TWD : Au-delà de tout par

16 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Romance / Horreur

32 Renonce à elle

Catégorie: T , 1604 mots
0 commentaire(s)

L’un à côté de l’autre, Daryl et Brooke allèrent à la rencontre du reste du groupe. Il tenait la bretelle de son arbalète de sa main droite.

 

Carol voyant l’état de cette dernière : Qu’est-ce qui t’es arrivé ?

 

Daryl suivant son regard : Juste une petite discussion…

 

Elle fut troublée par ce qu’il venait de faire. Mais ce ne fut rien comparé au scandale causé par la présence de Brooke avec lui là-dedans.

 

Regardant Rick, elle le vit détourner les yeux. Il rageait de les avoir vus entrer ensemble. Il bouillait contre Daryl qui l’avait permise d’assister à tout.

 

Rick : Alors ?

 

Daryl : Le gamin dit qu’ils sont une trentaine d’hommes. Ils ont de l’artillerie lourde et ils ne sont pas à la recherche d’amis. S’ils débarquent ici, les hommes sont morts mais les femmes… Elles souhaiteront l’être aussi. Leur campement est sûrement proche. Ils n’ont pas l’air du genre à aimer s’en éloigner. Rick, faudrait qu’on parle… Seuls.

 

Rick mécontent : Uh-huh…

 

Ils s’éloignèrent des autres.

 

Rick ironique : Tu veux me parler ?

 

Daryl comprenant le double sens : Elle voulait venir.

 

Rick se retenant d’exploser : Et tu l’as laissé faire ? Mais qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez toi ?

 

Daryl bouillant sans élever la voix : Ça rimait à quoi de m’envoyer faire ça ? Uh ? C’est à ça que je te sers ? Faire parler les gens ? Uh ? Comme un homme de main ?

 

Rick : Non, bien sûr que non.

 

Daryl mâchoires crispées : J’peux comprendre que ce n’est pas toi qui as été là-dedans. Sauf que ça aurait pu être Shane, sans élever la voix, mais c’est moi que tu envoies faire ça ! Comment crois-tu que je me sens après ? Acerbe. Comment crois-tu qu’elle me voit après ?

 

Rick dépassé : Pourquoi lui permettre de te suivre dans cette remise ? Tu l’as laissé ! Tu lui as permis de te voir à l’œuvre.

 

Daryl : Uh-huh… N’oublie pas que c’était ta décision. Et elle le sait. En le pointant du doigt. Elle te regardera comme elle le fait pour moi.

 

Rick : Mais qu’est-ce qui t’a pris de la laisser t’accompagner ? C’est cinglé

 

Daryl reniflant : C’est pour ça que je voulais te parler en privé. Pause. Elle a cru le reconnaître à son arrivée mais elle n’était pas sûr à cause du bandeau. Ensuite, tu as donné l’ordre de ne pas l’approcher. Tu connais sa curiosité.

 

Rick : Uh-huh…

 

Daryl : Mais elle est restée à distance. Elle n’a jamais essayé de regarder entre les planches. Juste comme tu l’avais ordonné. Cette fille t’est loyale à un point que tu ne peux même pas imaginer, mec.

 

Rick : C’est pour ça que tu l’as laissé venir ?

 

Daryl : Je n’étais pas d’accord. Je ne suis pas stupide. Elle a insisté. Elle a fait son choix. Je l’ai prévenu que ça allait être laid à l’intérieur mais elle voulait… Mec, elle a besoin de retrouver les brides de souvenirs qui lui manquent.

 

Rick : Et alors ?

 

Daryl, mâchoires crispées : Elle l’a rencontré. Avant la forêt. Elle ne sait pas vraiment ce qui s’est passé. Mais je tenais à te tenir au courrant.

 

Rick : Si elle se souvient d’autre chose…

 

Daryl agacé : Tu le sauras.

 

Rick : Ce n’est pas pour la torturer. J’ai besoin de savoir pour notre bien à tous ainsi que pour le sien. La forêt où on l’a trouvé n’était pas loin de l’autoroute et elle n’est pas loin d’ici. Ceux qui l’ont mise dans cet état sont sûrement proche…

 

Daryl : Tu penses à ce que je pense ?

 

Rick : Qu’elle a peut-être eu affaire au groupe de Randall…

 

Lori le hélant de loin : Rick !

 

Rick à sa femme : Je sais !

 

Daryl : Quoi ? C’est quoi encore son problème ?

 

Rick : Elle doit partir.

 

Daryl sans élever la voix : Quoi ?! Qu’est-ce qui se passe ?!

 

Rick : Je comprends qu’elle voulait être sûre de le reconnaître et qu’elle a besoin de retrouver ce qu’elle a perdu mais là, elle est allée trop loin ! Silence alors que les mâchoires de Dixon se serrèrent. Elle t’a regardé torturer un homme et elle est là-bas à t’attendre comme si de rien n’était. Parce que tu te trompes Daryl. Elle te regarde peut-être différemment mais elle veut toujours être avec toi.

 

Daryl : Ça te gêne ?

 

Rick : Ce qui me gêne, c’est qu’elle me paraît un peu trop à l’aise avec la torture. Surtout qu’elle tourne toujours autour de Carl…

 

Daryl s’insurgeant contre cette idée : Elle ne lui fera jamais de mal !

 

Rick : Je suis surtout inquiet de l’influence qu’elle peut avoir sur lui.

 

Daryl : Hmm ! C’est de Lori je suppose ?

 

Rick : Ça n’a rien à voir avec elle.

 

Daryl : Ouais, c’est ça… Tu me prends pour un con ou quoi ? Chaque fois que tu es proche d’accepter Brooke dans le groupe, elle débarque et tu changes d’avis.

 

Rick :

 

Daryl : Rick, elle a sauvé ton fils. Tu crois qu’elle irait faire quoi que ce soit pour lui nuire après ? Uh ? Elle lui a donné son sang alors qu’elle n’était pas encore remise de ses blessures. Qu’est-ce que tu veux de plus à son sujet ?

 

Rick réfléchissant : Mm-hmm… Très bien. Elle reste. Pour le moment du moins.

 

Daryl : Pas la peine d’aller lui dire qu’on a eu cette discussion. Elle n’a pas à savoir à qu’elle point ta foutue bonne femme la déteste.

 

Rick : Très bien. Autre chose par contre.

 

Daryl énervé : Quoi ?

 

Rick emplit de sous-entendus : Elle est jeune et assez naïve.

 

Daryl : Mm-hmm…

 

Rick : Tu veux me parler de ce qui s’est passé avec elle ce matin ?

 

Daryl : De quoi tu parles ?

 

Rick : Tu ne l’as pas prise par la taille ?

 

Daryl : C’était juste pour rire, Rick. On se chamaillait… Rien de plus.

 

Rick : Pour elle, c’était peut-être qu’un jeu…

 

Daryl s’échauffa : T’insinues quoi ? Uh ? C’est comme ça que tu me vois ? Comme un dépravé ?

 

Rick : Non…

 

Daryl dégoûté : Je n’ai pas l’intention d’abuser d’elle…

 

Rick : Je sais…

 

Daryl : Pourquoi on en parle alors ?

 

Rick : Tu devrais peut-être prendre tes distances avec elle.

 

Daryl :

 

Rick : Je ne dis pas de ne plus lui parler mais juste d’éviter d’être seul avec elle. Soyez toujours là où on peut vous voir si tu veux être avec elle.

 

Daryl en rage contre l’idée : Uh-huh…

 

Il acquiesça en baissant la tête. Si c’était la seule possibilité de pouvoir côtoyer de nouveau sa petite Boo, il n’avait pas trop le choix de consentir à ce compromis.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?