Entre infini et au-delà par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Aventure / Suspense

110 Memento mori

Catégorie: T , 2137 mots
0 commentaire(s)

Cassy courait aussi vite qu'elle le pouvait, sans trop savoir où elle allait. Il n'y avait rien qui lui permette de se repérer autour d'elle, seulement le néant et un épais brouillard qui limitait son champ de vision. Quand il se dissipa enfin, elle repéra la silhouette qu'elle cherchait activement.

- Lilith !

La Première vint à sa rencontre, se déplaçant avec la même nonchalance gracieuse qu'à l'accoutumée, et s'immobilisa à un mètre d'elle. Cassy esquissa un sourire. Jamais elle n'avait été aussi heureuse de la voir.

- Tu sembles... exaltée, constata Lilith. J'ose espérer que c'est parce que tu as de bonnes nouvelles à m'annoncer.

- Je n'irais pas jusqu'à dire qu'elles sont bonnes, mais elles peuvent le devenir si vous acceptez de m'aider.

L'épouse de Giratina haussa un sourcil, non avec dédain comme elle le faisait parfois, mais avec une once de curiosité. Cassy s'accorda quelques secondes de réflexion, car elle ne savait pas exactement comment elle allait commencer, puis se lança :

- Quand je vous ai appris que la Team Galaxie comptait libérer les Dragons, vous m'avez fait promettre de les arrêter à tout prix, mais j'en suis incapable. J'ai beau avoir rassemblé cinq autres glyphes et plusieurs excellents dresseurs, nous ne serons jamais assez nombreux ni assez forts pour contrer Hélio et ses sbires.

- Qu'est-ce que tu suggères ? demanda Lilith d'un ton froid, les lèvres pincées.

- La Team Galaxie aura d'abord besoin de Giratina pour créer une nouvelle dimension, dans laquelle ils établiront leur prétendu monde parfait. C'est par conséquent lui qu'ils vont tenter de libérer en premier. Avec votre soutien et celui de vos hybrides, nous pourrons peut-être réussir à stopper leurs plans avant que Palkia et Dialga reviennent également.

- Il y a tout de même quelque chose que tu dois savoir à propos des Gijinkas, révéla Lilith à mi-voix. Ils ne me sont plus aussi soumis qu'autrefois. Le confinement n'a fait qu'exacerber la cruauté de la plupart d'entre eux et si Giratina ne s'était pas interposé, bon nombre se seraient entretués. S'ils sortent d'ici, je ne doute pas qu'ils feront un carnage dans les rangs de la Team Galaxie, mais... Disons que s'ils représentent un fléau moindre à côté des Dragons, ils sont tout de même passablement dangereux.

La bouche de Cassy se tordit. Les Gijinkas ne lui avaient jamais inspiré confiance et, de surcroît, elle n'avait pas oublié la question que Cynthia lui avait posé à Unionpolis, à savoir si cela valait la peine d'inviter une menace dans ce monde pour en écarter une autre. L'espace d'un instant, elle n'en fut plus très sûre, mais elle s'inclina.

- Tant qu'à me retrouver face à une créature assoiffée de destruction, je préfère encore que ce soit un hybride, reconnut-elle. Néanmoins, il reste le problème de Giratina.

- Quel problème ? réagit aussitôt Lilith.

- Le système de contrôle de la Team Galaxie. Vous m'avez assuré qu'il n'y avait aucun moyen qu'ils parviennent à soumettre un Dragon, mais eux sont convaincus du contraire. Dans l'éventualité où vous vous tromperiez...

- Pff...

- J'ai bien dit dans l'éventualité, répliqua Cassy. Si les scientifiques réussissent, votre mari basculera momentanément dans leur camp et il se retournera contre nous. Il faudra s'arranger pour le libérer de leur emprise le plus vite possible.

- Ne t'inquiète pas pour ça, j'en fais mon affaire, même si je suis certaine que tes humains échoueront sans que j'aie à intervenir.

Cassy souhaitait que Lilith ait raison, car leur tâche serait suffisamment laborieuse sans qu'ils aient besoin d'affronter un Giratina maîtrisé par les cerveaux dérangés de la Team Galaxie.

- Et Arceus ? s'enquit Cassy. Est-ce qu'il risque de mettre son grain de sel ?

- Ce n'est pas à exclure. Je dirais même que c'est fort probable, mais Darkrai prendra les mesures qui s'imposent pour le contrer. Ne te soucie pas des légendaires, contente-toi de la Team Galaxie. Puisque tu n'es même pas certaine de venir à bout de simples mortels, laisse les divinités là où elles sont.

Cette remarque blessa Cassy, mais elle se ressaisit rapidement. Si elle avait été incapable de vaincre Jupiter, bien qu'elle se soit énormément entraînée depuis, elle ne pouvait faire preuve d'orgueil au point de se sentir de taille à affronter des êtres mythiques.

- J'espère que vous réussirez, murmura-t-elle à mi-voix.

- Pardon ?

- À vaincre Arceus, répéta l'adolescente, cette fois-ci de manière plus audible. J'espère sincèrement que vous y arriverez, au même titre que je souhaite écraser mon frère.

Les paroles de Sven, durant un bref instant, avaient réussi à ébranler sa détermination. Il avait vu clair en elle, il avait perçu la soif de vengeance qui la consumait depuis la mort de ses parents. Cassy ne pouvait plus y céder, cependant. Ç'aurait été égoïste, or elle devait désormais penser à ses amis, ainsi qu'aux autres glyphes. Elle s'était présentée comme une meneuse à leurs yeux, et elle n'avait pas le droit de faillir.

Lilith esquissa un sourire, puis effleura du bout des doigts la mèche de cheveux noirs qui frôlait la joue de Cassy, avant de la repousser derrière son oreille. Elle n'avait encore jamais fait preuve d'une telle douceur dans aucun de ses gestes.

- Tu as énormément de potentiel, estima Lilith. Ce serait un tort de ne pas l'exploiter.

- En devenant une Succube, c'est ça ?

La Première haussa les épaules et Cassy lui jeta un regard noir. Cette idée même la révulsait, à croire qu'elle ne s'était pas montrée suffisamment claire sur ce point. Elle n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi entêté que Lilith, mais peut-être que, plus qu'un défaut, c'était ce trait de caractère qui lui offrait sa force.

La vision de Cassy se troubla et, en baissant les yeux, elle s'aperçut que son corps était en train de disparaître. Elle ramena précipitamment son attention sur Lilith, qui l'observait également.

- Je peux compter sur vous ? Je peux réellement compter sur vous ?

- Je suis une Renégate, répondit l'épouse de Giratina en employant le terme qui désignait usuellement les dissidents d'Arceus. Je n'ai qu'une parole.

Sur ces mots, elle lui adressa un signe de tête, juste avant que Cassy se volatilise et se réveille en sursaut dans la chambre d'hôtel, étendue auprès de Sven. Dehors, il faisait très sombre, mais le ciel semblait s'éclaircir progressivement, signe que l'aube ne tarderait pas à poindre.

Aussi silencieusement que possible, afin de ne pas réveiller le fils d'Hélio, Cassy repoussa la couverture sous laquelle elle était lovée et ramassa sa combinaison de dracologue, qui gisait au pied du lit. Elle était en train de remonter la fermeture éclair quand quelque chose siffla à son oreille, lui écorchant superficiellement l'oreille. Un couteau de jet se ficha dans le mur, juste en face d'elle, souillé par une goutte de son sang.

- Pourrais-je savoir où tu comptes aller, ange noir ?

Cassy se mordit la lèvre. Quelle idiote ! Quand cesserait-elle de sous-estimer Sven, au lieu de se croire plus maligne que lui ? Elle pivota sur elle-même pour lui faire face, tandis qu'il se levait également. Sans le lâcher des yeux, elle glissa ses pieds dans ses cuissardes.

- Il faudra faire plus qu'écarter les jambes pour que j'accepte de me fier à toi, Cassy, ricana Sven en défroissant nonchalamment sa chemise, qu'il passa dans la foulée.

Imperceptiblement, la jeune fille se décala d'un pas vers la droite, en direction de la table de chevet dont le tiroir était censé renfermer ses pokéball, si son interlocuteur ne lui avait pas menti.

- À ta place, je ne ferais pas ça.

C'était à peine si Sven la regardait, occupé qu'il était à se rhabiller lui aussi, pourtant il ne semblait rien perdre de ses faits et gestes. Cassy l'ignora et saisit la poignée du meuble entre ses doigts pour tirer le compartiment d'un coup sec. Il s'ouvrit aussitôt, dévoilant six sphères rouge et noir.

- Il ne te reste que trois pokémon, rappela Sven, alors que j'en ai encore cinq en pleine forme, et même Démolosse a eu le temps de récupérer de son combat d'hier. Tu penses vraiment que tu peux me vaincre ?

- Pourquoi pas ? Tu n'es pas un dresseur.

Cassy saisit la ball de Dracoli et l'agrandit dans sa main, mais elle la lâcha dans un gémissement avant d'avoir pu l'ouvrir, car une lame s'était fichée dans son avant-bras. Du sang ruissela le long de sa peau, qu'elle s'empressa d'essuyer.

- Tu as raison, sourit Sven. Je suis un tueur.

Il saisit un nouveau couteau, mais Cassy fut cette fois-ci plus rapide et empoigna l'un des oreillers pour s'en servir comme bouclier. L'arme s'enfonça dans sa texture moelleuse sans la traverser et l'adolescente nota que même si elle avait dû la toucher, elle ne l'aurait blessée qu'à l'épaule.

Elle arracha la lame du coussin tout en se jetant à plat ventre sur le sol pour rattraper la pokéball de Dracoli, qui avait glissé sous le lit. Elle entendit le sommier grincer au-dessus de sa tête et Sven la rejoignit de l'autre côté de la chambre, à l'instant même où ses doigts se refermaient sur la sphère.

Cassy donna un violent coup de pied à la table de chevet, dont la base se fendit méchamment. Elle s'affaissa avant de basculer complètement, heurtant le sol dans un grand fracas. Toutes les ball en tombèrent et roulèrent jusqu'à la jambe de leur propriétaire, par laquelle elles furent arrêtées.

- Je sais que tu ne me tueras pas, Sven, souligna Cassy. Tu l'aurais déjà fait, sinon. Et surtout, tu n'aurais pas mis un tel point d'honneur à essayer de me convaincre de revenir.

Elle libéra Dracoli et le fils d'Hélio, tout aussi rapide, appela l'un de ses pokémon. Ce fut un Noctali qui se matérialisa à ses côtés, réduisant encore plus l'espace libre qu'il restait dans la chambre.

- Tu tiens vraiment à te battre ici ? s'enquit-il. Où le bruit ne tardera pas à alerter le personnel de l'hôtel ? Tu as vu juste, ange noir, je n'ai aucune envie d'occire un aussi joli visage, mais je n'aurais aucune pitié pour les autres, ce qui n'est pas ton cas, n'est-ce pas ? Tu ne voudrais pas avoir la mort de pauvres innocents sur les bras ?

Cassy serra les dents. L'avantage que Sven possédait sur elle, c'était le fait d'être prêt à tout, contrairement à elle qui ne se sentirait jamais capable de franchir certaines limites. Mettre en danger la vie de gens qui ne demandaient rien à personne comptait parmi elles.

- Si je réussis à te neutraliser avant, tu...

- Me neutraliser ? répéta Sven avec un sourire arrogant, pendant que les deux évolitions se grognaient dessus en dévoilant leurs crocs. Et comment est-ce que tu as l'intention de procéder ? Tu n'arriveras pas à me faire du mal.

- Tu es bien sûr de toi.

- Je le suis. Si je vois de la fureur dans ton regard, il n'y a aucune trace de cette haine que j'y décèle quand il est question d'Éric. Tu serais probablement capable de tuer ton frère, et peut-être même dans d'atroces souffrances, mais pas moi.

Cassy le fixa, sans cligner des paupières. Présentement, elle lui aurait surtout volontiers asséné un coup de poing en plein visage pour effacer de ses traits cette expression narquoise. Elle se retint cependant, car elle savait que ce serait du suicide. Elle avait eu l'occasion de voir Sven s'entraîner au quartier général de Vestigion et elle savait qu'en combat au corps à corps, elle ne tiendrait pas une minute face à lui, malgré les quelques techniques qu'elle avait apprises de Marion.

- Tu vois ? la brava-t-il. C'est au-dessus de tes forces. Ta bonté te perdra : survie et scrupules n'ont jamais fait bon ménage.

- Tu te trompes, Sven, finit-elle par répliquer. Tu es tellement habitué au carnage que tu as oublié qu'il existait d'autres alternatives. C'est vrai, je n'ai aucune envie de t'ôter la vie, mais ce n'est pas ça qui m'empêchera de sortir d'ici. Dracoli, utilise Dracocharge !

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?