L'automne d'une vie par

6 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Romance / Drame

22 XXI- Vingt-et-unième

Catégorie: G , 3233 mots
0 commentaire(s)

La blonde se réveilla et déglutit difficilement. Elle avait fait un rêve horrible.

Elle resta plusieurs minutes dans son lit, à attendre que son coeur arrête de battre aussi frénétiquement. Quand elle se rendit compte qu'on était le 20 novembre, elle soupira. Elle allait devoir danser avec des nobles. Et s'exhiber dans cette robe…

La petite adolescente finit par se lever, effrayée par la soirée qu'elle allait passer.

Elle se doucha comme d'habitude, enfila une chemise et un sweat, et se dirigea vers la salle à manger.

À peine arrivée, elle vit Levi avec Hanji et Erwin, assis au centre de la pièce.

-Bonjour, Caporal. Bonjour, Erwin. Et Hanji.

-Akiiii ! Comment tu te sens ?

-J'ai un peu envie de vomir le déjeuner que je n'ai même pas encore avalé, mais ça va.

-Ahah ! Ne nous fais pas le coup de vomir en plein milieu du bal.

-Je ne le ferais pas ! Promis.

-Ça va alors. Tu déjeunes avec nous ?

-J'ai promis à Haru que je mangerai avec elle et Yuki, alors non. Désolée.

-T'inquiète ! On se voit tout à l'heure. 20h dans ma chambre, sans faute ! Il faut qu'on parte à 21h30 alors je prévois large.

-D'accord. J'y serais.

-On mangera avant de s'habiller !

-D'accord. À tout à l'heure.

Ni Erwin ni Levi n'eurent le temps de prononcer un mot avant que la jeune fille ne s'éloigne.

-Salut, Haru. Salut, Yuki.

-Aki ! Ça va ?

-Ça va. Et toi ?

-Ouaip.

Le brun entourait les épaules de la grande blonde avec ses bras.

Voilà pourquoi elle n'aimait pas être avec eux. On aurait dit qu'il n'y avait qu'eux qui existaient, et personne d'autre. Ils étaient dans leur petite bulle d'amour.

-Alors Aki, il paraît que tu vas à un bal ?

-Oui.

-Pas trop stressée ?

-Non, ça va.

Elle avait juste envie de sauter du haut d'une falaise pour ne pas y aller, mais à part ça, tout allait bien.

-Pourquoi ils t'emmènent toi en particulier ?

La blonde avait l'impression que Yuki se moquait d'elle. Mais elle devait se faire des illusions.

-Parce que je suis une des meilleures recrues -c'est ce que Levi a dit.

-Ah, okay. Cool.

Aki hésita à s'asseoir à leur table, mais elle finit par le faire.

-Et vous deux ? Quoi de neuf ?

-Bah, pas grand-chose. On s'entraîne un peu et puis voilà.

-Vous avez hâte pour la première expédition ?

-Pas mal ouais. Quoique c'est grave effrayant.

-C'est vrai…

-Enfin bref. Vous êtes en couple avec Levi ?

La blonde rougit jusqu'au oreilles.

-P-pourquoi tu me demandes ça ? Bien sûr que non !

-Ah bon ? Alors pourquoi vous êtes h24 ensembles ? En plus vous avez l'air de super bien vous entendre.

-On s'entend bien, c'est tout… Ce n'est même pas de l'amitié entre nous…

-Ouais, si tu le dis. Vous avez quand même pas mal l'air d'un couple !

-E-eh bien, nous n'en sommes pas un…

Elle ne savait pas quoi en penser. Quand Yuki lui avait posé cette question, elle avait pensé qu'elle aurait aimé que ce soit le cas. Qu'est-ce qui clochait chez elle ? Elle ne pouvait pas souhaiter sortir avec son supérieur. Surtout pas avec Levi… qui ne la voyait sûrement que comme une merdeuse inutile.

Mais elle se prenait souvent à penser qu'elle aurait voulu rester avec lui pour toujours. Elle avait même parfois envie de se blottir dans ses bras… malgré sa peur panique des contacts physiques. Qu'est-ce qui n'allait pas chez elle ?!

Il était 16h30. La blonde commençait vraiment à avoir le ventre noué. Elle aurait voulu se mettre dans un coin et disparaître sous terre.

Elle respira à fond. Attrapa le livre juste à côté d'elle. Essaya de se concentrer sans prêter attention aux bruits ambiants dans la bibliothèque. Finalement, elle abandonna au bout de quelques minutes. Elle n'arriverait jamais à lire en étant aussi stressée ! Elle soupira.

Pourquoi avait-elle été embarquée dans cette affaire déjà ? Pourquoi elle avait accepté d'aller à ce maudit bal sans piper mot ? Elle aurait dû protester…

Si elle avait de la chance, tout se passerait bien. Elle arriverait à se contrôler, elle ne paniquerait pas trop, et aucun noble ne tentera quelque chose de déplacé.

Si seulement cela pouvait se passer si bien…

À force de gamberger, la fille n'avait plus prêté attention à l'heure. Il était 19h30, et comme la jeune fille n'était pas sûre du chemin, elle préférait partir en avance. Et puis ça ne la mènerait nul part de continuer à réfléchir comme ça, elle était bien trop stressée pour faire quoi que ce soit.

Elle descendit donc les escaliers menant à la bibliothèque et se dirigea vers la chambre de Hanji. À sa grande surprise, elle ne se perdit pas en chemin et arriva vingt minutes avant l'heure du rendez-vous.

Elle frappa à la porte de la chambre d'Hanji.

-Entrez !

-Bonjour, Hanji-

La jeune fille s'arrêta net en voyant Levi et les autres garçons en tenue pour le bal. On aurait presque dit qu'ils se préparaient pour un mariage et, elle devait l'avouer, le brun était incroyablement beau habillé comme ça.

-E-e-e-euh…

Elle n'arrivait pas à articuler un mot.

-Bah, Aki ? T'es en avance !

-O-oui, j'avais peur de me perdre…

Hanji fit le noeud de cravate d'Eren et se retourna vers Aki, puis présenta les trois hommes comme si ils étaient un tableau qu'elle venait d'achever.

-Alors, qu'est-ce que tu en penses Akiiii ? Ils sont beaux ?

Les trois la fixait intensément en attendant sa réponse.

-H-Hum…

Elle décida de dire la vérité.

-Oui, vraiment… Je pense que vous allez avoir beaucoup de succès.

-Ahah ! Je le savais ! On va l'avoir ce budget !

-Merci, Aki.

Eren lui sourit.

-Ah, de rien…

Elle replaça une mèche de cheveux derrière son oreille.

-Aki, tu peux t'asseoir sur cette chaise en attendant ! On a encore quelques ajustements à faire.

Elle se retourna vers les trois hommes.

-Bon, les gars, y'a toujours des gens assez bizarres dans ce genre de bal. Les nobles vont peut-être tenter des choses pas trop cool avec nos jeune filles, donc si vous voyez que l'une d'elle est en danger, vous allez la tirer de cette mauvaise passe ok ? Je voudrais pas que ça finisse mal. Eren, tu gardes un oeil sur Mikasa -Même si elle peut se défendre seule- et toi Levi, sur Aki. C'est sûrement elle la plus vulnérable, vu qu'elle est tellement mignonne et incapable de se défendre. Je compte sur vous, on peut pas se permettre d'avoir des problèmes à cette soirée. Alors faisons en sorte que ça se passe bien, ok ?

-Okay, ça marche.

-Merci. On va l'avoir ce budget, okayyy ? Faites de votre mieux pour discuter et faire ami-ami avec le plus de nobles possible.

-Ok !

-Ah, Aki. Si jamais quelqu'un t'embête, s'il te plait adresse-toi à Levi. Il saura quoi faire. Hanji et moi serons sûrement très occupé et Eren aussi…

-D'accord. J'essayerai de le trouver…

On frappa à la porte.

-Entre !

Mikasa obéit.

-Bonjour.

-Salut Mikasa ! Bon, les gars, vous nous attendez autre part okay ? On se retrouve devant le portail à 21h20 !

-Okay.

Les trois sortirent, laissant les filles seules.

-Allez, à nous ! Ils vont pas en croire leurs yeux tellement vous allez être magnifiques ! Laissez-moi m'en occuper !

Une heure et quelques minutes après, les trois étaient prêtes à partir.

-Ohhhh vous êtes magnifiques toutes les trois !

-Toi aussi, Hanji. Et c'est vrai que cette robe te va très bien, Mikasa.

-Merci Aki. Toi aussi tu es mignonne.

-Bon ! Le moment est venu. Allons-y !

Les trois sortirent de la chambre. Pendant qu'elles se dirigeaient vers le portail, on les dévisageait avec des yeux ronds à cause de leurs habits peu habituels.

Quand enfin elles arrivèrent devant le portail, Hanji appela les trois hommes qui se retournèrent.

-Wow, Aki, ça te va tellement bien cette robe. Tu es magnifique !

-M-merci beaucoup, Major.. Vous aussi vous portez très bien votre costume.

-Et toi aussi Mikasa.

-Merci Major.

Eren s'approcha de Mikasa et ils commencèrent à discuter.

-Bah alors Levi, tu dis rien à Aki ?

-Quoi ? Mais qu'est-ce que j'en ai à foutre ?

La blonde baissa la tête.

-Tu pourrais au moins lui dire qu'elle est jolie ! J'en attends pas beaucoup de toi !

-Okay.

Il se tourna vers elle et la fixa.

-Tu es jolie, Aki. Ça te va bien.

Le coeur de la blonde fit un bond. Elle aurait voulu disparaître sous terre pour qu'il ne voit pas à quel point elle avait rougi.

-M-m-m-merci, Caporal…

-Bah voilà ! C'était pas si compliqué !

-Oh, va te faire foutre quatz'yeux.

-Levi est super agressif avec moi ! Erwin, dis-lui de me laisser tranquille !

-Oh je fais ce que je veux quatz'yeux alors ferme-la.

À cet instant, leur fiacre arriva.

Hanji s'assit à côté d'Erwin, Eren en face de Mikasa et Aki et Levi l'un à côté de l'autre.

-Bon ! Vous avez hâte ou pas ?

-Ouais, trop. Danser au milieu d'une bande de cons super riche, génial.

-Oh le prends pas comme ça Levi !

-Ta gueule. C'est la vérité.

Ils se turent. Mikasa et le châtain commencèrent à discuter, et Hanji et Erwin firent de même.

-Hey, Aki.

-Oui ?

-On a une heure et demie de route jusqu'à là-bas, t'as pris un bouquin ?

-Non, je suis malade dans les fiacres.

-Ah merde.

-H-Hum, Caporal, je voulais vous demander… vous voulez bien danser avec moi en premier ?

-Quoi ? Pourquoi ?

-Je-j'aimerais que vous soyez le premier avec qui je danse… Ça me rassurerait…

-Tu repousses juste le moment où t'auras à danser avec un de ces connards bourré aux as, pas vrai ?

La blonde soupira.

-Vous avez raison…

-Okay, ça marche. Mais crois pas que je fasse ça pour te faire plaisir hein.

-M-merci !

-Mais faudra bien que tu danses avec un de ces nobles, tu le sais pas vrai ?

-Bien sûr…

-Ça va aller. Aucun de ces connards n'osera te faire quoi que ce soit.

-J'espère…

-T'inquiète.

-Je vais essayer de dormir un peu, Caporal.

-Ok.

La petite blonde posa la tête sur l'épaule du brun, ferma les yeux et expira un grand coup pour se calmer.

-Aki.

La blonde ouvrit lentement les yeux et sourit au brun qui l'avait appelée.

-On y est, gamine.

La blonde se mordit la lèvre, puis suivit le brun qui descendait hors du fiacre. Un vigile à l'entrée leur demanda leur nom et Levi remarqua que son regard s'attardait sur Aki. Et ça ne lui plaisait pas, pas du tout.

Ils entrèrent.

-Oh, bonjour Erwin.

-Bonjour.

-Comment allez-vous ?

Quelques nobles commençaient à s'accumuler autour d'eux.

L'un d'eux s'approcha d'Aki et posa une main sur son épaule, ce qui la fit sursauter.

-Excusez-moi, quel est votre nom ?

-A-Aki Misaki. Je fais partie du bataillon d'exploration. Et vous ?

-Arthur Caillet. Votre robe vous va à merveille.

Le jeune homme -Il devait avoir dans la vingtaine- lui sourit.

La jeune fille sourit timidement en retour.

-M-merci…

-Voudriez-vous bien danser avec moi ?

-J-je suis désolée, mais quelqu'un m'a déjà promis que l'on danserait ensemble. Peut-être après, si vous le souhaitez ?

Le blond cendré n'avait pas l'air méchant, peut-être qu'elle ne risquait rien avec lui ?

-Bien sûr ! Je reviendrais.

Il lui fit un petit signe de la main et repartit.

-Qu'est-ce qu'il te voulait, gamine ?

-I-il veux danser avec moi…

-Tu lui as dit quoi ?

-C'est vous avant tout, Caporal. Je lui ai dit peut-être après. Il n'a pas l'air méchant…

-Ouais enfin méfie-toi quand même.

-Promis.

Avant que Levi ne puisse continuer, Erwin appela la blonde.

-Aki, vient par ici s'il te plait.

-Euh… oui ?

-Voilà Gustave du Château.

-E-enchantée…

-Enchanté, jeune fille. Vous êtes une recrue très prometteuse à ce qu'il paraît ?

-Elle maîtrise bien la 3D. Elle devrait butter des Titans à tour de bras quand elle sera sur le champ de bataille.

-J'espère que ce sera le cas, parce que vos pertes sont bien trop lourdes étant donné les informations quasi-inexistantes que vous nous rapportez à chaque expédition.

-Nous faisons de notre mieux.

-Je sais. Mais ce n'est pas assez.

Aki se retenait difficilement de lui crier qu'elle aurait aimé le voir fasse au Titans. Les poings serrés, les ongles s'enfonçant dans ses paumes, la blonde s'efforçait d'afficher une expression neutre.

Levi la prit par le bras et l'éloigna.

-Gamine, putain. Ne perds pas ton temps à ressentir de la colère envers ces connards. Ils n'ont jamais perdu quelqu'un, ils ne connaissent pas le peur du champ de bataille. Ils restent cloîtré derrière leurs putains de murs et attendent qu'on tue les Titans, en vivant leur vie de riches. Écoute-moi. Économise ta colère pour de meilleures causes que celle-là.

La jeune fille secoua la tête.

-Caporal, pourquoi ? Pourquoi certaines personnes attendent qu'on se fasse tuer à leur place pendant qu'ils profitent de leur vie ?

-Ne te tracasse pas avec ça, morveuse. Il n'y a aucune putain de réponse.

-Il y en a forcément une.

-Non ! Ce monde est pourri, bordel, tu comprends ça? Des gens meurent, et ils ne bougent pas le petit doigt. N'essaie pas d'en changer, ça ne t'apportera que des ennuis.

-Mais c'est tellement injuste !

-C'est comme ça.

La blonde se tut. Lentement, le morceau que jouaient les musiciens se finit et Aki, s'étant un peu calmée, proposa au brun de danser.

-Une danse. Pas plus. Après, choppe-nous des pigeons prêts à voter pour notre budget pour tes jolis yeux.

-Je vais faire de mon mieux.

Le brun lui prit la main, elle posa l'autre sur son épaule et lui sur sa hanche. La blonde détestait toujours autant ce contact, mais elle avait confiance en Levi. Ils se regardaient fixement.

La musique démarra et les deux commencèrent à danser.

La blonde sentit les larmes lui monter aux yeux. Ce soir-là, sans qu'elle sache pourquoi, elle se sentait triste. Oppressée. Elle détestait la foule.

Elle avait besoin d'avoir un point d'attache, quelque chose auquel elle pourrait s'accrocher. Et ce soir-là, elle se rendit compte qu'elle l'avait trouvé.

Le brun la sentit se crisper et il raffermit sa prise sur elle, craignant qu'elle ne tombe.

Il se rapprocha d'elle et lui murmura à l'oreille:

-Ça va ?

Pour toute réponse, elle hocha la tête.

Quand la musique se finit, Aki se laissa tomber contre le torse du brun qui, surpris, eut le réflexe de ramener ses bras derrière elle.

Elle était tellement bien contre lui. Et paradoxalement, elle voulait s'enfuir de toutes ses forces.

Le brun la sentit se mettre à trembler dans ses bras et il paniqua. Qu'est-ce qu'elle avait ? Une crise d'angoisse ? Elle ne se sentait pas bien ?

-Oi, gamine ?

La blonde tenta d'articuler un mot mais elle pleurait tant qu'elle en était incapable. Elle voulut se reculer pour s'enlever d'entre ses bras mais elle n'y arriva pas. Le brun ne se rendit pas compte qu'elle tentait de s'éloigner de lui.

-Oï, Aki, je vais t'emmener en bas ok ? Tu vas pouvoir te calmer.

La blonde tenta de protester et de lui faire comprendre qu'elle voulait qu'il la lâche mais il fit la sourde oreille et se fit un chemin à travers la foule tout en maintenant la blonde contre lui.

Il descendit l'escalier lentement, n'ayant aucune façon de voir les marches.

Arrivés en bas, il détacha ses bras de la blonde et celle-ci se laissa tomber sur le sol froid, tremblante. Levi s'agenouilla à ses côtés.

-Gamine, ça va ?

La petite blonde secoua la tête positivement et tenta d'essuyer ses larmes qui l'aveuglait.

-Il s'est passé quoi ?

-Je… Je…

Elle était incapable de prononcer un seul mot, et Levi, qui n'avait aucune idée de comment agir dans ces moments-là, sentit la panique monter en lui.

-Euh, gamine, tu veut que je t'amène à Hanji ou quelqu'un d'autre ? C'est pas avec moi que tu vas aller mieux…

Aki aurait voulu lui crier le contraire, lui dire qu'elle ne s'était jamais sentie mieux qu'avec lui. Elle se contenta de secouer la tête.

Quand le flot de larmes se tarit enfin, elle réussit à articuler quelques mots :

-J-je suis tellement désolée…

-Mais putain, pourquoi tu t'excuses ?

-Vous devez me trouver tellement pathétique…

-Non.

Elle soupira longuement et le regarda de ses magnifiques yeux bleu océan.

-J-j'ai eu peur… tout ces gens… tout ces corps qui s'entrechoquent… Je…

Il vit les larmes lui monter aux yeux.

-C'est… Je…

Elle n'acheva pas sa phrase.

-Oï, gamine…

-C-Caporal…

Il ne l'avouerait jamais, mais il détestait la voir comme ça.

Il se rapprocha d'elle jusqu'à ce qu'il puisse passer sa main sur son visage. Il essuya lentement ses larmes.

-Aki…

La blonde se haïssait tellement. Elle ne voulait pas qu'il la voit comme ça, si vulnérable, si chétive…

-Putain, gamine. Je ne sais pas quoi faire.

Elle était incapable de lui répondre.

-Je…

-Tu ?

-Vous pouvez vous rapprocher de moi ?

Surpris par cette demande incongrue de la part de la petite blonde, il obtempéra.

Ils étaient beaucoup trop proche l'un de l'autre. Le brun avait du mal à s'empêcher de s'approcher plus d'elle.

Il l'appréciait plus qu'il ne devrait. Elle était intelligente, gentille, mature… et elle était magnifique dans sa robe. S'il n'avait pas cette grande maîtrise de lui-même, il l'aurait déjà embrassée. Et il savait que c'était grave, parce qu'elle était bien plus jeune que lui, que c'était très mal vu, qu'elle était sa subordonnée… Mais c'était plus fort que lui.

Il replaça une mèche de cheveux derrière son oreille. La blonde ne bougea pas.

Il posa sa main sur sa joue. Aki se sentit rougir, mais elle ne remua pas d'un iota.

Il approcha son visage du sien. Elle pouvait sentir son souffle sur ses joues. Elle ferma les yeux.

Il prit une grande inspiration.

Il remarqua les taches de rousseur très peu marquées parsemées sur son visage.

-Aki, je-

Il fut interrompu par un grand bruit à l'étage.

La blonde rouvrit les yeux, l'air paniqué.

-C-Caporal, qu'est-ce que c'était que ce bruit ?

-Je ne sais pas, gamine. Te fais pas de soucis.

-D'accord, désolée.

-Et tu t'excuses encore. Incorrigible.

-Euh… Je suis…

Elle esquissa un sourire en se rendant compte qu'elle s'apprêtait à s'excuser.

-Tu veux aller voir qui a foutu le bordel ?

Heureusement que le bruit l'avait arrêté, le brun se rapprochait dangereusement des lèvres de la petite blonde.

-Oui, je veux bien.

Elle agrippa sa main sans le regarder. Le brun ne protesta pas, mais cela le surprit qu'elle en soit capable si facilement. Après tout, les mains n'étaient pas un endroit si sensible, et ils s'étaient déjà tenu la main beaucoup de fois quand il lui apprenait à danser, ou tout simplement sans vraiment y faire attention.

Arrivés en haut, elle ne semblait pas décidée à le lâcher, malgré les rumeurs que cela pourrait entraîner.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?