Un éliatrope à Equestria par

3 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Crossover / Aventure / Drame

11 Le nouvel habitant (officiel) de Ponyville

Catégorie: G , 2196 mots
1 commentaire(s)

Qilby se réveilla dans sa nouvelle chambre, au sein de sa nouvelle maison. Il admira la pièce qui l’entourait et il devait avouer que Twilight et ses amis avaient fait un travail plus que remarquable. La pièce était peinte de murs blanc cassé et elle disposait de tout ce dont Qilby pouvait avoir besoin : une armoire avec un jeu de rechanges plus que suffisant (il savait qui il remercierait plus tard pour ça), un miroir, une bibliothèque vide (pour le moment), un bureau, diverses fournitures et le lit était tout simplement idéal. Il avait l’impression d’être un roi.


Après s’être préparé comme il faut, il descendit prendre son petit déjeuner. Il se dirigea vers le garde-manger dans la cuisine. Il remercia ses amis de lui avoir fourni une belle réserve de nourriture. Il prit une miche de pain, un bol de lait et une pomme. Il savoura chaque bouché, en plus d’avoir des aliments uniques, la nourriture d’Equestria était bien meilleure que celle du Monde des Douze. Une fois repu, il nettoya et se dirigea vers son laboratoire.


Si il fallait décrire la maison de Qilby… Le plus simple serait de la couper en deux. Bien que la maison ait deux étages, la première moitié était « l’espace privé » où se trouvait la cuisine la salle de bain,… Tout ce qu’il fallait pour vivre convenable. L’autre moitié était « l’espace professionnel » où se trouvaient la serre (pour faire pousser les plantes médicinales), le laboratoire, l’observatoire, entre autre tout ce dont Qilby avait besoin pour apprendre le plus possible sur Equestria, ses étoiles et son histoire.


Il étudia les différents effets qui étaient mis à sa disposition, les béchers, les fioles, le microscope… Mais également le télescope, les cartes astronomiques et les maquettes des structures moléculaires.

« tout ça a dû coûter une fortune » pensa Qilby. « Je les rembourserai jusqu’au dernier sou, dans cette vie ou la suivante. »


Il finit de visiter son nouvel établit de travail lorsqu’il aperçut une note accrochée sur le tableau accroché au mur. Il déchira l’enveloppe et lu le manuscrit :

« Qilby, sache que tu n’as pas à t’en faire pour le remboursement tout ce matériel. Nous avons obtenu l’aide du Dr Hooves qui a si gentiment accepté de nous céder une partie de son matériel de recherche. Il a affirmé qu’il était ravi de pouvoir offrir une opportunité à quelqu’un (poney ou éliatrope) d’approfondir son savoir. En tout cas, on espère que cela te sera utile à l’avenir.

Cordialement, tes amies »


Des larmes coulait sur les joues de Qilby. Il savait qu’elles voulaient bien faire. Mais elles n’étaient pas obligées d’aller aussi loin pour lui. Lui qui avait l’habitude de toujours devoir se débrouiller tout seul, le fait que quelqu’un d’autre que Shinonomé l’aide lui était inconnu. Il essuya ses larmes et fit apparaître un portail zaap juste devant le château de la princesse de l’amitié. Il toqua à la porte et Spike vint lui ouvrir.

-Salut Qilby, répondit le dragonnet en ouvrant la porte. Besoin d’aide pour quelque chose ?

-Je désirerais parler à Twilight, répondit Qilby. Est-elle disponible ?

-Suis moi, conclut Spike en indiquant le chemin à Qilby.


Au lieu d’aller à l’intérieur du château, Spike a conduit Qilby jusqu’à l’école de l’amitié à proximité du château. Qilby était tout simplement charmé par la beauté de l’établissement.

-C’est Twilight qui a décidé de bâtir cet endroit ou c’est une idée de Celestia ? Demanda Qilby

-C’est une idée de Twilight, mais la carte de l’amitié y est pour beaucoup.

-La carte de l’amitié ?

-Twilight te racontera tout.

Les deux amis arrivèrent devant une immense porte. Spike la poussa et derrière se trouvait Twilight qui croulait sous une montagne de paperasse.

-Twilight, je sais que tu es occupé et que tu ne veux pas être dérangée… Mais Qilby souhaiterait te parler…

-Je viens te faire part de ma requête, coupa Qilby. Je souhaite faire partie du corps enseignant de ton école.

-Pardon ? Cria Twilight à cette déclaration en sortant la tête de ses feuilles.

-Depuis que je suis arrivé, vous avez prit soin de moi et vous m’avez assisté. Et par dessus le marché, vous refusez que je vous rembourse pour les services que vous m’avez rendus. Il est donc tout à fait normal que je vous aide à mon tour.


Bien qu’elle ne le montra pas en apparence, c’était la fête dans la tête de Twilight. Qilby a accepté le poste.

-Génial, se réjouit Twilight. Je suis heureuse que tu acceptes.

-Je voudrais juste savoir… Même si sur le papier je suis infirmier, si jamais il faut que je donne des cours, qu’enseignerais-je ?

-J’enseigne déjà la magie. Mais au vu de ce que tu m’as montré… Je pense qu’il serait mieux que tu leur enseigne ce qu’est le Wakfu.

-Je vois ce que tu me demandes… Mais avant la rentrée, pourrais-tu me donner tous les livres et documents qui touchent aux programmes scolaires ? Je préfère me tenir prêt à toute éventualité plutôt qu’avoir à improviser…

-Chacun des professeurs de cette école a sa propre manière d’enseigner, répondit Twilight. Mais je peux te donner tous les documents nécessaire…


Sur ces mots, Twilight prit deux sacoches et le rempli de tous les livres et documents dont Qilby pourrait avoir besoin : l’emploi du temps des cours standards, les livres d’histoires, les leçons d’amitié et évidement le (monstrueux) règlement de l’école. Elle tendit les deux sas à l’éliatrope qui les prit avant de créer un zaap et s’y engouffrer pour se rendre chez lui. Une fois sorti de la pièce, Twilight ne se retint plus : elle sauta en hurlant de joie.

-Qilby a accepté ! Qilby a accepté ! Hurla-t-elle à tue tête en faisant le tour de son bureau.

« si les autres pouvaient voir ça » pensa Spike en regardant son amie faire la folle.


Arrivé chez lui, Qilby ne tint plus et lâcha lourdement les deux sacs. Twilight les avaient tellement rempli qu’ils devaient peser au moins cent kilos chacun.

-Je regrette les hâvre-sacs, lâcha Qilby en repensant au sac de Ruel. Il était possible de mettre n’importe quoi sans que ça ne pèse rien.

Mais il était également reconnaissant à Twilight pour son aide. Sans elle il en serait toujours au niveau où il ne saurait pas lire. Il sorti donc les livres de leurs sacs et les plaça sur l’étagère dédiée à l’école. Il laissa de coté le monstrueux règlement de Twilight afin de pouvoir le lire rapidement.

-L’honnêteté et son importance, les bases de la magie, générosité et ses principes… Je vais pas m’ennuyer ces prochains jours. Dit-il en répertoriant tous les ouvrages.


L’un d’entre eux attira son attention en particulier. Il n’était pas plus gros qu’un autre, mais son titre attira l’attention de Qilby.

-L’Arbre d’Harmonie et les éléments, lut Qilby à haute voix.

Il termina son rangement et échangea le règlement de l’école contre celui sur l’Arbre. Il saisi ledit livre et s’assit dans son fauteuil en commençant sa lecture.

« L’Arbre d’Harmonie, il s’agit d’un végétal unique en son genre. Né grâce aux anciens Piliers d’Equestria, l’Arbre représente l’une des plus grandes sources de magie d’Equestria. Sur les branches et le tronc de cet arbre poussent la plus grande force du royaume : les éléments d’équilibre. Ils sont au nombre de six : l’Honnêteté, la Bonté, le Rire, la Générosité, la Loyauté et la Magie. Même si l’Arbre permet de maintenir l’harmonie, la lumière et l’espoir sur Equestria… Ce sont les éléments qui permettent de contrôler et de canaliser cette formidable magie. »


Au fil de sa lecture, Qilby apprit qui étaient les Piliers et les élements dont l’Arbre s’est inspiré pour créer les siens : la Force, le Pouvoir de Guérir, l’Espoir, La Beauté, le Courage et la Sorcellerie.

« La nature de l’Arbre elle-même est unique, c’est un arbre de cristal et tout porte à croire qu’il possède sa propre conscience. En effet, pendant mille ans, il su préserver la paix malgré les dangers que le Royaume ait pu rencontrer. »


Ces dernières lignes lues, Qilby comprit que ces éléments d’équilibre ressemblaient aux vertus sur lesquelles se basaient le Conseil des Eliatropes pour gouverner leur peuple : La Sagesse pour l’Honnêteté, la Médecine pour le Pouvoir de Guérir, L’Innocence pour le Rire, l’Enseignement pour la Générosité, l’Esprit d’Aventure pour la Loyauté et la Science pour la Magie.

Il rangea son livre sur l’Arbre pour s’attaquer au règlement de Twilight sans pour autant oublier d’en apprendre plus sur ces fameux éléments et leur créateurs.


***


Chez le docteur Fauna, Fluttershy aidait le vétérinaire à guérir un flamant rose atteint d’une engine. Elle aidait le pauvre animal à ingurgiter le médicament, mais ce dernier refusait d’ouvrir la bouche.

-Je sais que ce n’est pas très bon, répéta pour la deuxième fois le pégase. Mais c’est un mauvais moment à passer. Et plus vite tu l’avaleras, plus vite tu guériras.

A contre coeur, le flamant avala le produit que lui tendit le pégase. Fluttershy lui sourit devant l’effort de l’animal. Le docteur Fauna entra avec son assitant, Pollux.

-Merci pour ton aide, Fluttershy. Remercia chaleureusement le médecin. Celui-ci était vraiment récalcitrant.

-Ce n’est rien, rassura Fluttershy. Ca me fait plaisir de vous aider.

-Et comment va Qilby ? Il est heureux de sa maison ?

-Il était si heureux qu’il avait les larmes aux yeux. Mais il a été un peu triste de ne pas pouvoir travailler à l’hôpital. Le Docteur Horse aurait pu lui donner une chance…


-C’est le docteur Horse qui l’a reçu ? Demanda Pollux en interrompant Fluttershy.

-Non, Twilight est allée voir le Docteur Horse. Mais il a refusé Qilby...

Fluttershy s’arrêta net quand elle vit que Pollux n’entendait plus. Il avait l’air en colère.

-Tout va bien demanda ? Fauna.

-Oui, pardon, se reprit Pollux en sortant de sa transe. Je vais nettoyer les thermomètres.


Lorsqu’il sorti, Fluttershy se tourna vers Fauna :

-Il n’a pas eu l’air content quand j’ai mentionné le docteur Horse.

-Je sais, renchérit Fauna. Chaque fois qu’on en parle, il change de sujet ou va ailleurs. J’ignore pourquoi… Et à mon avis, je ne le saurais jamais.

Sur ces mots, elles reprirent leur travail.


***


-Terminé, s’exclama Qilby en rangeant le dernier livre que lui avait donné Twilight. Ce pouvoir de mémoire avait quelques avantages parfois. Notamment celui de pouvoir potasser en quelques heures une trentaine de livres pour un programme scolaire. Désormais, il pouvait faire face à toutes les éventualités pour aider Twilight. Bon, en attendant il sera infirmier pour l’école. Et si Twilight dit vrai, il y aurait des dragons. Heureusement, il était habitué à les soigner. Mais pour les changelins, les hippogriffes ou tout simplement les poneys, il lui faudra plus d’informations. Il fera le necessaire plus tard.


Il regarda par la fenêtre et voyait que la lune commençait à se lever. L'estomac de Qilby se mit à gronder et il prit le chemin de la cuisine.

« Je me demande si il y a du pichon ou du bouftou » se demanda Qilby. « Ça fait un moment que j’en rêve ». Il fût déçu de voir qu’il n’y avait que des fruits et légumes. Il irait demain au marché pour voir si il y a un pichonnier ou un éleveur de bouftou. Et si il n’y en a pas, il se débrouillera avec ce qu’il aura. Il prit donc de quoi se faire une salade composée.

"ce n'est pas si terrible que ça les légumes seuls... Mais un peu de viande ne fait pas de mal non plus..."

Après ce délicieux "repas", Qilby partit se coucher en vue de la journée qui l'attendait le lendemain.



1 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?