Undertale par

42 vote(s) de lecteurs, moyenne=9/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Aventure / Humour

15 Luna.

Catégorie: G , 1051 mots
2 commentaire(s)

Undertale :


Chapitre 15 :


Luna :


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Point de vue de Elink :


- Aller, frangin ! Tient le coup !!


Clamiroyal et moi portions Sans à bout de bras jusqu'à la maison d'une certaine Luna. Sans était vraiment, mais VRAIMENT blessé ! Je ne peux pas le laisser comme sa ! Et Clami aussi à l'air de ne pas aimer le voir comme sa, peut être plus que moi !


- Alors, on va où maintenant ?!


- A droite !


On courait le plus vite que l'on pouvait à travers les rues de la ville. Pourquoi je n'utilise pas mon pouvoir de téléportation, me dirait vous ? Parce que je ne peux transporter qu'une personne à la fois ! Et pour l'instant, je suis épuisé et si je ne pourrais pas me téléporter puisque je ne connais pas l'endroit où nous devons aller !


- C'est vraiment loin ! Tu est sur que l'on arrivera à temps ?


- Oui, j'en suis sur ! J’espère...


Je ne regarder plus devant moi et regarda Sans. Il avait les yeux fermé, des gouttes de sueurs lui tombé du front ! Et... il avait une plaie béante au niveau du torse ! Sa me rappelai des souvenirs... des souvenirs horrible quand Frisk... quand la HAINE avait tué tout le monde ! Heureusement que Frisk à put reprendre le contrôle à la fin et refais une fin pacifiste... celle-ci.


- Aaah... Elink...


- Sa va aller, frangin ! On va te soigner !


J'avais les larmes au yeux. Je ne pouvais pas perdre Sans ! Je ne pouvais pas perdre mon frère ! PAS ENCORE !!!


- Sa va aller... sa va aller...


Clamiroyal n’arrêtait pas de prononcer cette phrase. Je le sentais, elle était stressé ! Elle aussi avez peur de le perdre ! Et pourtant, ils ne se connaissent que depuis quelque heures ! Soudain, on entendit des pas derrière nous. Il nous suivait de loin, nous observant. Je ne reconnaissait pas ces pas. Qui est là ? Qui nous espionne ? Je m’arrêta un instant, laissant Clamiroyal perplexe :


- Qui est là ?!


Personne ne me répondit.


- Arrête, bon sang ! Il faut amener Sans chez Luna ! Vite !


- Dé... désolé !


On se remit à courir de plus bel. On arriva enfin devant une assez grande maison, collé à d'autre :


- C'est ici ?


- Oui ! Aller !


On se précipita vers la porte et Clamiroyal sonna :


- Pourvu qu'elle soit là... pourvu qu'elle soit là...


La porte s'ouvrit soudain, et on entendit une voix :


- Qui... qui est là ?


- C'est moi ! Clami ! Ouvre !


La porte s'ouvrit en grand et laissa apparaître une jeune fille du même age que Clamiroyal. Elle avait des des cheveux très long blond très claire. Elle porter un pantalon noir avec un t-shirt blanc et noir, style Ying-Yang. Elle remarqua aussitôt Sans, très mal au point :


- Oh mon dieu ! Apporte le à l'intérieur !


On porta vite Sans à l'intérieur et on le posa sur un canapé, dans le salon :


- Vous pouvez le soigner ? demandais-je vite à Luna.


- Ou... oui, je peux ! Laisser moi faire, sil vous plait.


Elle s’approcha de Sans, mis ses deux mains au dessus de sa blessure et... une lumière blanche sortit aussitôt de ses mains !


- Que se que...


- C'est son pouvoir. Elle peut soigner n'importe qui et n'importe qu'elle blessure.


- Wahou...


La blessure de Sans commençait à se refermer quand Luna nous posa la question fatidique :


- Comment s'est il fais sa ?


- Il, euh... c'est...


Clamiroyal prit la parole :


- C'est l’âme noire qui lui a fait sa.


Luna eu comme un sursaut et un regard de peur s'afficha sur son visage :


- L'a... l’âme noir, tu dis ? Mais... elle est détruite !


- Pas exactement. Je l'avais seulement enfermer dans la boite. Mais... disons qu'elle s'est... développé.


- ... je vois se que tu veux dire.


La blessure de Sans fut totalement guéri et Luna arrêta la lumière provenant de ses mains.


- Il faut le laisser se reposer. Il était vraiment mal au point, alors il lui faut de temps pour s'en remettre.


Je remarqua soudain plusieurs chose chez elles : Elle porte un bracelet argenté au bras gauche, des yeux bleues, elle à l'air très calme et douée en tout et.. bizarrement, je ne l'ai jamais vu sourire, pour le moment. Elle s’approcha ensuite de la fenêtre :


- Vous êtes sur que personne ne vous à suivi ?


- Sur. répondit Clamiroyal.


- Euh... pas vraiment.


Toute les deux se tournèrent vers moi, l'air surprise :


- Et bien, j'ai entendu des pas toute à l'heure, pendant qu'on venais chez toi. Quand j'ai demandé qui était là, personne ne ma répondu.


- Hmm, je vois. Et qui est tu, d'ailleurs ?


Mince, comment répondre à cette question ? Clamiroyal m'a dit qu'elle n'aimait pas Gaster. Et comme je suis sa fille...


- Je... je suis... la soeur de Sans.


- Qui ?


- Le squelette qui se trouve sur le canapé...


- Oh, je vois... mais je te demandé ton nom.


- Oh, c'est Elink... Elink the skeletone.


Sur mes mots, elle eu un regard noir :


- The skeletone ? Tu... est la fille... de Gaster ?


- O... oui.


Elle continua de me regarder noir, puis redevenu soudain très calme.


- Temps que tu ne fais rien de mal, toi et ton frère, tout va bien.


Elle partit ensuite en direction de la cuisine.


- Vous avez faim, je suppose ?


- Oh que oui !


Elle nous fit quelque sandwichs déjà préparé et une bouteille de jus d'orange. Wahou ! Sa fait un bien fou !


- Si vous voulez dormir ici, il n'y a aucun problème !


- Oh, moi j'ai l'habitude ! Mais Elink...


- Cool ! Ce sera la première fois que je dors chez quelqu'un d'autre que chez moi !


Elle me regardèrent, perplexe :


- Tu... n'a jamais fais de soirée pyjama ou autre ?


- Jamais !


- Et bien, ce serra t'a première fois !


On se dirigea vers les chambres, puis je regarda Sans avec tristesse. Il était toujours inconscient. Je senti Luna posé une main sur mon épaule :


- Ne t’inquiète pas, il va s'en sortir.


- ... merci !


Pourtant, si j'avais su se qui arriverez cette nuit... je n'aurai pas été du même avis qu'elle !




2 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?