Jurassic Park - Retour Fatal par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Aventure / Action

16 Rassemblement

Catégorie: G
0 commentaire(s)

Rassemblement

 

Olivier fit le tour de ce qu’il restait des deux véhicules. Le Hummer n’était plus utilisable et l’hélicoptère était à l’envers.

-À quoi servait cet hélicoptère ? demanda Isabelle.
-Je ne sais pas …

Il vit un corps, non deux. Le pilote ainsi que le copilote. Il se pencha et examina la carcasse auprès d’eux. Il vit un corps écailleux de couleur rouge.

-Raptor, murmura Oli.
-Quoi ?
-Allons nous s’en au plus vite.

Tout le monde partir d’un pas rapide. Isabelle resta à sa place pendant quelques secondes. Un bruit de tôle la fit partir rejoindre les autres. La porte de l’hélicoptère bougea.


Richard ouvrit les yeux. Kevin était penché devant lui.

-Ça va Richard ?

Il se frotta le front. Il s’était coupé. Une longue ligne de sang partait de l’oreille gauche jusqu’à l’œil droit.

-Non ! répondit Richard. Ça ne va pas.

Il retrouva peu à peu ses esprits.

-Nous nous sommes écraser ? demanda Richard.
-Heu … malheureusement.

Richard lâcha un soupir de désespoir. Il remarqua que personne d’autre n’était dans l’hélicoptère sauf lui et Kevin.

-Où est tout le monde ?
-Ils sont tous dehors.
-D’accord. Aide-moi à me lever s’il te plaît.

Kevin leva Richard. Tout les deux sortirent. Ellie était avec Mireille. Elles rassemblaient leurs affaires. Jonathan parla avec les deux pilotes.

-Tout le monde va bien ? demanda Richard.

Tout le monde se retourna. Jonathan alla à leur rencontre.

-Je suis content de voir que tu vas bien, Richard, dit-il. Nous n’avons que quelques blessures mineures mais tout va bien.

Richard regarda se qui restait de l’hélicoptère. Les hélices n’étaient plus là, le compartiment aux véhicules était arraché, les vitres en morceaux et le moteur était hors de où il devait être.

-C’est un miracle si nous sommes tous en vie, dit Jonathan.
-En effet.
-J’en suis un peu, fier. Dieu merci que les renforcements en nid d’abeille eut tenu bon.
-Ce n’est pas vraiment le moment, Jo.

Ellie s’approcha de Richard.

-Maintenant que devons nous faire ? demanda-t-elle.
-Le plus important, commença Richard, c’est de rester en vie. Mais avec une place comme celle-ci, cela sera dur.
-Mais il n’y a pas de carnivores sur cette île, dit Mireille.
-Ce n’est pas parce que nous n’en avons pas vue qu’il n’y en a pas, répliqua Richard.
-Vous êtes sûr ?
-L’hélicoptère qui nous a percuter ne l’a pas fait seulement pour s’amuser, expliqua Keith. Quelque chose a fait perde le contrôle au pilote.
-Avons-nous des armes ? demanda Richard.
-J’avais amené une arme dans la caravane, dit Jonathan. Mais nous ne savons pas où les véhicules ont tombés.
-Nous avons un revolver, dit Francis en pointant Keith.
-C’est vrai, confirma ce dernier.
-Je crains que ça ne soit suffisant, dit Richard. Mais c’est mieux que rien.

Ellie se frotta la jambe. Un morceau de vitre est entré dans sa jambe quand l’hélicoptère s’est écrasé. La blessure ne saignait plus donc elle pouvait survivre.

-Je suggère que nous rassemblions le strict minimum et qu’on se mette en route, dit Richard.
-Pour aller où ? demanda Francis.
-Quelque part où nous pourrions appeler de l’aide.
-Il me semblait que tout le monde était partie, dit Jonathan.
-C’est vrai, répondit Kevin. Tous les hélicoptères sont partis avant nous.
-Donc nous sommes seuls avec des dinosaures sur une île à 180 kilomètres du continent, en conclut Ellie.
-Et avec des dinosaures dont nous ne savons pas de quelles espèces, compléta Mireille.
-Effectivement, conclut Richard.


Olivier Guitierrez tassa les branches de devant lui.

-Où nous nous dirigeons, Ol ? demanda impatiemment Isabelle.
-Appelez du secours.
-Mais où ?
-Loin des Raptors.
-Mais où tu nous amène ?
-Je ne sais pas.
-Tu ne sais pas où on est ?
-La carte est restée dans le Hummer. Ce n’est pas ma faute.
-Attendez, coupa Maxime. Écoutez.

Maxime était un gars de taille moyenne. Avec ses cheveux blonds et ses lunettes on aurait pu facilement le prendre pour un informaticien ou quelque chose dans le genre. Il travaillait dans le parc depuis le début. Il a développé une amitié avec Olivier depuis qu’il est arrivé dans l’équipe.

Ils entendaient des bruits.

-Qu’est-ce que c’est ? demanda Isabelle.
-On dirait des voix, remarqua Pierre-Paul.
-C’est belle et bien des voix, confirma Maxime.

Ils se dirigèrent tous vers l’origine.


Kevin mis son sac sur son dos.

-Alors, nous nous dirigeons vers où ? demanda-t-il à Richard.
-Je ne sais même pas où nous sommes. Alors …
-Nous sommes dans une jungle au Nord de l’île, précisa Kevin en souriant. Enfin je crois. Nous sommes peut-être dans un enclos.
-Espérons que non.

Richard installa ce qu’il avait dans son sac, le mit sur dos et alla rejoindre Keith.

-Où sommes-nous, Keith ? demanda Richard.
-Avant de frapper l’autre hélicoptère, nous volions vers le nord. Je ne connais pas cette île, je n’en ai aucune idée.

Richard se leva et alla voir le Dr Sattler.

Ellie prépara son sac. Mireille regarda dans les débris de l’hélicoptère.

-Reconnaissez-vous l’endroit, Dr Sattler ? demanda Richard.
-Non, malheureusement je ne peux pas vous aider.
-Cela ne nous avance pas à grand-chose.
-Par où partons-nous ?
-Comme nous sommes au nord, partons vers le sud.
-Où est le sud ? Vous avez une boussole ?
-Vue la position de l’hélicoptère, il allait vers le nord, donc à ma droite. Alors le sud est vers ma gauche.
-Mais nous avons peut-être changé de direction en frappant l’autre hélicoptère.
-Les chances sont fortes. Et si ce l’est, nous sommes perdus.
-Mais c’est quand même une chance à prendre.

Mireille arriva à leur hauteur.

-Il n’y a rien de bon dans le restant d’hélicop, dit-elle. Maintenant que faisons-nous ?

Richard se leva.

-Nous partons tout le monde, cria-t-il. Tout de suite.

Le petit groupe se mit en route. Francis avait de la misère à suivre car il était encore très étourdi. Soudain Richard s’arrêta et fit un signe de silence aux autres explorateurs. Des bruits de pas. Il y avait des bruits de pas. Des pas de dinosaures ? Peu importe, c’était tout prêt.

Richard Levine reconnut le visage d’Olivier Guitierrez quand il traversa un buisson.

-Mais qu’est-ce que vous faites là ? demanda ce dernier.


Richard avait tout raconté à l’autre équipe. Du pourquoi ils étaient sur l’île jusqu’à l’écrasement.

-Pour nous, c’est ça. Mais vous, que faites-vous ici ? Vous n’avez pas quitté l’île comme les autres?
-Non ! répondit Oli. Nous sommes allez à votre recherche quand nous avons vue votre hélicoptère s’écraser.
-Ça rassure ! Je vois que vous avez des armes, remarqua Richard. Des calibres douze. Vous croyez que ce sera suffisant ?
-Je crois, oui.
-Au moins ça nous fait deux armes de plus.

Richard regarda autour de lui. Il ne vit aucun véhicule.

-Vous êtes partis de où ? demanda Richard.
-Du centre des visiteurs.
-À pied ?
-Heu … Non … heu … Nous avions une voiture … Mais …
-Dites nous la vérité, lança Ellie. Arrêtez de nous mentir.
-Nous sommes ici pour retrouver des vélociraptors qui se sont échappé, avoua Isabelle.

Tout le monde se tût.

-Des vélociraptors, répéta Jonathan. Il y en a sur l’île et en liberté ?
-Oui, répondit Maxime.
-Alors je ne veux pas rester ici, dit Jonathan.

Il se leva et mit son sac sur son dos.

-Je ne sais pas pour vous, continua-t-il, mais moi je pars. Vous êtes libre de me suivre ou non.
-Attends-nous Jonathan, cria Kevin.

Kevin, Richard, Ellie, Mireille, Keith et Francis se levèrent et suivirent Jonathan. Maxime, Pierre-Paul et Yoan regardèrent Isabelle et Olivier.

-Que fessons-nous ? demanda Maxime.
-Le mieux, d’après moi, dit Oli, c’est qu’on reste ensemble. Alors suivons-les.

Ils se mirent à attraper les autres.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?