t'annoncer enfin plutôt deux nouvelles, je n'ai aucune idée de comment tu les prendras, mais il est important que tu le saches, seulement j'ai besoin qu'on se retrouve pour te le dire, ce ne sont pas des choses qui se disent comme ça au téléphone... dit-elle sans marquer aucune pause entre tous les mots qu'elle venait de dire.

-Catherine, tu m’inquiète...

-Ne t’en fais pas, pour l'instant, on peut dire que tout va bien, ne t'inquiète pas, tant que je ne t'aurais pas vu, d'accord ?

-D'accord Catherine...

-On se retrouve chez toi dans environ une trentaine de minutes, demanda-t-elle calmement.

-Oui, bien sûr, je finis ce que je suis en train de faire et j'arrive, dit-il avant de raccrocher et posé délicatement son téléphone sur la table. Catherine avait semblé calme tout le long de l'appel mais en réalité, elle avait attendu que Steve raccroche pour s'effondrer.


**


Sur le trajet pour se rendre chez Hayden, Danny et elle-même était silencieux, si bien qu'Hayden finit par allumer l'autoradio, mais la musique qu'elle mis ne plus pas à Danny qui changea immédiatement de station, Hayden lui mit une tape sur la main alors qu'il venait tout juste de changer la musique.


-Je conduis, je choisis, dit-il en faisant des gestes avec sa main libre.

-Tu conduis, je choisis la musique, puisque tu es censé avoir les deux mains sur le volant, répliqua Hayden en changea de nouveau de station.

Danny la prit de court quand il changea immédiatement après qu'elle est remis sa chanson préférée.

-Mais j'aime cette chanson, protesta la jeune femme.

-Pas moi, bon sang, j'ai l'impression d'être en train de me battre avec ma fille, dit Danny en levant les yeux au ciel.


Hayden se mordit la lèvre avant de finalement choisir d'éteindre l'autoradio, comme ça tout le monde serait content. Le trajet dura encore quelques minutes avant que finalement, Danny s'engage dans l'allée de la maison d'Hayden, la jeune femme sortit de la voiture avant de se rendre dans l'endroit où était garée sa voiture, elle alluma la lampe d’extérieur avant de regarder sa voiture.


-Quoi ?! Steve m'avait dit qu'elle n'avait rien, s’exclama Hayden qui était frustré, puis elle se tourna vers Danny, qui secoua la tête.

-C'est une voiture, Hay', ce n'est rien.

-Ce n'est pas rien Danny...C'est ma toute première voiture, on avait passé des années à la réparer avec Max, on avait finalement réussi et le flic qui a ramené ma voiture ici, à tout bousiller...


Hayden souffla avant de s'éloigner et de refermer la lumière murale, elle se dirigea à l'entrée et ouvrit la porte, elle alluma la lumière et jeta un regard à Danny qui semblait bloqué et qui n'osait pas entrer.


-Tu voudrais un carton d'invitation, lui demanda-t-elle en souriant tandis qu'elle posait ses affaires, sur le muret à l'entrée.

-Eh bien...non ça va, j'arrive, finit-il par dire, en entrant et refermant la porte derrière lui.


Hayden lui envoya un sourire et l'invita à s'asseoir sur le canapé.


-Prends tes aises, tu veux une bière, lui lança-t-elle depuis la cuisine.

-Oui, je veux bien.


Au bout de quelques secondes, la brune revint avec les boissons, tendant la bière déjà ouverte à Danny, elle s'assied ensuite son soda en main, la jeune femme releva la tête quand elle entendit Danny rire.


-Tu as décapsulé la bière avec tes dents ? J'hallucine, dit-il alors qu'il essayait de contrôler son rire.

-Attends comment tu as su ? lui demanda-t-elle en haussant les sourcils.


Danny rit de plus belle avant de subitement s'arrêter pour prendre une gorgée de sa bière, Hayden fit de même avec son soda, puis elle posa son regard sur le blond.


-J'ai rompu avec Gabby, dit finalement Danny en détournant son regard de la jeune femme.

-Danny, tu n’es pas obligé..., dit-elle doucement, en posant son regard sur son verre qui était à moitié vide maintenant.

-Je l'ai déjà dit à Steve, mais je ne sais pas, j'imagine que j'avais besoin d'en parler encore...

-Je suis vraiment désolée...répondit-elle simplement en baissant son regard plus bas.


Danny secoua la tête alors qu'un lourd silence s'installa dans la pièce, Hayden était gêné d'avoir ce genre de discussion peu commune avec Danny, surtout qu'entre eux, s'était installé une tension qu'elle n'aurait jamais voulue qu'il y ait. Elle se mordit la lèvre puis bue d'une traite le reste de son verre, et elle se leva pour aller à la cuisine déposer le verre dans l'évier. Danny aussi était gêné, il avait l'impression de devoir quelque chose à la jeune femme, mais il était peut-être temps qu'il réalise qu'il l'avait simplement dans la peau. Hayden fut un peu hésitante avant de revenir dans le salon, mais lorsqu'elle s'avança dans la pièce, elle vit que Danny était debout, il avait sûrement l'intention de partir, après tout ça semblait normal mais non au lieu de ça, il s'approcha rapidement d'elle, elle sentit son souffle chaud contre son visage, et ensuite il sauta sur ses lèvres, le baiser était tantôt passionné, tantôt désireux, elle se laissa aller contre lui, se collant à son torse, le baiser devint plus fougueux, et au bout de simplement quelques secondes, ils finirent tous deux dans le lit de la jeune femme.


**


Steve finit de bosser sur son dossier, lorsqu'il eut fini et qu'il sortit de son bureau, il vit que Chin était toujours là, il frappa à sa porte avant d'ouvrir.


-Tu devrais y allez Chin.., dit-il doucement.

-Je ne vais pas tarder, je termine juste ça et c'est bon, répondit-il en levant la tête et ajoutant un doux sourire en regardant son patron.

-Tu fermeras la maison, je dois y allez.

-Pas de problème, Steve, bonne soirée.


Steve lui adressa un simple sourire avant de refermer la porte et de s'éclipser. Steve arriva chez lui, une dizaine de minutes, après être parti, lorsqu'il arriva, il découvrit Catherine sur le canapé, elle semblait vraiment abattue et fatiguée, elle avait pleuré, il ne mit pas longtemps à le remarquer. Il s'assied près d'elle, lui donnant un rapide baiser avant de s'éloigner. Catherine lui prit délicatement la main, passant sa langue sur ses lèvres, elle prit ensuite une grande inspiration avant de se décider à parler.


-J'ai deux nouvelles assez importantes à t'annoncer Steve...

-Je t'écoute, dis l'homme plissant doucement les yeux, comme s'il essayait de lire à travers elle.

-Premièrement, j'ai reçu une nouvelle offre d'emploi, je ne sais pas si tu te souviens de Billy, elle marqua une pause, Steve hocha la tête positivement. Il m'a proposé un job dans les services secrets, j'ai décliné, je ne sais pas, j'imagine peut-être que quelque chose pourrait déraper, expliquait-elle.

-Catherine, tu sais que rien ne pourrait se mettre entre nous, je sais que toi et Billy c'est du passé et qu'il ne tenterait pas de briser notre relation, et de toute manière, elle est plus forte que ça...expliqua Steve à son tour.

-Peut-être en effet, mais même si j'acceptais, je ne pourrais pas rester longtemps à faire ce boulot.

-Comment ça, demanda Steve pas sûr de comprendre ce qui se passait.

-Steve...je suis enceinte...termina Catherine en baissant les yeux.


Steve devint blanc, il ne savait plus quoi dire, en fait, il ne savait pas quel sentiment il ressentait face à ça, c'était étrange, Steve n'avait vraiment jamais pensé à avoir une famille, pas tant que tous ses soucis ne seraient pas réglés.


-Steve, l'interpella Catherine, le tirant de ses pensées.

-Désolé, c'est juste si soudain, je...je ne m'y attendais pas.

-Je sais, c'est aussi soudain pour moi également, mais je pense que c'est une bonne chose, pour moi, pour nous, et pour notre avenir.


Steve leva son regard vers la jeune femme, serrant doucement sa main, avant que Catherine ne remarque la lueur dans ses yeux, Steve était ému, et c'était rare de voir que son émotion était du bonheur à l'état pur. Il se mit à rire doucement avant de prendre Catherine dans ses bras.


-Je vais être papa, lança-t-il. Je vais être papa !


Catherine sourit aussi ému que Steve, le serrant contre elle.


**


Chin venait enfin de finir son dossier, il prit ses clés, son téléphone et sortit, en prenant bien soin de fermer toutes les portes du Q.G. de 5-0, il monta ensuite sur sa moto et conduisit jusque chez lui.


Quand enfin il arriva chez lui, il entra et ramassa son courrier, feuilletant, une lettre retenue son attention, elle n'avait ni adresse de retour, ni timbre. Il ouvrit l'enveloppe avec rapidité, en délaissant les autres lettres. Il y avait simplement un mot sur un papier jaunit, ce que lis Chin le laissa de glace. Il laissa tomber le papier, on pouvait d'ailleurs y lire : « Tu es bien sûr de connaître tout le passé de ta regrettée épouse ? »


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?