Tales of Zestiria - L'Ère des Lueurs

Chapitre 1 : En route pour Elysia

5560 mots, Catégorie: T

Dernière mise à jour 01/03/2019 01:25

Plus de vingt ans se sont écoulés depuis la chute d' Hedalf, le Seigneur des Calamités et pour protéger le monde de la malveillance de Maotelus, qui a été touché par la celle-ci, Sorey est resté auprès de lui afin de contenir son domaine et ainsi préserver les bénédictions des autres séraphins sur le continent de Valbois.


Durant ces deux décennies, beaucoup de choses se sont produites, Mikleo, Edna, Rose, Zaveid, Sergei, Lailah et Alisha sont soit partis chacun de leur côté ou soit ils ont décidés de voyager ensemble.


  • Mikleo a décidé de parcourir le monde pour chercher des Ruines Antiques, afin de trouver une solution qui pourrait sauver Maotelus de la malveillance et sauver Sorey par la même occasion.


  • Edna, Rose et Zaveid sont partis rejoindre Rose et les Plumes de Moineaux avec qui ils essaient de propager l'existence des séraphins et l'importance de les respecter et d'offrir des offrandes aux Seigneur de la Terre dont la bénédiction empêche la malveillance de s'étendre. Malheureusement, les gens ont beaucoup de mal à les croire et souvent, ils doiventt faire appel aux pouvoirs de ses deux amis pour arriver à les convaincre.


  • Depuis la fin de la guerre, Sergei peut consacrer son temps et son énergie pour aider le peuple à se remettre des ravages qui ont été causés par les hélions. Il peut compter sur la coopération avec le royaume d'Hyland pour leurs fournir les matériaux et la mains-d'oeuvre nécessaire.



  • Lailah est retournée à Damelac auprès d'Alisha, afin de la soutenir dans sont rôle de reine du royaume d'Hyland. Six mois après la défaite du Seigneur des Calamités, le royaume avait prospérer et les gens étaient ravis de pouvoir à nouveau vivre normalement sans devoir subir la famine que la malveillance avait causé en empêchant les récoltes et causant des maladies qui avaient été fatal pour beaucoup de personnes.


Deux ans après son couronnement et à la grande surprise de tous, Alisha avait donné naissance à une petite fille qu'elle prénomma Sélénia et personne ne savait qui était son père. Tout ce que savait les habitants, c'est que cette enfant était un cadeau des dieux pour aider les humains et les séraphins à créer pour qu'ils puissent enfin cohabiter en harmonie.

A l'annonce de cette naissance, tous ses amis étaient venus lui rendre visite pour admirer cette enfant, mais rapidement tous furent surpris de constater que l'enfant n'était pas entièrement humaine.

Sélénia était en effet mi-humaine et mi-séraphin et les autres comprirent beaucoup mieux pourquoi les dieux parlaient d'elle comme le lien entre les deux races, puisqu'elle même était issue des deux.


Au fil des années qui passèrent, la jeune princesse développa ses pouvoirs qu'elle apprenait à contrôler aux côtés des séraphins. Mikleo et Lailah, qui étaient restés au palais, se rendirent compte très vite qu'elle avait la capacité de maîtriser les cinq éléments. Les séraphins capable de maîtriser tous les éléments sont définis comme étant du type lumière. Depuis Maotelus, aucun autre séraphin de ce type n'était apparu. Quand Sélénia eu douze ans, Mikleo, Lailah, Edna et Zaveid décidèrent de partir chacun de leur côtés pour trouver des réponses à ce qu'il était en train de se passer dans le monde et ils voulaient continuer de chercher un moyen de libérer Sorey et Maotelus, sauf que Sélénia n'était pas au courante pour Sorey, la raison est qu'ils sont liés par un serment que Rose et Alisha avait aussi fait.


Aujourd'hui âgée de dix-neuf ans, Sélénia devra débuter le voyage qui la mènera à son destin...


Ce jour-là et comme à son habitude, Sélénia se promenait dans les rues de Damelac pour voir si les habitanta avaient besoin de son aide, elle n'avait pas peur d'aider ceux qui étaient dans le besoin au contraire, elle adore ça. Voyant que ceux-ci pouvaient se débrouiller, elle se dirigea vers le sanctuaire de la ville pour rendre visite à Uno, le séraphin de l'eau et seigneur de la terre dont la bénédiction s'étendait sur tout le territoire de Damelac. Elle venait, comme chaque jour, prendre des nouvelles et voir si parmi les prières adressées au séraphin, elle pouvait faire quelque chose pour l'aider à les réaliser.


  • Il y a quelques jour, j'ai des parents qui sont venus me voir pour demander de veiller sur leurs enfants qui ont disparu dans la forêt d'Arondi. Ils sont quatre, il y a deux filles et deux garçons.
  • Quand est-ce arrivé ? Est-ce que ma mère a été prévenue ?
  • Ne vous inquiétez pas princesse, j'ai informé votre mère et j'ai reçu un message d'Elysia. Kyme et les autres séraphins les ont trouvés en allant cueillir des herbes en forêt pour faire des remèdes et ils les ont recueillis dans le village pour les protéger jusqu’à que quelqu'un vienne les chercher.
  • Merci pour l'information, je vais m'y rend tout de suite. Je n'ai rien de prévu ses prochains jours et je pense qu'une bonne escapade ne me fera pas de mal.
  • Attention, la forêt reste dangereuse. Il y a encore des Helions, même si ils sont diminués par nos domaines.
  • Ne t'inquiète pas Uno. Je n'y vais pas seule. Je vais demander à Rose qui est arrivée hier et je suis sur qu'elle voudra venir avec moi. Elle doit être à l'auberge avec les autres marchands.


Le séraphin observa la princesse avec un air maussade. Il savait que même si il tentait de la convaincre de rester à Damelac, elle ne l'écouterait pas. De savoir qu'une des écuyères du Berger serait à ses côtés le rassurait un peu.

Sélénia se rendit directement à l'auberge et comme elle l'avait deviné, elle y trouva Rose avec tous les autres membres des Plumes de Moineaux qui discutaient d'affaires avec des acheteurs.


  • Tiens! Ne serait-ce pas notre belle princesse ? Que pouvons-nous faire pour vous ? Demandez et nous aurons peut-être ce qu'il vous faut !
  • Pas aujourd'hui, mais c'est gentil de proposer. Rose, c'est pour toi que je suis venue.


Bien que vingt années s'étaient écoulées et pour une raison que beaucoup ignore, Rose n'avait quasiment pas vieilli. Seul ses cheveux longs trahissaient le temps passé.


  • Que puis-je pour toi ? Tu n'es pas venu ici pour acheter quelque chose, mais je sens que tu as une proposition intéressante à me faire.
  • On on reconnait bien là la cheffe des Plumes de Moineaux. Tu as raison, je souhaiterai que tu m'accompagne jusqu'à Elysia. Des enfants partis, il y a quelques jours pour aller jouer dans la forêt d'Arondi s'y sont perdus et ont été recueillis par Kyme et les autres à Elysia.
  • Cela fait longtemps que je n'y suis pas allé, la dernière fois c'était quand...


Elle ne put finir sa phrase, la dernière fois qu'elle était allée au sanctuaire des séraphins, c'était avec Sorey. Depuis le jour où Sorey était resté pour restreindre le domaine de Maotelus, elle n'avait jamais vraiment pu accepter qu'elle puisse ne jamais le revoir.


  • Désolée, je ne voulais pas te rappeler de mauvais souvenirs. J'aurais du y penser, pardonne-moi.
  • Je ne t'en veux pas, il serait peut-être tant que je tourne la page. Le connaissant, si il revenait maintenant, il me passerait un sacré savon.
  • J'aurai bien aimé rencontrer le Berger Sorey, les habitants m'ont beaucoup parlé de lui. Il a l'air d'être quelqu'un avec un vrai cœur en or.


Ce que venait de dire Sélénia redonna le sourire à Rose. Ensemble, elles quittèrent l'auberge pour se rendre au palais. Il était hors de questions que la jeune femme se rendent à Elysia sans prévenir sa mère. Il fallait aussi qu'elle prépare des provisions et du matériel pour leur voyage.


  • Alisha ! Cela fait un moment qu'on ne s'est pas vues !
  • Tu peux le dire ! Si tu savais comment je suis heureuse de te voir ! Comment vont les affaires ?
  • Ça marche du tonner ! J'ai signé il y a peu un gros contrat avec Rolance !
  • Je suis ravie pour toi, mais qu'est-ce qui t'amène au palais ?
  • C'est moi qui lui ai demandé de venir pour t’avertir qu'elle va m'accompagner.
  • De quoi dois-tu m’avertir ? Pour quelle raison Rose doit t'accompagné ?
  • Je souhaite me rendre à Elysia pour aller chercher les enfants qui ont disparus il y a plusieurs jours dans la forêt d'Arondi. Uno a reçu un message de Kyme, ils les ont accueillis dans le village pour qu'ils soient à l'abris.


Alisha fut surprise de la démarche de sa fille et fut soulagée d'apprendre que les enfants étaient sains et saufs.


  • Je pense que les familles seront heureuses d'apprendre que nous les avons retrouvés. Il faudra les avertir pourrait tu leur envoyer un messager ?
  • Ne t'inquiète pas je vais m'en occuper, mais pourquoi veux-tu y aller toi-même ?
  • Pour pouvoir sortir un peu de la ville. Ne vous inquiétez pas, je serai de retour avec les enfants d'ici une semaine, Rose m'accompagne donc il ne devrait rien m'arriver.


La Reine fit quelque pas, le fait d'envoyer sa fille dans un lieu potentiellement dangereux ne lui plaisait guère, mais en ayant Rose à ses côtés lors de son voyage, les risques étaient grandement diminués.


  • C'est d'accord, je vais demander à ce qu'on prépare tout ce qu'il vous faut pour le voyage qui vous attend. Sais-tu combien d'enfants ont disparus ? Uno ne me l'a pas précisé.
  • D'après Uno, il y a deux filles et deux garçons.
  • Est-ce que quatre chevaux seront suffisant ?
  • Il y en a même un en trop, mais comme on est jamais à l'abris d'une surprise...
  • Quand peuvent-ils être prêt ? Plus vite nous partirons et plus vite les enfants seront de retour chez eux auprès de leurs familles qui doivent être vraiment inquiètes.
  • Tu as raison, ils sont restés trop longtemps loin de chez eux. Rose, je te confie ma fille, protège là.
  • Tu peux compter sur moi ! Je ne laisserai aucun hélions la blessé !


Rose prit congé d'Alisha et de Sélénia pour retourner à l'auberge chercher quelques affaires supplémentaires. De son côtés, Sélénia en profita pour mettre des habits plus confortables pour la route qui s'annonçait quand même longue. Il faut compter entre trois et quatre jours pour se rendre à cheval jusqu'à Elysia. Deux heures plus tard, la princesse retrouva Rose qui lui avait donné rendez-vous sur le pont à l'entrée de Damelac. Elle tenait les quatre chevaux dont l'un transportait les provisions suffisante pour l'aller-retour en comptant les enfants, de quoi dormir et des vêtements de rechanges pour ceux-ci que leur familles avaient remis à Rose.


  • Prête pour ton premier long voyage hors de la capital ?
  • Je suis quand même un peu nerveuse, je me suis déjà éloignée de la ville, mais jamais aussi loin. Mon maximum était de 30km et deux jours. Là, nous partons pour plus d'une semaine, c'est énorme pour moi.
  • Je ne sais pas comment les enfants ont fait pour se perdre dans cette forêt et comment ils ont put s'y retrouver rapidement, mais heureusement pour eux qu'ils ne sont pas arrivés dans les ruines qui sont juste à côté d'Elysia. Il y a des Helions là-bas.
  • J'espère que nous n'aurons aucun ennui en route. J'aimerai qu'on puisse les ramener rapidement.
  • Quand j'ai expliqué aux familles que leurs enfant se trouvaient avec des séraphins, ils ont eu l'air vraiment soulagés. Il y a encore pas si longtemps que cela, on m'aurait prise pour une folle.
  • Cela fait longtemps que ce n'est plus le cas à Damelac.
  • Comment ça ? A cause que toi-même tu es un demi-séraphin ?
  • C'est une des raisons, mais je ne sais pas si tu t'es rendue au sanctuaire dernièrement ? Donc tu n'as pas du remarquer.
  • Non, je n'y suis pas encore allée. Je dois aller saluer Uno dès que nous seront revenus. Je lui ait ramené son beignet préféré. Je lui avais promis de lui en rapporter à chaque passage à Damelac.
  • Oh ! Je comprends mieux pourquoi je l'ai entendu dire : " Je me demande quand elle va passer ? J'adore les beignets qu'elle me rapporte..." En fait, Uno parlait de toi !


Sélénia ne pu s'empêcher d'éclater de rire et ce fut la même chose pour Rose.


  • Au fait dis- moi ce que tu sous entendais par "Tu n'as pas du remarquer" ?


Sélénia se redressa sur sa selle, avant de se calmer en reprenant son souffle.


  • Rose, les habitants de Damelac... pour une raison que nous ignorons, ils peuvent tous voir, entendre et toucher Uno sans exception.
  • Quoi ?! Attend tu es vraiment sérieuse ? Depuis quand les gens le voient ?
  • Cela va faire quelques années, mais en fait les gens ne savaient pas que c'était un séraphin, il le prenait pour un des habitants de la ville et qu'il aimait venir au sanctuaire. Jusqu'au jour où il a repoussé devant eux un Hellion avec ses pouvoirs. C'est à ce moment-là que les gens se sont rendu compte de qui il était. Ma mère et moi, on était à la fois surprises et heureuses. Les gens étaient heureux de pouvoir enfin le voir et c'est depuis ce jour que ceux-ci croient fortement en les séraphins.
  • Ce serait bien que ce soit le cas partout... mais bon... je continuerai jusqu'à ma mort pour qu'enfin le monde entier puisse à nouveau croire en l’existence des séraphins. C'est la promesse que j'avais faite à Sorey lorsque nous étions en voyage...
  • Au fait, que lui est-il arrivé ? Pourquoi et comment a-t'il disparu ? Tu en parles comme si il est toujours vivant ?
  • Désolée Sélénia, je ne peux pas en parler. Alisha, Edna, Lailah, Mikleo, Zaveid et moi, on lui a prêté serment magiquement de ne jamais en parler à qui que ce soit. C'est pour le bien de tous que nous ne pouvons rien dévoiler de ce qui s'est passé.
  • Si il est toujours vivant nous devons le retrouver ! Est-ce que tu penses que je pourrais faire quelque chose pour lui venir en aide ?
  • ...
  • Je vois même cela tu peux pas me le dire...
  • Il va bientôt faire nuit, il faut que l'on trouve un endroit sûr où se mettre à l'abris. Avec ces nuages, il se pourrait qu'il pleuve ses prochains jours et je n'ai pas envie d'être trempée et de tomber malade.
  • Je sais qu'il y a une petite caverne pas très loin d'ici et elle est proche de la rivière. Est-ce que pour toi cela pourrait aller ?
  • Bien sûr, tant que nous ne risquons pas d'avoir une inondation...
  • Ne t'inquiète pas, la caverne est suffisamment surélevée. Au pire des cas, je me chargerai de créer une barrière contre les eaux !
  • Oh ! Mais oui c'est vrai ! J'ai complètement oublié tes pouvoirs ! Quelle idiote je suis !
  • Alors c'est bon pour la caverne. Suis moi, elle est un peu plus à l'Ouest.


Elles continuèrent leur trajet et atteignirent la caverne au couché du soleil. Elles attachèrent les chevaux à l'intérieur autour d'une stalagmite suffisamment grosse pour résister à la force de ceux-ci. Sélénia sortit juste à cotés de la caverne pour faire pousser de l'herbe et la transforma en foin qu'elle donna ensuite aux chevaux et creusa dans la roche avec ses pouvoirs une petite crevasse et y versa de l'eau qu'elle avait attiré vers elle.


  • Je suis vraiment impressionnée par tes pouvoirs ! Tu n'as jamais eu de problème avec les habitants de Damelac ?
  • Non, ils ont toujours été gentils avec moi et ils ne m'ont jamais manqué de respect. Même en sachant que je pouvais utiliser la magie, ils m'ont toujours accepter comme leur princesse et ils m'ont toujours vu comme une fille normale.
  • Tu en as de la chance, durant mon voyage avec Sorey, il a eu beaucoup d'ennui. A cause que cela faisait longtemps qu'il n'y avait plus eu de Berger et du coup les gens ne pouvaient pas comprendre...
  • Maintenant que j'y pense... toi qui voyage beaucoup... tu connais une séraphin qui s'appelle Miyuki ?
  • Non, c'est la première fois que j'entends parler d'elle pourquoi ?
  • Tu en es sûre ? J'ai l'impression que tu la connais.En tout cas, ma mère avait l'air de la connaître quand elle l'a vue, mais elle m'a dit qu'elle ne la connaissait pas. Dois-je comprendre qu'elle m'a menti, car cela a un lien avec le passé ? Mais vous êtes bloquées par le serment fait à Sorey...
  • Il vaudrait mieux qu'on aille se coucher, demain on doit se lever tôt. Si on avance aussi bien qu'aujourd'hui, on devrait y être dans deux jours en début d'après-midi.


La princesse acquiesça et s'allongea dans sa couche près du feu qu'elle avait allumé magiquement. Il lui fallu peu de temps pour s'endormir. Rose la regarda à la fois avec tendresse et tristesse. Le serment, qu'elle avait prêter était un lourd fardau, mais elle s'avait à quel point il était cruciale qu'elle ne révèle rien. L'avenir du monde en dépendait. Elle finit par imiter la jeune princesse et s'endormit pour oublier l'espace d'une nuit tous les souvenirs douloureux du passés.


Le lendemain matin, Rose se réveilla lorsque les premières lueurs de l'Aurore rayonnèrent dans la caverne, elle fus soudainement prise de panique, lorsqu'elle vit que la couche de Sélénia n'était plus là et qu'elle non plut n'était pas là. C'est alors que la jeune fille entra chargée de fruits.


  • Est-ce que je t'ai fait peur ?
  • J'ai cru que tu avais pu être enlevée sans que je m'en rende compte ! Ta mère m'aurait mise en pièce ! Si bien sûr cela avait été le cas...
  • D'habitude je ne dors pas beaucoup, cela vient surement de mon côté séraphin... Tu veux des fruits ? Je viens de les cueillir.


Sélénia déposa son butin sur un bout de tissu propre et donna plusieurs qu'elle découpa avec ses pouvoirs pour ensuite les remettre à Rose qui les accepta volontiers.


  • Ce n'est pas la saison de ce type de fruits... Heu... Les aurais-tu fait poussés ?
  • Oui, je peux créer presque tout ce que je veux. Quelque soit l'élément, je peux faire des choses incroyables ! Quand je suis en ville, j'évite de le faire. J'ai pas envie de me faire harceler par les habitants. Peux-tu garder cela secret ?
  • Bien sûr ! Même si je suis une marchande et que je pense que ton don pourrait nous être bénéfique, mais c'est vrai que je ne veux pas que tu sois exploitée par tout les gens !
  • Je te remercie. En tout cas, je suis très contente que ce soit toi qui m'accompagne.
  • Ah bon ? Je croyais que tu n'avais aucun problème ?
  • C'est vrai, mais en tant que princesse. La dernière fois, j'ai du voyager avec des gardes et franchement, ce n'étais vraiment pas terrible.
  • En fait, tu es contente d'être avec quelqu'un que tu connais plutôt qu'avec les gardes.
  • Tu as tout compris. De plus, tu es une amie de la famille ! Je te connais depuis toute petite !
  • C'est vrai. Je t'ai vu pour la première fois le jour suivant ta naissance ! De plus, Edna, Zaveid et moi, on était pas très loin et cela tombait à pique car on devait venir pour faire des affaires à Damelac. Ce jour-là, on a eu beaucoup de chance, car on a signé des gros contrats et je pense que tu nous as porté chance !
  • Mais il y a une chose que je ne comprends pas, c'est comment ma mère et toi pouvez paraître aussi jeune !
  • On pense avec Alisha que c'est du au fait qu'on est toujours liée à Sorey... On est ses écuyères après tout.
  • Cela voudrait dire que lui non plus n'a pas vieilli... Il faut absolument que je trouve un moyen de l'aider. Au fait, c'est étrange que je n' les ai pas revu tous les quatre. Où sont-ils donc passé ? Aurais-tu une idée ?
  • Tout ce que je sais, c'est qu'ils sont partis trouver un moyen d'aider Sorey. C'est tout ce que je peux te dire, mais savoir où ils sont en ce moment même. Je ne sais pas cela fait un bon moment que moi non plus je ne les ai pas vus et que j'ai aucune nouvelles.
  • Cela devient inquiétant. j'espère qu'il ne leur est rien arrivé. Je veux vraiment les revoir, ils me manquent !
  • Bon, cessons de discuter, il faut que l'on reprenne la route ! Autrement, on va mettre plus de temps que prévu pour arriver à Elysia.
  • Tu as raison, allons-y.


Elles repartirent en direction de la forêt d'Arondi, qu'elles atteignirent en début d'après-midi grâce à l'avancée étrangement rapide des chevaux. Rose proposa à Sélénia de faire une pause pour nourrir et abreuver les chevaux ainsi que de prendre un repas pour regagner des forces pour le reste du trajet.


  • J'ai du mal à croire que nous sommes arrivées aussi vite. D'habitude, il faut compter deux jours et demi à cheval pour y arriver ! Si on prend en compte qu'on est parti hier matin. On a mis seulement un jour et demi ! C'est vraiment étrange !
  • C'est normal...
  • Comment ça ? Attends... ne me dis pas que tu y es pour quelque chose ?
  • J'ai transmis l'énergie de la nature qui tourne autour de nous aux chevaux. C'est la raison pour laquelle ils étaient plus rapides...
  • Tu es vraiment incroyable ! Si on peu continuer comme cela et qu'on arrive à les forcer un petit peu... on devrait atteindre Elysia en fin de journée !
  • C'est possible, mais il faudra juste que je draine un peu plus d'énergie en faisant attention de ne pas déstabiliser la nature et la santé de nos montures. J'en connais qui vont être heureux de nous voir lorsque nous seront arrivées ! J'espère qu'Uno les a avertis que nous venions chercher les enfants.
  • Oui, je ne sais pas si ils se rendent comptent de comment ils se sont retrouvés là-bas.


Dès qu'elles eurent finis de manger, elles reprirent la route et atteignirent le premier portail alors que le soleil commençait à se coucher. Une demi-heure plus tard, elles étaient enfin arrivées à destination.


  • Cet endroit est vraiment magnifique ! Ma mère ne m'avait pas menti en me le décrivant ! De plus, cet endroit est tellement pur !
  • N'est-ce pas, c'est grâce à Kyme et son domaine. Après le décès du précédent chef, c'est lui qui a reprit la bénédiction cette région avec la forêt d'Arondi.


En voyant arriver les deux jeunes femmes, les séraphins arrivèrent pour les accueillir et furent heureux de revoir Rose, mais ils étaient intrigués par Sélénia lorsqu'elle s'approcha d'eux.


  • Bienvenue à Elysia, je suis Kyme. Rose ! Nous sommes ravis de t'accueillir à nouveau parmi nous ! Qui est donc cette jeune fille, elle a l'air d'être comme nous ?
  • Je suis la princesse Sélénia Dyphda, la fille de la reine Alisha que vous connaissait aussi. C'est normal que vous pensiez que je suis comme vous, mais je ne le suis qu'a moitié. Ma mère est humaine et mon père est un séraphin, mais j'ignore qui il est et elle ne peut pas me le dire...
  • Incroyable ! Une mi-humaine et mi-séraphin ! Je ne savais pas que cela été possible !
  • Alisha m'a dit que Sélénia était née suite à la décision des dieux de faire d'elle sa mère. Pour ce qui est de son père... on ne sait pas qui il est et Alisha ne peut rien nous dire !
  • Je comprends, c'est un plaisir de vous accueillir parmi nous princesse Sélénia.
  • C'est un honneur pour moi !


Bien qu'ils étaient tous étonnés par la révélation de Rose, ils proposèrent d'accompagner les jeunes femmes jusqu' à la maison où se trouvaient actuellement les enfants qui avaient disparus depuis quelques jours. En entrant, les enfants sautèrent au cou de la princesse qu'elle reconnut tout de suite.


  • Est-ce que tout va bien ? Vous n'êtes pas blessé ?
  • Non, mais si vous saviez comme nous étions heureux quand on a apprit que vous veniez nous chercher !
  • Attendez, est-ce que vous pouvez voir les séraphins qui sont ici ?
  • Bien sûr ! Même avant nos parents ! J'ai toujours vu le séraphin qui est au sanctuaire à Damelac !
  • Il est très gentil et j'adore lui apporter des friandises. Ils adore ce qui est sucré !


Rose et Sélénia se regardèrent surprises. Elles venaient de découvrir un nouveau fait étrange.


  • Donc, si je comprend bien, les séraphins qui vivent ici, vous avez pu les voir tout de suite ?
  • Oui, ils nous ont sauvés alors qu'on allait tomber dans un gouffre !


Sélénia sursauta à l'idée que si les séraphins n'avaient pas été là, à ce moment précis, ce n'est pas quatre enfants en bonne santé qu'elles auraient retrouvés toutes les deux, mais surement des cadavres et rien que de penser à cette idée, elle frissonna.


  • Est-ce que vous pensez que vous serez suffisamment en forme si nous repartions demain matin ?
  • Bien sûr ! On a hâte de revoir nos parents !
  • Alors, il va falloir que vous alliez vous couchez assez tôt !
  • D'accord, allez les amis ! Demain, on part retrouver nos parents !
  • OUAIS !!


Il ne fallu pas longtemps avant que les enfants s'endorment. Rose et Sélénia sortir en silence de la maison.


  • C'est incroyable ! Je ne savais pas que les séraphins vivaient dans des maisons !


Sélénia avait l'air complètement ébahi par ce qu'elle venait de voir.


  • Nous les avons construite pour une personne qui était importante pour nous et c'était le seul être humain à vivre avec nous.
  • Kyme ? De qui parlez-vous ?
  • Venez toutes les deux, je vais vous montrez la maison où vous pourrez dormir cette nuit.


Il se dirigèrent vers une autre maison un peu plus grande que celle où se trouvait les enfants. En entrant, elles découvrirent une grande bibliothèque avec un grand nombre de livre sur les mythes et légendes.


  • La personne qui vivait ici devait vraiment aimé les mythes et les légendes ! Il y en a même qui parlent de ruines antiques ! C'est vraiment incroyable !
  • Attendez... on est quand même pas...
  • Les enfants dorment dans l'ancienne maison de Mikleo et celle-ci, c'était bien celle de Sorey. Il a grandit ici parmi nous. C'est notre ancien chef l'avait récupéré bébé après la destruction de son village et Mikleo venait aussi du même endroit.


Sélénia lâcha le livre qu'elle avait dans les mains. Elle n'en croyait pas ses oreilles.


  • On est dans la maison du Berger Sorey ? Je comprends mieux pourquoi elle m'a dit que je lui ressemblait avec mes envies de parcourir le monde à la recherche de ruines antiques.
  • Cela vous fait un point commun ! Penser que la princesse issue des deux races et le Berger puisse avoir des points communs !
  • J'ai des questions à vous poser... Savez-vous où se trouve Mikleo ? Nous n'avons plus de nouvelles de lui depuis des années !
  • Non, il est venu nous voir après avoir quitté Damelac, mais il n'est jamais revenu et je dois avouer que nous sommes inquiet. Ce n'est pas dans ses habitudes de disparaître comme cela.
  • Est-ce que vous connaissez-vous une séraphin du nom de Miyuki ? Son élément est l'eau.
  • Vous parlez de la fille d'Amenoch ? Elle a prit la place de son père après que celui-ci soit devenu un dragon à cause de la malveillance et que celui-ci a été vaincu par un des anciens Bergers... Pourquoi me poses-tu cette question ?
  • Elle est venue à Damelac pour trouver Lailah, il y a de cela environ un an. Elle avait l'air inquiète et ne m'en a pas dit plus lorsque j'ai voulu l'interroger.
  • C'est étrange...
  • Pourquoi donc ?
  • Qu'est-ce qu'un des cinq grands seigneurs peut bien vouloir à Lailah ?
  • Attendez... un des cinq grands seigneurs ? Cette jeune femme ?
  • Oui, comme je l'ai dit, elle a pris la place de son père qui était un des cinq grands seigneurs lorsque celui-ci est mort...
  • J'ai l'impression que quelque chose de vraiment mauvais va se passer et je ne sais pas ce que s'est. Cela me rend vraiment nerveuse quand j'y pense et ce n'est pas la première fois.


Rose regarda Sélénia interloquée, c'est la première fois qu'elle en parlait. Jamais auparavant, elle n'avait mentionné cette sensation qui la rongeait.


  • Pourquoi tu n'en as pas parlé avant ?
  • Je ne pensais pas que cela serait si important !
  • Sélénia ! Tu es un séraphin de lumière ! Tu es beaucoup plus sensible que tous les autres séraphins !
  • Je ne voulais pas inquiéter les gens pour rien ! J'ai pas envie de perdre la confiance de ceux qui croient en moi ! Que serait-il arrivé, si ce n'était rien de grave ?!


La princesse sortit de la maison en larmes, elle couru jusqu'à l'entrée du village.


  • Je ne savais pas à quel point cela la rongeait... Depuis tout ce temps, elle a gardé cela pour elle, elle n'a jamais rien dit de peur que les gens la rejettent... Mais quelle imbécile je fais ?!
  • Ce n'est pas de ta faute, elle tient à protéger tous ceux qu'elle aime. Dites-moi si je me trompe, bien qu'elle ressemble à la reine, son comportement ressemble étrangement à celui de Sorey. Penses-tu qu'elle pourrait avoir un lien avec lui ?
  • Je ne peux malheureusement rien te dire sur le passé, ni tout ce que je sais sur Sorey depuis son combat avec Hedalf. Je suis liée par un serment qui m’interdit de révéler tout ce qui'est arrivé.
  • Je vois, c'est pour cela que vous ne pouvez rien lui dire... Je sens que cela vous ronge, que vous aimeriez tout lui raconter et la reine aussi.
  • C'est horrible ce qu'on lui fait subir... il faudra que j'en parle avec Alisha à mon retour à Damelac, on devrait lui parlait de ce qu'on peut avouer.
  • Oui, il est préférable... Rose, vas te coucher... je vais aller parler avec la princesse.
  • Je te remercie, je crains que dans son état actuel, elle n'ait pas envie de me parler...


Rose alla se coucher le cœur gros, elle ne s'était pas rendue compte de la souffrance que ressentait Sélénia. Elle se sentait responsable et espérait pouvoir mettre les choses aux clairs avec Alisha. Tout ce qu'elle souhaitait, c'étais le bonheur de cette jeune princesse.

Le lendemain matin, ils profitèrent tous d'un bon petit déjeuné préparé par les séraphins. Les enfants étaient fous de joie à l'idée d'enfin retrouver leurs familles. Sélénia s'approcha de Rose qui s'occupait de préparer les chevaux pour leur voyage de retour.


  • Kyme est venu me voir hier soir... On a discuté un long moment et je crois enfin comprendre pourquoi vous ne pouvez rien me dire. Ce serment, si vous le brisiez, il vous tuerait n'est-ce pas ?
  • Je suis désolée, je ne me rendais pas compte à quelle point cela te faisait souffrir autant...
  • Non, ce n'est pas de ta faute, ni celle de ma mère. J'aurais du en parler à l'une de vous deux... Si je l'avais fait, ce qui s'est passé hier soir n'aurait jamais eu lieu... Tu veux bien me pardonner ?


Rose l’attrapa et la prit dans ses bras en la serrant contre son cœur. Prise de remords, Sélénia ne put s'empêcher d'éclater en sanglots.


  • Sèche tes larmes, sache que je ne t'en veux pas Sélénia. Dès que tu as des soucis, tu dois nous en parler que ce soit à Alisha ou à moi, d'accord ?
  • Oui, c'est promis. Je ne veux plus que cela se produise.


Les enfants arrivèrent en courant vers elles, Rose et Sélénia prirent les deux filles qui étaient trop petites pour monter seules à cheval. Les garçons plus âgés montèrent tous les deux sur le même cheval. Ils remercièrent pour les prévisions supplémentaires et saluèrent les séraphins avant de prendre le chemin du retour pour Damelac.


Pochain Chapitre : La nouvelle Bergère


Laisser un commentaire ?