Le cottage par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Drame / Suspense

22 Petits poucets

Catégorie: T , 3808 mots
0 commentaire(s)

CHAPITRE 22 - Petits poucets


ELijah s'appuya contre un arbre tandis que Klaus s'asseyait sur une sorte de petit rocher.


Des arbres, des arbres et des arbres, des feuilles, des feuilles et des feuilles…il y en avait partout, de droite et de gauche, ne laissant d'ailleurs que peu pénétrer la lumière qui s'en allait doucement pour laisser place à la nuit.


Ils avaient marché pendant plus d'une heure, très rapidement, certain d'eux, avançant tout droit…enfin c'est ce qu'ils avaient pensé en passant devant les arbres, puis repassant devant certainement d'autres arbres ou les mêmes ou …tout se ressemblait, tous les chemins se mélangeaient.


Elijah poussa un soupir de désespoir.


- Je crois que j'ai mal évalué la situation en prenant cette décision


Klaus le regardait sans un mot. D'ailleurs cela avait été dans un silence total qu'ils avaient échappé à la surveillance de leurs deux partenaires et s'étaient enfoncés dans les profondeurs de cette « putain » de forêt, persuadés que leur chemin les amènerait directement à Rebecca.


Puis de pas en pas, seul le bruissement des feuilles sous leurs pieds avait fait écho à leur appel.


Ils avaient ralentis la cadence au fur et à mesure qu'ils se rendaient compte qu'ils en savaient absolument pas où ils allaient, et surtout absolument pas où ils étaient !

Elijha se passa la main dans les cheveux, la laissa glisser sur le front et soupira de nouveau.


- Je crois qu'on est légèrement perdu


- Légèrement, doux euphémisme mon frère, je crois qu'on est complètement largué, ca va faire plus d'une heure qu'on marche et je t'avoue je ne sais plus trop d'où on vient.


- Par là…


Klaus regarda la direction que lui montrait son frère, suspicieux


- Ah oui ? t'es sûr ?


- Ou par là, je crois…enfin je pense oui…


Elijha laissa son corps descendre au sol et s'assit sur le tapis de feuilles.


Il nous faut trouver Rebecca il n'y a que cela qui compte


- Je ne perçois pas sa présence par ici, on a du bifurquer par rapport aux traces que nous avions vu


- Elles se sont arrêtées, je pense qu'elle a du être portée, il n'y a pas d'autres possibilités


Klaus regarda autour de lui. Quand son frère l'avait attrapé pour qu'ils se volatilisent ensemble à la recherche de leur soeur, il avait ressenti une telle fierté vis-à-vis de lui. Il s'en voulait presque d'avoir osé douter qu'Elijah laisse tomber si facilement les recherches et il reconnaissait totalement le frère qu'il avait suivi depuis tant de siècles. Rien ne passerait avant ses proches. Rien…Sauf peut être tous ces chemins qu'ils n'arrivaient plus à distinguer les uns des autres.


Aucun des deux n'osaient se l'avouer mais ils semblaient qu'ils soient bel et bien perdus dans cette immensité


- Peut être qu'après tout , les avertissements de Jackson avaient leur importance


ELijha grogna. Hors de question d'admettre que l'alpha n'avait peut être pas tord.


- Je vais nous sortir de là, avec Rebecca , Niklaus


- Je m'en remets à toi entièrement, Brother.


- Oui , je vais nous sortir de là …


Les quelques trémolos qui s'entendaient dans la voix d'Elijah n'échappèrent pas à l'hybride. Son frère était fragilisé par des mois de doutes et de souffrances et il se remémora la nuit où ils avaient fui en voiture. Son frère était loin d'être guéri des faiblesses de son esprit et le jeune vampire espéra que son frère ne craque pas avant la fin de toutes cette…mésaventure. Voir son frère cacher ses doutes ne rassura pas Klaus. Il grimaça. Putain, ils avaient certainement été encore trop impulsifs !


. Maintenant peut être que leur sœur était encore plus éloignée d'eux et peut être que…


Klaus sentit son cœur prendre un rythme irrégulier. ET si il était trop tard, et si…


ELijah s'approcha de lui.


- Ne t'en fais pas, je ressens sa présence en moi, elle va bien


- Comment, comment …rien…je ne m'inquiète pas


Klaus regardait Elijah di coin de l'œil. Son frère avait-il lu se sensées et ses craintes. Elijah lui sourit gentiment.


- Je connais chaque battement de ton cœur, petit frère et je sais quand ca ne va pas…


- Mais je vais bien, je suis prêt arracher la tête à celui ou ceux qui ont pris notre se


- Je le sais aussi


- Tu sais tout en fait


- J'ai fini par savoir interpréter tes colères avec le temps


- Ah oui, mes colères, elle sont énormes en ce moment regarda dan quel pétrin nous sommes, perdus au milieu de nulle part , sans avoir le moindre indice d'où aller pour retrouver Rebbecca, …alors oui, oui, oui je suis en colère…tu dois nous sortir de là !


Klaus s'énervait déjà. Comment son frère pouvait quand à lui, rester aussi calme dans un moment aussi tragique et aussi stressant. Il ne voulait pas être calmé, il voulait courir et hurler et mordre la gorge de celui qui avait pris sa sœur, faire gicler son sang, , déchirer ses membres, l'écraser …


Elijah sentit tout le poids que cette phrase lui mettait sur les épaules. C'était son rôle de les sortir de tout cela…mais comment ? il était aussi perdu que son son jeune frère mais devait tout faire pour se montrer sûr de lui. Klaus le bouscula un peu .


- Alors ?


ELijah soupira. Il connaissait son frère. L'angoisse qu'il devait ressentir le faisait être parfois très inquisiteur et dans peu de temps, il savait que ce dernier l'accuserait de les avoir perdu. C'était sa manière de cacher les sentiments d 'angoisse qui l'envahissait. Il le laisserait parler, crier puis , hurler et tout se passerait…Et lui reprendrait son fardeau avec encore plus de poids…

- Tu penses toujours pouvoir sauver le monde seul, mais là tu vois bien c'est impossible


L'accusation tombait. Son frère allait bientôt laisser sa haine se déverser sur lui et puis tout serait oublié. Et Klaus en sortirait plus fort avec des stratégies que lui seul était capable de mettre en place.


Et c'est e qui se passa. Elijah n'aurait pas du la laisser seul avec ce loup, il aurait surveiller la grange, Elijah n'aurait pas l'emmener dans ce séjour , Elijah aurait du mieux l'élever pour pas qu'elle aille courir les gueux de cette manière, Elijah aurait du ...aurait du tellement faire de choses qu'il n'aurait certainement pas eu encore assez de l' éternité pour les terminer. Il soupira. Klaus n'en avait pas fini. Il allait de voir faire preuve de patience.


- Bordel, on aurait du écouter ce mec…mais t'as voulu encore en faire que par ta tête…


Klaus s'était leva, tapait dans les arbres laissant ses poings à sang et pointait régulièrement du doigt son grand frère avec des tu aurais, tu devais… …puis il s'écroula les genoux au sol et sentit les larmes lui monter aux yeux.


- Et si Rebecca nous appelait et que nous soyons trop loin et trop perdu désormais pour l'entendre elle va croire qu'on l'a abandonnée à son propre sort, nous ses frères, tu te rends compte, elle va croire qu'on l'a abandonnée si on ne la trouve pas rapidement


- Nous n'abandonnerons jamais notre sœur


- Mais on peut faire quoi là, la nuit va tomber et …et …


Klaus serra les dents. Et…si ils arrivaient trop tard.


- Chut…


La main d'Elijha sur ses épaules lui rappela la présence bienveillante de ce dernier. Il posa la sienne sur celle de son frère et attendit encore un peu silencieux. Oui, en effet, Kalus sentit son cœur battre nerveusement. Se larmes s'étaient mis à couler de frustration alors qu'il ne voulait surtout pas que son frère voit sa faiblesse. Il avait été encore dur avec ce dernier, laissant de nouveau la survie de leur famille peser sur les épaules déjà fragilisées de son grand frère. Il avait encore oublier qu'il s'était promis d'inverser les rôles, prendre soin de son frère. Avec la disparition de Rebecca, tout se confondait dans sa tête. Et Elijah semblait tellement plus fort que lui, là maintenant.


- Je n'aurai pas du m'énerver, excuses moi


Klaus s'assit enfin au sol aux côté de son frère et posa sa tête sur l'épaule de ce dernier, qui s'était mis à ses côtés.


- Je suis là


- Je suis perturbé, ce bois, tous ce arbres, mon loup réclame à exploser au milieu de tout cela j'ai l'impression de rien contrôler.


- Peut être est ce la solution, Ne contrôle rien, laisse le venir…


- Non je ne peux pas…C'est trop dur…et puis je ne contrôle pas mes transformations. Je ne pense pas que j'en suis capable


- Il pourrait nous aider peut être …


- Elijah, il pourrait te tuer parce que je ne sais pas si je serai capable de te reconnaître comme un ami quand je serai dans cet état animal. N'y pensons plus, de toute manière, je ne sais pas comment le déclencher


Elijah n'en savait rien non plus. Ca n'était arrivé qu'une seule fois lors d'un combat très violent qui avait failli tous les tuer et aucun n'avait su comment Klaus avait pris cette forme…quand ELijah avait essayé d'entrer en communication avec le loup magnifique qu'il avait eu devant lui, Niklaus l'avait attaqué violemment. Il n'avait du sa survie qu'à une concours de circonstance. En effet, ce n' était certainement pas la meilleure des solutions.


- Je suis un poids, malgré mon odorat plus développé, je n'ai même pas aider une seule minute depuis qu'on marche, je me suis jamais senti aussi…


- Démuni, je sais de quoi tu parles, crois moi


Le deux frères restèrent un petit moment épaule contre épaule, Elijha passant machinalement, ses doigts dans les boucles blondes de son frère, pour le rassurer, pour se rassurer aussi.

Klaus secoua la tête et se leva. Il essuya discrètement quelques larmes qui restaient coller à ses joues et suivit son frère. Il fut heureux que ce dernier ne fasse aucun autre commentaire sur ce débordement d'émotion. Il était tellement vulnérable quand ses proches étaient en danger et lui à la différence de son grand frère, ne gérait absolument pas l'absence d'un des siens loin de lui. Rebecca était celle après Elijah qui avait la place la plus importante dans son cœur et imaginer qu'en ce moment même, elles puissent souffrir, le rendait fou.


- Reprenons notre route par là. La nuit approche, on va finir pas être définitivement perdu…


Klaus sentit que sa colère diminuait et que son cerveau se mettait en marche.


- Attends, J'ai une idée. Pourquoi on n'y a pas pensé avant ! Donnes moi tes mains et met toi face à moi !


Elijah questionna du regard son frère, puis s'exécuta, posa en imitation de son frère, les genoux au sol et attrapa les deux mains ce celui ci. L'hybride coupa à l'aide d'un bout de bois les paumes de chacun et laissa son sang se mêler à celui de son frère. Puis il ferma les yeux, approcha son front de celui de son frère et respira un grand coup.


- Il faut réussir à nous connecter à Rebecca


Elijah soupira. Cela allait leur prendre énormément d'énergie et se demanda s'ils en auraient ensuite assez pour continuer de marcher encore un peu mais il ferma les yeux à son tour. Les deux ressentirent le lien qui passait de l'un à l'autre. Leurs mains s'accrochèrent avec plus de force. Leur corps se mit à trembler, le sang se déversait entre leur mains, et la connexion se fit.


Elle était là, assise en chien de fusil contre un arbre tremblant essayant de cacher sa nudité à l'homme qui se tenait devant elle. L'homme ? non quelque chose plutôt de difforme, très grand et noir. Son dos étaient striés de nerfs et de muscles saillants. Une chose…noire , terrible qui se tourna d'un coup vers eux…vers leur esprit . Klaus sursauta mais garda le contact.


Il essayait de ne pas focaliser sur cette horreur qui semblait avoir pris conscience de leur intrusion. Il scruta les alentours, les bruits qu'il pouvait entendre dans cette vision. Un petit ruisseau semblait passer pas trop loin …Les bruits étaient atténués pas les pleurs de Rebecca qui regardait autour d'elle. Elle essayait d'entrer en contact avec eux . Elle comprenait qu'ils étaient là, pas loin d'elle. Le lien prenait forme entre eux…


Elijah focalisait son esprit sur la Bête. Cette chose immonde … La Bête tourna son corps entier vers leurs esprits, pénétra alors dans leurs pensées. Elle semblait les regarder au travers d'eux. Elijah se mit à trembler. Son énergie s'envolait à nouveau, il avait l'impression que la Bête se nourrissait de lui…Il appuya la prise de ses main contre celles de son frère. Surtout ne pas relâcher le contact tant que Klaus avait encore la puissance pour aller de l'autre côté, aller s'imprégner des lieux qu'il pouvait voir. Il sentait qu'il faiblissait. Elle ne cessait de s'insinuer petit à petit dans leur esprit. Elle savait où ils étaient. Au travers d'un nuage flou, Elijah la vit pointer une sorte de griffe vers eux puis son visage s'approcha d'eux comme si elle avait trouver la faille pour les atteindre. Klaus voulut fuir , elle semblait si puissante, si forte. Une force qu'il connaissait, qu'il avait déjà sentit…


Puis la Bête focalisa son attention sur son grand frère. Elijah plongea son regard dans celui de cette bête monstrueuse. Rien, que des ténèbres. Il aurait voulu pouvoir sonder encore plus cette bête mais ce qu'il vit en se concentrant fut son propre reflet., Il se surprit à reculer mentalement. Elle le fixa pendant quelques secondes et lui communiqua son message qu'elle gardait pour lui. Elijah en eut le souffle coupé, ses membres se raidirent. Il sentit la panique l'envahir. Elle dévoila alors ses crocs si terribles puis hurla en essayant d'attraper l'esprit du vampire .


Il poussa un cri immense quand elle lui montra la porte rouge à travers de laquelle il souhaitait l'emmener. Elijah lâcha les mains de son frère et s'écroula au sol. Le visage de Rebecca s'effaça , la Bête disparut de leur esprit. Klaus perdit le contact immédiatement et courut près du corps de son frère. Celui-ci suffoquait. Il avait les yeux dans le vide en proie à une immense terreur.


- Elijah, ELijah , réponds moi…


Il regardait tout autour de lui et attrapa Klaus par le col, le serrant très fort comme pour le garder le plus près de lui.


- La porte rouge, la porte rouge…Esther,… cette Bête. Elle est là pour moi …Cette chose m'a parlé, elle m'a parlé…Elle a la voix de …elle voulait que je la trouve …et que je parte avec elle…Klaus…elle veut vous tuer, toi et Rebecca, Klaus…Niklaus…


- Quelle porte rouge ? Elijah, reprend tes esprits… Tout cela n'est qu'une déformation de ton esprit . Avec tout ce que tu as vécu ces derniers temps, tu dois avoir fait un truc , ah oui un transfert,c'est comme ça que Camille en parle…il n'y avait aucune porte rouge , je t'assure…ni mère, rien …Elijah, Nous devons reprendre le contact maintenant…


- NOONNN !


Relâchant son emprise, Elijah se réfugia en reculant sur les fesses près d'un arbre et ferma les yeux.


- Je ne peux pas, la porte rouge, elle est ouverte…je ne peux pas…


-Oh putain, mais de quelle porte rouge il parlait…il n'avait rien vu de tel…Klaus sentit la panique l'envahi r. Si son frère craquait maintenant, ils ne pourraient jamais retrouver leur soeur et elle serait définitivement à la merci de ce monstre. Il sentit ses forces l'abandonner. Tout cela lui avait demandé une énergie folle. Il devait rester le plus calme possible, pour empêcher son frère de vouloir fuir encore plus loin. Il s'approcha de ce dernier et s'assit à ses côtés. Il se colla tout contre lui et lui prit les mains.


- Nonnn , Klaus, s'il te plait


Klaus lui sourit en essayant de se faire le plus rassurant possible. Chose qui lui semblait tellement si loin de ce qu'il ressentait réellement.


- Ne t'inquiète plus, Je ne vais pas reprendre le contact… je sais où ils sont …je sais où est Rebecca…on doit y aller, maintenant. Elijah, tu dois te relever, je t'en prie. C'est une hallucination que tu as eu. Tu as du confondre avec tout ce qui t'es arrivé. Le contact mental que nous avons utilisé est très puissant et a pu altérer tes sens.


- Je sais ce que j'ai vu. Cette bête…


Klaus porta les mains de son frère à sa bouche et lui embrassa tendrement. Son frère avait eu peur de cette chose…et jamais il ne laisserait quoique ce soit faire peur à Elijah. Jamais…

- Nous devons aller la chercher maintenant


Klaus avait raison. ELijah serra les mains de son frère. Il devait être fort pour son frère , pour sa sœur. Niklaus avait certainement raison en effet. Tout devait être embrouillé dans son esprit. Pourtant il restait persuadé que cette Bête avait un lien avec lui, il l'avait ressenti au plus profond de ses entrailles. Et elle l'avait terrorisée comme si elle connaissait chacun de ses points les plus faibles.


ELijah se remit debout aidé par son frère, attendit quelques minutes que son esprit se vide de toute cette frayeur et fit signe à Niklaus qu'il était prêt. Ils avancèrent vers un point que désignait Klaus.


- Nous devons trouver une rivière ou un ruisseau, un torrent et le suivre. Cela nous mènera à Rebecca


Ils écoutèrent le bruit qui leur parvenait. Pas de bruit d'eau qui coule pour le moment .


- Si je me souviens les rivières sont souvent au Nord…


Elijah réfléchit un peu en regardant à droite et à gauche.


- On devrait essayer par là bas, ca descend un peu, avec la chance qu'on a…


- Ne parlons peut être pas de chance…


- Oui, en effet …on devrait peut être trouver un début de ruisseau…


Kaus tenait son frère par le bras. Lui avait été fatigué d'initier ce contact mais son frère semblait épuisé.


- Ca va aller pour marcher ?


- Oui, on s'arrêtera à la nuit tombante. Je pense que Rebecca ne craint rien car cette chose semble nous attendre alors allons répondre à sa demande…


L'hybride se sentit mieux aussi. Elijah semblait avoir repris de l'assurance, et tant qu'Elijah était fort, tout espoir était permis Il saurait gérer ce qui les attendaient. Enfin il espérait.


Puis le rire d'Elijah le surprit.


- Quoi, ne me dis pas que tu perds la tête, je t'en supplie , ELijah


- Non je me disais simplement, que nous n'étions dans les moments les plus fort de notre gloire !


Klaus pouffa aussi. Entre lui qui avait fait une crise d'angoisse et son frère qui s'était enfoui contre un arbre, tout était parfait. Punaise, heureusement que leurs amis n'étaient pas là pour voir ça. La honte l'aurait détruit.


Elijah se raccrocha au bras de son frère, épuisé, et scruta les envions. La nuit tombait. Les bois s'obscurcissaient de plus en plus.


- Niklaus, il faut que l'on puisse nous retrouver quoi qu'il arrive à un moment ou à un autre …. nous allons jouer les poucets !


- Hein ? les quoi …


Son frère avait définitivement perdu l'esprit.


- Les petits poucets…Donne moi des bouts du bas de ton pantalon. Nous allons disperser petit à petit sur le chemin des morceaux de nos vêtements. Je suis certain que Jackson repérera notre odeur et nos traces ainsi pour venir nous chercher.


- T'as perdu la raison, on n'est pas dans un conte de fée !


- On ne sait jamais, qui en tente rien n'a rien !


- Oui en espérant que ca ne les ai pas arrangé de savoir les originaux perdus à jamais !


- Pas de fausse méfiance. Allez déchire moi ce pantalon crasseux…


- C'est un levis !


Klaus secoua la tête. C'était cela la solution suprême de son fou de frère …. Jouer le petit poucet en semant des graines et espérant que papa loup puisse suivre leur trace pour les sortir la merde où ils s'étaient enfoncée jusqu'au cou ! Parfait, il ne préféra pas le contredire.


- Et il finit comment le petit poucet à la fin de l'histoire ?


- Manger par le loup


Klaus fronça encore plus les sourcils et attrapa son frère par le bras. Ellijah se tourna vers lui avec un petit sourire.


- J'en sais rien en vrai…il est peut être mort d'épuisement et de faim à force de chercher son chemin, après tout ce n'était qu'un enfant sans défense.


- Génial, Elijah, génial !


Leijah sourit de plus bel. Ca lui faisait du bien de rire un peu.


- Tu sais quoi, Lijah, ce pauvre poucet, il a peut être rencontré un vampire assoiffé de sang qui l'a vidé totalement, et enterré son corps pour qu'on ne le trouve jamais


- Et je suppose que ce vampire si horrible portait un beau costume à 5000 euros et une chemise en soie parfaite !


- Pauvre vampire, après tout ca , sa chemise était toute tâchée et il dut l'abandonner dans le bois. Quelle perte cruelle !


Klaus souriait désormais. Se moquer de son frère était un véritable exutoire pour lui.


- D'ailleurs pourquoi tu ne prends pas des morceaux de ta chemise si parfaite ? alors que je suis obligé d'arracher mes vêtements pour faire office de petits cailloux


Elijah ne répondit pas. Sa chemise allait lui servir à recouvrir le corps de sa sœur quand il l'aurait retrouvé, voilà tout. Il ne pouvait pas le dire à Klaus.


- Parce que …


- Réponse parfaitement digne de toi ! Explicite, argumentée !



Elijah rigola doucement. Les mimiques de son frère quand il prenait ses grands airs étaient un vrai spectacle.


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?