Pas impliqué par

6 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Romance

11 Rencontre fortuite

Catégorie: G , 1875 mots
0 commentaire(s)

Trois jours plus tard, l'affaire n'était toujours pas résolue. Un autre corps avait été trouvé et toutes les pistes qu'ils avaient se terminaient en voie sans issue. Il n'y avait aucun client ou employé commun aux trois hôtels où s'étaient faites les macabres découvertes.

Pénélope tournait en rond jusqu'à ce qu'elle apprît que deux des hôtels avaient été contrôlés et condamnés à des fortes amendes pour travail dissimulé. Elle appela Hotch et lui donna l'information. Avec un peu de pression au près des directeurs, ils obtinrent la liste officieuse des employés.

Elle reçut un appel. « Bureau de la connaissance suprême, que puis-je faire pour toi Beau Gosse ? » répondit-elle sachant que c'était Morgan au bout du fil. Elle fut accueillie par un silence. « Morgan, tu es là ?! » s'inquiéta-t-elle.

« Babygirl, on a un nom qui apparaît sur les trois listes d'employés. Mets tes doigts magiques à l'action et dis-moi ce que t'as sur une Paméla Conrad. »

Elle pouvait entendre le sourire dans sa voix. Elle devait se l'avouer, ça lui avait manqué de flirter avec Morgan et d'entendre ce surnom qu'elle affectionnait tant. Elle tapa aussi vite qu'elle le pouvait et lui dit tout ce qu'elle avait trouvé.

« Pamela Conrad, étudiante en droit à l'université internationale de Miami, elle est bénéficiaire d'une bourse, mais cela ne suffit pas. Son père est décédé, elle est l'ainé d'une fratrie de six enfants. Elle travaille officiellement à mi-temps à l'hôtel Dade Inn, mais elle a des petits boulots à coté. Elle a un compte sur un réseau social et l'année dernière après les vacances elle a changé son statut de « fiancée » à « célibataire » et elle a déménagé. Elle a aussi quitté l'Université d'Etat à Tallahassee où elle étudiait à l'époque. Déception amoureuse pendant les vacances, classique. Son fiancé n'a peut-être pas su résisté à toutes ses étudiantes à demi-nues et débridées.

— C'est notre élément déclencheur. Elle a rompu avec son fiancé après le Spring Break, elle se venge de ceux qui sont infidèles à leurs petites amies.

— J'envoie son adresse sur ton téléphone.

— Je dois y aller. Merci Beauté, tu es vraiment une déesse.

— De rien mon ange, je suis toujours là pour toi.

— Des promesses encore des promesses. Bye Poupée.»

Elle raccrocha le sourire aux lèvres. Depuis qu'elle avait découvert la relation de Derek avec Tamara, c'était la première fois qu'elle ressentait cette chaleur si familière à l'intérieur d'elle.

Il pouvait faire battre son cœur et monter sa température plus vite qu'aucun homme n'avait su le faire.

Après tout, cela n'engageait à rien, si ça pouvait rendre service à l'équipe et rendre le travail plus supportable, pourquoi pas?

Hotch l'appela deux heures plus tard.

« Garcia, on a arrêté Pamela Conrad. Elle est en salle d'interrogatoire. On boucle la paperasse ici et on devrait être de retour pour 23h. Je peux compter sur un comité d'accueil à la Garcia ?

— Désolée Bossman, je serai déjà partie. On est lundi. J'ai mon groupe de soutien ce soir et après j'ai rendez-vous avec un bon bain et mon lit. On se verra demain si le patron ne vous donne de congé.

— Je peux passer chez toi si ça te dérange pas ?!

— Euh, si vous voulez mais je ne serai pas de bonne compagnie. Je suis épuisée. » répondit-elle. Elle était surprise de la requête de Hotch. Il n'était jamais venu chez elle et n'avait jamais demandé s'il le pouvait avant.

— Pas de problème Pénélope, on se voit plus tard. » Il raccrocha.

Pénélope était dubitative. Il demandait à venir la voir chez elle et l'appelait Pénélope. Elle ouvrit grand les yeux quand elle comprit ce qui se passait et éclata de rire. « Il est incorrigible ! » pensa-t-elle.

Elle ressembla ses affaires et se rendit à la réunion de son groupe de soutien.

Quand elle arriva, elle commença à saluer les participants. Elle les connaissait tous depuis un certain temps et elle les considérait comme des amis. Elle n'était pas aussi proche d'eux qu'elle l'était des profilers du FBI mais ils pouvaient compter sur elle. Certains l'appelaient en pleine nuit quand ils traversaient un moment difficile ou quand ils avaient eu des cauchemars. Elle faisait de son mieux pour les aider et les apaiser.

Son ami Dan, qui animait le groupe avec elle, avait déjà tout installé. Il discutait avec une jeune femme. Elle était de dos et Pénélope pensait ne l'avoir jamais vue à leurs réunions. « Une nouvelle venue » se dit-il et continua à faire le tour de la salle pour parler ceux à qui elle n'avait pas encore dit bonsoir.

« Pénélope, j'aimerais que tu rencontre une nouvelle participante … » Dan s'adressait à elle. Comme elle leur donnait le dos, elle se retourna en souriant.

« Je te présente Tamara Barnes »

Elle réussit à figer son sourire pour n'éveiller aucun soupçon. C'était bien sa veine. De tous les groupes de soutien, il avait fallu que la dernière conquête de Morgan choisît celui qu'elle animait.

Elle serra la main que lui tendait Tamara et dit toujours en souriant :

« Bonsoir et bienvenue, je suis Pénélope Garcia. Ravie de vous rencontrer. »

Dan choisit ce moment pour annoncer que la réunion allait commencer. Pénélope remercia le ciel de ne pas avoir à tenir une plus longue conversation avec elle pour l'instant. Elle aurait le temps de se remettre de sa surprise et pourrait d'ici la fin de la soirée la conseiller et l'encourager comme elle le ferait pour n'importe quelle autre participante. Elle devait mettre ses sentiments et ses rancœurs personnelles de coté et faire ce pour quoi elle était là.

Tout le monde s'assit. Dan dit quelques phrases d'accueil et présenta Tamara.

Comme elle était nouvelle, elle devait se présenter au groupe.

« Salut, je m'appelle Tamara. Mon frère William a été assassiné récemment et j'ai beaucoup de mal à m'en remettre. Je me pose tellement de questions que je n'en dors plus. Pourquoi ? L'avait-il choisi ? Etait-ce un hasard ? Aurait-on pu éviter cela ?

J'aimerais revenir en arrière. Je repasse en boucle dans ma tête la dernière conversation que nous avons eue. Elle n'était pas des plus amicales et je m'en veux que mes dernières paroles pour lui n'aient pas été que je l'aimais de tout mon cœur même si on se disputait parfois. » Elle éclata en sanglots. Pénélope fit passer la boite de mouchoirs qu'elle gardait sur ses genoux. Dans ce genre de réunion, il était courant qu'il y eût des larmes. C'était normal.

Elle vit Tamara sous un autre angle. Elle portait une telle culpabilité sur ses épaules. Il lui faudrait du temps pour faire son deuil. Elle devrait d'abord se pardonner les dernières paroles qu'elle avait échangées avec son frère.

« Pourquoi es-tu venu ce soir ?, lui demanda Dan.

— Mon petit ami m'a conseillé de me faire aider, répondit-elle en reniflant. Il m'a dit que vous pourriez me conseiller, partager votre expérience avec moi afin que je fasse mon deuil. Je n'y crois pas trop mais je tente le coup. Je lui fais confiance. Je l'ai rencontré pendant l'enquête sur le meurtre de William. Il a été très compréhensif. Il m'a fait comprendre que notre relation ne pourrait pas s'épanouir si je ne me faisais pas aider, d'où cette démarche. Je tiens beaucoup à lui. » conclut-elle.

« Waouh !, ils en sont déjà là » pensa Pénélope. Elle devait être vraiment spéciale pour que Derek Morgan, le Casanova de Quantico, le roi des aventures sans lendemain, s'attachât aussi vite à elle et se lançât dans une histoire sérieuse, au point de risquer son amitié avec Pénélope et sa crédibilité professionnelle. Il n'avait rien partagé avec elle. Elle ne faisait plus partie de sa vie. La réunion continua encore deux heures. Dan avertit Tamara que sa démarche n'était pas la bonne. Elle ne venait pas avec une réelle volonté de s'en sortir mais tentait plutôt que contenter quelqu'un. Il lui demanda d'y penser avant la prochaine réunion.

Les participants partaient les uns après les autres. Pénélope était dévastée. Elle sortit son téléphone pour envoyer un texto à Hotch. Elle vit qu'elle en avait reçu un de lui. Elle composa sa réponse.

Salut Bossman, j'ai besoin de vous. Je sais que ce n'était pas prévu mais si vous pouviez passer me voir ça me ferait beaucoup de bien. PG

Elle rentra chez elle et s'effondra.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?