Une nouvelle vie avec Severus Rogue par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Lemon / Romance

31 L'indigestion

Catégorie: M , 3116 mots
0 commentaire(s)

Le retour aux cours était une fatalité dont il fallait nous accommoder, la course du temps, immuable ne pouvant malheureusement pas être freinée… et prise dans l’ennui des cours de la mi-janvier je me surpris à grignoter plus que de raison ! J’ai toujours été gourmande et le chocolat à toujours été ma passion, j’avais peur de reprendre des mauvaises habitudes et de me voir prendre du poids démesurément alors il fallait que j’arrive à canaliser ça avant que cela ne devienne un problème ! Le soucis était qu’en lisant je pouvais manger, en jouant aux échecs aussi… quelle activité sinon la principale que j’effectuais surtout les week-end pourrait-elle bien me tenir suffisamment occupée? Je pensa même au Quidditch un moment mais mon vertige se rappela bien vite à moi et je laissa tomber.


  • « Tu vas être malade… » me dit Lily assise sur son lit en face du mien.
  • « Quoi? » demandais-je en relevant la tête de ma lecture.
  • « Je te dis que tu vas être malade à manger tout ce chocolat ! Regardes ça » me dit-elle en montrant du doigts mon lit recouvert d’emballage de chocogrenouilles « et ça » fit-elle en désignant le pourtour de mon lit où était parsemé des papiers de patacitrouilles.
  • « Je suis stressée en ce moment, c’est ma période de boulimie, j’ai toujours eu ça et tu le sais, ça va passer… »
  • « Oui je le sais mais pas à ce point ! Enfin pas depuis ta nuit blanche chez Madame Pomfresh avec la tête dans un seau ! » me rappela-t-elle; qu’est-ce que j’avais été malade cette nuit-là… ça avait même réussi à me dégoûter du chocolat pendant plusieurs mois !


Rangeant les derniers paquets non ouverts dans ma table de nuit, je fis le tour du lit pour ramasser les déchets environnants et alla les jeter à la salle de bain.


  • « Voilà, contente? » fis-je de mauvaise humeur, j’avais horreur qu’on me rappelle à l’ordre surtout dans mes périodes de fringales !
  • « Moi je m’en fout si t’as envie d’être malade c’est ton droit après tout ! » je soupira et quitta la pièce avant de m’engueuler avec elle inutilement.


Je descendis attendre à côté de la grande salle qu’elle ouvre ses portes pour le souper, adossée au mur et regardant sans les voir les élèves qui allaient et venaient dans le couloir, trop absorbée par mes ruminations. Quand elle ouvrit enfin je fus la première sur place, m’installant où bon me semble et pouvant manger ce que bon me semble sans avoir Lily sur le dos encore et toujours... bien que mon répit fut de courte durée... elle s’installa en face de moi une dizaine de minutes plus tard, jetant un œil sans rien oser me dire aux trois bols de pudding devant moi mais je me sentis malgré tout obligée de m’expliquer :


  • « Je savais pas lequel choisir entre chocolat, caramel et banane... alors j’ai pris les trois…»
  • « Hum hum... » fit-elle.
  • « Quoi? »
  • « Oh rien... »
  • « Je suis désolée si j’ai été désagréable avec toi tout à l’heure... » m’excusais-je.
  • « Tout à l’heure? Tu te fous de moi? Ça fait une semaine bientôt que tu es comme ça, à cran et chiante et même parfois blessante ! » dit-elle, peinée.
  • « Excuses-moi ma Lily, je suis sincèrement désolée…je stresse avec Severus qui passe son temps à étudier et me demander ce que je vais bien pouvoir faire après pour mes ASPIC et ma vie professionnelle… je sais pas ce que je vais faire et je suis super angoissée ! » dis-je, honteuse.
  • « Sevy a facile ma belle, il est passionné de potions et de magie noire depuis des années, il n’a pas difficile à trouver sa voie ! » me rassura-t-elle « moi-même je ne suis pas encore certaine de ce que je vais bien pouvoir faire après Poudlard! » avoua-t-elle.
  • « Tu vas faire quoi après le diner ? » lui demandais-je pour changer de sujet.
  • « Je dois aller à la bibliothèque pour aider James sur un cours d’enchantement »
  • « James? » fis-je, acide « c’est plus Potter maintenant? »
  • « Ben… à vrai dire… tu sais il s’est excusé pour ce qu’il nous a fait au lac… »
  • « De ce qu’il NOUS a fait? » répétais-je, sentant monter de nouveau une vague de colère « Oh, tu veux sans doute dire qu’il s’est excusé auprès de toi d’avoir humilié et voulu blesser Severus?! »
  • « Il m’a dit qu’il lui avait présenté ses excuses ! »
  • « Ben je suis au regret de te dire que non ! »
  • « Je vais lui en parler et s’il ne s’excuse pas il pourra se débrouiller seul pour ses cours de rattrapage ! »
  • « Ouais ben j’espère bien… bien que tu fasses ce que tu veux avec mais c’est un connard, fait attention à toi… s’il te plait »
  • « Ne t’en fait pas » me sourit-elle.


Elle finit son repas et se leva pour se rendre à la bibliothèque après m’avoir prit rapidement contre elle. Je jeta un oeil à la table de Severus, il n’y était pas… bizarre… quand je vis un élève de chez lui se lever, je me leva également et le rejoint avant qu’il ne regagne leur dortoir :


  • « Hey, attends » dis-je en rattrapant le jeune garçon.
  • « Euh oui? » fit-il en baissant les yeux.
  • « Ça va? » lui demandais-je devant son air effrayé.
  • « Oui, M’dame… mais si Severus voit que je vous parle il va pas être content »
  • « C’est une blague? » ris-je.
  • « Il est très jaloux… »
  • « Oh oui ça je le sais ! » ris-je encore « t’en fait pas, je veux juste demander où il est, il n’était pas au dîner… »
  • « Oh, il est malade M’dame »
  • « Malade? C’est possible ça? » fis-je étonnée.
  • « Il vomit depuis cette nuit, il n’a pas quitté la chambre… »
  • « Ah… merde… ben écoute dis lui que je suis de tout coeur avec lui… quand il sera peut-être moins à cran hein »
  • « Bien M’dame » fit le petit en regagnant les cachots.


Severus malade? J’y crois pas… il était donc humain après tout, souris-je pour moi-même, désolée de ne pouvoir être à ses côtés même si je suis quasi certaine qu’il ne me laisserait pas l’approcher dans cet état ! Pourtant hier encore ça allait… j’espère que ce n’est pas un truc qu’on aurait mangé au loft… ou bu pensais-je en me souvenant de whisky que l’on avait siroté devant le feu, nus tous les deux… non pas pour si peu… un truc qui traîne peut-être? C’est peut-être ça que je me sens pas en forme depuis une ou deux heures… à moins que ça ne soit tout ce que je mange depuis ce matin !


Je repartis dans mon dortoir lire un peu ou me reposer peut-être… pffff qu’est-ce que je suis fatiguée… surement ces derniers jours de folie au loft… une fois dans ma chambre, je m’installa sur mon lit avec un livre de sortilèges et tomba endormie presque immédiatement. Je fis des rêves bizarres et très colorés de grenouilles en chocolat qui sautaient partout dans la pièce, je tentais de les attraper pour les manger mais plus j'en mangeais et plus elles étaient nombreuses puis les murs multicolores fondirent vers le sol, couvrant tout de couleurs écoeurantes qui tournaient et dansaient autour de moi, me retournant l’estomac… je m’éveilla en sursaut, ayant juste le temps de me jeter dans la salle de bain pour vomir dans l’évier.


Je passa le reste de la journée assise à côté des toilettes, n’étant pas loin pour recueillir tout ce que mon estomac avait décidé de ne pas garder. Sans doute était-il déjà le soir quand Lily frappa à la porte, cela ne pouvait être elle compte tenu du fait que Meryl était partie avec ses parents vivre en France, elle avait donc intégré l’école de Beauxbâtons :


  • « Sarah? »
  • « Ouais » gémis-je depuis le fond de la cuvette.
  • « Tu vas bien? » demanda-t-elle en passant la tête par la porte qu’elle avait entrouverte.
  • « Nan » 
  • « Je te dis que je te l’avais dis ou pas? »
  • « Nan » elle soupira alors je cru bon de préciser « Sevy est malade aussi… »
  • « Ha?? »
  • « Ouais… » la nausée me repris encore et encore jusqu’à ce que mon amie ayant pitié de moi descende à l’infirmerie pour me ramener une fiole d’antiémétique.
  • « Tiens ma belle » me dit-elle en me tendant la fiole.
  • « Merci » dis-je en avalant le contenu du flacon.


Après quelques minutes seulement je me senti déjà mieux, pouvant me relever sans que mon estomac ne tente encore de se vider. Je partis me recoucher en gémissant, il aurait fallut quelqu’un pour en apporter une à Severus pensais-je avant de tomber endormie de nouveau. Je transpira beaucoup de la nuit, me tournant et me retournant encore jusqu’au petit matin. C’est Lily qui me réveilla le lendemain, en me secouant doucement :


  • « Sar? Faut que tu te lève si ça va mieux, on a cours dans deux heures »
  • « Hmmmm… » j’ouvris un oeil, ça avait l’air d’aller…


Je me leva précautionneusement et partis me rafraîchir puis m’habiller avant de l’accompagner dans la grande salle pour le déjeuner. Bonne nouvelle, la nourriture posée devant moi me dégoûtait au possible, rien qu’à l’imaginer dans ma bouche, je me rappelais les efforts que mon estomac faisait encore la veille pour se nettoyer de je ne sais qu’elle crasse ! Je tenta quand même une pomme, on dit que c’est bon pour la digestion non? Après une ou deux bouchées, je me sentis déjà mieux, soulagée. J’attendis que Lily finisse et nous partîmes en classe. Le Professeur Flitwick nous attendait, déjà perché sur sa montagne de livres. Je m’installa et guetta l'arrivée de Severus qui passa la porte juste avant que celle-ci ne se referme, venant me rejoindre sur le banc, nous étions aussi pâle l'un que l’autre.


  • « On m'a dit que tu avais été malade? »
  • « Oui… »
  • « Ça va mieux? »
  • « Pas tellement mais je peux pas rater de cours »
  • « J’ai été malade aussi » dis-je alors, il me regarda inquiet.
  • « Tu vas mieux? » chuchota-t-il.
  • « Non… »


Je tenta de me concentrer sur le cours, y arrivant pendant un petit moment mais une étrange sensation de chaleur se remit à tourner à hauteur de mon estomac, tournant encore et encore et encore et… je ne pus que me lever pour tenter de sortir mais n’atteint que la porte avant de vomir par terre. La honte pitié, je voudrais mourir là tout de suite, quelques secondes après le seau de nettoyage du tableau était déplacé par la magie de mon professeur juste en dessous du jet et Severus se leva et vint vers moi pour me tenir les cheveux, je l’entendis vaguement dire à Flitwick qu’il me conduisait chez Madame Pomfresh et il me fit sortir.


  • « Me regarde pas dans cet état là » gémis-je, honteuse.
  • « Nan, t’en fait pas c’est pas grave; ça va mieux?? » s’inquiéta-t-il.
  • « Ça va passer, t’en fait pas » dis-je avant de vomir de nouveau dans le récipient.


Il me déposa chez l’infirmière de l’école et attendit qu’elle vienne s’enquérir de mon état de santé. Me voyant elle prit un air soucieux et m’invita à m’allonger sur l’un des lits de l’infirmerie. Severus vint s’asseoir à côté de moi.


  • « Retournes en classe mon ange, ça va aller, merci à toi » dis-je tout bas.
  • « Non, je vais rester près de toi… »
  • « Monsieur Rogue, vous avez entendu la demoiselle, retournez en cours, je m’en occupe maintenant ! » fit-elle sèchement.
  • « Je viendrais te voir tout à l’heure alors » me dit-il avant de regarder Madame Pomfresh de travers et de quitter la salle.
  • « Votre petit ami à un fichu caractère ! » me dit-elle en secouant la tête.
  • « A qui le dites-vous » tentais-je de sourire avant de déverser de nouveau ce que mon pauvre estomac possédait encore.
  • « Alala, depuis quand êtes-vous dans cet état ma pauvre enfant? »
  • « Depuis hier midi » gémis-je en me tenant le ventre.
  • « Avez-vous mangé quelque chose de douteux? Ou bu? »
  • « Une trentaine de chocogrenouilles ça compte? » grimaçais-je rien qu’au souvenir du chocolat grouillant dans ma bouche, me faisant vomir de nouveau.
  • « Dieu du ciel ! Une trentaine?! Et vous vous étonnez d’être malade?! » elle leva les yeux au ciel et partit chercher un flacon brun dans une armoire derrière son bureau; elle le dévissa et m’en servit une cuillère qu’elle me tendit « buvez ça ! »
  • « C’est quoi? »
  • « Qu’est-ce que ça peut bien vous faire, vous voulez arrêter de vomir, oui ou non?! » j’acquiesça et pris la cuillère que je mis en bouche non sans une grimace de dégoût : de la réglisse, quelle horreur, rien qu’à elle seule elle pourrait me faire vomir ! Mais cependant, une fois la gorgée avalée, tout fut partit, crampes, nausées et ballonnements ! Merci par Merlin !
  • « Merci Madame » dis-je, reconnaissante.
  • « De rien; reposez-vous une heure ou deux puis retournez en classe; votre estomac va se remettre ! »


Je m’allongea et m’endormis; éreintée par les efforts nauséeux. Lily et Severus vinrent me réveiller un peu avant midi, ils avaient déjà recopié pour moi les cours du matin, les meilleurs je vous dit ! Je quitta l’infirmerie et les suivit au dîner, ayant peur par avance de me retrouver devant de la nourriture… une fois à table, quelques élèves me demandèrent comment je me sentais, un peu effrayés que je ne réitère l’exploit de la classe sur la table du dîner. J’essaya quand même de manger léger, le cours de botanique qu’on avait après me ferait rester debout deux heures durant alors autant prendre un peu de force. Je regarda autour de nous ce que ce midi nous offrait de repas : pain de viande, fromage, poulet, fruits, compotes, crèmes… je regarda tout avec dégoût puis me força au moins à avaler une pomme. 


Après le diner nous nous rendîmes jusqu’aux serres pour le cours de Madame Chourave, sauf que je n’eut pas le temps d’aller bien loin la couleur de la verdure, l’odeur du fumier de dragon, même la façon dont le Soleil tombait au travers des vitres de la serre, tout autour de moi tendait à me rendre malade et comme de fait, je n’eut que le temps de me tourner vers un coin dégagé de la pièce pour vomir de nouveau. Severus me reconduisit donc encore à l’infirmerie… me voyant de nouveau arriver, elle se demanda ce qui clochait chez moi puis me fit de nouveau absorber une cuillère de son infâme sirop de réglisse !


Après cet épisode je décidais de retourner dans ma tour pour me reposer et ne redescendre que le lendemain… en espérant que cela passe ! Tu parles d’une indigestion, une semaine qu’elle dura presque cette saleté avant que je réussisse à m’en défaire !! Après avoir dégobillé dans à peu près tous les cours du début de semaine… pffff mon bocal à moments honteux est plein, veuillez me tuer s’il vous plait ! Heureusement qu’il fallait bien que tout s’arrête à un moment… je n’aurais pas voulu cumuler cela avec mes douleurs menstruelles par exemple ! Ça tombait bien que cela se calme car elles devraient arriver d’ici deux ou trois… hum… elles devraient… 


Je calcula rapidement les jours sur mes doigts avant de me lever pour vérifier la date sur le calendrier… elles devraient déjà être là… depuis trois jours au moins ! Une vague de nausées et de stress m’envahit alors et prise d’une soudaine frayeur je descendis quatre à quatre les escaliers menant à la salle commune puis passa le tableau de la grosse dame et bifurqua dans le couloir suivant. Je ferma les yeux très fort et pensa à notre loft, une fois, deux fois, trois fois, la porte apparut et je me jeta à l’intérieur, le coeur battant la chamade et une nausée récurrente menaçant de passer la limite du raisonnable… je tenta de calmer mon angoisse et me dirigea vers la salle de bain, une fois devant l’évier je ferma les yeux et pensa à mon problème, une fois rouverts un test de grossesse s’était matérialisé devant moi.


Fébrile, je le prit entre mes mains tremblantes, le faisant tomber deux fois au passage. Je le tint plus fermement et m’installa sur les toilettes pour le tester; une fois suffisamment imbibé je le déposa sur la baignoire et attendis ainsi, sans oser bouger ni respirer, comme si le simple fait de faire un mouvements de trop pourrait avoir un quelconque changement sur le cour des choses… une minute… une barre… deux minutes… trois minutes… quatre minutes… cinq minutes… je m’assis sur le bord de la baignoire, ouvris la main sur la fenêtre indiquant le résultat… et soupira.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?