Sanglante revanche... par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Angoisse

7 Le nom prédéfini.

Catégorie: M , 1241 mots
0 commentaire(s)

 

  Chapitre 7 : Le nom prédéfini.

Spencer fixait toujours les cendres de la photo de Maeve. Il s’en voulait tellement ! Il savait que c’est ce que voulait cet homme, mais il ne pouvait s’empêcher de lui donner raison. Après tout, s’il avait mieux fait son travail, il serait encore avec elle. Le seul problème, autre que ses remords, était qu’il se sentait de plus en plus faible et il avait encore plus froid qu’avant. Il se sentait fatigué et avait mal partout. Il était quasiment sur d’avoir de la fièvre.

******

Rossi : « Qui es-ce ? »

Morgan : « Il s’appelle Ronald Goodman. »

Rossi : « Quel nom prémonitoire… »

Hotch : « On a une adresse ? »

Morgan : « Malheureusement non !  Il a disparu de la circulation il y a 6mois, vendant tout ce qu’il avait. »

Blake : « Il avait peut-être de la famille ? »

Morgan : « Non, enfant unique, sa mère est morte il y a 3 semaines. »

Blake : « Soit, pile une semaine avant le début des meurtres. »

Hotch : « Ca doit être l’élément déclencheur. »

Rossi : « Et quel est son lien avec Reid ? »

Morgan leur expliqua donc toute l’histoire.

Hotch : « Mais pourquoi s’en prendre à Reid si c’est Gideon qui a conseillé son dossier ? »

Rossi : « Parce que peut-être qu’il s’en est déjà pris à Gideon ! »

Seulement voilà, il n’avait aucun moyen de le joindre. Il ne leur restait plus qu’à voir s’il y avait eu un avis de décès. Ce que Garcia s’empressa de chercher.

Garcia : « Je suis désolée mais j’ai trouvé un avis de décès à son nom… Il est mort il y a 2 mois d’un arrêt cardiaque. »

Hotch : « Comment se fait-il que nous n’ayons pas été prévenu ? »

Garcia : « Je n’en sais rien monsieur, sûrement parce qu’il était à la retraite et qu’on pas crut bon de nous en informer. »

Hotch : « En tous cas, c’est pour ça qu’il s’en prend à Reid. »

Garcia : « Comment ça monsieur ? » 

Hotch : « Il n’a pas pu s’en prendre à Gideon donc il s’en prend à Reid… »

Rossi entra dans la pièce mais il avait l’air affolé ou du moins plus que toute à l’heure.

Rossi : « Hotch vient vite l’homme et de retour… »

******

Ronald : « Salut Spencer, regardes ce que je viens d’emmener. Je pence qu’on va bien s’amuser… »

Reid aperçut alors une sorte de petite table en bois avec des menottes en fer à chaque bout. Ronald détacha Spencer et le menotta à la table et lui retira le scotch.

Ronald : « C’est dingue comme tes ongles sont trop longs, je vais arranger ça, ne t’inquiètes pas… »

Reid : « Non pitié, je vous en supplie, non, ne faîtes pas ça… »

Reid pleurait de plus en plus. Il comprenait ce qui allait lui arriver et surtout que l’homme lui avait enlevé le scotch pour que ses collègues l’entendent hurler. Mais cette sensation d’horreur ne fit que s’aggraver quand il vit la pince dans les mains de son agresseur… Il était déjà très faible, sûrement parce qu’il était malade mais il espérait que son corps ne résisterait pas à la douleur, il voulait juste mourir…

Ronald : « Calme-toi, tu n’as que 10 ongles ! »

Reid : « Non, arrêtez, je vous en supplie, non ! »

Mais trop tard, Ronald venait de lui coincer un ongle dans la pince et là…

Reid : « AAAAAAAH !! »  

Ronald : « Roh ! Tu abuses là ! Regardes comme il est beau ton ongle ! »

Ronald lui montra alors son ongle ensanglanté et rigola. II rigolait d’entendre Reid hurler comme il le faisait et surtout il adorait imaginer ce que faisait l’équipe devant leur écran.

******

Toute l’équipe était là, devant l’écran. Rossi avait les larmes aux yeux, Hotch était totalement horrifié, Blake ne put retenir ses larmes et Morgan serrait tellement les poings que toutes ses veines ressortaient.

Morgan : « Hotch, si on ne fait rien, on ne le reverra jamais ! »

Hotch : « Je sais Morgan, si tu as une idée, vas-y, on t’écoute ! »

Morgan : « Hotch, il connaît trop bien Reid, il a… »

Rossi : « …forcément eut accès à son dossier. »

Blake : « Donc, il faudrait demander à Garcia de regarder si personne ne s’est introduit de force dans son dossier… »

Morgan : « Ok, je vais la voir… »

*****

Reid Regardait ses main en sang. Il n’avait plus un seul ongle mais l’homme était parti et l’avait laissé, là, seul, pendant 5min. Il ne pouvait plus parler tant la douleur était grande. Il ne put donc même pas profiter de cet interstice pour envoyer un message à l’équipe. Il pensait que tout était fini, que l’homme allait le remettre au mur, quand il le vit arriver avec un seau blanc. Ce qui l’inquiéta le plus, était surtout que l’homme portait des gants. Il se demandait ce que cet individu allait encore lui réserver. Le cœur de Spencer se serra. Il avait reconnu le contenu du seau. Il voulait hurler mais il n’en trouva pas la force. Il savait ce qui l’attendait. Il aurait voulu supplier mais trop tard…

 

A suivre...

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?