La vie de Lily par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Crossover / Action / Aventure

18 Chapitre 18 : La mère

Catégorie: T , 1031 mots
0 commentaire(s)

Chapitre 18 : La mère

 

  En moins d’une seconde, Damon avait disparu, laissant Spike reprendre son souffle et Lily perplexe. Mais quel était le problème de Damon ? Il n’avait donc pas vraiment confiance en elle, s’il pensait qu’elle ne tenterait pas de l’aider, malgré le fait qu’elle ne sache pas comment l’aider ! Cette… Elena, Lily ne l’avait jamais rencontrée, et puis, cela briserait le couple qu’Elena formait avec le frère de Damon. Serait-elle capable de faire ça ?

- Ca va ? demanda-t-elle à Spike.

- Oui, oui, j’ai connu pire ! Mais toi, qu’est-ce que tu vas faire ?

- Pour le moment, je vais attendre que ma mère rentre. Elle veut me parler.

- Tu veux parler de Kélia ?

- Oui, je… par habitude, dans ma tête c’est encore ma mère. Mais quelle sorte de mère peut faire tant de mal ?

- Une mère qui aime son enfant, répondit la voix de Kélia derrière Lily.

- Tu es là, répondit froidement Lily en se retournant.

- Toi aussi. Et en charmante compagnie, d’ailleurs. Bonjour, Spike.

- Bonjour, Kélia.

- Ça faisait une centaine d’années qu’on ne s’était pas recroisés, non ?

- Quelque chose comme ça.

- Vous vous connaissez déjà ?

- Qui ne connait pas le vampire redoutable qu’est Spike ! répondit Kélia.

- Qu’était, précisa le concerné.

- Etait ? Mais que s’est-il passé ?

- Je suis mort, et on m’a donné une deuxième chance, en tant qu’humain, cette fois.

- Mon pauvre, je te plains ! Mais, mon cher, ta vie ne sera pas mieux que celle que tu as eu avant d’être un vampire. Etre trahi par sa mère… tu seras bien trahi par d’autres, comme cette… Buffy !

- Buffy n’a rien à voir avec tout cela ! se défendit Spike.

- Au contraire, mon cher, au contraire. Je l’ai vue en charmante compagnie, dans Paris, ce matin.

- Attends, tu surveilles Buffy ? demandai-je, choquée.

- Je surveille tous mes ennemis potentiels.

- Buffy peut sortir avec qui elle veut, nous ne sommes plus ensemble, répondit Spike.

- Mais elle n’est pas au courant, pour ta… deuxième chance.

- Oui, mais mourir m’a permis d’avoir accès à certaines… vérités, vois-tu, et d’ailleurs c’est pour ça que je connais la vérité sur toi, sur ce que tu as fait à Lily, ou plutôt, devrais-je dire Liliane.

  Spike avait fait exprès de citer le vrai prénom de Lily pour énerver Kélia. Il ne supportait pas l’air suffisant du démon, et s’il n’avait plus de pouvoirs, il avait au moins la capacité de la mettre en colère.

- Tu ne devrais pas me pousser à bout, le prévint-elle. Tu n’as plus aucun pouvoir, je te rappelle. Mais on s’éloigne du sujet. Si je suis venue ici, c’est pour parler à ma fille, alors, du vent, ajouta-t-elle.

  D’un geste de la main, elle fit sortir Spike de l’appartement.

- Qu’est-ce que tu as fait ? Où est Spike ?

- Ne t’inquiète pas pour ton ami, il est juste sur le palier, le temps que l’on ait une conversation.

- Je t’écoute. Qu’as-tu à me dire ?

- Je veux que tout redevienne comme avant.

- Ca, c’est impossible. Tu… tu m’as menti toutes ces années, et tu es un démon, ce n’est pas rien !

- Et alors, ton père était bien à moitié démon, pourquoi tu ne lui ne veux pas ?

- Parce que lui avait décidé d’abandonner ses pouvoirs de démon. Il ne voulait pas faire le mal.

- Et tu penses que moi je veux te faire du mal ?

- Eh bien, pour l’instant, oui, c’est ce que je pense.

- Là, tu te trompes. Je ne veux que ton bonheur, en fait.

- Ah oui ? Et quel était ton projet de bonheur pour moi lorsque tu m’as enlevée ?

- Je voulais que tu apprennes à te servir de tes pouvoirs, pour être la sorcière la plus puissante et…

- Et prendre le pouvoir, n’est-ce pas ? compléta Lily.

- Comment tu as deviné ?

- C’est toujours comme ça avec les démons. Ils ne sont intéressés que par la puissance et le pouvoir.

- Mais tu en as les capacités, j’en suis sûre !

- Et alors, à quoi ça me servirait de contrôler le monde ?

- A faire changer les choses ! Tu vois toutes ces guerres, dans le monde ? Tu pourrais les arrêter, toi !

- Il y a autre chose, non ?

- Bon, oui, il y a autre chose. Je veux que tu deviennes la nouvelle Source du Mal.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?