Is it love ? Sebastian Jones par

3 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Fantastique / Surnaturel

14 Mythes et légendes !

Catégorie: G , 1727 mots
0 commentaire(s)

Je me redresse précipitamment après avoir retrouvé mon équilibre. Et prends la direction des escaliers, quand j’entends Drogo marmonner quelques chose à mon attention. 


-" Je suis terriblement désolé. "


Surprise par ses mots , je me retourne pour lui faire face, mais il reste de dos, je constate que ses poings sont serrés à en faire blanchir ses phalanges . Je vois très bien que s’excuser lui demande un effort considérable. Drogo est si fier ça doit être une véritable torture pour lui. De le voir comme ça me peine malgré tout. Au fond, je suis sûre qu’il n’est pas mauvais. Je décide d’aller vers lui , je pose ma main sur une des siennes, je le sens se détendre tout en étant dos à moi.


-" Drogo, je ne comprends pas ce qu’il s’est passé hier. J’ai l’impression que tes excuses sont sincères. Alors je te pardonne. Mais je te préviens, que cela ne reproduise plus."


À l’entente de mes paroles, je constate un éclat d’incompréhension traverser son beau visage blafard. Il se décide enfin à me faire face. Son expression est indéchiffrable, mélangée entre l’inquiétude et la tristesse. Il me regarde un instant puis détourne le regard. Peut-être s'imagine t-il ne pas mériter mon pardon.


-" Pourquoi ?


- Pourquoi quoi? 


- Pourquoi me pardonnes tu? 


- J'ai bien réfléchis et je ne compte pas quitter le manoir. J’aimerais pouvoir offrir à Lorie une certaine stabilité. Ce qui n’a sûrement pas était le cas suite au défilé incessant de nounous qu’il y a eu. Et j’estime qu’il vaut mieux cohabiter dans de bonnes conditions pour cela non? Alors, oui, je te pardonne Drogo. "


Une sourire satisfait se peint sur son visage. Je le lui rend et fais demi tour pour retrouver Peter. Celui-ci m’attendant dans le Hall et déjà prêt à partir.


-" Tu es prête Alex ?


- Oui chef ! "


Un petit rire discret s’échappe de sa gorge, il m’ouvre la porte et m’invite à sortir. Nous nous dirigeons vers la fac à pieds. Il faut dire qu’avec un temps pareil , il serait fort dommage de prendre la voiture ou le bus pour s’y rendre. 

Une bonne quinzaine de minutes plus tard, nous arrivons à l’Université. Peter, va à la bibliothèque et moi, je pars à la recherche de Sarah. Après quelques minutes, je la trouve adossée au mur de l’amphithéâtre dans lequel nous avons cours dans quelques minutes. Son regard scrute les environs comme si elle cherchait quelqu’un. Ses yeux se posent finalement sur moi, son visage est enjoué, cette fille est un vrai rayon de soleil et son sourire illumine le couloir. Elle se dirige vers moi avec une démarche gracieuse et un air enjoué.


-" Eh Salut Alex, ça va mieux ? 


- Oui beaucoup mieux ! Merci ! Et toi comment vas tu ?


- Très bien. Mais alors que s’est-il passé ? Drogo m’a dit que tu étais fatiguée et qu’il te fallait du repos ?


- Oui ! Enfin, pour la faire courte, je me suis perdue dans la forêt de la propriété, je suis tombée et me suis cognée très fort la tête. Du coup les garçons ont tenus à ce que je me repose."


Elle s’apprêtait à me répondre quand une voix familièrement désagréable l’en empêcha. Loan ! N’ayant absolument pas envie de lui adresser la parole sous peine de m’attirer les foudres de Samantha, je préfère laisser Sarah se charger de lui.


-" Salut les filles. Vous allez bien ?  


- OUI!!


- J’organise une fête samedi soir, vous y êtes bien sûr invitées.


- Nous viendrons Loan ! 


- Cool! Tu m’accorderas une danse Alex ?


-...."


Je rêve ! S’il s’imagine un seul instant que je vais danser avec lui, il se trompe totalement le garçon !

Surtout que je ne comprends pourquoi il danserai avec moi alors qu’il sort avec la fille la plus populaire de la fac , bon aussi la plus mauvaise et sans nuls doutes la plus sotte ! Mais nous n’en dirons rien n’est ce pas ? Il s’apprêtait à reprendre quand la sonnerie retentit. Sauvées par le gong !

Nous nous mettons en position pour rentrer dans l’amphithéâtre. Sarah et moi sommes les premières pour avoir la chance d’être installées aux meilleures places. Et oui ! Nous avons cours avec le professeur ‘’le plus sexy et charismatique de l’univers’’ aux dire de Sarah. 

Bon il est vrai qu’elle n’a pas tord, le professeur Jones est vraiment très sexy. Je balaye le couloir du regard en espérant le voir arriver. Mon souhait est exaucé ! Le voilà qui avance vers nous d’une démarche nonchalante. Après quelques minutes, il remarque finalement ma présence. Nos regards se croisent et je me perds dans ses deux magnifiques iris dorées. Le rouge me monte rapidement aux joues lorsque j’entrevois se dessiner un fin sourire sur son magnifique visage.

Il arrive à notre niveau, tandis que j’essaie de cacher mon trouble face à lui. Il sort ses clés de son sac à bandoulière et me dit d’une voix douce avec une légère pointe d’inquiétude. 


-" Bonjour mademoiselle Tosello, je vois que vous êtes de retour parmi nous! J’espère que votre absence n’avait rien d’inquiétant ? "


Bizarre, il me pose la question comme s’il connaissait déjà la réponse. Sarah n’était pas au courant ça ne peut pas être elle ! Drogo ? Non je ne pense pas ! Je me reprends et lui dis timidement :


-" Bonjour, en réalité… Euh… J’ai juste eu un petit accident, rien de bien grave. Mais du repos était nécessaire."


Ses sourcils se froncent et laissent paraître une certaine quiétude sur son visage. S’inquiète t-il pour moi ? Il ouvre la porte nous laissant entrer dans un silence parfait. Sarah et moi nous installons au premier rang juste en face de l’estrade où laquelle le professeur anime son cours. Me permettant ainsi de ne pas perdre une miette de son cours, mais aussi de la vue qu’il nous offre tant sa beauté est sans pareil. Le cours commence et nous voilà déjà captivés alors qu’il ne commence qu’à peine à prononcer quelques mots.



-" Bonjour jeunes gens, aujourd’hui nous parlerons donc du mythe du vampire, ainsi que des légendes qui l’entourent et comment les reconnaître. Quelqu’un peut me dire à quelle catégorie correspondent ces êtres surnaturels ?" 


Sarah s’empresse de lever la main pour être interrogé. Une chose est sûre c’est qu’elle est vraiment intéressée par le cours.


-" Mademoiselle Osborne ?


- À la catégorie des morts vivants !


- C’est exact. En effet les vampires font partie des morts vivants, se sont, dans certains mythes et légendes , des créatures de la nuit. Hors, certains témoignages rapportent qu’ils peuvent vivre au grand jour , et réussissent même à se fondre dans la masse. Les vampires se nourrissent de sang humain ou animal. Ces être ont en un sens, un charme envoûtant, afin de séduire leurs victimes. Par ailleurs, il existe quelques caractéristiques qui permettent de les reconnaître. Quelqu’un peut m’en énumérer quelques unes ?


- Ils ont la peau froide, un teint blafard et n’ont pas de reflet? 


- C’est encore exact Mademoiselle Osborne. Je suis ravi de voir que ces êtres n’ont aucuns secrets pour vous. Cependant il en existe d’autres qui ne se distinguent pas aussi aisément , que si vous êtes sur le point de vous faire attaquer. Leurs iris changent de couleur et deviennent littéralement rouge sang et leurs canines s’allongent."


Waouh Sarah en connaît un rayon sur le sujet! Je lui demanderai comment ça se fait à la fin du cours. En revanche , tous les détails concernant ces monstres, me rappellent quelque peu les hallucinations que j’ai eu hier soir dans la chambre de Drogo et le soir où je me suis perdue dans la forêt. Mais ce n’est clairement pas possible les vampires n’existent pas. Pourtant je suis sûre de ne pas avoir rêver son visage à changer. Extirpé de mes pensées par la sonnerie retentissante, je range mes affaires dans le calme en attendant que la foule d’élèves ne sortent. J’ai besoin de parler au professeur Jones. De lui demander où je peux me procurer les témoignages de personnes qui auraient déjà confirmer avoir réellement vu un vampire! L’idée simple d’aller voir notre cher professeur me rend toute fébrile. Il est si beau et si envoûtant.


J’attends que tout le monde sorte et décide de le rejoindre à son bureau, trop occupé à nettoyer le tableau, il ne s’est pas aperçu de ma présence. Je me racle doucement la gorge pour lui signifier ma présence. Il se retourne un grand sourire aux lèvres. 


-" Mademoiselle Tosello que puis je faire pour vous?


- Euh... Hm... Comment dire... avez-vous les témoignages écrit sur l’existence des vampires ? "


Il me fixe alors avec des yeux ronds comme des soucoupes. Me prendrait-il pour une folle ? Je peux difficilement lui en vouloir si tel est le cas, ma question peut tout de même lui semblait étrange. Mais j’ai besoin de savoir si ce que j’ai cru voir est réel ou si c’est vraiment moi qui hallucine. Son regard se fait de plus en plus curieux et je crois même apercevoir un sourire en coin sur son visage aux traits parfaitement dessinés.


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?