Louveteau ! par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Humour / Famille

4 Une visite impromptue

Catégorie: G , 3917 mots
0 commentaire(s)

Chapitre 4 – Une visite impromptue


Elijah respira fortement. Surtout ne pas se mettre plus en colère que ce qu'il était déjà et balancer ce louveteau par la fenêtre même fermée ! Il en mourrait d'envie. Le saigner à blanc, pourquoi pas ! Parfait pour un vampire ! allez surtout, Restez calme ! Ce comportement pourtant lui était intolérable. Il se raisonna en se disant que ce n'était qu'un tout petit louveteau mais en son for intérieur, il savait très bien qui avait commandité cet acte répugnant. Il avait bien vu dans ce regard vert le défi lancé par son cher et adorable frère. Il le paierait ! Pas maintenant, ce serait trop facile de s'en prendre à un petit bébé manipulé mais il serait lui donner la punition bien adéquate à un tel comportement. Il se massa les temps et respira profondément. Ses nerfs étaient à fleur de peau.


Klaus ne faisait rien en fait pour arranger les choses, comme si il lui faisait payer l'état dans lequel il s'était mis tout seul. Typiquement Niklaus et comme par hasard, Elijah était encore là pour devoir payer les pots cassés.


Sa patience avait tout de même certaine limite, Klaus oubliait peut être un peu trop facilement qu'il était aussi un vampire, avec, comme tous les vampires, un seuil de tolérance à la bêtise très limitée.


Il respira de nouveau, se releva doucement puis attrapa le louveteau par le cou et le serra assez fortement. Le petit loup se mit à gémir mais Elijha ne relâcha pas sa prise.


« hey, brutus, ca fait mal «


- Tu sais, Nikilaus, car c'est à toi bien plus qu'à ton clone que je vais m'adresser, donc j'espère sincèrement que tu entends et que tu vas profiter du spectacle. Sais tu ce que l'on fait au chat et au chien quand il se laisse aller dans la maison pour leur éviter de recommencer, et bien mon cher frère adoré, on leur met le nez dedans !


« Non , non ..je t'interdis ! si tu fais ça ..


Trop tard ! Le museau du petit loup se retrouva à devoir renifler avec dégoût ses bêtises et essaya de se débattre du mieux qu'il put pour ne pas devoir se retrouver trop près de cette falque qui sentait réellement fort. Le vampire ne le fit pas toucher malgré sa forte envie de le jeter dedans, mais il préféra focaliser son attention sur ce petit loup si mignon qui lui n'avait rien compris réellement à ce qu'il faisait. Il en voulait à Niklaus et pas à cette boule de poil inoffensive.


Arès tout, ce n'était encore qu'un bébé et Elijah avait un faible pour les petites choses sans défense. Malheureusement pour ce petit louveteau, il était possédé par la pire bête : son propre frère. Et pour le moment, il lui fallait oublier ce que son maudit frangin s'était permis de faire.


Le vampire l'emporta avec lui dans le salon où il chercha un endroit sécurisé où mettre le louveteau pour qu'il ne puisse plus nuire pendant quelques temps. Il vida un des vieilles malles, toujours en tenant la petite bête par les pattes. Elle pendouillait la tête à l'envers secouée par les mouvements du vampire en colère.


« C'est bon je ne suis pas un de tes pantins tout de même…c'était juste un pipi bien malencontreux bien sûr. T'as jamais pissé contre un arbre , bordel, c'est pareil c'est du bois, ca va sécher ! Lâche moi …attends, attends , qu'est ce que tu fais…ah non tu ne vas pas m'enfermer là dedans tout de même ! »


Elijah poussa un soupir de soulagement une fois qu'il eut vidé l'intégralité de ce qui se trouvait dans cette malle et y déposa sans délicatesse le petit louveteau tout apeuré. Il s'en voulut en voyant sa petite patte se soulever pour l'appeler, son regard tout étonné de cette colère qui ne semblait pas non plus comprendre. Elijah le fixa un peu, lui toucha cette patte tendue doucement, faillit renoncer puis referma le couvercle sans ménagement, laissant son petit compagnon à poil dans le noir complet.

- Tu vas apprendre les bonnes manières !


Le louveteau se mit gémir doucement, une petite plainte si légère que le cœur d'Elijha se serra malgré lui. Puis son gémissement s'accentua de plus en plus fort, comme des petits pleurs pour appeler son maître. Elijha s'en voulut presque.


Absurde de se sentir ainsi coupable alors qu'il arrachait des têtes et détruisait des corps sans aucun remord !


« Je te jure que si tu ne me sors pas maintenant… et toi , le louveteau, arrête de japper, apprend à hurler comme un loup, un vrai, c'est pas possible…sors moi de cette caisse Elijah ! »


Mais l'âiné des Mikaleson refusa de se laisser attendrir par les jappements de la pauvre bête. Il retourna nettoyer les dégâts fait par ce louveteau.


La journée allait être compliquée, mais vraiment compliquée. Il lui fallait trouver de l'aide pour tenter de faire récupérer sa forme à son frère. Il ne pouvait pas rester indéfiniment dans le corps de ce petit loup, premièrement parce que ce n'était pas Klaus, le frère dont il avait besoin, et puis que cela pouvait s'avérer très dangereux pour l'hybride si quelqu'un apprenait dans quelle vulnérabilité ils étaient à cause de cela.


Il soupira. Pourquoi tout tournait toujours à la catastrophe ? Les fées ne s'étaient vraiment pas pencher sur leur berceau à tous les deux ! A croire que sa mère l'avait su dès leur naissance et avait profité des tares de ses deux fils pour appuyer là où ca faisait mal et s'amuser à les torturer encore plus en les transformant.


Ses pensées sombres furent interrompues par la sonnette de l'entrée. Il grogna n'étant réellement pas d'humeur à recevoir de la visite puis se ravisa. Peut être que Rebecca avait changé d'avis et était de retour. Il se releva rapidement, mit les débris dans la poubelle et posa une serpillère sur l'urine du loup, et courut à la porte qu'il ouvrit d'un coup sans réfléchir, le sourire aux lèvres.


Son sourire s'effaça directement quand il s'aperçut que ce n'était pas sa petite sœur.


- Excuses moi, j'ai l'impression que je te dérange


Camille se sentit tellement gênée devant le visage froid et fermé d'Eljha qu'elle recula un peu, légèrement effrayée de le voir aussi peu aimable.


Elijah , passé l'étonnement, leva les mains devant lui et s'excusa


- Pardonne-moi cet accueil, je…je réglais un problème important et ta venue m'a surpris.


Il laissait la porte entrebâillée , sans l'intention de faire entrer La jeune femme et tourna la tête vers le salon. Le petit loup continuait à geindre de plus en plus fort. Il soupira.


- Tu vas bien, Elijah ?


- Oui, oui , tu voulais quelque chose en particulier ?


Cuiseuse comme à son habitude , Camille essaya de regarder derrière le vampire qui lui barrait le chemin pour l'empêcher d'entrer puis elle soupira. Quel accueil ! Les Mikaleson avait besoin de quelques leçons de savoir être parfois.


Elle n'était pas dupe et avait bien vu son sourire fondre comme neige au soleil quand il avait ouvert la porte. Sympa le frangin, égal au frère ! Tout était normal donc !

Elle sentait bien que quelque chose clochait et qu'Elijah pourtant toujours accueillant ou du moins qui avait toujours un comportement qui laissait supposer que vous étiez le bienvenu tant que vous étiez un ami de la famille ,ne semblait pas dans son assiette. Peut être en effet sa venue n'était pas des plus opportuniste, ou qu'il n'avait réellement pas envie de la voir, tout simplement.


Puis Elle repensa à ce que lui avait confié Klaus une fois, que son frère l'appelait la petite fouine ! Et bien elle allait fouiner !


Elle avança sur le perron bien décidée à rentrer et fixa de ses grands yeux bleus le beau et ténébreux vampire


- Tu me laisses entrer ? j'ai amené des viennoiseries pour le petit déjeuner


Elijah regarda sa montre.


- Tu es drôlement matinal


Il ne bougea pas de la porte. Elle avança encore un peu plus et posa la main sur le montant tout en tendant le sac de croissants bien appétissants

- Pâtisseries françaises et du chocolat pour toi


Elijha fronça les sourcils et s'avança à son tour faisant barrage au corps un peu trop impétueux de la jeune femme. Elle lui sourit de nouveau et attendit sans un mot. Cette femme avait un sacré tempérament et ne semblait pas comprendre qu'elle n'était pas spécialement la bienvenue, surtout aujourd'hui. Le moment de sa visite était très, très mal choisi. Il fallait qu'elle arrête de le regarder de cette manière car il ne céderait pas.


Il aurait pu très bien d'ailleurs porter son regard dans le sien et la contraindre à faire demi tour mais il avait fait une promesse à son frère de ne jamais le faire et il était un homme d'honneur, une promesse était une promesse.


Il tapa contre le rebord de la porte assez violemment, plus pour essayer de faire taire le chiot malheureux qui s'évertuait désormais à hurler dans sa caisse que par frustration. Tout allait de travers, tout !


Puis il reporta son attention sur le belle thérapeute toujours presque collée à lui qui gardait ce sourire charmant et ne semblait pas décider à faire demi tour. Mon dieu, il comprenait ce que son frère lui trouvait : Tempérament de feu et volonté à toute épreuve.


Il soupira et entrouvrit légèrement la porte


- Allons directement dans la cuisine


Camille ôta rapidement ses chaussures connaissant l'esprit maniaque de ce grand géant et le suivit avec un sourire moqueur sur les lèvres. Elle savait qu'Elijah cèderai. Son sens de l'hospitalité avait pris le dessus sur ses résolutions. Elle le suivit et s'arrêta quand il lui fit signe d'attendre deux minutes à la porte. Mais Il s'aperçut qu'elle cherchait d'où venaient les gémissements qu'elle pouvait percevoir. Il la tira alors à lui et la fit pénétrer rapidement dans la cuisine pour refermer la porte fortement derrière elle.


Il se pressa de nettoyer rapidement les traces d'urine qui restait, rangea à une vitesse vampirique le bazar laissé par le petit loup. Il installa toujours à la même vitesse deux bols sur le table comme si tout était déjà prêt à l'accueillir. Elle rigola


- J'aurai pu t'aider


  • Non, tu es mon invitée


- Imposée, il me semble


Elijha se tourna vers le frigo gêné. Oui en effet, il n'avait pas été du tout accueillant avec la jeune femme. Quel goujat il avait fait ! Il posa du lait sur la table lui proposa du chocolat qu'il savait qu'elle aimait boire et lui fit signe de s'assoir. Puis tout en montrant les croissants posés sur la table s'efforça à ouvrir la discussion :


- Merci pour cette attention


Elle sourit lui sortit une tablette de chocolat aux noisette


- Celle là est pour toi


Elle savait taper juste là où ca faisait du bien, la garce !


- Je viens voir Niklaus, nous avons rendez- vous pour un entretien professionnelle


Elijha écarquilla les yeux. Ce rendez vous ne pouvait pas moins bien tomber !


- Il n'est pas là !


- Mais…


- Il est partit tôt ce matin et je ne sais pas vers quelle heure il compte revenir, certainement très tard, ou très tôt demain ou je ne sais jamais avec Niklaus

Camille s'étonna du ton pressé utilisé par le vampire et surtout de cette si longue phrase , habituée qu'il soit toujours peu loquace avec elle et avec tout le monde d'ailleurs.


- Impossible il m'avait promis qu'une fois ce rendez vous fini, nous irions faire quelque courses et que je pourrai profiter de votre piscine…et j'ai fait deux heures de route pour ça


- La piscine, les courses, je suppose un repas en tête ) tête…ok…tu devrais savoir, Camille, que Les promesses de Klaus sont souvent comme les feuilles en plein vol…


Puis Elijha toussota pour cacher les petits cris qu'il venait de nouveau t'entendre et la regarda fixement. Il pouvait y lire la déception et eut presque pitié d'elle. Mais il ne pouvait pas la garder près de lui tout de même, il allait faire quoi avec elle, jouer les patients à la place de Niklaus Hors de question !


- Il va falloir reporter !


- Je vais l'appeler, il me répondra


Elle sortit son téléphone et appela son frère avant même qu'Elijah est le temps de la dissuader. Le bruit de la sonnerie du portable résonna dans le salon. Elijha se pinça les lèvres et ferma les yeux. Dans la série catastrophe en ligne…


Camille s'étonna, se leva et partit vers le salon. Elijha ne chercha même pas à la retenir , cela ne ferait qu'accentuer sa curiosité.


Il la suivit contrit, puis la vit lever le portable de Klaus posé négligemment sur un meuble.


- Etonnant qu'il soit partit sans son téléphone


Elijha devait trouver une excuse le plus rapidement et la plus probable possible. Une seule idée lui vint en tête


- Nous nous sommes disputés


- Encore ?


Elijha fronça les sourcils. Encore ! oui encore et toujours en effet…il reporta discrètement son attention sur la malle. Le petit loup s'état tut pour son plus grand soulagement. Il comprit bien vite que le louveteau et notamment Klaus devait écouter la voix de Camille résonner dans la pièce. Tant que ca pouvait le faire arrêter de couiner !


« Camille ? oh non le rendez vous, elle ne pouvait pas tomber plus mal ! Intéressant tout de même cette discussion, voyons un peu comment mon frère va se débrouiller avec ce pot de colle qui ne partirait pas tant qu'elle n'aura pas d'explication logique, je sens que je vais me marrer à mon tour ! allez Elijah débrouille toi avec la fouineuse»


- Oui , comme tu dis ? nous avons eu des mots un peu virulents et il est partit en claquant la porte, comme d'habitude


- Comme d'habitude …mais sans ses chaussures et sans sa veste ?


Elle pointa du doigt, les boots de Klaus négligemment jeté dans un coin et sa veste qui pendait sur un coin du meuble. Elijah sentit son cœur battre la chamade. Trouver une autre excuse rapidement …


- Tu connais Klaus, quand il est réellement en colère il ne pense à rien


- Ce qui me rassure, c'est qu'il ne doit pas être partit pour longtemps surtout sans son précieux portable et surtout que sa voiture est encore dehors.


Damnation ! mais c'est la réincarnation de Miss hercule Poirot ou quoi ! Puis elle regarda Elijha et s'approcha de lui


- Ca te dérange si j'attends son retour ici ?


Comment lui dire que oui sa présence le dérangeait sans paraître pour un goujat !


- Non bien sur, tu ne me déranges pas, mais ..


- Cette dispute semble t'avoir affectée, Elijah.


Elijha replaça son masque d'indifférence immédiatement et sourit


- Pas plus que les autres fois, mais mon frère est tellement parfois imprévisible

- Tu me sembles inquiet, Elijha


- C'es parce que…euh…il est partit pied nu


Non,non mais qu'est-ce qu'il racontait, il s'enfonçait totalement. Bravo, 1000 ans de perversions et de malveillances envers leurs ennemis les plus terribles et il se sentait totalement démuni devant cette femme. Du fond de sa malle sombre, Klaus jubilait pendant que le bébé poilu s'étonnait de cette voix tout charmante qu'il ne connaissait pas.


« Vas y mon frère enfonces toi encore plus. Dis lui aussi que je suis à poil car t'as oublié de ramasser mon pantalon et les reste de mes fringues près de la cheminée ! »


Camille savait que cet homme lui cachait quelque chose quand tout à coup elle reporta son regard sur les vêtements posés au sol. Elle fronça les sourcils et sourit


- Et Cul nu aussi ?


« Et voilà bam ! Allez explications maintenant Mon cher Frère »


- Camille, mon frère n'a pas qu'un seul pantalon dans son armoire et c'est une des causes de notre bagarre, sa manière de tout laisser trainer


- Oh je te comprends là pour le coup


« quoi, elle ne va pas tout de même entrer dans son jeu.. »


- Même quand il vient dans mon cabinet, il a tendance à jeter sa veste sur n'importe quel endroit


« N'importe quoi, comme si je prenais mes aises partout où j'allais ! Vraiment ! «


- Je confirme


Elijha se sentit soulagé, ramassa le pantalon et le tee-shirt sous le fauteuil et partit vers la salle de bain pour les mettre au sale.

Mon dieu, mais qu'allait-t elle penser de la soirée qu'ils avaient passée ensemble avec son frère. Surtout qu'il avait bien sûr oublié de ramasser la bouteille qui gisait au sol.


Super, l'image des Mikaleson allait encore être bien égratignée aux yeux de la jeune femme. !


C'est alors qu'il entendit le pleur lancinant de la petite chose. Il se figea ! Saleté de bête, il fallait qu'elle se manifeste maintenant ! C'était fait exprès, il en était convaincu.


Il lâcha tout au sol et repartit en courant vers le salon. Non, non, non…


Trop tard ! Camille tenait à bout de bras le tout petit louveteau dans ses bras, un large sourire sur les lèvres.


- Ben mon petit bonhomme, qu'est ce que tu fais enfermer là dedans !


Elle se tourna le regard noir vers Elijah.


- C'est toi qui as mis ce pauvre petit chiot dans cette malle ?


« chiot ! elle m'a traité de chiot ! »


- Regarde le, il tremble de partout ! la pauvre puce…


Elijah accourut jusqu'à Camille , lui prit le bébé loup des mains et le posa contre son torse pour le serrer contre lui, comme s'il devait le protéger.. de quoi .. .de cette femme ? Il se rendit compte de son comportement ridicule et desserra son étreinte, honteux.


- C'est…ce n'est pas ce que tu crois !


Camille écarquilla les yeux en regardant l'image qu'elle avait devant elle. Un homme grand, puissant, très intelligent et capable du pire tenant dans ses bras un si petit et si mignon petit chiot, tout serré contre lui comme si on allait lui arracher le cœur. Elijah l'étonnerait toujours.


- Il est à toi ? vous vous êtes acheté un chiot ?


« il va falloir immédiatement cesser de me traiter comme ces chiens galeux, je suis un loup ! UN LOUP ! Et toi , le bébé, arrêtes de vouloir léchouiller Elijah , cesse immédaitement ça, je sais t'es content d'être contre lui.. je comprendrai jamais pourquoi il est si rassurant ? c'est un vampire dangereux ! » Klaus sentit que ce contact ne lui déplaisait pas non plus. Un petit câlin tout simple que même son frère ne soupçonnerait pas venir de lui…


En effet le petit louveteau, heureux d'être de nouveau contre son maître, essayait de grimper jusqu' à son visage pour lui lécher les joues. Elijah le fit redescendre un peu et soupira.


- Nous l'avons trouvé l'autre jour sur le chemin et tu connais, Klaus, il a voulu le récupérer, petite bête esseulé, abandonnée par ses parents…enfin je te laisse imaginer son beau discours …


« Ben oui c'est encore ma faute, comme par hasard, c'est si facile quand je ne suis pas là pour me défendre, comme si j'allais m'attendrir sur un mini truc plein de poil , c'est du Elijah tout craché, rendre les autres responsables !


- Je vois, il a du faire un transfert sur sa propre situation


- Oui voilà c'est tout à fait ça !


- Et tu lui as de nouveau cédé ! vous savez quoi, les frères Mikaleson, vous m'étonnerez toujours tous les deux


- Oui …oui, je m'étonne aussi chaque jour de ce qui peut nous tomber dessus sans qu'on s'y attende


Camille remarqua l'air ironique et désolé çà la fois du vampire, et sourit. Ce grand gaillard ferait vraiment tout et n'importe quoi pour son petit frère. Mais de là à adopter un chien, elle n'en revenait pas.


- J'attends justement son retour pour qu'il m'en débarrasse


Elijha soupira, tandis que Klaus rageait intérieurement.


« Mais bien sûr …Fais moi passer pour une œuvre de charité ! «


Camille d'un coup prit des mains le petit animal des bras d'Elijha et le porta face à lui en le tenant par les flancs. Elle lui sourit gentiment et lui posa un baiser sur le bout du museau


« Pas mal comme approche chérie »


- Tu ne peux pas une seule fois songer à te débarrasser de ce si mignon petit chien, regarda comme il est trognon, son petit poil et ses petites pattes, et regarde ce petit ventre tout dodu !


« Dodu ? mais je ne suis pas dodu ! »


Elijha eut envie de rire en entendant ce mot. Rondouillard, dodu, gros patapouf de chiot…il jubilait…le goût d'une belle vengeance lui donnait un goût sucré dans la gorge.


- mais c'est quoi comme race, je n'en ai jamais vu de comme cela ?


Le coup de grâce pouvait être porté à son frère désormais et il répondit avec plaisir


- Un bâtard je suppose !


Le petit louveteau sembla s'étrangler ce qui surprit Camille


« Un bâtard tu m'as traité de bâtard ! «


Elijha ne put s'empêcher de rire en disant cela sachant très bien que ce mot allait fait réagir son cher frère ! Il n'en fallut pas longtemps pour que le petit chiot s'échappe des bras de Camille, et d'un coup vienne se poster devant Elijha pour lui grogner dessus , le poil hérissé, les crocs dehors


- Ben qu'es- ce qu'il lui prend ?


Elijha se baissa, mit une petit tape sur le museau du chiot et le repris dans ses bras, ravi que ce petit jeu de mot ait fait réagir son frère.


- Susceptible au terme bâtard je suppose …


Camille sourit en voyant le vampire reprendre le petit chiot dans ses bras et lui déposer un petit baiser sur le pelage. Attendrissant ! elle ne connaissait pas réellement ce côté d'Elijha et elle en fut surprise. Comme Klaus, Elijah était aussi parfois très surprenant…loin du monstre sans cœur qu'il aimait laisser croire.


Elijha se rendit alors compte de ce qu'il venait de faire machinalement et sentit le rouge lui monter aux joues. Ce louveteau allait lui faire faire n'importe quoi …


- dis moi Elijha, vous lui avez donné un prénom ?


Elijha se figea et bégailla.


- Euh …euh…et si on allait se faire ce petit déjeuner ?


Camille fronça les sourcils. Qu'avait elle dit de si gênant ? tous les chiots ont un prénom…Elle sourit en suivant Elijah.


- Et donc ce prénom ?

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?