Jurassic World Fanfiction par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Aventure / Action

11 Chapitre 11 : La Fin du Safari

Catégorie: G , 1786 mots
0 commentaire(s)

L'équipe venait enfin de capturer le dernier dinosaure qu'ils désiraient impérativement offrir aux futurs visiteurs de Jurassic World. Cet animal serait probablement le clou du spectacle, ce dernier était endormi et enfermé dans une cage. Ils attendaient les hélicos d'InGen pour qu'ils emportent le Carcharodontosaurus sur un cargo qui partiraient immédiatement.


L'animal était endormit, calme et tranquille. Ethan le contemplait attentivement, observant sa gorge se soulever tandis que l'animal respirait. Il vit une substance visqueuse dégouliner de ses naseaux et de sa gueule, il avait envie de les prélever pour savoir si c'était de la morve et de la bave, ou bien autre chose. Mais la peur que le théropode ne se réveille brutalement l'effrayait au plus haut point. 


Il entendit bientôt quelque chose, un bruit de succion au niveau de l'arrière train de la bête gigantesque et titanesque. L'odeur acre et suffocante lui monta bientôt jusqu'aux narines, et il comprit que l'animal venait de produire quelque déjection bien odorante. 


L'éthologiste en lui ne tenait plus en place, il fallait étudier le guano de cette créature, c'était comme cela qu'on pouvait savoir ce qu'il avait dîner dernièrement et comprendre le régime alimentaire d'une créature. Il alla chercher quelques mercenaires, et leur demanda de prendre des aiguillons électriques. Si le Carcha revenait à lui, il préférait avoir un plan de secours. 


Avec Randy, Ethan se dirigea vers l'arrière de la grande cage de la bête, son crottin était beaucoup plus massif qu'une bouse d'éléphant, mais pas autant que celle d'un Apatosaure. Il y en avait partout, les fientes avaient dégouliner de la cage, ils étaient molles et humides, très odorants aussi, un peu trop en fait. 


Généralement, les fientes des animaux disparaissent d'eux même, mais pas avec les dinosaures ressuscités, les bactéries qui éliminaient les excréments des dinos n'ont pas été ramené à la vie comme les dinosaures, si dans deux millions d'année, on voudrait ramener à la vie un chien, on arriverait pas à faire de même avec les puces, bon certes ce ne sont pas des créatures utiles pour le chien mais l'idée reste la même. 


Si il y avait autant de compys à Isla Sorna et Isla Nublar, c'était parce qu'on savait que ces petits dinosaures chassant en meute, étaient des nécrophages mais également scatophages. Leur mâchoire était d'une puissance incroyable, comme pour les hyènes, quand ils trouvaient une carcasse, on ne la revoyait plus jamais. Et les grottes de dinos étaient riches en nutriments, et tels des scarabées bousiers du Trias, ces dinosaures étaient très utiles à l'écosystème jurassique d'InGen. 


Ethan avait mit des gants et se mit à tirer les excréments jusqu'à lui, pour les faire sortir de cage. Les excréments étaient marrons, virant légèrement au vert, et encore chaud. Il inspecta brièvement la composition fécale puis il fit quelques prélèvements, qu'il ferait ensuite analyser sur Isla Nublar. Ces déjections représentaient une source d'informations inépuisables. On pourrait alors mieux concevoir son régime alimentaire. On pourrait savoir si il était un super prédateur, se nourrissant de d'autres carnivores, et lesquels. Et si on retrouvait un ADN similaire au sien dans ses déjections, on pourra savoir si il lui arrivait d'être cannibale, et également de savoir si d'autres carcha vivaient sur l'île.  


Bientôt les hélicos arrivaient enfin, Ethan n'était pas rassuré, un prédateur pourrait être alerté par le bruit et surgir pour les attaquer. Et puis il y avait des ptéranodons dans les parages, enfin des Cearadactylus, ptérosaure du Crétacé, de grands reptiles volants, mesurant dans les quatre mètres d'envergures, avec un long bec puissant et impressionnant. Cet animal était piscivore en grande partie, bien qu'il lui arrivait également de se nourrir de lézards et de petits mammifères.


L'homme n'avait pas grand chose à craindre de ces animaux bien entendu, l'homme n'entrait dans son menu, mais comme l'hippopotame, le Cearadactylus était une créature territoriale, très territoriale. D'abord, l'animal observait l'intrus, puis prenait son envol et planait au-dessus de ce dernier, avant de fondre sur lui, de lui asséner des coups de becs et de le heurter avec ses grandes ailes.


De tels oiseaux pouvaient très bien s'attaquer à des hélicoptères si ils les prenaient pour des concurrents. Les Cearadactylus se battaient même entre eux, raison pour laquelle on n'en créa pas sur Isla Nublar, car ils risquaient de s'entre tuer ou de blesser les soigneurs. En fait, la volière de Jurassic World permettait de se trouver en plein milieu des Ptérosaures de l'île tout en étant protéger par un dôme de verre très résistant, mais cela n'arrêtait pas les Cearadactylus.


Malgré les craintes d'Ethan, les hélicos d'InGen se posèrent au sol sans encombre, et aucune créature ne surgit pour transformer cette partie de chasse en mission de sauvetage. Des hommes en armes sortirent des appareils, mais au lieu de délimiter un périmètre de sécurité tout autour du camp, ils se postèrent tout autour d'eux, braquant leurs fusils sur le groupe.


Au départ, Ethan crut qu'ils avaient affaire à une force armée quelconque qui les prenaient pour de vulgaire braconniers. Il s'avança pour leur expliquer la situation et leur montrer une attestation prouvant qu'ils ne faisaient rien d'illégal. Mais au moment où il s'avança pour signaler son identité, un soldat se dirigea dans sa direction, et lui asséna un coup de poing dans la mâchoire avant de lui ordonner de retourner avec les autres.


La situation était palpable, le groupe d'Ethan n'avait braqué leurs armes qu'après s'être rendu compte que la situation prenait une tournure inattendu. Néanmoins, ils étaient moins nombreux, et moins bien armés que l'autre groupe. Au moindre geste hostile de la part de l'un des membres des deux camps de belligérants, la situation basculerait en duel du far west.


Finalement, un homme surgit de l'obscurité de l'un des hélicos. C'était un homme asiatique d'une quarantaine d'année, les cheveux noirs et tout de noir vêtu, un col roulé autour du cou. Ethan ne le reconnaissait pas, mais il n'en était pas de même pour tout les membres de son expédition.


-Dr Henry Wu, déclara Claire tandis que Randy aidait Ethan à se relever.


-Bien baissez vos armes, et aucun mal ne vous sera fait. Nous allons aussi prendre ce dinosaure avec nous.


Bah allez-si faîtes aussi vos courses pendant que vous y êtes ! songea Ethan. 


-Faudra d'abord me passer sur le corps! Lui dit Ethan en avançant pour lui en coller une.


Un des mercenaires de Wu braqua aussitôt son arme dans sa direction pour lui signaler de rester tranquille. Ethan se stoppa net et les leva les bras en l'air.


-On vous le laisse, se ravisa le jeune Muldoon. 


-Désarmé ces cinq là, ordonna Wu en désignant de la main Randy, Owen, Claire, Ethan et Callie. Et emmenez les. Quant aux autres, nous vous laissons la vie sauve. Prévenez InGen que nous les contacterons en temps voulu pour négocier la libération de leurs employés.


Les mercenaires d'Ethan étaient loyaux, et aussitôt que Wu donna son ordre, ils se montrèrent d'autant plus menaçant qu'avant. Ethan était un chef sensé et soucieux de faire courir les moins de risques possibles aux membres de son expédition. La situation était compliquée, que devait-il faire ? Si une escarmouche se déclenchait, quelles étaient les probabilités pour que lui, Callie, Owen, Claire et Barry survivent ? Les mercenaires s'entre-tueraient, certains se mettront à couvert ou reculerons stratégiquement, mais aucun ne prendra la fuite sans les autres, et sans ordre. Et après, que feront-ils ? Si il survivait à la salve de balles avec sa petite amie, ses amis et quelques hommes, ils devraient fuir à l'intérieure des terres, et espérer pouvoir contacter InGen. Ils n'avaient pas de postes émetteurs ou de téléphones satellites sur eux, ils ne se baladaient pas avec, et ils n'auraient pas le temps d'en prendre en fuyant, si ils survivaient aux tirs groupés. 


Le seul moyen de contacter InGen et les prévenir de la présence d'ennemis, était par radio, ils pouvaient bien entendu essayer d'éliminer les hommes de Wu en se cachant dans la jungle, et en espérant qu'ils ne partent pas. Si ils partaient, ce qui n'étaient absolument sûr, ils pourraient toujours revenir au camp, et contacter InGen. L'autre option, la pire, était d'avancer jusqu'à l'intérieure de l'île, et de rejoindre les infrastructures, mais les grands prédateurs sont dans le périmètre intérieur de l'île, là où l'on trouve les points d'eaux et les grands pâturages, où les proies se trouvent. Et les raptor aussi s'y trouvent, leur territoire est très étendu, ils peuvent par ailleurs flairer à deux kilomètre leur proie. Ce sont des animaux dangereux, rapides et agiles, avec une mâchoire puissante, capable de broyer même de l'acier. 


Les différentes possibilités n'étaient pas du tout alléchantes, par conséquent Ethan proposa plutôt à Wu de ne l'emmener que lui, mais ce dernier refusa catégoriquement. Ethan, Randy, Claire, Owen et Callie durent donc se résoudre à se laisser capturer. 


-Vous n'avez pas de portable ? leur demanda un soldat en les fouillant.


-C'est vrai qu'on trouve des lignes téléphoniques partout ici, rétorqua avec sarcasme Ethan tandis qu'on le soulagea de ses effets personnels. Hey les mecs rapportez nos affaires au parc.


-On y va les gars! ordonna l'homme qui semblait commandé les soldats de Wu, un certain ken wheatley, un mercenaire d'une soixantaine d'année, pseudo chasseur, casquette beige sur le crâne, le visage imberbe et lunettes de soleil sur le nez. Il était vêtu de l'habit traditionnel du chasseur africain typique, avec un revolver dans un holster à la ceinture.


Alors qu'un garde emmenait Ethan vers les hélicos, ils passèrent devant Henry Wu.


-Merci monsieur Muldoon, votre aide nous aura été précieuse.


-On se connait ? répondit ce dernier avant qu'on ne lui mette un sac sur la tête et qu'on ne le frappe à la tempe.


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?