Un personnage, une histoire par

6 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Aventure / Famille

44 Shiro : J'AI COMPRIS

Catégorie: G , 3083 mots
0 commentaire(s)

« Tu te rends compte que si moi, mon père, et le tiens, n’avaient pas été là, tu aurais pu mourir ?

-Je sais, je sais...

-Tu as encore le bras cassé ! C’est quoi, la troisième fois du mois ?

-Pas vrai ! C’est que la deuxième !

-C’est déjà beaucoup en moins de trente jours ! »

Il continu à me réprimander comme ça. Longtemps... Et depuis longtemps, aussi ! Au final, je n’écoute même plus tout ce qu’il me dit...

C’est bon ! Je sais très bien que j’ai failli mourir, que tout est de ma faute, que je suis inconscient... J’en ai marre qu’on me fasse la leçon !

Je suis assis sur un banc. A côté de Siegbert, mon meilleur ami. J’ai le bras dans des lourds bandages. En même temps... J’ai bien souffert, la dernière fois...

Je m’appelle Shiro. Fils de Ryoma et Camilla, guerrier d’Hoshido, maniant la lance, je dois être fort et noble, et courageux, et  bla bla bla...

Pff... Je n’arrive même pas à me concentrer à cause de Siegbert qui parle s’en s’arrêter... Est-ce qu’il est conscient que je ne l’écoute pas ?

« Mais oui ! Mais il faut pas partir seul ! Mais la prochaine fois tu vas te faire tuer ! » JE SAIS MERCI !!!

Je soupire. Il m’énerve... Ce n’est pas mon père non plus ! Enfin... Je préfère encore me faire réprimander par Siegbert que par mon père...

-Tu m’écoutes, au moins ? Demande justement Siegbert

Je me tourne vers lui.

-Mui... Je souffle

-Alors qu’est-ce que j’ai dit ? Il demande

-Euh...

Il a l’air vexé. Moi, je réfléchis. Euh...

-Que je ne devais plus jamais partir seul comme ça parce que ça t’inquiétais ? Je propose

-Hum...

Il baisse la tête et soupire profondément... Mauvaise pioche...

-J’ai dit ça il y a 15 minutes. Ce que je viens de dire à l’instant, c’est que je t’interdisais de sortir à tu-sais-quoi sans moi.

-QUOI ??? Je m’écrie. Mais...

-ET PAS DE MAIS !!!

Il se tourne vers moi violemment. L’air furieux.

-Je n’ai pas envie de te voir risquer ta vie à nouveau ! Je...

Il détourne la tête.

-Je veux pas de nouvelles déplorables à ton sujet... Et je sais très bien que tu ne peux pas te débrouiller seul !

-Mais ce n’est... Je commence

-Bien sûr que si c’est vrai ! Coupe Siegbert

Il défie mon regard.

-Tu es tellement impossible ! Je suis sûr que tu mourrais, tout seul ! Alors non, tu ne partiras plus en mission seul !

-J...

-PLUS UNE SEULE MISSION !!! Il crie

Je le regarde dans les yeux, mais voyant qu’il ne faiblit pas, je détourne le regard.

-C’était seulement parce qu’ils maniaient tous des haches... Je rappelle

C’est vrai ça... S’ils magnaient des épées, ils seraient tous morts ! J’ai juste eu une mauvaise pioche !

-Et pourquoi tu as décidé de manier une naginata, déjà ? Demande Siegbert

-Parce que c’est plus puissant contre les katanas, et que mon père manie un katana ! Je rappelle

-JE SAIS !!! S’écrie Siegbert

Il se frappe le front avec la main.

-A chaque fois je me demande vraiment pourquoi tu es si immature...

-Sieg ! Je m’écrie

-Tu te rends compte que tu ne choisis une arme que pour surpasser ton père ?

-Oui, et alors ?

Il soupire profondément.

-Tu me désespère... Il affirme

-Hein ?

Il se lève, en s’époussetant les vêtements. Il fait un pas en avant.

-Siegbert ? Je fais

-Je retourne m’entrainer... J’ai besoin d’air... Il affirme

-Sieg !

Il s’en va sans piper mot. Et moi, je reste sur le banc... Seul...

Enfin... Avec mon bras cassé. Dans mes bandages. Avec le vent... Je suis juste assis.

... Et je commence vraiment à m’ennuyer...

Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire... Je sais que mère va pas tarder à arriver. Elle était en mission avec ma tante Corrin jusqu’à aujourd’hui, alors elle n’a pas pu me voir.

Et elle est tellement surprotectrice... Je sais d’avance qu’elle va me sauter dessus en me suppliant de ne plus partir sans elle.

... Pfff... Je m’ennuie ! Tout le monde est parti... Siegbert va s’entrainer, Kiragi est parti chasser, Kana l’accompagne...

C’est ma punition pour être parti en mission tout seul ? Je n’étais même pas seul ! J’étais avec des soldats, et des épéistes ! Je n’y peux rien s’ils sont aussi nuls !

Je suis coupable d’une chose que je n’ai faite qu’à moitié...

-Shiro. J’entends

Je me tourne. Oh non... Je peux pas rester seul ? Sûrs ?

-Bonjour, père...

Père. Ryoma. Le prince héritier du royaume d’Hoshido. Et...

Et le plus grand ronchon du monde entier.

Il s’assoit à côté de moi. Me regardant d’un air dur.

-Shiro. J’aimerais savoir ce qu’il t’a pris. Il demande

-Hum ?

Je le regarde dans les yeux, m’attendant au pire.

-Pourquoi est-ce que tu es parti avec une si petite troupe dans un royaume si dangereux. Il insiste

Et allez ! J’en étais sûr !

-Tu sais très bien que c’est dangereux ! Heureusement que...

-Oui ! Heureusement que vous, Xander et Siegbert étaient là ! Sinon je serais mort, dans d’atroce souffrance, découpé par une hache... Je rappelle

-Et ça te fait rire ? Demande père

Je le regarde dans les yeux.

-Non, c’est juste que Siegbert vient de passer 30 minutes de sa vie à me répéter la même chose !

-Et il a bien raison !

Et mince... Je l’ai mis en colère...

-Tu es complétement irresponsable ! Voir même dangereux pour toi, et les autres ! Affirme père

-Père ! Je sais que... Je commence

-Non, tu ne peux pas savoir !

S’il était plus démonstratif, comme mon oncle Takumi, père m’aurai sans doute déjà frappé.

-Tu es tellement incorrigible ! Je... Commence père

Il soupire profondément, avant de partir un peu plus loin.

-Quoi que je dise, j’ai l’impression que tu ne m’écoutes pas... Mais essaie au moins de rester en vie.

-Père, je...

Il s’en va sans dire un mot de plus... Et je me retrouve seul à nouveau.

C’est pas vrai, quelle sale journée... Dès que je suis sorti de l’infirmerie, Siegbert est venu pour me parler, et maintenant c’est père...

Pfff... Je regarde le ciel. Le soleil est déjà bien haut dans le ciel. Je suppose qu’il est bientôt midi... En même temps, je me suis réveillé si tard... Sans oublier tous les soins que j’ai dû subir avant de voir la lumière...

Je me lève péniblement. Avec un bras en moins, c’est tout de suite plus compliqué... Je me dirige ensuite vers le mess. Là où on mange.

Je traverse le camp étrange du plan astral, pour atteindre le grand bâtiment. De la fumée s’échappe de la petite cheminée. Ouaip, quelqu’un est en train de préparer à manger !

Ça tombe bien, je meurs de faim !

J’entre dans le mess. Personne au comptoir, mais beaucoup de bruits. Ils sont tous dans la cuisine, sans aucun doute. Je m’approche du comptoir.

-Ya quelqu’un ? Je demande

-J’arrive ! J’entends

Cette petite voix fluette. Aucun doute, c’est bien mon amie Selkie qui est de corvée cuisine aujourd’hui !

Elle vient au comptoir, son air enjoué habituel sur le visage. Elle me fait un signe en me voyant.

« Hey ! Comment va notre blesser royal ? Elle demande

-Oh, ça va... Je fais

-Ne t’en fais pas, je ne vais pas encore te réprimander comme ton père te l’a fait !

-Et Siegbert aussi... Je souffle

-Et Siegbert aussi ! Fait Selkie »

Elle s’appuie contre le comptoir.

-Comment je peux t’aider ? Elle demande

Je m’appui à mon tour sur le meuble en bois.

-Simple. On mange quoi aujourd’hui ? Je fais

-Ah !

Elle sourit.

-Poulet salé !

...

...

...

-Selkie ? Je souffle

-Quoi ? Elle demande

-Tu sais que je préfère avec de la sauce barbecue, le poulet...

-Oh non, pas encore ! Affirme Selkie

Elle lève les yeux au ciel.

« On a déjà eu ce débat ! J’ai raison, et tu as tort ! Elle répond

-On a déjà eu ce débat, mais on a pas le même résultat ! Je rappelle

-Tu sais très bien que juste salé comme il le faut, c’est bien meilleur !

-Tu racontes vraiment n’importe quoi !

-Non, TOI tu racontes n’importe quoi ! »

Ses origines animales se font ressentir dans son regard. Mais mes origines têtues se font ressentir dans le mien !

« Comment tu peux encore croire que le stupide sel apporte quoi que ce soit à la viande ? Je fais

-Et ta sauce, on en parle ? Elle dénature le gout fin et délicat de la viande ! Affirme Selkie

-Elle la met en valeur !

-Elément non recevable ! Ta sauce est beaucoup trop forte en gout !

-Je préfère manger quelque chose qui a du gout, si tu veux bien m’excuser ! »

On se dispute encore à ce sujet... la dernière fois, c’est quand c’était moi qui cuisinait, et qui avait pris la sauce barbecue avec le poulet.

On s’était disputé pendant deux heures sans s’arrêter. Oui, je vous jure que c’est possible.

Et à la fin... On n’avait rien mangé du tout, et c’est Corrin qui a fait à manger, avec Jakob. Et nous deux, on a été privés de repas...

C’était douloureux...

Et cette fois, je n’ai pas envie de recommencer à débattre pendant des heures. Je n’aurais qu’à manger plus de mochis...

Je me repousse du comptoir. Selkie semble un peu surprise.

-Mais qu’est-ce que tu fais ?

-J’ai pas envie de débattre pendant des heures comme la dernière fois... Alors je vais partir et te laisser préparer ce que tu veux...

-Hey ! Mais cette conversation n’est pas... Elle commence

Elle se coupe en me voyant sortir du mess.

-C’est ça ! A plus ! Je l’entends crier

J’entends un peu de reproches dans sa voix... mais cette journée est déjà assez pourrie comme ça. Je n’ai pas en plus envie de perdre un repas...

Même si je sens que Selkie va m’en vouloir encore longtemps.

Je marche dans le plan astral. Je vois le château principal plus loin, ainsi que les appartements de Corrin... Elle a la phobie des châteaux ? Elle dort dans un arbre, au lieu d’un magnifique lit de palais !

Peut-être que c’est parce qu’elle a été enfermé toutes son enfance dans un palais sombre à Nohr... Hum...

Enfin bref, moi, je crois que je vais rejoindre la source de lapis-lazuli. Je serais tranquille, au moins...

Je m’y rends rapidement, espérant de croiser aucun adulte. Pourquoi ?

« Shiro s’est ENCORE cassé un bras ? Mais quel casse-cou... Il ne sera jamais comme son père ! Quand je pense que Siegbert, lui, vient toujours le sauver ! Lui est digne d’un roi ! »

Et encore d’autres... Je vous ait fait un condensé du pire... Je soupire. JE SAIS que je ne suis pas digne de mon père ! C’est bon ! Pas besoin que la terre entière vienne me le rappeler !

J’arrive à la source. Au moins, ici, c’est calme... Personne ne vient jamais ici, sauf pour aller chercher du lapis au fond de la source. Et ce n’est pas très souvent.

Je m’assois. Soupirant. Regardant l’eau immobile. C’est si calme !

Normalement, je n’aime pas trop quand c’est calme... Mais je veux bien faire une exception.

Je ferme les yeux. Pour une fois qu’on ne me critique pas ou quoi, pour aujourd’hui... C’est exceptionnel !

-SHIRO !!! J’entends

... Je me disais aussi...

Je me relève rapidement... Avant de manquer de tomber arrière sous l’étreinte maternelle. Vous l’avez deviné, mère est revenue...

C’est la première princesse de Nohr. Ou plutôt, c’était... Maintenant, comme c’est l’épouse du prince héritier d’Hoshido, elle deviendra sans doute reine d’Hoshido.

Elle est très gentille. Très attachante. Et surtout...

EXTREMEMENT maternelle !

-Mère... Vous pouvez... Je demande

-Bon sang, mais qu’est-ce qu’il t’a pris ! Elle coupe

... Oh non pas encore !

Je prends un regard blasé sans le vouloir. Mère me relâche enfin. Elle a l’air tellement inquiet.

-Ton père m’a tout dit... J’ai eu tellement peur ! En plus, j’étais en mission ! Elle rappelle

-Mère, tout... Je commence

-Mais non enfin ! Regarde-toi, tu as un bras en moins ! Oh, mon pauvre petit rayon de soleil...

Elle me resserre dans ses bras. Encore plus fort... Je sens mon sang s’arrêter de circuler...

-M... Mère... Trop... Fort... Je supplie

-Oh, pardonne-moi !!! Fait mère

Elle me relâche immédiatement après.

« Et en plus, je te fait mal en retour... Je suis vraiment la pire des mères...

-Quoi ? Mais non, mère ! Je proteste

-Te laisser avec tous ces monstres en cet endroit hostile... Si tu savais comme j’étais inquiète ! Continu mère

-Mère, je vous jure que...

-Avec seulement une petite troupe en plus ! Mais qu’est-ce qu’il t’es passé par la tête !

-Je voulais juste... Je tente

-Je t’interdis de m’inquiéter comme ça, à partir de maintenant ! Ordonne mère

-Mais mère !

-Pas de mais ! »

Elle fait d’un geste brusque, interdisant toute protestation.

-Plus jamais tu ne partiras aussi seul dans ce royaume ! Affirme mère

-...

J’en ai marre. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Je m’en vais plus loin rapidement.

-Shiro ! Elle crie

-Non, je vais dans ma chambre ! Je réponds

Je pars rapidement. Mère essaie de m’arrêter, mais je m’en fiche. J’en peux plus, c’est quoi cette journée complètement foirée !

Je me fais reprendre par Siegbert, par mon père, et par ma mère ! Mais laissez-moi tranquille à la fin !

Je claque la porte de ma chambre rageusement, et m’assois sur mon lit. JE SAIS !!! Je suis un imbécile, je suis un imprudent, je suis idiot...

J’ai l’habitude, maintenant ! Je sais que je suis un sale prince beaucoup trop inconscient... Je sais tout ça, je sais...

J’ai juste envie qu’on me laisse tranquille, maintenant... A chaque excursion que je fais, on me critique...

Mais j’essaie juste de me rendre utile, même si ça ne marche pas... Je fais de mon mieux pour...

Et puis zut, personne ne comprend rien... Non, au lieu d’essayer de me comprendre, tout le monde me réprimande. Me juge.

Moi aussi, je m’en veux de toujours échouer ! D’être un tel casse-cou ! Mais c’est moi, et je n’y peux rien...

Je pose ma main contre mon visage. Et mince...

Toc.

Hein ?

J’entends toquer à ma porte, ou c’est juste moi ?

-Shiro ?

Non, ce n’est pas moi. C’est la voix de Siegbert qui résonne clairement derrière la porte.

-Qu’est-ce qu’il y a ? Tu veux encore me traiter d’imbécile irresponsable ? Je demande

-Non... Affirme Siegbert

...

Et mince.

-Allez, rentre. J’ordonne

Je me redresse pour m’asseoir sur mon lit. Siegbert entre, et s’assois à côté de moi.

-Alors ? Qu’est-ce qu’il t’arrive, un peu ? Je demande

-Eh bien...

Je l’entends pouffer un peu.

-J’ai su pour Camilla et Ryoma... Ils t’ont encore fait la leçon ! Et comme j’ai été le premier... Je me suis senti un peu coupable, tu vois ?

Je lui souris.

-T’as pas à te sentir coupable. C’est vrai que je suis un imbécile. Je fais

-Dit pas ça ! Tu es vraiment courageux ! Affirme Siegbert

Il sourit aussi.

-Bien qu’un peu trop imprudent...

-Et voilà ! Tu peux pas t’en empêcher, hein ? Je souffle

-Quoi ? Oh non...

Il semble confus...

-Enfin... J’étais pas venu pour ça. Affirme Siegbert

-Ah oui ? Je souffle

-J’ai un truc à te proposer pour me faire pardonner !

Il me sourit. Un sourire vraiment sincère.

-Ça te dit, un bras de fer ? Il propose

Mon visage s’illumine.

-Carrément !

-Très bien ! Alors c’est parti !

Il me prend la main, et on se met en position. Hehe... Je suis certain que je vais le battre... Bien qu’il m’ait vaincu une fois... J’adore le bras de fer ! Et personne ne m’avait jamais vaincu !

Mais c’est une bonne raison de se venger, non ?

Hehe... Peut-être que cette journée n’est pas aussi pourrie... après tout...

Elle ne fait que commencer !

******************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************

Joyeux Anniversaire, Shiro !

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?