Is it love ? Sebastian Jones par

3 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Fantastique / Surnaturel

4 Une nuit agitée.

Catégorie: G , 989 mots
0 commentaire(s)

Après tous les évènements de ce soir, je sens la fatigue qui me gagne, je décide d’aller me coucher. J’éteins les lumières et me couche dans grand lit aux draps de soie. J’essaie de m’endormir en regardant la lune à travers la fenêtre, elle est belle, pleine et brille de mille feux. Malgré cette vue spectaculaire, je ne parviens toujours pas à comprendre ce qui a bien pu se passer avec Drogo. Je n’avais aucun pouvoir sur mes membres, impossible de bouger mes jambes ou même mes bras. Rien ! C’est comme si mon cerveau et mon corps n’étaient plus connecté. 

Tellement de questions se bousculent dans ma tête que je finis par plonger dans un sommeil profond.


 Je me trouve dans la forêt du manoir, je me promène, tout est calme , on peut entendre la brise souffler et caresser les branches des arbres . Le chant des oiseaux et les rayons du soleil passant entre ces géants feuillus me font penser à une belle journée d’été.  

Je continue ma promenade jusqu’à à arriver à l’orée d’une clairière fleurie de jolies fleurs des champs, ce sol embelli d'efflorescence. La vue est digne du tableau "Jardin de fleurs " de Vincent Van Gogh. 


Cette vision idyllique n’est que de courte durée, quand au dessus de moi le ciel s’assombrit de nuages impressionnants , un vent glacial se lève et souffle fort. Je m’apprête à faire demi tour quand se tient devant moi une silhouette pour le moins imposante et inquiétante. Deux grands yeux jaunes rappelant l'or me fixent, toutes dents dehors laissant échapper des grognements. Mon dieu ! Un loup . C’est... C'est... Un loup. Que fait il là ? Il s'approche de moi avec une lenteur calculée, qu’un scénario des plus effrayant se trame dans ma tête m’empêchant d’effectuer le moindre mouvement. Les oreilles en arrière et les babines retroussées, il entame une marche un peu plus hâtive. Je crois qu’il est prêt à me bondir dessus. Mon dieu ! Quelle horreur ! Je vais mourir ici ! Sans avoir connu ni même avoir vécu le grand amour. Là est mon seul, unique et plus grand regret ! J’essaie, tant bien que mal de reprendre mes esprits. Il faut que je bouge ! Que je fuis ! Mais il commence à s’élancer beaucoup plus vite quand... Une sonnerie que je ne connais que trop bien se fait entendre


J'ouvre les yeux, désactive le réveil. Dieu merci, ce n’était qu’un vilain cauchemar. Je suis en sueur et ma respiration est saccadée. Aller alexandra reprends toi ce n’était qu’un cauchemar ! Un foutu cauchemar. Bien qu’il est était étrange et effrayant, il n’en reste pas moins qu’un cauchemar. 

Je regarde mon portable il six heures vingt-trois .

Aller ma grande on se lève ! Je mets un peu de musique pour me mettre en train de bon matin . Aujourd’hui c’est la rentrée ! Je me lève sur l’air entraînant de la chanson et ouvre mes fenêtres afin d’aérer la chambre, j’ouvre le lit en grand pour qu’il profite de l’air qui s’introduit dans la chambre. Je file dans la salle de bain , commence à faire à faire couler l’eau jusqu’à ce qu’elle soit à la température idéale . Je m’introduis dans la douche . Quelle douce sensation ! Surtout après la nuit que je viens de passer, il n’en faut pas moins pour me requinquer.

Une fois bien propre je sors de la douche ,je me sèche et me dirige vers le grand miroir qui se trouve au dessus du lavabo. Je prends soin de me maquiller très légèrement, de façon à peine remarquable avec juste un trait de liner et du mascara, me coiffe d’une queue de cheval haute , je me brosse les dents. Je m’habille de mon uniforme: une chemisette blanche , une jupe rouge et blanche façon écossaise et un pull rouge portant le blason de la fac ! 

Enfin prête. Je me rends compte du temps qu’il me reste, j’en profite donc pour bien refaire mon lit au carré et revérifier mon sac . Tout est OK !  

Il est sept heures quinze, je vais réveiller Lorie. J’entre dans sa chambre et à ma grande surprise elle est déjà levée.



-" Bonjour Lorie, déjà debout ?

- Bonjour oui je suis excitée comme puce. C’est la rentrée aujourd’hui.

- Je te comprends, et si tu allais te doucher jeune demoiselle ?

- D’accord !"


Pendant qu’elle se lave j’en profite pour aérer et faire son lit . Mettre un peu d'ordre dans la pièce, je ramasse des peluches et des jouets ,tous plus glauques les uns que les autres, qui jonchent le sol.


-" Alexandra ? 

- Oui?  

- Peux-tu me peigner s’il te plaît ?

- Avec grand plaisir. "


Nous voilà prêtes toutes les deux , nous descendons et prenons la direction de la salle à manger, je vois sur la table tout un tas de bonnes choses à manger : jus de d’orange , salade de fruits, gaufres, café, lait , confiture, sirop d’érable etc...

Je m’apprêtais à dire à Lorie de s’asseoir à table, quand des voix résonnent jusqu’à nous. Les garçons nous rejoignent un sourire fixé au visage.


-" Bonjour mesdemoiselles !"


Lorie ne laisse pas le temps à son frère de rentrer qu'elle lui saute dans les bras et lui fit un bisous.


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?