Leïla & Samuel - Un Amour Compliqué par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Romance

24 Episode 24 - 372

Catégorie: G , 2142 mots
0 commentaire(s)

Arrivé dans sa chambre, Leïla ferma sa porte et s'éloigna le plus possible de cette dernière au cas où un curieux vienne coller son oreille sur la porte pour entendre la conversation. Pour enfin répondre à son interlocuteur...


LEÏLA : Allô ?!


INTERLOCUTEUR : Madame Beddiar, C'est Maître Clément à l'appareil. Je vous appelle pour savoir si vous aviez réussi à faire signer les papiers de divorce à votre mari car tant que je ne les ai pas en mains, la procédure est bloquée! 


LEÏLA : (sur un ton assez bas) Maître Clément, et bien non je voulais lui laisser quelques jours espérant que cela lui fasse changer d'avis mais je n'ai pas encore eu le temps d'aller le revoir ! Je m'en occupe aujourd'hui sans faute.


LOU : Je ne voulais pas vous presser ne vous inquiétiez pas, c'est juste que je n'ai plus eu de nouvelles de vous donc je me demandais si vous avez fait marche arrière et préférer ne pas poursuivre la procédure.


LEÏLA : Non non, c'est toujours d'actualité ! Je ne compte pas arrêter la procédure.


LOU : Très bien, alors dès que vous avez les papiers remplis je me ferai une joie de vous assister dans la suite pour finaliser votre divorce ! 


LEÏLA : J'en serai ravi, je vous amènerai les papiers dès que je les ai et que Soraya ne soit pas présente au cabinet ! 


LOU : Très bien, on se voit au cabinet dans ce cas ! Bonne journée Mme Beddiar.


LEÏLA : Bonne journée à vous aussi. 


Leïla sorti de sa chambre et essaya de revenir comme si de rien n'était dans la cuisine. Espérant qu'aucune de ses filles ne lui demande qui était la personne au téléphone car elle n'avait pas encore eu le courage de leur annoncer qu'elle avait lancé une procédure de divorce avec leur père cela serait encore un coup dur pour toute la famille une fois de plus. Malheureusement pour elle, la curiosité maladive de Soraya ne lui laissa pas cette chance. 


SORAYA : (curieuse) C'était qui au téléphone ? 


LEÏLA : Oh personne, juste le docteur Delcourt qui me prévenait que j'avais Amanda avec moi pour la journée à l'hôpital. 


NOOR : C'est qui Amanda ?


LEÏLA : Une infirmière stagiaire, elle est en formation à Saint Clair depuis quelques semaines. 


REMY : Une hystérique celle-là ! Moins je la croise mieux je me porte. Elle a le don de me soûler rien qu'à parler et je vous parle même pas le ton strident de sa voix ! Une horreur ! J'ai bossé avec elle une fois ça m'a suffi pour savoir que je n'ai pas envie de bosser avec elle à l'avenir.


LEÏLA : Tu es bien méchant avec elle ! Tant qu'elle fait son boulot moi ça me dérange pas ! Après c'est vrai qu'elle est assez extravertie, aucun sujet n'est tabou avec elle. Il suffit de ne pas y prêter attention c'est tout. 


REMY : J'y arrive pas, j'ai déjà essayé mais ça passe pas ! Après je n'ai rien contre elle mais sa personnalité m'exaspère au plus haut point ! 


LEÏLA : Ça ne t'empêchera pas de travailler de temps en temps avec elle, il faudrait prendre ton mal en patience ! 


REMY : Vraiment ?! Je pensais que mon infirmière chef préférée pourrait faire en sorte que je ne bosse pas avec elle !

 

LEÏLA : Ça sert à rien de me flatter Rémy, je ne fais pas de favoritisme pour les plannings tu le sais bien ! 


REMY : Qui ne tente rien n'a rien comme on dit ! 


LEÏLA : Absolument ! 


Heureusement que Rémy avait été là pour ne plus susciter de curiosité de la part de Soraya. Il n'était pas un bon gardien de secret mais il avait le mérite de sauver les fesses de Leïla lorsqu'elle mentait à ses filles sans le faire exprès cependant. Un nouveau mensonge n'était pas l'idéal mais pour le moment cela valait mieux ainsi pour tout le monde et surtout pour Noor, elle avait déjà bien du mal à digérer la relation que sa mère avait de nouveau avec Samuel alors un divorce serait la goutte d'eau qui fait déborder le vase pour cette adolescente si sensible. C'est pour cela que Leïla choisit une nouvelle fois de ne rien dire pour le moment à ses filles concernant le divorce d'avec leur père. 


***********************************

Comme elle l'avait dit à Maître Clément, Leïla décida une nouvelle fois d'aller voir Bilel en prison dans l'espoir de récupérer les papiers signés sans trop de débordements de la part de son mari elle en profita également pour lui ramener de nouveaux vêtements. Arrivé dans ce parloir si délabré, Leïla espéra de tout cœur que Bilel viendrait la voir étant donné qu'il se doutait bien qu'elle venait pour les papiers et pas pour le voir lui tout simplement. Après avoir attendu 15 bonnes minutes sans que Bilel ne vienne, Leïla décida de quitter le parloir quand son mari apparut dans le couloir qui le menait au parloir ! Leïla fît demi-tour en le voyant et retourna dans le parloir. 


LEÏLA : (regardant Bilel entré dans la pièce) Je pensais que tu ne voulais pas me voir.


BILEL : C'était le cas ! Mais j'ai pensé que tu serais peut-être avec les filles! 


LEÏLA : Et bien non, Noor n'est pas encore en vacances & Soraya travaille aujourd'hui. 


BILEL : Tu es là pour tes fichus papiers je suppose !


LEÏLA : Oui mais étant donné que tu ne les as pas dans les mains, je suppose que je ne les aurais pas !


BILEL : (fier de ce qu'il avait fait) Eh bien tu supposes bien ! De toute façon ils sont déchirés et à la poubelle tes papiers !


LEÏLA : (essayant de ne pas lui hurler dessus) Me dit pas que tu as fait ça !


BILEL : Et bien si ! Je te l'avais dit que je signerai jamais tes papiers !


LEÏLA : Je le crois pas ! Tu veux vraiment jouer à ce jeu Bilel? 


BILEL : Quel jeu ?! Je ne joue pas, tu es ma femme depuis 25 ans et je veux que ça reste comme ça c'est aussi simple que ça !


LEÏLA : Tu as toujours rien compris malgré tout ce qui s'est passé. Pourtant ta présence ici est bien la preuve que tu fais toujours les mauvais choix ! Tu te mets le doigt dans l’œil si tu crois que d'avoir arraché les papiers me feront abandonner la procédure Bilel ça je peux te l'assurer ! 


BILEL : Tu vas faire quoi ? Dépensé des fortunes que l'on n'a pas pour me contraindre d'accepter ?


LEÏLA : (se levant de fureur) va te faire foutre Bilel ! 


Sur ses mots sortis du cœur, Leïla quitta le parloir ainsi que la prison encore et toujours en colère comme à chaque fois qu'elle venait dans cet endroit. Elle ne pouvait pas se permettre de dépenser des sommes mirobolantes en avocat et procédure pour lui faire accepter cette demande de divorce, il en était totalement conscient c'est pour cela qu'il se permettait de jouer avec elle en refusant encore et toujours de signer. Démoralisé, Leïla alla prendre son service à l'hôpital, elle espère juste qu'Amanda ne soit pas trop de bonne humeur de peur de s'en prendre encore à elle étant donné qu'à chaque fois qu'elle allait voir Bilel en prison, la personne qu'elle voyait ensuite en prenait pour son grade même si elle n'avait rien fait de mal. 


*******************************

Plongée dans ses pensées, Leïla ne vît pas Samuel arrivé droit devant elle. Malgré qu'Amanda l'est prévenue, elle lui fonça droit devant avec son chariot, Chardeau eut juste le temps d'esquiver le chariot qui lui roula sur le pied au lieu de se le prendre de plein fouet ce qui fît basculer ce dernier et par la même occasion mît à terre tous les produits présents sur le plateau. 


LEÏLA : (revenant à la réalité) Merde ! Désolé Samuel ! Je ne t'ai pas fait mal j'espère ?


SAMUEL : (s'abaissant pour l'aider à ramasser les produits) Non t'inquiète, je pensais vraiment que tu m'avais vu arriver.


LEÏLA : Non, j'étais dans mes pensées, je ne t'ai vraiment pas vu ! 


SAMUEL : J'ai vu ça ! Et je peux savoir à quoi tu pensais ?


LEÏLA : (regardant en direction d'Amanda qui les aidait elle aussi à ramasser les produits) Je veux bien t'en parler mais pas ici !


SAMUEL : (voyant l'air grave sur le visage de Leïla) D'accord, viens me voir après dans mon bureau si tu veux pour en parler, je dois remplir des dossiers.


LEÏLA : (réfléchissant un peu) Ça marche, je finis avec Amanda de faire les soins d'une patiente et j'arrive si tu es disponible.


SAMUEL : (avec un grand sourire) Pour toi toujours ! 


Après avoir rangé à nouveau son chariot, Leïla & Amanda se dirigèrent vers leur dernière patiente. Heureusement pour Leïla, Amanda n'était pas elle non plus d'humeur à faire des blagues elle se contenta de faire son travail du mieux qu'elle pouvait. Après avoir fini, Leïla informa Amanda qu'elle pouvait faire une pause et en profita pour aller voir Samuel dans son bureau comme il lui avait dit quelques minutes auparavant. Elle avait besoin d'en parler avec quelqu'un étant la seule personne au courant à part son avocate et Bilel même si elle savait qu'il s'énerverait de savoir que Bilel fait tout encore une fois pour empêcher sa femme d'être heureuse mais il fallait vraiment qu'elle en parle pour faire évacuer l'angoisse qu'elle avait en elle. Arrivé au niveau de son bureau, Leïla s'aperçu que la porte était grande ouverte, elle entra donc sans frapper.


SAMUEL : (levant les yeux vers Leïla) Fermes la porte derrière toi s'il te plaît comme ça on sera plus tranquille.


Leïla fît ce que Samuel lui demanda de faire avant d'aller s'asseoir dans l'un des fauteuils qui étaient présents face au bureau de Samuel. 


SAMUEL : Alors qu'est-ce-qu'il ne va pas ? Je vois bien qu'il y a quelque chose qui te tracasse.


LEÏLA : (jouant avec ses doigts) J'ai juste voulu allait chercher les papiers de divorce que j'avais donné à Bilel pour qu'il les signe mais au lieu de cela il les a déchirés et fait tout pour que l'on ne divorce pas !


SAMUEL : Il est tellement con ce n'est pas possible ! Il a toujours rien compris... Ça a assez durer cette histoire ! Je vais aller le voir moi-même et crois-moi il va les signer ses papiers ! 


LEÏLA : (voyant que Samuel était plus que sérieux) Ça va pas ! Tu ne feras qu'empirer les choses en allant le voir. Je ne t'ai pas dit cela pour que tu ailles faire une connerie en prison ! 


SAMUEL : (se levant de son fauteuil) Je ne suis pas bête au point de me faire coffrer de l'avoir tabassé en parloir non plus ! Mais il n'a pas le droit non plus de t'empêchais d'avancer dans ta vie par prétexte que lui est coincé là-bas ! Il sait très bien qu'il y aura jamais plus rien entre nous n'est-ce-pas ?


LEÏLA : (se levant à son tour pour suivre Samuel) Bien sûr que oui mais ce n'est pas aussi simple ! Il ne lâchera pas juste parce que tu vas le voir. Il peut être tenace quand il le veut, je le connais Samuel !


SAMUEL : Eh bien on verra qui lâchera en premier quand j'irai le voir et je te garantis que ça ne sera pas moi ! 


LEÏLA : (attrapant le bras de Samuel) Je t'en supplie fait pas ça Samuel ! 


SAMUEL : (regardant la main de Leila posé sur son bras tout en ouvrant la porte de son bureau) Je ne vais pas rester sans rien faire et te voir dans cet état à chaque fois que tu vas le voir non plus ! Je finis ma garde ce soir, j'irai le voir demain que tu le veuilles ou non! Ce n'est pas négociable.


Samuel sorti de son bureau laissant Leïla regrettait de lui en avoir parlé.

Ira t-il vraiment voir Bilel en prison ?

Leïla ne doutait pas de sa parole et savait pertinemment qu'il ira même si elle le suppliait à genoux ! 


A SUIVRE

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?