La vie de Lily par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Crossover / Action / Aventure

29 Chapitre 29 : Recherche Pouvoir des Trois désespérément (partie 1)

Catégorie: T , 1686 mots
0 commentaire(s)

Le manoir Halliwell était vide lorsque Lily, Spike et Léo y apparurent. Le silence dans cette immense bâtisse n’avait, en temps normal, jamais dérangé la jeune sorcière, mais là, cette absence de bruit lui faisait froid dans le dos.

-         Ecoute, dit Lily à Léo, je vais voir si je ne peux pas avoir une prémonition dans le grenier, va chercher les filles pendant ce temps. D’ailleurs, c’est normal qu’il n’y ait personne ?

-         Non, Piper doit sûrement être à la maison. Wyatt doit passer aujourd’hui, d’ailleurs. Bon, je vais la chercher.

Léo quitta le couloir, tandis que Lily et Spike commencèrent à parcourir le grenier, à la porte duquel ils étaient apparus.

-         Waouh, c’est impressionnant tout ce que les gens peuvent garder avec le temps ! dit Spike en passant devant des caisses immenses empilées les unes sur les autres.

-         Tu sais, cette maison est dans la famille Halliwell depuis plusieurs générations, c’est normal, répondit Lily, touchant tout ce qu’elle pouvait trouver pour provoquer une prémonition.

-         Donc si je comprends bien, c’est ici qu’elles conservent tout ce qui concerne la magie, c’est bien ça ?

-         Ouais c’est ça, mais il n’y a pas que ça. Regarde le coffre sous la fenêtre. Ce sont leurs jouets d’enfance. Piper les avaient ressortis pour Wyatt, Chris et Melinda, mais maintenant qu’ils sont grands elle les a ramenés ici. D’ailleurs c’est étrange, depuis que je suis revenue à San Francisco, je n’ai pas croisé Melinda, c’est vraiment bizarre.

-         En tout cas, jamais on ne penserait que quelqu’un est entré par effraction ici. Tout est parfaitement rangé.

Lily finit par s’approcher du centre de la pièce, là où se trouvait le présentoir sur lequel avait toujours été posé le Livre des Ombres. Evidemment. Si elle devait avoir une prémonition en lien avec le livre, ce serait forcément là.

Elle finit par approcher lentement sa main du présentoir, redoutant la vision qu’elle allait avoir, si jamais elle en avait une. Finalement, elle posa sa main dessus, mais rien ne vint. Elle ferma les yeux, se concentra très fort, mais pas l’ombre d’une prémonition. Elle finit par abandonner.

-         J’aurais dû m’en douter… je viens à peine d’avoir mes pouvoirs, comment je pourrais les maîtriser ? Phoebe avait raison, ce pouvoir craint vraiment !

Des bruits de pas précipités empêchèrent Spike de répondre à la jeune fille. Ils se regardèrent, sentant que quelque chose n’allait pas. Léo finit par apparaître au seuil de la porte du grenier.

-         Elles ne sont pas là ! Il n’y a personne dans la maison ! s’exclama-t-il, essoufflé d’avoir couru les marches.

-         Attends, peut-être que Piper est au restaurant, tenta de le calmer Lily.

-         Non, j’ai appelé, elle n’y est pas passé aujourd’hui, de toute façon elle ne travaillait pas aujourd’hui.

-         Et Melinda ? Je n’ai ni entendu parler d’elle, ni vu depuis que je suis revenue.

-         Elle est à l’école de magie.

-         Ah bien sûr, l’école de magie, j’avais oublié ! répondit Lily. Bon, on n’a plus qu’à retrouver Phoebe et Paige.

-         Ok, je me charge de trouver Paige, vous vous occupez de Phoebe ? proposa Léo.

-         Ca marche. On se retrouve ici dans une demi-heure. T’as une montre ? je demandai à Léo.

-         Mieux, j’ai un téléphone, et l’heure ne se change pas quand je suis chez les Fondateurs ! A tout à l’heure.

Il disparut dans une lumière bleue, laissant l’ex-vampire et la nouvelle Source du Mal seuls.

-         Alors, où on trouve Phoebe ? demanda Spike.

-         Au Bay Mirror. Ça fait des années que je n’y ai pas mis les pieds, ça va être drôle de revoir Elise !

Lily prit la main de Spike, et tous les deux quittèrent le manoir Halliwell dans une fumée noire.

Ils réapparurent au détour d’un couloir vide.

-         On est où, là ? demanda Spike.

-         Là où Paige nous fait toujours apparaître quand on vient ici. C’est un étage abandonné de cet immeuble, alors on peut y apparaître tranquillement.

Ils prirent des escaliers et se retrouvèrent rapidement au bureau de la rédaction du Bay Mirror. 

Alors qu’ils entrèrent discrètement, ne voulant pas déranger les journalistes en plein travail, une petite bonne femme s’approcha d’eux, méfiante.

-         Bonjour, qui êtes-vous ?

-         Vous ne vous souvenez pas de moi, Elise ? Je suis Lily, une…

-         Lily ! s’exclama alors Elise. C’est pas vrai, mais ça fait des années ! Qu’est-ce qui t’amènes ici ? Et lui, je suppose que c’est ton petit copain ?

-         Vous supposez bien, répondit Spike. Je m’appelle Spike, ravi de vous rencontrer.

-         Malheureusement, nous ne sommes pas venus ici pour discuter, nous cherchons Phoebe, elle est dans son bureau ?

-         Phoebe ? Non, elle n’est pas venue travailler aujourd’hui, répondit Elise. J’ai trouvé ça bizarre, d’ailleurs, d’habitude elle prévient quand elle a une urgence familiale, comme elle dit. Est-ce qu’il y a un problème, Lily ?

-         Non, tenta de la rassurer la jeune sorcière. Non, ça va, elle doit sûrement être malade, et Coop a dû oublier d’appeler pour prévenir à sa place.

-         Sûrement… Tu me le dirais, s’il y avait un problème ?

-         Bien sûr ! Mais pour l’instant, il n’y en a pas, Phoebe est sûrement chez elle.

-         Préviens-moi quand tu la vois, d’accord ? Elle a encore reçu beaucoup de courrier aujourd’hui, et plus elle prend du retard, plus les lecteurs ne sont pas contents ! En tout cas, j’ai été heureuse de revoir !

-         Moi aussi, Elise ! A bientôt j’espère !

Spike et Lily quittèrent le bureau et sortirent dans la rue au lieu de disparaître.

-         On va chez Phoebe, c’est ça ? demanda Spike.

-         Exactement ! J’espère vraiment qu’elle est chez elle, ça commence à me faire peur, là !

-         Ne t’inquiète pas, il y a bien une explication à tout ça, tenta de la rassurer Spike. Les gens ne disparaissent pas comme ça, et tant qu’on n’est pas allés chez elle, on n’a pas à s’inquiéter, ok ? Elle y est peut-être, avec ses enfants, ou son mari.

-         Oui, t’as raison, je ne dois pas paniquer, pour l’instant, tout va bien. Si au moins j’avais leurs numéros de téléphone, ça serait plus simple…

-         Allez, viens au lieu de te lamenter ! dit Spike en passant un bras autour de Lily, tout en marchant dans les rues de San Francisco.

Quelques minutes plus tard, ils étaient arrivés au pied de l’immeuble où vivait Phoebe. Ils sonnèrent à l’interphone.

-         Bonjour, c’est qui ? demanda la voix de Coop.

-         Salut Coop, c’est Lily, Phoebe est là ?

-         Non, elle est au travail, pourquoi ?

-         On revient du Bay Mirror, et elle n’y a pas mis les pieds aujourd’hui.

-         Je t’ouvre tout de suite.


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?