Fairy Tail: Les soldats du feu (Nalu et Gruvia) par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Action / Romance

4 Chapitre IV: Sentiments et devoir

Catégorie: T , 3553 mots
0 commentaire(s)

Chapitre IV: Sentiments et devoirs


La fine équipe de Fairy Tail composée de Lucy, Natsu, Erza, Happy, Juvia et Grey avait accepté une mission de la part des pompiers de la ville. En effet ses derniers étaient débordés par de nombreux incendies ravageant la ville actuellement. Les membres de la guilde des fées se devaient de dormir sur place par demande du client, en effet il y avait une légère animosité entre les deux parties. Ceci dit, s’était plus que compréhensif car se balader aux quatre coins de la ville pour réparer les dégâts de Fairy Tail n’était pas de tout repos. Suite à un entrainement plutôt musclé, ils étaient tous exténués de cette atroce épreuve d’endurance. Tous dormaient à poings fermés dans la chambre de Toki, pour les hommes et dans celle de Miya pour les femmes. Ces deux pompiers étaient allés faire leurs rapport au lieutenant-colonel, le chef de la caserne. Une fois cette tache accomplie, ils se dirigèrent vers les chambres afin de réveiller les pensionnaires pour aller diner.


« On y est peut être allé un peu fort non ? »

Demanda Toki à sa partenaire.


« C’est possible mais faut les mettre dans le bain le plus rapidement possible, vu ce qui va leurs arriver prochainement… Mais sinon, tu n’as rien découvert en chemin ? J’ai entendu dire qu’un incendie s’était déclaré non loin de ta position et que tu l’avais éteint….


- D’après Natsu, les feux sont causés par de la magie combinée et à de la poudre incendiaire. 


- Et c’est possible que d’autre combustible hautement inflammables furent utiliser…. C’est vraiment très étrange, ce n’est pas du travail d’amateur, le feu est toujours parfaitement contrôlé sur le bâtiment mais est particulièrement violent… Pourquoi tant d’effort et de matériel utilisé pour juste cramer une maison ??


- C’est vraiment ça le problème…. A qui le crime profite ?


- Une entreprise de construction peut être ? Elles doivent bien se porter avec tout le travail que créé ces destructions…


- C’est bien possible, mais si c’est la bonne réponse ça va être compliqué de savoir laquelle… On peut pas aller fouiner dans toute ses entreprises une par une, ça serait trop long et pas du tout discret…


- La meilleure solution serait de prendre le coupable la main dans le sac, mais on a jamais trouvé la moindre trace… On a vraiment aucun indice à part que le coupable semble avoir un cerveau… Fais chier !


- Quelle vulgarité ! Tu casses tout ton charme ! »

Dit-il d’un ton un mi provoquant mi railleur. 


« Parce que tu me trouves charmante ?~ »

Répondit-elle sur un ton un peu plus coquin.


« Non, pas du tout, enfin il y a certains hommes qui pourraient aimer ton style et ta spontanéité, mais ne va pas croire que j’en fais partie !~


- Dans ce cas ne va pas croire que tes beaux cheveux longs m’ont fait craqué~ »

Elle ponctua sa phrase en les caressant puis elle continua son discours.


« Ni ta jolie paire de fesses !~ »

La blonde pelota alors la-dite partie pour appuyer ses propos sans aucune vergogne.


« Dis donc…. Que t’arrives-t-il ma puce ?~ »


Il stoppa leur marche et posa ses mains sur sa taille, le T-shirt de la jeune femme étant assez court, il touchait directement sa peau tiède.


« Ne serais tu pas excitée par le fait que certain de nos convives prennent conscience de leurs sentiments ? Cela te rappelle quelque chose ?


- Excitée par quoi enfin ? Je ne pas tout amoureuse de toi voyons !~ »

Elle ponctua sa phrase en se mordant les lèvres et en le regardant dans les yeux.


« Mais moi de même ! Je n’aime pas du tout tes manières de garçon manqué !~ »


Il passa ses mains sous le vêtement de sa collègue et commença à remonter doucement vers ses seins. Miya se rapprocha de lui et le plaqua contre le mur en se collant à lui, comprimant sa poitrine contre celle du jeune homme. Ils se regardèrent langoureusement dans les yeux, toujours avec une pointe de provocation. Mais au bout de quelques secondes, leurs regards se remplirent de déception et de frustration. Ils se dégagèrent chacun de leurs étreinte parfaitement en même temps. Ils reprirent leurs marche comme si de rien n’était et en discutant de nouveau du coupable. Les deux collègues se séparèrent à l’intersection entre les dortoirs féminin et masculin. Ils s’assirent chacun tranquillement dans leurs chambre, plongés de leurs pensées pendant quelques minutes. Natsu et Grey dormait presque cote à cote, le poing de l’un enfoncé dans la joue de l’autre, comme s’ils s’étaient bagarrés pendant qu’ils dormaient… Cette étrange position pour dormir n’avaient pourtant pas l’air de les déranger vu leurs ronflements. Les filles, au contraire, dormaient dans un ordre irréprochable. Les futons étaient parfaitement parallèle les uns aux autres, le seul bruit audible était juste le souffle de leurs respiration, peut être à l’exception d’un ‘‘Grey-sama’’ de temps en temps… Miya se baissa à leurs hauteurs pour les réveiller en douceur.


« Allez les filles ! On se lève ! On va aller diner ! »


Mais aucune ne se réveilla, un peu déçue d’avoir échouée, elle tenta une autre approche.


« Natsu et Grey ont apporté du gâteau à la fraise !»


Les trois femmes se réveillèrent instantanément, toutes mû par une volonté transcendante. Ou peut être juste un instinct primaire…. 


« Grey-sama ??


- Natsu ?


- Gateau à la fraise ?


- Je pensais pas que ça marcherai aussi bien…»

Se dit-t-elle en se gloussant devant ses invitées.


De son coté Toki n’eut pas très envie d’utiliser la subtilité, il invoqua une petite sphère d’eau et l’envoya en plein dans la tête des deux hommes, qui par réflexe se redonnèrent un coup de poing simultanément. 


« Tu me cherches crétin ??? » Crièrent-t-ils à l'unissons


Toki leur fit un petit signe de la main en souriant.


« Allez les gars on va aller manger ! Je vais vous sécher…. » 


L’eau sur le corps des deux autres mages s’envola de leurs vêtements et plongea dans l’immense aquarium présent dans la pièce. A la place de s’énerver sur Toki, l’estomac des mages de feu et de glace leurs rappela les priorités.


« Bonne idée ! J’ai la dalle !!!


- J’ai un petit creux aussi j’avoue… »


Toute cette joyeuse compagnie termina de se préparer pour au final se rejoindre tous ensemble au même endroit où les deux pompiers s’étaient séparé. Instinctivement, Juvia et Grey marchèrent cote à cote mais le mage de glace ne protesta pas quand Juvia s’accrocha à son bras. Lucy s’approcha de Natsu mais l’esprit de ce dernier était trop occupé par l’envie de manger, au grand désarroi de cette dernière. Toki, Miya et Erza marchaient tout les trois en tête et discutaient combat. Ils étaient tous un peu en retard pour aller manger, par conséquent les couloirs étaient tous vides, mais en tendant l’oreille on pouvait entendre une sorte de brouhaha. Toki s’arrêta devant la porte de la cantine avant de l’ouvrir.


« Bon je pense que vous avez l’habitude de cette ambiance mais bon, faite attention à ne pas faire tomber votre nourriture…. »


Au moment ou il ouvrit la porte, un plateau vide surgit de l’ouverture et cogna Lucy en plein front, la faisait tomber au sol. Sans s’en rendre compte, Grey se mit devant Juvia comme pour la protéger, ce qui n’échappa à la femme de la pluie qui rougit.


« Pourquoi c’est toujours pour moi ? »  Soupira intérieurement la constellationniste.


Une fois la porte complément ouverte, les membres de Fairy Tail purent voir un spectacle inattendu… les pompiers étaient tous en train de se bagarrer en ce balançant le mobilier à la tête et en volant la nourriture de leurs voisins. Deux femmes étaient en train de mordre en même temps dans une belle pièce de viande et de tirer de toute leurs forces. Un homme courait dans la cantine en mangeant une immense assiette de pâtes en esquivant les obstacle alors qu’il se faisait courser par quelques un de ses collègues.


« Qui a fait ça ?? » Demanda Natsu d’un ton colérique


« La ferme ! Démerde toi !!!! » Répondirent les pompiers tous en coeur. 


Sans se faire plus prier, il fonça dans la mêlée, à la recherche du coupable. Il semblait prendre cela un peu plus à coeur que d’habitude, comme s’il avait autre chose derrière. Surement parce que c’était Lucy.


« Je sais pas pourquoi mais j’ai comme une impression de déjà vu…


- Je comprends maintenant pourquoi tu semblais si à l’aise à la guilde…


- C’est notre moyen de décompresser et de resserrer nos liens, un peu comme vous Erza…


- Tu dis ça mais on s’est jamais bagarré tout les deux mon sucre~


- Oui mais on a déjà fait bien mieux pour compenser ça ma petite chérie~ »


Les deux se parlaient encore sur ce ton mi moqueur mi aguicheur. Rendant encore un peu confus les membres de Fairy Tail. Sans leurs prêter plus d’attention, Toki et Miya entrèrent dans la cantine en continuant de se taquiner. Lucy s’était relevé et avait rejoint le groupe qui s’installa à une table encore intact. Natsu les rejoignit, vu que le plateau était un projectile perdu, personne n’avait fait attention au lanceur. Le lanceur lui même n’a pas du faire attention où était partit son projectile improvisé. C’était donc inutile de continuer les recherches.


« Grey-samaaaaaa ! Allez, mangez !! Juvia a préparé un bento pour vous à l’avance !! Juvia va vous le faire déguster avec amour !!


Elle prit un takoyaki entre deux baguettes et l’approcha de la bouche de Grey.


« Mais je peux débrouiller tout seul !! » 


Toki et Miya lui lancèrent un regard de chien battu, comme s’ils lui disaient ‘‘Pour nous faire plaisir…’’ Un peu gêné, il goba la boulette de poulpe au grand bonheur de Juvia. Lucy regarda son plat et s’imagina faire la même chose, elle rougit légèrement.


« Natsu tu… »


Elle voulut le regarder mais il avait disparut de sa place, après un rapide coup d’oeil au milieu de la bagarre, elle le vit se battre pour un gigot avec un des pompiers. 


« Je lui avais pourtant dis de montrer l’exemple, et de bien se comporter… »


La guerrière baissa la tête et recentra son attention sur son assiette.


« Cette heure ci est la seule où les règles n’existent plus, on passe l’éponge pour cette fois ? » Répondit Miya.


La constellationniste soupira de dépit en voyant Natsu se bagarrer alors qu’elle aurait préférée qu’il soit à ses cotés. Toki lui ébouriffa les cheveux gentiment.


« T’en fais pas, tu finiras par avoir une ouverture… »


Le visage de Lucy devint écarlate devant les propos de Toki, elle n’essaya même pas de nier ce qu’il sous entendait.


« Dis donc mon loup, tu veux me rendre jalouse ?~ »


Une fois encore, ils repartaient tous deux dans leurs provocations.


« Peut être bien~ 


- Si tu veux profiter de moi, tu peux me le demander directement tu sais, je ne vais pas m’offusquer à moins que tu ne sois trop timide ?~


- Hihihi, un petit peu de bonne manière te ferais du bien ma puce ! Je pourrais me montrer très méchant envers toi un jour~


- Méchant comme quoi ? Comme la fois où tu m’as attaché ?~


- Hooo, ne fais pas l’innocente, tu as adoré ça~


- Et quand je t’ai pris par surprise et qu’on a inversé les rôles ? Te souviens tu de ce cri efféminé que tu as poussé ?~ »


Lucy se sentait toute petite d’être prise dans ce feu croisé. Juvia était bien trop occupé avec Grey pour y prêter attention alors que celui ci ne savait pas trop où se mettre mais d’un autre coté il appréciait cette ‘’diversion’’. Il en profita pour manger à plus grande vitesse le repas de Juvia, qu’il trouva délicieux sans le lui dire. Et enfin Erza profitait du spectacle, c’était tout juste si elle ne mangeait pas du pop-corn à coté. Une fois le repas terminé, ils rentrèrent tous dans leurs chambres afin de se reposer. Normalement ils auraient du s’entrainer de nouveau mais Toki et Miya eurent un peu pitié d’eux. Ils discutèrent de tout et de rien dans leurs chambre respective jusqu’au moment où Grey posa une question particulière à Toki.


« Je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas mais ta relation avec Miya me perturbe… 


- Ha, je m’attendais à cette question… Elle et moi on se connait depuis quatre ans, on s’est rencontré quand j’avais seize ans et elle dix-sept… On s’est rencontré durant un incendie, on est parti tout les deux sauver les victimes en fonçant dans les flammes. Elle maitrisait un peu la magie de feu et nous avons réussit à sauver plusieurs civils grâce à notre travail d’équipe durant ce moment. Puis pendant deux ans, nous nous sommes rapprochés et tombés amoureux l’un de l’autre jusqu’au moment où nous nous avons réaliser notre rêve… Devenir des soldats du feu, devenir des pompiers. Et depuis ce jour nous ne sommes plus ensemble… »


Etrangement, au même moment, Lucy avait posé une question similaire à Miya…


« Mais pourquoi vous n’êtes plus ensemble ? Vous vous êtes disputés ?


- Non pas du tout… Nous avons décidé tout les deux d’arrêter… 


- A cause de votre travail ?


- Tout à fait Erza… Nous risquons nos vies pour sauver des citoyens innocents et sans parler du danger causer par les ennemis que vous affronter… Plus d’une fois, des types que vous avez affrontés en ville ont pris des civils en otage où n’hésitent pas à faire d’énorme dommage collatéraux. Et pire imaginez que durant un sauvetage, un de nous deux se retrouve coincé et qu’un civil également ? Nous devons pas laisser nos sentiments prendre le dessus pendant notre travail…


- Mais tu ne vas pas sacrifier l’homme que tu aimes pour un inconnu !


- Juvia ne peut pas tolérer ça !! Juvia sera la déesse de l’amour pour vous deux !


- Essayez de comprendre leurs choix les filles… 


Grey aussi se demandait pourquoi avoir pris une décision aussi tranchée.


« Grey… Nous aimons notre travail, et notre travail consiste à sauver des vies… Nous sommes pas embrassé depuis deux ans… c’est la limite que nous nous sommes fixés… Nos taquineries et autres provocation sont la manière dont nous nous montrons notre amour… Nous essayons de n’avoir aucun échange romantique pour pas que nos sentiments reprennent le dessus…


- Si un jour nous devons choisir entre notre amour ou un civil…. Nous choisirons le civil ! » Dirent simultanément les deux amants alors que plusieurs mètres de distance les séparaient.


Tous eurent un petit pincement au coeur en entendant cela, chacun à des degrés différents mais tous avaient de la peine pour eux. Un lourd silence pesa dans la pièce. Toki brisa le silence chez les garçons.


« Ce sont nos affaires Grey… Nous avons choisit de vivre ainsi, ce n’est peut être pas une bonne chose d’après toi, mais c’est à nous de décider de nos vie… Je te conseille d’aller dormir, ça va être dur demain…


Natsu avait tout écouté, d’une oreille attentive bizarrement, mais n’avais pas lâché un seul mot. Toki se dirigea vers l’aquarium contentement uniquement de l’eau et déposa ses vêtement bien plier devant. Il n’était vêtu uniquement de son caleçon.


« Qu’est ce que tu fais ?


- Je vais dans mon lit !


- Quoi tu dors dans l’eau ?


- Bien sur ! C’est mon élément après tout ! Tu ne te sens pas bien quand tu es au milieu de flamme ? C’est pareil mais avec l’eau ! »


Il plongea alors dans l’aquarium géant sans faire la moindre éclaboussure. Natsu et Grey l’observèrent et virent des branchies apparaître sur son cou. Toki se mit à parler d’une manière parfaitement audible alors qu’il était sous l’eau.


« Le dragon aquatique est le seul dragon pouvant vivre sous l’eau comme vivre dans les airs ! Et cela marche pour moi aussi ! »


Ses longs cheveux ondulaient doucement dans le liquide, donnant une impression de sérénité à cette scène. Toki leurs sourit gentiment pour leurs montrer que tout allait bien pour lui. Au final tous s’endormirent paisiblement, les hommes comme les femmes.


Au milieu de la nuit, Grey se réveilla, il n’arrivait pas à dormir. Discrètement, il se leva afin d’aller prendre l’air. Il sortit dehors et s’assit dans l’herbe à proximité du terrain d’entrainement. Le mage s’allongea sur le dos et regarda le ciel. Au même instant, Juvia se réveilla aussi, son sixième sens spécial Grey lui disait de sortir de son lit. Elle erra pendant quelques minutes dans les couloirs avant de voir Grey dans l’herbe. Elle se précipita sur lui en courant, mais Grey l’arrêta en lui faisant signe de la main.


« Juvia… Je voudrais te parler, sérieusement s’il te plait… »


Juvia fut étonnée de sa réaction et s’approcha de lui en marchant doucement et calmement. Elle s’assit à ses coté, un peu stressé.


« Juvia vous écoute Grey-sama… 


- On a parlé avec Toki dans la chambre et de sa relation avec Miya…


- Oui, Miya en a parlé à Juvia et aux autres aussi… »


Il lui demanda ce qu’elle avait raconté pou voir si leurs discours coïncidaient, et c’était le cas. Grey fut surpris d’une telle complicité entre ces deux là, une telle détermination forçait son respect.


« J’ai bien réfléchit Juvia… Si quelques chose t’arrives durant une de nos missions, je ne sais pas comment je pourrais réagir… Ils ne peuvent pas vivre leurs amour à cause de leurs travail et sont même prêt à le sacrifier… Alors que moi… » 


Grey ne parvint pas à terminer sa phrase, Juvia prit alors sa main et la caressa du bout du pouce.


« Que se passe-t-il Grey-sama ? Vous n’allez pas bien ? »


La mage de glace entrelaça ses doigts à ceux de Juvia. La mage d’eau fut un peu confuse en le voyant faire ce geste.


« Je ne veux pas avoir de regret si un de nous disparaissais durant une de nos missions… Tu n’as pas arrêté de montrer ouvertement tes sentiments envers moi… Je ne veux pas attendre qu’il soit trop tard… pour nous deux… »


Une petite larme perla au coin de l’oeil de Juvia alors que Grey approcha son visage du sien. Ses pommettes rougirent légèrement, mais toute trace d’hésitation avait disparut. Il lui caressa la joue alors qu’il se regardaient tous les deux dans les yeux. Puis, doucement, leurs lèvres se rapprochèrent jusqu’à finir par se toucher et par s’échanger un baiser, un peu maladroit, mais passionnée. Juvia passa ses bras dans le dos de son amant et l’enlaça de toute ses forces comme si elle avait peur que ce moment magique disparaisse. Après une poignée de seconde, ils rompirent le baiser en se regardant de nouveau mais avec le souffle haletant. Alors que leurs regards s’imploraient l’un l’autre de s’embrasser de nouveau, une immense explosion pulvérisa un mur non loin de là. Une vingtaine d’homme armé se rua à l’intérieur de la caserne en hurlant comme des sauvages et chargèrent droit vers le couple. Ils étaient tout deux un peu hébétés par leurs baiser et la surprise. Grey se prépara à lancer un sort en catastrophe mais une voix qui lui était inconnue provenant du ciel l’interrompit.


???: Qui ose démolir MA caserne ??


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?