L'Envol par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Romance / Aventure

9 Retour au bataillon

Catégorie: T , 748 mots
0 commentaire(s)

Au premier étage, j'allais m'engager dans l'escalier en colimaçon quand une voix m'interpella :


- Tu devrais rester à l'infirmerie au lieu de te balader en fusillant les gens du regard.


C'était Livaï. Je répondis :


- Rester coinc... rester à l'infirmerie ? Pour quoi faire ? Je me sens guérie.


Il haussa un sourcil :


- C'est pour ça que, bien sûr, tu savais que tu avais toujours un bandage sur la tête ?


 Oups. Je n'avais pas pris la peine de vérifier. Alors c'est pour ça que les soldats me scrutaient dans la cour ? Je tâtais mon crâne rapidement afin de comprendre la position du bandage. Il n'était pas très épais, enroulé en haut de mon front. Je tentais une réponse :


- Oui, je... J'avais oublié, c'est tout.


 Il me fixait d'un air qui voulait dire : Bien sûr, bien sûr... Je changeais de sujet :


- Et... Je voulais vous remercier pour m'avoir rattrapé. Ça aurait été dommage de m'éclater la tête sur le pavé après avoir survécu à l'estomac d'un Titan...


- De rien. 


 Sur ces mots, il tourna les talons. Et... Je rêvais, où j'ai vu un infime début de sourire sur son visage ? Bref, je remontais dans ma chambre, où je trouvais Sacha qui m'attendait devant la porte. Elle se jeta dans mes bras :


- Adèle, ça va ? Oh lala, quand je t'ai vu t'évanouir j'ai eu si peur !


- Aïe !


Elle s'écarta vivement :


- Oh, désolée ! Mais, tu sais, quand le Caporal t'as porté jusqu'à l'infirmerie avec Jean on...


- C'est le Caporal qui m'a porté jusqu'à l'infirmerie ?!


- Oui... Mais, tu vas mieux non ?


- Oh... Oui, je suis juste un peu fatiguée. Je vais me reposer.


 J'entrais dans ma chambre. Je recommençais déjà à avoir mal à la tête. Ce soir là, je ne descendis pas diner, j'étais trop fatiguée et je dormis un peu. Grosse, grosse, grosse erreur. Je me réveillais vers vingt trois heures. En forme. J'essayais de me rendormir pendant une heure environ, mais c'était impossible. Je n'étais plus fatiguée, j'avais faim, et l'impression d'être à nouveau coincée dans le vomi du Titan. Je finis par sortir brusquement de mon lit, enfiler mes bottes et me précipiter dans le couloir (je ne m'étais pas changée pour dormir ). Première étape : les cuisines, voir si je pouvais trouver quelque chose à manger. Ensuite, je sortirais dehors. En arrivant au premier étage, je fis particulièrement attention à être silencieuse, pour ne pas réveiller des gens. Arrivée aux cuisines, je trouvais du pain et des fruits. Je pris seulement le pain. Mais il me fallait quelque chose à boire, et hors de question que ce soit du café. Je déteste ça, et ça empêche de dormir. J'attrapais donc une bouteille sur une étagère, puis sortis. En levant les yeux, je fus éblouie. Les étoiles piquetaient le ciel de milliers de points de lumière, et la lune absente permettait de profiter de leur lumière. Je traversais la cour et m'assis sous un arbre pour manger. Je finis le pain en premier puis finit la bouteille, avant de remonter. Arrivant au premier étage, je marquais une légère hésitation, mais me ressaisis et parvint à regagner ma chambre.


Le lendemain, des coups à ma porte me tirèrent du sommeil. Je me relevais rapidement en criant :


- Entrez !


Une jeune femme rousse que je ne connaissais pas entra.


- Bonjour ! me salua t-elle. L'infirmière m'envoie pour te dire que tu ne pourras pas t'entrainer pendant trois / quatre jours, le temps que ton corps récupère. Et aussi pour te prévenir que c'est l'escouade Livaï, mon escouade donc, qui à été assignée pour entraîner tes amis. Même si tu ne peux pas t'envoyer, j'ai pensé que tu aimerais le savoir...


- Oui, merci beaucoup...


- Petra.


- Merci Petra.


- Bon, je te laisse alors, me dit-elle en sortant.


Il ne me fallut pas réfléchir longtemps pour décider que même si je ne pouvais pas m'entraîner, j'irais voir les autres. J'enfilais une chemise, mon pantalon, mes bottes puis le manteau noir et sortis. Ils étaient sans doute allés dans la forêt. Je marchais quelques minutes avant d'arriver dans les bois

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?