Kingdom Hearts : Will of Past - Tome 1 : Vivre dans le Passé par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Aventure / Amitié

41 La Puissance du Coeur - Partie II

Catégorie: T , 3470 mots
0 commentaire(s)

Chapitre 17 : La Puissance du Coeur

Partie II


Finalement, après une dizaine de tentatives désespérées, le quatuor décida qu'ils porteraient Terra par les bras pour l'emporter avec eux jusqu'au repaire de Peter Pan. D'après les dire de ce dernier, ils ne s'y trouvaient pas très loin, le trajet serait donc moins épuisant que les Porteurs de Keyblade ne pensaient. Ce fut ainsi qu'ils se retrouvaient à survoler l'île du Pays Imaginaire, en quête de l'Arbre du Pendu, cachette des Garçons Perdus. Bien évidemment, c'était Peter qui avait pris la tête du groupe, laissant Sora et Xion porter à eux seuls la masse de muscles qu'était leur Maître.

« On arrive bientôt ? désespéra la noiraude qui sentait que ses bras étaient sur le point de lâcher.

Mais oui, ne vous en faites pas ! Vous voyez la forêt là-bas au bout ? »

En effet, s'étendait à une dizaine de kilomètres au moins devant eux une immense forêt aux arbres visiblement touffus. Il n'y avait pas meilleur moyen pour dissimuler un repaire ! Les pirates ne risquaient pas de les trouver de si tôt !

« Notre repaire est caché quelque part dans cette jungle, précisa Pan. C'est très utile pour préparer nos plans d'attaques contre Crochet ! Allez, encore un petit effort, on y est presque ! »

Le rouquin commença à accélérer la cadence, les deux Porteurs de Keyblade à ses talons, tentant de s'accrocher pour tenir le rythme. Peter, en plus d'être habitué aux trajets volants, ne devaient pas porter un homme avec un poids assez conséquent à cause de ses muscles ! Il pourrait au moins avoir la décence de leur venir en aide !

« Hé, Terra, t'as pas fini ton explication tout à l'heure, repensa soudainement Sora.

Ah oui c'est vrai ! approuva Xion. Elle vient d'où cette devise ?

Ca m'étonne que Yen Sid ne vous ai rien dit, commenta Terra plus pour lui-même. Cette devise était autrefois dite par les tout premiers Porteurs de Keyblade, ceux-là même ayant vécu la Première Guerre des Keyblades. Après ce terrible événement, la devise est presque tombée dans l'oubli, puisqu'il ne restait pratiquement aucun Porteur de Keyblade dans ce nouveau monde morcelé. Yen Sid est un grand et sage Sorcier, il n'y a rien d'étonnant à ce qu'il connaisse cette phrase.

D'un côté, heureusement, se réjouit la jeune fille. Sinon, elle tomberait dans l'oubli. »

Xion savait l'importance des souvenirs. Elle-même l'avait vécu. Être oublié de tous, être réduit à l'état de néant, être seul. Certes, ce n'était qu'une simple phrase, mais les cultures ne méritaient pas non plus de tomber dans les ténèbres de l'oubli. Les racines des premiers Porteurs de Keyblades étaient des trésors qu'ils devaient chérir. Leur histoire, c'était également la leur. Car sans cette Guerre des Keyblades, et les souvenirs qui allaient de paire avec elle, la nouvelle génération de Porteurs ne seraient pas ce qu'ils étaient. Peut-être que, à l'instar de leurs ancêtres, ils ne souhaiteraient que s'approprier le Kingdom Hearts. Ils ne devaient pas laisser une nouvelle Guerre se produire. La mission des Porteurs de Keyblade servait à cela également : protéger les souvenirs.

Tout à coup, ils virent Peter descendre en piqué en plein cœur de la forêt à une vitesse fulgurante. Les deux adolescents en firent de même, bien que plus doucement, car Terra faisait quand même un gros poids en plus qui les ralentissait beaucoup !

Ils atterrirent devant un arbre étrange. Celui-ci comportait plusieurs entrées qui menaient sans aucun doute à l'intérieur de l'écorce. Plusieurs cordes étaient accrochées aux branches, qui d'ailleurs ne semblaient pas bien solides et risquaient de briser au premier contact.

Soudainement, toutes les entrées s'ouvrirent en même temps, tandis que des animaux gigantesques en sortaient, armés jusqu'aux dents. Ils s'élancèrent à toute vitesse sur les Porteurs de Keyblade qui venaient tout juste de poser les pieds au sol.

« Des intrus ! s'écria une voix d'enfant. A L'ATTAQUE ! »

Sans qu'ils ne purent rien faire, le trio se retrouva immobilisé au sol par les étranges animaux.



En arrivant sur le sol ferme du Pays Imaginaire, Terra se retrouva subitement projeté au sol par des formes non identifiées. Déjà qu'il se sentait légèrement un boulet de par son manque d'expérience en matière de vol, voilà qu'il se faisait maîtriser même sur la terre ferme ! Le jeune homme se prenait des petits coups de poings dans la figure par ce qui semblait être un petit garçon déguisé en renard. Mais le brun était bien trop assommé pour dire quoi que soit ou juste se débattre.

« Mais qu'est-ce qui vous prends les garçons ?! s'écria tout à coup Peter Pan sur un ton presque menaçant. Gaaaarde à vous ! »

Immédiatement, le jeune Renard se releva et se tint droit comme un piquet, juste devant ce qui semblait être leur chef au vu de son autorité sur eux. Terra en profita pour se redresser à son tour, les yeux exorbités. Jetant un rapide coup d'œil à ses camarades, il vit que Xion était également assise, une main dans les cheveux et légèrement sonnée, un garçon à l'allure grassouillette à ses côtés et également en garde à vous. Lançant un léger regard vers sa droite, il remarqua Sora aux prises avec un étrange petit animal, qui lui ne semblait pas vouloir se soumettre aux ordres du garçon vert. Il s'amusait à ébouriffer les cheveux en pics du jeune Porteur de Keyblade.

« Pourquoi c'est toujours moi qui ait pas de chance… ? » pleurnicha l'Élu sans pour autant vouloir paraître méchant vis à vis du drôle d'enfant.

Le jeune garçon se releva brusquement, voulant se débarrasser du petit parasite, mais il s'accrocha du mieux qu'il put à ses mèches. Il ne semblait pas vraiment décidé à le laisser partir, comme s'il voulait rester avec lui pour l'éternité.

« Je crois que je vais être obligé de l'adopter… » abandonna Sora en soupirant bruyamment.

A cette annonce, le garçon agrippa encore plus sa prise sur Sora, au grand désespoir de celui-ci. Il semblait enchanté par cette décision.

Peter, les mains sur les hanches, toisa de haut ses acolytes, les analysant d'un œil inquisiteur.

« Je peux savoir ce qu'il vous a pris ? questionna-t-il sur un ton à moitié sévère.

C'est Clochette ! dénonça immédiatement le jeune Renard.

Clochette ? » répéta Pan en haussant les sourcils.

Il semblait croire que les enfants mentaient.

« C'est vrai ! se défendit l'Ours. Elle nous a dit que Peter était poursuivi par trois méchants oiseaux !

Attendez, les méchants oiseaux, c'est nous ? » questionna Xion en regardant tour à tour ses camarades.

Le Renard et l'Ours hochèrent frénétiquement la tête de haut en bas. La noiraude soupira. Elle savait que Clochette ne l'appréciait pas pour une raison encore inconnue à ce jour, mais elle n'avait pas à impliquer ses deux amis dans cette histoire de jalousie !

Tout à coup, une petite boule dorée s'approcha des deux Garçons Perdus, se transformant une fois à leur hauteur en une petite fée blonde. Clochette. Cette dernière gratifia les enfants déguisés en animaux d'un coup de pied chacun sur la tête en guise de châtiment pour l'avoir dénoncée, avant de voler en direction de Xion. Là, elle commença à tournoyer tout autour de la jeune fille, tout en tintant bruyamment. La jeune Porteuse de Keyblade ouvrit de grands yeux surpris. Mais qu'est-ce qu'il lui prenait, tout à coup ?

« Clochette ! Tu deviens grossière ! réprimanda Peter qui avançait dans sa direction sans doute pour la stopper dans son élan de méchanceté.

Elle m'insulte ? » s'étonna la noiraude, surprise que le rouquin parvienne à comprendre son drôle de langage.

Puis, sans qu'elle ne comprenne pourquoi, la petite fée lui donna un coup de pied sur le nez, avant de lui tirer les cheveux.

« Hé ! s'écria Xion. Tu me fais mal !

Clochette, ça suffit ! »

Le garçon en vert tendit la main pour pouvoir attraper sa minuscule amie, mais celle-ci, grâce à un battement d'ailes, parvint à lui échapper. La fée alla se réfugier derrière les larges feuilles d'un palmier à proximité. Une vraie enfant, elle aussi.

« Clochette, appela Peter sur un ton qui se voulait autoritaire. Descends tout de suite et vient t'excuser ! »

Cette dernière laissa dépasser sa tête puis lui adressa une grimace avant de repartir bien en sécurité dans sa cachette.

« Reviens de suite, ou sinon…, menaça le garçon en levant un index furieux en direction de la petite créature.

Peter, ça va aller, t'en fais pas, tenta de radoucir Xion. Ne te mets pas en colère contre elle. Elle finira par se calmer, laisse lui juste un peu de temps.

C'est toujours la même histoire avec elle de toute façon. »

Pan tendit une main à Xion pour l'aider à se relever. Mais cette dernière ne l'accepta même pas, préférant se redresser par ses propres moyens. Si Clochette était jalouse de leur « relation » inexistante, alors mieux valait lui montrer qu'elle n'avait pas de quoi s'inquiéter. Elle en aimait déjà un autre. De plus, Peter n'était pas vraiment son genre.

Xion s'approcha ensuite de Terra pour l'aider à se remettre sur ses jambes. Elle voulut en faire de même avec Sora, mais ce dernier s'était déjà redressé. D'ailleurs, le petit Garçon Perdu ne semblait réellement pas vouloir le lâcher d'une semelle ! Il était blottit dans ses bras tel un bébé, un pouce dans la bouche. Un spectacle tout à fait adorable ! La noiraude ne put s'empêcher de sortir de sa poche son Gummiphone pour les prendre tous deux en photo à leur insu. Elle montrerait la photo à Kairi une fois rentrée à la Contrée du Départ !

« Dites, est-ce que je pourrais le garder ? demanda Sora en faisant un large sourire.

Il en est hors de question ! confirma de but en blanc le brun. Ce ne sont pas des animaux Sora, mais des petits enfants !

Ah bon ?! »

L'Élu prit à deux mains le petit animal qui était à l'origine blottit dans ses bras, puis l'examina attentivement. Ses yeux s'écarquillèrent en constatant qu'il possédait un visage tout ce qu'il y avait de plus humain : une adorable petite bouille avec des taches de rousseurs sur ses joues rondes et des cheveux noirs coiffés en bataille, un peu comme les siens. L'enfant planta son regard dans celui de Sora. Ses yeux émeraudes brillaient de mille feux, suppliant celui qu'il considérait désormais comme son papa de ne pas l'abandonner. Le châtain allait craquer.

« Mais s'il vous plaîîîîît ? tenta-t-il une nouvelle fois, désespéré.

J'ai dit non, trancha Terra.

Mais comment peux-tu résister à cette bouille d'amour ? »

Sora approcha le petit garçon du visage du meilleur ami d'Aqua et Ventus, dans le but de lui faire comprendre le pourquoi du comment il ne pouvait pas lui résister. Il adressa au Maître de la Keyblade ce regard identique qu'à l'Élu un peu plus tôt. Terra se mordit la lèvre inférieure, prêt à craquer. Mais il devait résister. Ils ne pouvaient pas arracher un petit enfant de son monde d'origine.

« Hé, Sora » interpella tout à coup Peter qui revenait vers le groupe des Porteurs de Keyblade.

A ses côtés se trouvaient les garçons Ours et Renard.

« Si je me rappelle bien, tu n'as pas pu visiter l'île lors de ta précédente visite, je me trompe ?

Non, c'est bien ça » affirma l'Élu en retrouvant momentanément une attitude sérieuse.

Par il ne savait quel miracle, Pan était survenu à temps pour empêcher Terra de craquer et d'accepter la proposition de Sora. Il espérait que son élève aurait lui aussi tôt fait d'oublier cette étrange folie ! Il était encore trop jeune pour adopter un enfant. Il lui restait toute sa vie pour y réfléchir !

« Dans ce cas, est-ce que ça te dit de faire le tour de l'île avec mes Garçons Perdus ? proposa-t-il avec un sourire aimable.

Eh bien, euh… » hésita le châtain.

D'un côté, il mourrait d'envie d'accepter, car le Pays Imaginaire lui semblait être un endroit tout à fait fantastique, mais il ne pouvait pas abandonner sa mission première. Mais d'une autre part, c'était en principe pour cela qu'il se retrouvait de nouveau dans ce monde. Ils devaient l'explorer pour tenter de repérer la moindre anomalie. Et veiller à ce qu'il ne se repasse pas la même tragédie qu'à la Jungle Profonde.

« Ce serait avec plaisir, mais…, débuta Sora en se grattant nerveusement l'arrière de la tête.

Je prends ça pour un oui ! déclara Pan, qui ne voulait rien entendre de plus.

Super ! » se réjouirent les deux Garçons Perdus qui n'étaient pas encore accrochés au jeune Porteur de Keyblade.

Sora ne saurait dire pourquoi, mais il sentait que ces petits garçons n'allaient pas le lâcher d'une seule semelle s'il acceptait de partir en excursion en leur compagnie.

« Direction la Réserve des Indiens alors ! » s'enjoua le garçon au costume de renard.

La simple évocation de ce lieu fit apparaître des petites étoiles dans les yeux azur de l'Élu.

« Tu… as bien dit… Indien ?! répéta-t-il, visiblement heureux mais aussi ahuri.

Mais comment on y va ? » questionna innocemment le petit garçon habillé en ours.

Instantanément, tous les espoirs de Sora de voir un jour un Indien tomba à l'eau. Si personne ne savait comment y aller, alors ils les chercheraient pendant des heures, avec d'infimes chances de les trouver un jour. Ils pouvaient ainsi dire adieu à leur excursion.

« Mais Peter, tu ne viens pas avec nous ? » fit Sora, les yeux brillants d'espoir.

Ce dernier posa ses mains sur les hanches, un drôle de sourire étirant ses lèvres. Il désigna Xion du pouce derrière lui, tout en murmurant à l'oreille du jeune garçon :

« J'ai une autre visite guidée à faire.

Pourquoi elle ne vient pas avec nous ? demanda Sora tout haut, ne respectant pas la discrétion dont faisait preuve le rouquin.

Attend, comment ça « nous » ? répéta Terra en haussant les sourcils. Parce que je dois venir avec vous ?

Tu comptais faire autre chose ? » pointa du doigt le châtain, un sourire espiègle étirant ses lèvres.

Le jeune Maître de la Keyblade soupira. Ils devaient juste faire le tour du monde pour s'assurer que Vanitas ne rodait pas dans les parages, prêt à enlever les habitants ou bien à semer ses Nescients un peu partout, pas à partir en excursion à la recherche d'Indiens ou autres indigènes du même style. Mais en y repensant bien, peut-être parviendraient-ils à apprendre quelque chose d'intéressant auprès d'eux ? Les Indiens étaient réputés pour être des êtres sages et en communion avec leur environnement. Si un mal touchait leurs terres, ils devaient forcément en connaître la cause.

« C'est bon, capitula Terra, presque à contre-coeur, je vous accompagne.

C'est vrai ?! s'écrièrent en même temps les trois plus grands garçons ainsi que le petit Garçon Perdu accroché au jeune Élu.

Mais tu sais où ils sont toi, les Indiens ? » questionna Sora sur un ton presque enfantin.

Le meilleur ami de Ventus et Aqua croisa les bras sur son torse, un sourire fier prenant lentement place sur son visage.

« Je te rappelle que je suis déjà venu ici » affirma-t-il tout en hochant affirmativement la tête.

Une main sur la hanche, le jeune homme pointa un sentier terreux qui s'enfonçait plus profondément parmi les arbres tropicaux de la jungle de l'île.

« Allez les enfants, tous en rang derrière moi ! » ordonna Terra, comme un bon Maître des écoles.

Tous se mirent les uns à la suite des autres, en file indienne. Terra occupait la première place, celle du guide, talonné par Sora et le petit garçon déguisé en putois qui avait enfin décidé de lâcher le châtain, puis derrière eux se trouvait le Renard et enfin, fermant la marche, l'Ours.

« Et en avant… Marche ! »

Le petit groupe s'enfonça dans la forêt, tout content de partir à la recherche des Indiens. L'atmosphère quelque peu enfantine de ce monde déteignait même sur le puissant Maître de la Keyblade, ce qui était assez marrant à voir ! Quant à Sora… Il restait fidèle à lui-même. Le Pays Imaginaire lui correspondait à merveille. Bien qu'il disait adorer le Colisée de l'Olympe, tout le monde savait qu'il préférait réellement le Pays Imaginaire, car il correspondait bien plus avec sa personnalité. Ce monde était idéal pour ceux qui aimaient mélanger danger et jeux d'enfants.

Xion, qui courait depuis un certain temps après la fée Clochette car elle lui avait volé sa petite barrette en forme de cœur qui permettait de lui retenir les cheveux – celle achetée en compagnie de Kairi quelques jours plus tôt – remarqua enfin l'absence de ses amis. La jeune fille papillonna plusieurs fois des paupières, interdite. Elle ne venait pas de manquer un léger quelque chose ?

« Ils sont partis ? demanda-t-elle à Peter qui fixait Clochette de nouveau cachée derrière les feuillages.

Il faut croire » répondit ce dernier sur un ton bien trop neutre au goût de Xion.

Elle ne saurait dire pourquoi, mais elle n'aimait pas vraiment cela.

« Sans moi ? s'étonna la noiraude, méfiante.

Tu sais, les garçons, ils ne pensent qu'à leur propre intérêt » avança Pan.

Il détourna enfin les yeux de la petite fée dans le but de s'approcher de Xion. Là, il passa son bras par-dessus les épaules de la jeune fille, cherchant ainsi un certain contact physique avec elle. La Porteuse de Keyblade écarquilla légèrement les yeux, troublée par ce geste. Même ses amis n'étaient pas aussi tactiles avec elle !

« Ils sont partis faire un tour de l'île, expliqua le garçon vêtu de vert.

Sans me le dire ? fit la noiraude, un léger sentiment de tristesse prenant place dans le fond de son cœur. Mais pourquoi ?

Peut-être parce qu'ils t'avaient oubliée. »

Oubliée. Ce mot résonna plusieurs fois dans son esprit. Oubliée. Ce n'était pas la première fois. Cela lui arrivait souvent, d'être oubliée, laissée de côté. Aussi ne douta-t-elle même pas des paroles saugrenues de Peter. Elle s'était persuadée, depuis des années, qu'elle était toujours laissée à part dans un groupe. Même avec ses meilleurs amis, parfois. Et cela recommençait avec ses nouveaux compagnons.

« C'est pour ça que j'ai refusé leur offre quand ils m'ont proposé d'aller avec eux. Je leur ai dit que je resterai avec toi, pour ne pas te laisser seule – tout de même ! Et puis ils sont partis. »

Tout en disant cela, Pan agrippait de plus en plus Xion, de sorte à ce que leurs visages puissent se rapprocher. Sentant que la situation commençait légèrement à lui échapper, la jeune fille se dégagea rapidement de son emprise, puis le toisa d'un regard froid qui en disait long sur ce qu'elle pensait.

« Et bien, c'est gentil à toi d'avoir pensé à moi » lui dit-elle sur un ton qui se voulait sec.

La noiraude dirigea son regard en direction de la forêt. Elle ne voulait pas rester seule avec lui. Elle devait trouver un moyen de rejoindre ses amis, peu importe où ils se trouvaient.

« Peut-être que l'on peut encore les rattraper ? proposa-t-elle, avec un léger espoir qu'il accepte.

Pas sûr » dit-il en faisait la moue et croisant les bras sur son torse.

Xion se pinça les lèvres. Comment faire pour lui échapper ? Nouveau regard en direction de la forêt. Ce n'est pas parce que lui ne voulait pas y aller qu'elle devait forcement se plier à sa volonté !

« On peut toujours essayer… ! » affirma-t-elle avec un petit sourire malicieux.

Sans même attendre sa réponse, Xion s'élança à toutes jambes à travers les arbres. Tout ce qu'elle souhaitait était retrouver ses amis, et, bien sûr, se retrouver le plus loin et rapidement possible de Peter !

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?