One Shot, One Piece par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Romance / Humour

14 Ace x Marco

Catégorie: G , 3213 mots
0 commentaire(s)

Sur l’une des îles automnales, qui former un croisant de lune vue ciel. Un bateau à tête de baleine était accosté à un ponton, qui faisait toute la longueur de celui-ci. Un fort vent du nord balayé toutes ses îles, amenant de l’humidité, un froid polaire accompagné de quelques pluies éparses. Sur l’île ou étaient les pirates du Shirohige, les feuilles des arbres étaient d’une sublime couleur. Certaines étaient orange, et les autres rouges sur la colline qui surplomber la ville portuaire. Sa donnait un très beau relief, vu du port.


Dans la ville qui longer la forêt, les gens étaient au marcher ne prêter pas plus d’attention au fort vent et à la pluie. Tout le monde en avait pris l’habitude de se changement de climat soudain, les pirates du Yonkou se balader comme des gens normaux. Un petit groupe de cinq personnes était sur l’une des terrasses couvertes de la place principale, qui donner sur longue et prestigieuse avenue de la ville. Autour de cette table on peut trouver le premier, le second, le quatrième, le dixième et le seizième commandants avec une chope de saké dans la main.


-A la votre ! « Hurlèrent les cinq »


Sa faisait la sixième chopes en moins de dix minutes, et leur discussion tourner sur la gente féminine mais l’ananas n’écouter pas. Il préférait fixer la fontaine, qui joncher la place.


-Marco ? « Appela Ace »


-Hum ? « Lui répondit le concerné »


-Es-tu tombé une fois amoureux ? « Questionna le brun »


Le phénix se tourna vers le D avec un regard surpris, puis posa délicatement ses yeux sur son verre encore plein.


-Oui ! Je ne vois pas pourquoi sa vous intéresserez, si oui ou non je suis amoureux. « Déclara le blond »


Un silence de plomb plané sur le groupe, quand est-ce que l’ananas ambulant était tombé amoureux sans que tout l’équipage ne les remarqué. Surtout qu’ Izou voyait toujours tout, même quand un membre de l’équipage était amoureux. Le fils du défunt roi des pirates voulait savoir, comme les trois autres bien sur.


-Quand ? « S’exclama-t-il »


-En quoi sa t’intéresse l’allumette ? « Vociféra Marco »


-Parce que sa fait drôle d’entendre ses mots de ta bouche, vu que tu ne t’intéresse très peu aux filles. Quand elles viennent t’aborder tu lui réponds clairement, que tu n’es pas intéresser par les femmes. On va finir par penser que tu es homo, Marco. « Confie le D »


-Oui ! En plus, on n’arrive pas souvent à savoir quelles sont tes vrais sentiments envers la gente féminines. « Rajouta le chef des cuisines »


Lui par contre ! Il collectionne les conquêtes d’un soir. Marco et Satch sont deux commandants à l’exact opposer.


-Mais je t’emmerde la banane. « Cracha le commandant »


Une veine avait fait son apparition sur le front du blond, il reporta son attention sur la fontaine. Un groupe de filles passa devant tous ses commandants, mais une personne à la tignasse bleue rebroussa chemin pour tendre un papier à Marco.


-C’est quoi ? « S’exprima le phénix »


-Des coordonnées que tu avais demandées, il m’a dit que tu comprendrais. « Éclaira la fille »


Un sourcil se leva et lue le papier, mais avant de dire quelque chose la femme avait disparu dans la foule.


-Elle… « Ragea le commandant en brûlant le papier »


Un pirate sous les ordres de Marco couru vers celui-ci, Ace le remarqua et tapota sur l’épaule de son frère.


-Pour toi ! Ca à l’air très urgent !


-On ne peut pas être en paix trois heures. « Confia Izou »


-Je suis tout à fait d’accord avec toi, Izou. « Répondirent les autres commandants »


On pouvait voir au loin une tempête de neige arriver droit sur eux, et juste devant, on voyait trois énormes bateaux de la marine. L’un des trois est très reconnaissable avec sa tête de chien, qui appartient au vice-amiral Garp. Le propriétaire était sur le pont de son navire, entrain de grignoter ses biscuits favoris.


-Nous arrivons quand ? « Hurla Garp »


Un matelot bien courageux s’arrêta devant lui, et lui dit d’une voix assuré mais un peu vacillant :


-Dans une quinzaine de minutes, vice-amiral.


Le matelot repartit aussi vite, puis fait une petite courbette devant un grand allongé sur un transat.


-Tu ne peux pas indéfiniment éviter tes petits-enfants, Garp. Même si j’ai reçu le même ordre que toi, je ferrais sa à ma façon et je dois aussi te surveiller. « Déclara l’homme sur le transat »


-Hum ! Je t’interdits de les tuer, ou je te fais la peau sale morveux. « Informa le vice-amiral »


Le Monkey D ne lâchait pas des yeux le Moby Dick, quand quelque chose clocha dans son analyse.


-Il y a quelque qui cloche…


-Quoi donc ? « Questionna le brun »


Le vice-amiral se dirigea vers la tête de l’homme pour enlever son cache soleil, et renversa avec délicatesse le transat du pont.


-Regarde par toi-même, au lieu de ronfler Aokiji. « Vociféra le plus vieux »


Un silence se fit sur le bateau, plus personne n’osez bouger quand le vieux chnoque était comme ça. Sauf Kobby, Hermepp et le second du vice-amiral rejoignit le coté gauche du navire.


-C’est bon ! « Fit le faisan bleu »


Ses jambes l’amenèrent au plus prêt de la mer qui n’avait aucune ondulation, alors que le vent souffler très fort et qu’il y avait une tempête de neige qui leur coller aux trains.


-Oui il n’y en n’a un. « Affirma le détenteur du fruit du démon »


Tout le monde était sur le qui-vive à l’annonce de l’oiseau de glace, et deux choix s’imposer à eux d’après le second du vice-amiral.


-Nous avons deux choix… « Confia le second »


-Quel choix ? « Dit le Monkey D »


-Soit c’est un tsunami créé par Barbe Blanche, soit c’est votre petite-fille Sakura. « Lui répondit à voix basse pour que seul Garp l’entende »


Il avait complètement oublié les pouvoirs de Monkey D, quand Aokiji les interrompit.


-Qu’est-ce que c’est que ça ?


Une immense vague se dresser devant eux, les bloquants avant d’atteindre leurs objectifs. Cela permit au Moby Dick de prendre de l’avance sur ses assaillants mais se fut de courte durée à cause que la mer était de glace.


-Fait chier l’Amiral. « Jura le commandant du Pyro-fruit »


- Calme-toi Ace ! Nous avons l’avantage sur eux, je te ferais remarquer. « Dit posément Marco »


-Et lequel ? « Questionna le pirate »


-Toi, moi et elle. « Montra le commandant »


Le détenteur du fruit du démon suit le mouvement de doigt de son frère, puis il termina son petit tour sur une tignasse bleue foncé comme l’Océan qui était assise sur la rambarde en bois à tribord.


-Sakura ? « S’exprima le D à son frère »


-Oui ! Elle peut nous aider, même si elle n’est pas au point lors de ses entraînements. Ta sœur a assez d’expérience pour le contrôler, pour qu’on lui confit une tâche. « Confessa le phénix »


  -Croisons les doigts. « Rajouta le brun avec scepticisme »


Le capitaine avait tout entendu de la conversation, mais il s’avait que la sœur de son fils serait reconnue comme membre de son équipage aux yeux de la loi.


-Demandons d’abord à ta sœur, pour savoir si elle veut participer ou non à cette action. « Déclara Edward Newgate »


-Pas besoin père ! Elle nous a aidées en provoquant une barrière d’eau de mer. Cela nous a permit d’avancer sur la marine, donc elle ne dira pas non pour une autre action. « Intervient Izou »


Un sourire étira les lèvres de Sakura, déformant son joli visage d’après les dires de l’ananas. Son corps bougea tel un robot et alla s’accrocher au bras droit de son frère, toujours en étant concentré sur les bateaux qui les précédent de dix minutes. Même si son rayon d’action n’était que de trois kilomètres autour du Moby Dick, elle pouvait ressentir toutes les émotions de la flotte de marine.


-Pourquoi souris-tu ? « Demanda Satch »


-Parce qu’ils hésitent entre deux décisions. La première c’est qu’ils descendent du bateau pour nous attaquer, soit d’attendre attendre qu’ Akainu arrive pour faire fondre la glace mais le seul problème qu’ils ont c’est qu’il n’arrivera que dans une heure. Sauf que Mihawk arrive devant nous accompagner de Shanks le Roux, et que nous sommes au centre de tout sa. « Affirma la bleutée »


-Et ? « Demanda Barbe Blanche »


La Monkey D leva la tête vers son capitaine, ne comprenant pas ou il voulait en venir.


-Développe ma fille je te pris. « Ordonna le capitaine »


Sakura se mord la lèvre, réfléchissant à comment expliquer ca. Toutes ses petites cellules grises se mirent en action, et après une intense réflexion elle trouva une toute petite chance pour qu’ils s’en sortent sans être arrêter.


-On n’est coincer comme des rats, mais nous avons une petite chance de partir sans qu’on ne se fasse arrêter. Ni, qu’on fasse des dégâts aux navires environnants. « Confia-t-elle »


Tout l’équipage était intrigué par la solution qu’aller proposer la jeune fille, mais Satch et Vista scruter l’horizon pour ne pas avoir une attaque surprise d’œil de faucon. Vu que celui-ci n’aime pas être déranger dans son travail, sa sieste et aime par-dessus tout le SILENCE. Ce qui est très rare dans le nouveau monde ou le Shinsekai.


-Dit-moi quel est ton plan Sakura ? « Fit le blond »


-Il est tout simple ! Il …


-Quand tu dis ca, sa veut dire l’inverse. « Coupa son petit-frère »


N’appréciant pas trop qu’on lui coupe, elle lui donna un coup de coude dans les cotes avant de lui donner un regard super noir.


-Eh ! Ca fait mal ! « Se plaignait le brun »


-Pauvre chou ! On va tous te plaindre ! Tu n’avais pas qu’à me couper dans mon explication, espèce de crétin. Bref ! Ou est-ce que j’en étais ? … Il faut qu’on fasse fondre la glace sur un rayon de 10 mètres autour du Moby Dick, puis qu’on coupe la glace sur une inclinaison de 10 pour cent à l’aide des épées. Mais le gouvernail va nous poser un sérieux problème, parce que j’avais l’intention de faire glisser le bateau sur la glace grâces aux voiles, et, aux poids de chacune des personnes présentes ici pour le gouverner. « Déclara la fille »


-Ne t’inquiète pas pour sa, le gouvernail peut s’enlever. « Fit Satch »


-Il peut s’enlever ? « Questionna Newgate »


-Oui ! J’avais prévu des situations comme celle-ci père, et sa peut toujours aider en cas de pépin comme aujourd’hui. « Renchérit le quatrième commandant »


-Bien mon fils. Bon vous avez entendu votre sœur, alors au boulot. « Tonna le capitaine »


-Oui père. « Hurlèrent les pirates »


Ace puis Marco allèrent brûler la glace sur un rayon de dix mètres autour du navire, pendant se temps Vista accompagner des autres bretteurs faisaient une rampe de dix pour cents comme avait suggérer la Monkey D. Satch et deux autres commandants plongèrent dans la mer de tous les périls, qui est à peine d’une dizaine de degrés. Après avoir fait cela Sakura s’approcha du Captain Kidd, qui lui fixer les pirates remontés sur le pont. Une main se posa délicatement sur son omoplate gauche, il sursauta sur le coup et se tourna vivement vers le propriétaire de cette main.


- Ca ne va pas Sakura, tu m’as fait peur. « Fit la tulipe »


-J’aurais besoin de toi, enfin de ton fruit du démon. C’est juste pour monter la rampe, et je te revaudrais sa Kidd. « S’exclama la D »


-Tu as intérêt. « Rassura-t-il en descendant dans la barque »


Il vient se poster devant le bateau attendant son signal, après la remonter de la barque, la bleutée vient se positionnée à la proue et demande à Marco :


-Est-ce que se serait possible d’ouvrir les voiles ? Parce que la sa va, se jouer au millimètre. « Confia la demoiselle »


-Oui bien sur ! Qu’on déploie toutes les voiles. « Hurla le blond à l’équipage »


-Merci. Kidd tient-toi prêt, tu auras quelques secondes pour t’accrocher à l’échelle à Tribord. « Cria Sakura »


Le supernovas leva sa main pour dire qu’il avait reçu le message, ensuite la personne à la tignasse bleutée se positionna au milieu de la tête de la baleine.


-Tu peux y aller Kidd, je suis prête. « Dit-elle en changeant ses cheveux en blanc »


Il le va son bras et le magnétisme des boulets de canon, et tous les autres objets métalliques se stockèrent contre la paroi du bateau. Ce qui provoqua l’avancement du navire, en faisant gaffe de ne pas faire un énorme trou dans la coque en bois. Pendant se temps deux petites tornades de vent se formèrent derrière le majestueux Moby Dick, lui permettant de soulager la coque en bois qui commencer à grincer de plus en plus.


Arriver en haut de la rampe, Kidd courut vers l’échelle en corde. Quand celui-ci posa ses pieds sur le parquet du pont avant, la détentrice des éléments augmente la puissance des vents des deux tornades. Après avoir bien avancé sur la glace, un obstacle se profile à l’horizon. Cet obstacle n’est d’autre que le bateau de Shanks le Roux, avec le bateau de son acolyte Mihawk. Qui eux deux se battait à la loyale, devant l’équipage du Yonkou.


-Mer en vue ! « S’égosilla l’homme à la vigie »


-Chouette ! Mais comment fait-on pour notre sortie ? « Demanda avec politesse Ace »


-Qui ta dit que ca se ferait en douceur ? « Ricana la D »


Ace sourit d’excitation comme certain, mais les autres pirates eux ne l’étaient beaucoup moins. Mais avant d’attendre la mer, il faut éviter d’entrer en collision avec le bateau de Shanks, et la barque de Mihawk.


-Tous à bâbord. « Ordonna Sakura en criant de toutes ses forces »


Les pirates se positionnèrent à gauche de l’imposant navire pour déséquilibré le centre de gravitation, et à quelques mètres avant d’entrer en collision le bateau se pencha sur la gauche petit à petit mais surement. Cela ne suffisait pas, alors elle déclara :


-Remontez les petites voiles extérieures droites.


Après leur action le bateau était plus pencher, la partie gauche du grand mat était à deux mètres de toucher la glace quand ta la partie droite de la coque évita de justement d’encastrer la proue du bateau de l’empereur. Puis elle dit ensuite :


-Ré-ouvrez les ! Tous du coté droit ! Et quand le bateau commencera à arriver au centre, venez reprendre vos places initiales pour rééquilibrer le centre de graviter. « Confia-t-elle »


Ils s’exécutèrent sans broncher pour la plupart, et le bateau vola quand il n’était plus en contact avec la froideur de la banquise. Dans la précipitation pour reprendre leurs places, Ace glissa entraînant dans sa chute le premier commandant. Quand la coque du Moby Dick heurta avec violence la mer, ce fut la même chose pour les lèvres des deux commandants sous les yeux du quatrième commandant. Un fin sourire apparu sur le visage de celui-ci, son coté emmerdeur avait reprit le dessus sur tout le reste.


-Vous n’en rater pas une vous deux. Vous aurez pu attendre jusqu’à se soir, pour vous bécoter comme ca devant tout le monde, les amoureux. « Piqua Satch »


Les deux commandants se relevèrent à une vitesse jamais chronométrer, en n’oubliant pas de bien s’essuyer la bouche tout en se tournant vers le chef des cuisines. Celui-ci reçu deux regards noirs, avant de prendre ses jambes à son cou et de partir en courant.


-Satch revient ici. « Hurlèrent Ace et Marco »


L’allumette et le phénix coursaient l’homme qui avait une coupe de banane, qui lui en rajouter toujours une couche en disant des trucs sur les deux commandants.


-Qu’est-ce qui c’est passer ? « Demanda Sakura »


Haruta avec Izou lui racontèrent toute l’histoire, et à la fin un ricanement s’échappa des lèvres de la fille.


-Je comprends ! Bon il faudrait remettre le gouvernail, avant que la marine ne débarque.


-Oui. « Confirma Haruta »


Les trois commandants continuèrent à se courir avant qu’Ace tourne dans un couloir pour prendre Satch en étau, se qui fonctionna à merveille vu que Satch prit cher en se fessant la banane par le pyro-fruit. Et Marco le propulsa dans l’eau glacé, de la mer de tous les périls.


 -J’espère que ça va te rafraîchir les neurones. « Fit le phénix d’une voix glaciale »


-Arrête d’être coincer Marco, parce que tu vas vraiment finir vieux et célibataire. « Argumenta le commandant »


-Pas faux ! « Acquiesça Ace »


Marco allait répondre quand Izou lui coupa la parole :


-Vous réglerez vos comptes plus tard, tant que tu es dans l’eau tu vas remettre le gouvernail. « Montra-t-il les autres à se démener à la tâche »


-Oui, oui. « Lâche Satch en nageant vers le groupe »


Après avoir remit en place le gouvernail, tous les pirates remontèrent sur le pont et le bateau du Yonkou reprit sa route vers l’île des Sabaody.


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?