TITANS 2: La Colère des Dieux par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Crossover / Drame / Fantastique

1 Prologue

Catégorie: G , 2884 mots
0 commentaire(s)

Deux rois, plus grands que les montagnes, plus puissants que la terre, luttant pour le trône ... L'un voulant protéger, l'autre voulant détruire, tous deux mènent une guerre depuis que le temps lui-même existe. ... Mais au milieu de ce duel, une reine fera surface pour ramener l'équilibre au cœur des rois titanesques des temps anciens, qui pourraient bien, dans leur confrontation finale, emporter le monde avec eux ... Mais Lequel choisira-t-elle?

Îles du Sud, Danemark

01:00 heure, heure locale

Ding! Ding!

_ "Il est une heure et tout va bien!" fit la voix du crieur de nuit, fidèle à son poste et qui, comme chaque nuit, marchait dans les rues désertes et sombres de la capitale royale, martelant paresseusement sa petite cloche et prononçant le même discours, dans une monotonie plus palpable que jamais. Un froid glacial s’était installé sur les îles du Sud, révélant une légère brume qui se mêlait dans les rues pavées et entre les allées des maisons endormies. Le ciel noir d'encre laissait à peine apparaître les étoiles et la lune, ajoutant à l'atmosphère sombre qui régnait dans la ville. Tout le monde semblait profondément endormi ..... Ou presque.

Marchant discrètement mais plutôt rapidement, trois silhouettes enveloppées dans de longs manteaux sombres, les visages cachés sous des écharpes et des capuches levées, se dirigèrent sans bruit vers les quais de la capitale, traversant les différentes ruelles qui y menaient, tout en prenant soin de regarder derrière eux s'ils ne sont pas suivis. Un bruit de ferraille tombant sur le sol a surpris les formes, deux d'entre elles ont pris des arbalètes sous leur manteau, prêtes à tirer. Ils ont été rassurés de voir un simple chat s'enfuir, après avoir fait tomber une boîte de conserve vide d'une poubelle. La plus petite des personnes, celle qui semblait être le chef, fit signe aux autres de ranger leurs armes et de le suivre.

Sur les quais, tout était aussi désert et silencieux, les bateaux mouillaient paisiblement dans leurs enclaves sur l’eau opaque et d'un aspect d’encre noire. Après avoir quitté le centre-ville, les quelques bâtiments restants n'étaient plus que de simples entrepôts, vides à cette heure tardive, ou encore quelques trocarts et tavernes minables. Les trois personnes cagoulées pénétrèrent dans une allée entre deux bâtiments et descendirent un petit escalier en pierre au bout de l'impasse. Un petit couloir mal éclairé aux murs humides conduisait à une vieille porte en bois avec une petite trappe au sommet. La petite personne a frappé à la porte plusieurs fois. Quelques secondes plus tard, la trappe s'ouvrit et de l'intérieur, un homme caché dans l'ombre les observa un par un.

_ "Le mot de passe?" il a demandé, méfiant. La petite personne fouilla dans sa poche et désigna un papier griffonné portant le sceau royal des îles du Sud et une flèche rouge pointant vers le ciel peint. L'homme derrière la trappe semblait convaincu.

_ "Vous pouvez entrer."

La porte se déverrouilla et grinça lourdement, laissant entrer les trois hommes, qui arrivés enfin à destination, pouvaient révéler leurs visages à la lumière de la lanterne accrochée au mur. Les deux plus grands avaient un corps athlétique. L'un, plus massive, avait le visage rugueux, de courts cheveux bruns, un nez épais et des favoris sur les joues. Celui à ses côtés était plus mince, ses cheveux plus clairs et son visage aussi froid. Erik et Francis, tels étaient leurs noms, et c'étaient les gardes du corps du petit homme qui se révéla également. Visage vieilli et ridé, tête à moitié chauve et quelques cheveux gris, un nez pointu avec des lunettes et une moustache finement coupée. Il portait une élégante tenue noire, d'une apparence militaire et portant de nombreuses médailles. Il laissa apparaître un peu de dégoût quant à l'atmosphère humide et à cette odeur de poisson et de goudron qui régnait dans cet endroit.

_ "Bienvenue, Duc de Weselton." le portier dit avec respect. Le duc n'en eut cependant cure.

_ "Les autres sont-ils déjà arrivés?" demanda le duc avec un certain empressement. Le portier acquiesça.

_ "Oui, suivez moi je vous prie."

La pièce voisine était un peu plus grande, mais d'aspect délabré, éclairée par des lanternes disposées à certains endroits. Plusieurs personnes d'apparence très riches et raffinées étaient réunis autour d'une grande table ronde en bois et semblaient attendre sans rien dire. Le portier ouvrit la porte pour s'écarter et laissa entrer le duc et ses gardes du corps. Tous se tournèrent vers les nouveaux arrivants et l'un d'eux, un homme rond vêtu de bleu et portant sur son manteau l'emblème de l'Angleterre, lui parla avec un certain ton moqueur.

_ "Eh bien mon cher duc, en retard, comme toujours."

_ "Je ne suis pas venu ici pour entendre vos remarques, comte William." Le duc répondit froidement en prenant place autour de la table. "Où est donc notre hôte?"

_ "Il ne devrait plus être long maintenant. J'ai hâte de savoir pourquoi nous sommes ici." dit un autre homme, grand et mince, très bien coiffé, ses doigts portant de splendides anneaux dorés et l'air assuré. Le duc l'a reconnu aussi. Lord Leo, l'un des seigneurs les plus puissants d'Italie. Tout autour de cette table se trouvaient d'autres seigneurs puissants et influents de leur pays. Grigory de Russie, Guillaume d’Angleterre, Léo d’Italie, Adam des Pays-Bas, Mattiesko de Finlande, et même un certain Johnson, venu spécialement du nouveau monde nommé Amérique.

La porte s'ouvrit à nouveau et cette fois, la portière laissa entrer deux nouvelles personnes avant de refermer la porte derrière elles. Toute l'attention était sur eux. La première personne a ôté son manteau et sa capuche, révélant son identité. Un jeune homme au visage carré, aux cheveux courts, de couleur rouge-brun, vêtu de gants très riches, gris clair et brodés d'or, ainsi que de gants blancs. Tout le monde semblait surpris de le voir.

_ "Prince Hans?! Alors c'était vous?" dit le duc avec surprise. Le jeune prince des îles du Sud sourit et s'avança jusqu'à la table. "Le roi est-il au courant de cette assemblée?" ajouta le duc.

_ "Ni mon père ni mes douze frères ne le savent. Ils me croient encore enfermé dans notre château sous surveillance, mais personne ne peut me retenir." dit le prince avec assurance. Depuis qu'il avait tenté d'usurper le trône d'Arendelle, Hans était tombé en disgrâce aux yeux de sa famille. Son père, le roi, avait perdu toute confiance en lui. Hans s'assit, sur le point d'expliquer son plan.

_ "Mes seigneurs, merci d'avoir répondu à mon invitation." il s'assit sur sa chaise, tandis que l'autre personne l'accompagnant restait debout dans un coin, sans avoir ôté son manteau noir. Après s'être assis, Hans regarda chacun des seigneurs autour de la table, chacun attendant avec perplexité la raison de leur présence ici.

_ "Si je vous ai fait venir ici, mes seigneurs ..." commença Hans sur un ton plutôt sombre "... C'est pour une raison des plus vitales, qui pourrait concerner la survie de notre monde."

Les différents seigneurs haussèrent les sourcils et se regardèrent avec perplexité. Hans a continué.

_ "Comme vous l'avez sûrement appris, il y a exactement un an, quelque chose s'est passé: le royaume d'Arendelle a été le théâtre d'une catastrophe d'une ampleur qu'aucun d'entre nous n'aurait pu imaginer."

_ "Parlez-vous de ces ...... créatures?" Mattiesko demanda. Hans le regarda et hocha tristement la tête.

_ "Oui ... ces créatures, les titans, existent depuis des temps immémoriaux selon les légendes, mais il est également fait mention de leurs apparitions, dans le monde entier, depuis les six derniers mois ..... Le monde change, mes amis. Il se peut que ces monstres viennent nous défier et revendiquer leur place en tant qu’espèce dominante sur ce monde."

_ "Il est hors de question de laisser ces monstres prendre le contrôle. Nous allons leur montrer ce dont les humains sont capables." dit Grigory fermement. Les autres semblaient être d'accord avec lui, mais Hans était moins optimiste.

_ "J'admire votre détermination, Seigneur Grigory, mais cela pourrait malheureusement s'avérer plus compliqué. Il semble que certains pays aient décidé de ne pas combattre les titans, mais plutôt de les accueillir, les voyant comme des dieux ou des sauveurs."

Tout le monde autour de la table était presque choqué par ces mots. Le prince se tourna vers son mystérieux compagnon et lui fit signe de venir s'asseoir à la table, ce qu'il fit. Devant tous, il a également révélé son visage, au grand étonnement.

_ "Bonsoir messieurs, je suis Thoran, ambassadeur d'Arendelle." dit-il en ôtant sa capuche et son écharpe et en s'asseyant à la droite de Hans. Le comte William s'est immédiatement offusqué contre lui.

_ "Prince Hans, que fait un ambassadeur d'Arendelle dans votre royaume?"

_ "Ne vous inquiétez pas ..." rassura Hans "... Thoran est bien conscient du danger que représentent les titans et il est déterminé à nous aider."

Thoran s'éclaircit la gorge et parla aux seigneurs. Après avoir assisté à la bataille d'Arendelle, il était le plus expérimenté de tous ici en ce qui concerne les Titans.

_ "J'ai été témoin de ce qui est arrivé à mon royaume et je ne pourrais jamais l'oublier, ni le pardonner ... Ces monstres ont ravagé Arendelle, à cause d'eux des centaines d'innocents ont perdu la vie ... y compris ma femme et mon fils." l'ambassadeur parla, sa voix tremblant de haine et de tristesse, mais il se ressaisit.

_ "Trois de ces titans, nommés Leatherback, Otachi et King César, ont été tués dans cette bataille, s'étant entretuer ... Mais malheureusement, le quatrième a survécu, celui nommé Godzilla."

_ "Mais .... Comment Arendelle a t-il pu laisser un seul d'entre eux vivant?" Adam a demandé. Thoran soupira lourdement avant de parler à nouveau.

_ "La reine Elsa et la princesse Anna ... À mon grand étonnement, elles ont ordonné à ce que monstre reste en vie, le considérant comme le sauveur de notre royaume."

Les seigneurs autour de la table restèrent sans voix face à ces révélations et échangèrent les mêmes regards. Comment était-ce possible? Le duc de Weselton ne sembla pas si surpris et s’exprima.

_ "Je ne suis pas vraiment surpris ... J'ai toujours su que la reine Elsa était elle-même un monstre depuis la révélation de ses pouvoirs. Elle a même essayé de me tuer, et pourtant elle a été couronnée et acceptée comme reine ... "

Le duc parla avec un léger sentiment de désir de vengeance. Depuis qu'Arendelle avait cessé tout commerce avec eux, l'économie de Weselton avait été plutôt affaiblie, au grand détriment du duc. En secret, le petit chef peu scrupuleux espérait obtenir, par cette alliance avec d'autres pays, les moyens de restaurer son blason et, en tuant les titans, il pourrait devenir le sauveur de Weselton et du monde. Ses deux gardes du corps, eux aussi, rêvaient secrètement de se venger de la reine Elsa, considérant toujours qu'il leur revenait de la tuer, à l'image du monstre qu'elle était à leurs yeux.

_ "Et ce n'est pas tout." Thoran ajouta encore plus sombre "... Quelques mois après la bataille, la princesse Anna découvrit un bébé titan, dans une caverne secrète sous le château ... Elle a décidée d'adopter ce bébé et lui donna même un nom .... Depuis un an, cette chose continue de grandir et vit autour du fjord, ce qui provoque l'insécurité sur Arendelle ..."

Pour les seigneurs, c'était trop. Il fallait agir le plus rapidement possible. Comment la reine et la princesse d'Arendelle ont-elles pu laisser ces monstres impunis après avoir causé tant de dégâts? Le duc parla à nouveau, frappant son petit poing sur le bois de la table et avec un air déterminé.

_ "Il est évident que la reine Elsa et la princesse Anna sont des traîtres à notre race, messieurs. La présence de ces créatures géantes menace notre monde tout entier. Il est de notre devoir de les éliminer pour mettre fin à cette menace!"

_ "Et comment?" Leo interrompit. "Selon la rumeur, ces créatures sont invulnérables à toutes nos armes."

_ "Rien n'est indestructible, mon cher." le duc lui dit avec confiance. "Je peux vous assurer que l'humanité sera victorieuse et prouvera qu'elle est le véritable dirigeant de ce monde."

Le prince Hans a écouté attentivement les conseils de chacun. Les bras croisés, il tourna son regard vers Thoran.

_ "Seigneur Thoran, qu'en pensez-vous? Avons-nous une chance?"

L'ambassadeur n'a pas répondu immédiatement. Son esprit était toujours hanté par ces visions d'horreur ... Arendelle en flammes, les ruines fumantes et les cendres tombant sous la pluie ... Les formes gigantesques des titans ... Et l'une en particulier, aux yeux dorés brulants comme des braises ardentes, dont le rugissement avait secoué la terre lui avait donné des frissons d'angoisse ... Godzilla ... Thoran revient à la réalité et regarda Hans.

_ "Pour la survie de notre monde ... il le faut."

Hans se leva et regarda tous ses alliés.

_ "Bien. Le moment est venu de commencer la première phase du plan."

*************

Quelque part dans le cercle polaire arctique

Le cercle polaire arctique, une terre infinie et désolée de glace et de neige, l’un des endroits les plus hostiles et les plus inconnus de la planète. De nombreux explorateurs courageux y avaient perdus leurs vies en essayant de défier cet enfer blanc, et les quelques épaves qui parsemaient les profondeurs des eaux ténébreuses et glacées témoignaient de l'hostilité de cette terre sans maitre.

Mais malgré ces températures extrêmement froides, la vie semblait agitée sur une grande couche de banquise. De petites créatures humanoïdes à la peau verte, aux yeux jaunes, aux oreilles pointues et portant des armures grossières de mauvaise qualité tentaient de creuser la glace et le roc à l'aide de pioches et de pelles. Un tunnel était déjà creusé depuis plusieurs semaines dans une épaisse couche de roche appartenant à une sorte d’île gigantesque flottant au milieu de l'eau glacée. Les gobelins à l'apparence repoussante poursuivaient leur travail avec une certaine détermination. Tandis que ses compagnons continuaient, l'un d'eux, avec un museau de cochon, partit avec une grande hâte du tunnel et courut sur ses jambes courtes vers une personne de taille humaine, enveloppée dans une immense cape noire et semblant contempler l'horizon. Le gobelin s'éclaircit la gorge, s'inclinant respectueusement devant elle et parlant avec une certaine crainte.

_ "Ma .... ma reine ..... nous l'avons trouvé."

La femme cachée sous son grand manteau fit un sourire vague et satisfait et se tourna vers son repoussant serviteur.

_ "Montre moi." elle a ordonné avec son sourire carnivore.

Le gobelin obéit sans perdre un instant. Lui et sa maîtresse ont traversé le long tunnel creusé dans la glace et le rocher. Tous les autres gobelins se sont écartés avec peur et respect au passage de la femme au manteau noir, marchant avec un sceptre portant une sphère à son bout. Plusieurs minutes ont été nécessaires pour atteindre la sortie du tunnel menant à une immense grotte située au cœur de l’île. Dans cette grotte se trouvait un épais bloc de glace de la taille des plus hautes montagnes. Mais ce qui semblait intéresser la reine en habit noir n’était pas ce bloc de glace, mais bien ce qui est emprisonné à l’intérieur… Une immense forme sombre, immobile, avec de grandes ailes membraneuses aussi larges que mille voiles de navires, un corps massif, trois longs cous avec trois têtes cornues ... La femme au manteau noir exprima un sourire encore plus grand, tandis que le gobelin ne pouvait que trembler de peur devant l'immensité de cette créature emprisonnée dans la glace.

_ "Morg." dit la reine à son serviteur, tout en continuant de contempler la créature géante. "Envoie sans tarder un message à mes chers alliés. Dis leur que je l'ai enfin trouvé."

_ "Ce sera fait, majestée." le gobelin s'inclina avant de partir sans perdre un instant. Restée seule dans la grotte, la reine s'avança et posa sa main gantée sur la surface de la glace, sentant cette fraîcheur mordante, mais aussi quelque chose d'autre ... Un battement de coeur très faible, venant de l'intérieur ... .. Elle sourit, encore plus satisfait. Elle retira sa capuche, révélant des cornes noires sur la tête, des yeux jaunes et des lèvres rouges.

_ "Bientôt, le monde entier tombera ..... Bientôt, mon nom résonnera à nouveau dans les cœurs et les esprits de tous comme un écho de peur ..... je pourrais redevenir celle que je fut jadis ... Maléfique."

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?