Le premier humain tombé par

34 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Drame / Action

1 Une nouvelle vie...

Catégorie: G , 962 mots
3 commentaire(s)

Chara ouvrit les yeux bien avant que le réveil ne sonne. 6h30. Il ne pouvait pas dormir.

Il était à la fois heureux et anxieux.

Heureux, car ce déménagement était pour lui une nouvelle page, et il savait qu'il ne voudrait plus jamais retourner à la page précédente.

Et anxieux, car il n'avait aucune idée de ce qui l'attendait. Il savait que lui et Laura allaient rentrer à l'internat en attendant que la maison soit prête à tous les accueillir, mais cette perspective ne le réjouissait guère. Il suffisait d'un seul pépin pour que tout dérape.

Le garçon se leva sans grande conviction, s'habilla d'un simple t-shirt jaune pastel, un short et des baskets marron. Il jeta un coup d'oeil dans le miroir, arrangea vite fait des cheveux châtains, croisant les yeux rouges que lui renvoyait son reflet.

D'ordinaire, Chara était toujours très fier de ses yeux rouges. Selon lui, c'était son signe distinctif physique, car cette couleur d'yeux était vraiment inhabituelle. Ce jour-là cependant, il aurait préféré avoir des yeux marrons, ou noisette. Bref, aujourd'hui il ne voulait pas se faire remarquer.

Il descendit prendre son petit-déjeuner, mais il n'avait pas faim. Il but un verre de jus de fruits, mais n'avait pas soif. Il appréhendait la réaction de ses camarades lorsqu'il allaites rencontrer. Son père était déjà levé, en jogging comme à son habitude. Chara ne dit pas un mot lorsque son père leva les yeux vers lui. Il ne dit rien lorsque sa mère descendit, déjà en tenue de travail et lui fit un câlin. Il se renfrogna lorsque Laura arriva, un peu plus motivée que son aîné pour rencontrer de nouvelles personnes.


Chara et Laura attendaient à l'arrêt de bus lorsque Laura saisit la manche de son frère.

"Chara... Tu n'as pas beaucoup parlé, ce matin. Tu penses à ce qui s'est passé ?"

L'enfant s'efforça de ne pas écouter. Il tenait sa valise si fort qu'il en avait mal et il serrait les dents.

"Écoute, ce... C'est pas de ta faute si...

— Si quoi ? Si tu as été disputée ? Si tu as été frappée ?

— Frappée, tu plaisantes ? Tu as été à l'hôpital, je te rappelle ! Tout ça parce que je n'ai pas été capable de me défendre seule, sans ton aide..."

Cara explosa. C'en était trop pour lui. Il se leva d'un bond.

— TU PEUX DIRE TOUT CE QUE TU AS SUR LE COEUR ! C'EST LA FAUTE DE CES BRUTES QUI T'ONT AGRESSÉE ! QUE POUVAIS-JE FAIRE ? APPELER VAINEMENT À L'AIDE ? J'AI AGI, J'AI PAYÉ LES CONSÉQUENCES !!!

Chara se rassit, et Laura se tut. Le garçon se sentait horriblement incompris. Tout le monde lui avait reproché de ne pas appeler quelqu'un à l'aide lorsque Laura s'était fait racketter. Tous lui ont dit que la police était là pour ce genre de conflits, mais Chara n'y croyait pas une seule seconde. Il avait été en prison une journée pour avoir défendu ardemment sa petite soeur cotre des racailles. Parfois la nuit, il sentait les coups de poing de ses adversaires. Il sentait le poignard dans sa main dont il s'était servi trois fois dans ce combat. Il entendait les moqueries des badauds qui filmaient. Il percevait les pleurs de Laura qui les suppliait d'arrêter. Il se souvenait des policiers qui les avaient arrêtés, tous les quatre. Il revoyait la cellule dans laquelle il se morfondait. Il revoyait la chambre d'hôpital.

Laura posa la main sur celle de son frère.

"Chara, tu as agi comme tu le sentais. Ce n'est pas si grave...

— Pas si grave ? À cause de ça, de ces *********** de *****, on a déménagé. Toute la ville nous en voulait, enfin, m'en voulait... J'ai donné un coup de poignard dans l'épaule du plus faible, un autre dans la jambe du plus maigre, et un dans la jour du chef, et ce n'est pas grave ?

— Mais tu m'as protégée. Tu m'as fait pleurer, tu m'as rendue inquiète mais tu m'as protégée. Chara, ne te blâme pas, simplement... Sois plus prudent.

— Laura, tu es ma soeur. Je me dois de veiller sur toi, à n'importe quel prix. Mais chaque fois que tu te mets en danger, j'ai l'impression de manquer un battement de coeur. Tu comptes plus pour moi que pour quiconque.

Chara ébouriffa les cheveux blonds de sa soeur, et celle-ci attrapa des mèches châtain de son frère. Lorsque le bus arriva, tous deux s'y engouffrèrent sans hésitation, ignorant les regards des élèves qu'ils allaient côtoyer pour un bon moment...



YOLO ! VENEZ ICI, C'EST COOL ET ON SE MARRE!!

Désolée mais je suis super contente de publier mon premier chapitre de ma première fanfic !

Je tenais vraiment à la faire sur Chara car c'est mon personnage préféré tous jeux vidéos confondus ( il y avait pas mal de concurrence entre Oka Ruto, Midna, Link, Toriel, etc et désolée à ceux qui n'ont rien compris XD)

Sachez que j'ai un style d'écriture très TRÈS personnel. Je n'hésite pas à raconter des choses sans aucun tabou, oui oui ( ce qui va sûrement être le cas ici mais bon ), j'adore les conflits intérieurs et je n'ai aucun mal à remplir des CENTAINES DE LIGNES juste en développant tout et n'importe quoi !!!!

Sentez-vous prêts à suivre l'histoire car je peux très vite partir en sucette.

Et non, je ne pense pas faire d'histoires d'amuuuuuur dsl mais je fais ce que je veux.

J'ai hâte de voir vos réactions !!!! <3



3 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?