Leïla & Samuel - Un Amour Compliqué par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Romance

9 Episode 9 - 357

Catégorie: K+ , 2011 mots
0 commentaire(s)

Le lendemain durant sa tournée dans les couloirs de l'hôpital pour s'occupait de ses patients, Leïla vu Victoire au bout du couloir qui arriva pour prendre sa garde. En la voyant, elle se rappela qu'il fallait qu'elle trouve une excuse à ses filles et Rémy pour s'éclipser ce soir de chez elle sans que cela ne soit bizarre, elle savait que Victoire serait le parfait alibi !


LEÏLA : (en criant doucement) Victoire ! attends j'ai quelque chose à te demander. 


VICTOIRE : (en se retournant) Salut ma belle ! Qu'est-ce-qu'il y a ? 


LEÏLA : (rejoignit Victoire) Tu peux me rendre un service sans poser de questions. 


VICTOIRE : (interrogative) Rendre un service oui mais sans poser de questions ça va être dure, tu me connais ! (en rigolant) Tu as besoin de moi pour enterrer un cadavre?! 


LEÏLA : Puff, soit pas bête ! Non, je voudrais juste savoir si tu voulais bien me servir d'alibi pour ce soir. 


VICTOIRE : (toujours aussi interrogative) Ce soir ? Il se passe quoi ce soir. 


LEÏLA : Rien, s'il te plaît Victoire pour une fois. Je te dirai tout demain.


VICTOIRE : Si tu veux bien me le dire, que tu me le dises maintenant au lieu de demain cela ne change rien !


LEÏLA : Bon d'accord ! mais promets-moi que tu accepteras de me couvrir!


VICTOIRE : Promis même si tu me fais peur à faire tant de secrets .


LEÏLA : C'est juste que j'ai invité Samuel à boire un verre pour discuter rien de plus et je ne veux pas que les filles ni même Rémy le sache, c'est tout.


VICTOIRE : (interloquée) C'est tout ? ! Je croyais que tu avais tourné la page avec lui ? ! ... Je m'en doutais! Tu l'aimes encore ?!


LEÏLA : Victoire ! 


VICTOIRE : Bon d'accord, j'arrête avec mes questions ! Je suis censé avoir fait quoi avec toi au juste ?


LEÏLA : Et bien je ne sais pas trop, soirée entre filles à boire un verre au Spoon ?


VICTOIRE : Ça marche ! mais je ne pense pas que tu fasses bien d'aller avec Chardeau. 


LEÏLA : Victoire, s'il te plaît tu ne connais pas toute l'histoire... 


VICTOIRE : Je vois que j'arriverai pas à te faire changer d'avis donc je laisse tomber. 


Leïla n'aimait pas non plus mentir à la belle Victoire mais cela valait mieux comme cela car elle savait ce que Victoire pensait de Samuel. Et pour le moment, Leïla ne savait pas trop ce que cela allait donner avec Samuel. Si cette énième chance se solderait comme toutes les autres ou bien si tous deux surmonteraient les obstacles cette fois-ci. 


***************************

Après être rentré chez elle, Leïla se doucha et se prépara pour son rendez-vous avec Samuel. Elle ne se pomponna pas plus que d'habitude pour ne pas soupçonnait quoi que ce soit. Il n'y avait que Soraya & Noor ce soir de présente à la maison étant donné que Rémy travaillait de nuit aujourd'hui. Les filles étaient assises sur le canapé du salon, Noor faisait ses devoirs avec ses cahiers sur les jambes tandis que Soraya l'aidait sur un sujet de Maths. 


SORAYA : (voyant sa mère arrivé dans la cuisine) A oui, c'est vrai tu sors ce soir ! 


NOOR : Et tu es déjà prête ?!


LEÏLA : (continuant dans son mensonge) Oui, je te rappelle que ce n'est qu'un verre avec Victoire pas un rendez-vous galant! 


Leïla quitta la maison en envoyant un baiser volé à ses filles en refermant la porte derrière elle. Pour ne pas montrait sa nervosité quant au rendez-vous qu'elle allait avoir d'ici quelques minutes. 


*********

La belle infirmière démarra sa voiture et se dirigea vers l'hôtel de Samuel, arrivée devant elle se gara près d'une boulangerie un peu plus loin de l'hôtel par peur que quelqu'un reconnaisse sa voiture ! Comme convenu, elle arriva à la porte de la chambre de Samuel et frappa. Elle avait eu envie des milliers de fois de venir frapper à cette porte mais elle n'était jamais allé jusqu'au bout. Samuel torse nu ouvrit la porte.


SAMUEL : Entres, je suis presque prêt ! J'ai juste à mettre ma chemise ... 


LEÏLA : (en allant s'asseoir au bout du lit de Samuel) Ce n'est pas plutôt que tu veux me faire envier quelque chose ?


SAMUEL :(en venant rejoindre Leïla présente au bout du lit, la chemise non boutonnée) Non bien sur que non, c'est juste que je ne sais pas trop sur quel pied dansé avec toi ! Je ne veux pas que tu changes d'avis.


LEÏLA : (voyant que Samuel avait le visage rempli d’inquiétude) Je plaisantais, Samuel. 


Soudainement, Leïla se leva du lit et alla se mettre à califourchon sur les genoux de Samuel. Complètement surpris de l'attitude de Leïla, il n'osait pas bouger !


SAMUEL : Euh, tu fais quoi ? Pas que cela me déplaise mais tu es très entreprenante pour quelqu'un qui veut aller doucement ! Tu n'aurais pas bu un peu avant de venir par hasard ?


LEÏLA : (rigolant) non, je n'ai rien bu ! J'ai juste arrêté de penser avant d'agir. 


Leïla descendit des genoux de Samuel mais ce dernier la retenant et la repositionna sur ses genoux. 


SAMUEL : Non restes ! j'aime quand tu ne réfléchis pas et puis... c'est très agréable.


Samuel profita de cette proximité pour embrasser Leïla sur les lèvres. La belle infirmière quant à elle avait pour une fois arrêté de penser pour se laisser aller avec lui et promena ses mains sur le torse du beau médecin, repoussa le tissu de sa chemise. Il en profita à son tour pour lui enlever son pull tout en promenant ses lèvres sur son cou ainsi que son épaule. Absorbé par le moment présent, Samuel en voulut plus et les fît basculer sur le lit ce qui fît rire Leïla. 


SAMUEL : (ironiquement) Je crois que l'on peut oublier le verre non ? 


LEÏLA : (en souriant) Je crois oui ! 


Après avoir répondu à son amant, Leïla embrassa passionnément Samuel. Ils reprirent leurs gestes doux et tendre tout en se déshabillant mutuellement...


*********************

Après avoir fait l'amour, Samuel se blottit contre le dos de Leïla tout en la tenant dans ses bras. Il ne voulait pas qu'elle parte de ce lit comme elle avait toujours fait auparavant. L'infirmière ne resta jamais avec lui après avoir succombé à la passion mais cette fois-ci, Samuel avait bien l'intention de passer le reste de la nuit avec elle, blottit l'un contre l'autre. Samuel ne pouvait pas voir le visage de Leïla mais il savait bien qu'elle était en train de cogiter dans sa petite tête, tout en embrassant le creux de son cou il brisa le silence qui s'était installé après leurs ébats.


SAMUEL : A quoi tu penses?

 

LEÏLA : (en se retournant pour voir le visage de Samuel) A rien, pourquoi tu me demandes cela ? 


SAMUEL : (gardant son bras autour de la taille de Leïla) Tu es sûr ? Tu n'es pas en train de chercher un moyen de quitter ce lit par hasard?

 

LEÏLA : (en posant l'une de ses mains sur la barbe de Samuel) Tu sais très bien que je ne peux pas rester avec toi toute la nuit même si j'en ai très envie !


SAMUEL : Pourquoi ? Juste cette nuit ! S'il te plaît.


LEÏLA : (tout en caressant du bout de ses doigts sa barbe) Et je dis quoi à mes filles ? Que je n'avais pas envie de rentrer car j'étais bien blottis dans tes bras ?


SAMUEL : (souriant) Peut-être pas mais je ne te demande pas non plus de rester jusqu'à 10 heures du matin. 


LEÏLA : Avoue que tu avais prévu ton coup depuis le début ? De ne pas être prêt quand j'arriverai et maintenant tu me demandes de rester.


SAMUEL : Non, je te promets ce n'était pas prémédité mais je préfère ce qui s'est passé à ce verre prévu à la base ! Et puis m'endormir dans tes bras serait la cerise sur le gâteau !


LEÏLA : (le regardant dans les yeux) Moi aussi ! 


SAMUEL : Alors restes, je ne te retiendrai pas demain matin promis ! De toute façon tu ne peux pas partir car je ne te lâcherai pas (en souriant et resserrant son étreinte)


Ce soir, Leïla n'avait pas envie de penser aux conséquences ni à rien, elle voulait juste lâcher prise et profiter de tous ses moments agréables avec Samuel, elle accepta donc cette nuit dans ses bras qu'ils voulaient tant depuis la première fois qu'ils se sont retrouvés dans ce lit. Et comme le temps ne peut s'arrêter, cette fois-ci ils voulaient en avoir le plus possible et cette nuit serait un bon début mais Leïla imposa quand même une condition.


LEÏLA : OK, Ok mais je mets mon alarme de téléphone pour que je sois rentré avant que les filles se réveillent ! 


SAMUEL : Ça me va !


Content d'avoir gagné cette nuit auprès de l'infirmière, Samuel pressa ses lèvres sur les siennes tout en mêlant l'une de ses mains dans ses cheveux pour sentir encore plus ses lèvres contre les siennes tandis que l'autre descendit le long de son dos...


******************

L'alarme de Leïla se mit à sonner suffisamment fort pour que les deux tourtereaux fassent un bon dans le lit en l'entendant. Leïla se décolla du torse de Samuel d'où elle s'était endormie plus tôt dans la nuit pour éteindre au plus vite l'alarme. Elle se repositionna sur le torse du médecin.


LEÏLA : (tout en se repositionnant sur le torse du médecin) Il faut que j'y aille.


SAMUEL : (en resserrant son étreinte) déjà? Il est quelle heure ? 


LEÏLA : Samuel tu avais promis, il est 6 h.


SAMUEL : (faisant retomber son bras sur le lit) Je peux toujours tenter. (en lui souriant)


Leïla se leva enroulée dans l'un des draps du lit pour ramasser ses affaires éparpillées un peu partout autour du lit. Samuel regarda d'un air coquin Leïla qui essayait désespérément de garder le drap enroulé autour de son corps. Après avoir réussi à réunir toutes ses affaires, Leïla s'habilla en vitesse. Samuel de son côté se leva également et enfila son jean et un t-shirt car il s'était mis en tête de la raccompagner jusqu'à sa voiture. Leïla se retourna après avoir fini de mettre son pull et vit Samuel enfilait son t-shirt.


LEÏLA :(étonnée de ne pas le voir toujours allongé dans le lit) Tu ne restes pas couché? 


SAMUEL : Non, je vais te raccompagner à ta voiture !


LEÏLA : Je préférai que tu restes là.


SAMUEL : (en la prenant dans ses bras) Tu es sûr ?! 


LEÏLA : (enroulant ses bras dans son cou) Oui, tu sais je ne vais pas me faire agresser ou je ne sais quoi, ma voiture est garée juste devant. 


SAMUEL :(en souriant) On ne sait jamais ! 


Leïla sur la pointe des pieds, elle approcha son visage encore plus près et l'embrassa longuement en guise d'un au revoir ! Se retourna pour sortir de la chambre quand Samuel l'a rattrapa par la main et l'a pressa contre son corps pour lui rendre son baiser. 


LEÏLA : S'il te plaît Samuel, laisse-moi partir.


Samuel laissa Leïla partir malgré tout et ferma la porte derrière elle. Cette dernière descendit les escaliers de l'hôtel et la réalité la rattrapa.

Que va-t-elle bien pouvoir dire de son escapade nocturne à ses filles ?! 


A SUIVRE

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?