TWD : Au-delà de tout par

16 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Romance / Horreur

9 Erreur

Catégorie: T , 3675 mots
0 commentaire(s)

L’opération se passa bien et Lori ne put empêcher Brooke de venir à son chevet. Rick l’y avait invité. Sa femme ne pouvait pas s’y objecter sans vraiment paraître garce.

 

Elle prit place sur un fauteuil dans le coin opposé à la porte qui était à la droite du lit du gamin lorsqu’on lui faisait face au pied. Lori était assise à même le lit à droite et Rick était de l’autre côté sur la même chaise où lui et la jeune fille donnèrent leur sang.

 

Carl d’une faible voix en ouvrant les yeux : Tu l’as vu papa ? Le cerf ? Il était beau. J’ai presque pu le toucher…

 

Ses parents sourirent et pleurèrent presque en l’étreignant. La jeune fille resta assise et sourit. Elle retenait ses larmes de joie.

 

Carl la remarquant : Tu l’as vu aussi ?

 

Brooke rigola : Oui ! Tu étais si proche !

 

Trois jours passèrent et les deux se rétablissaient très bien. Carl pouvait maintenant marcher et Brooke cicatrisait à merveille. Rick avait donné à son fils son chapeau de shérif.

 

Les funérailles de Otis eurent lieu et tout le monde s’y montra. Shane expliqua comment l’homme s’était sacrifié pour lui permettre de rentrer avec l’équipement médical et ainsi sauver l’enfant blessé par ses soins.

 

Daryl défit sa tente et transporta son barda plus loin. Il n’aimait pas être aussi proche des autres.

 

La vie continuait au ralenti à la ferme. Ils devaient attendre la guérison complète de Carl avant de repartir.

 

La décision fut prise par Rick. Dale et Carol vinrent à la ferme dans le V.R. du vieil homme. Il valait mieux demeurer groupé à partir de maintenant. Un message à l’intention de Sophia fut laissé avec de l’eau et des vivres. T-Dog, qui se portait comme un charme, accompagnait Carol jusqu’à l’autoroute matin et soir pour voir si la petite fille était revenue d’elle-même. Ils avaient tous grand espoir qu’elle retrouve son chemin. Mais ils avaient laissé tomber l’église. Trop de temps s’était écoulé depuis que le clocher avait sonné.

 

Brooke allait beaucoup mieux et se plaisait davantage parmi ces étrangers qui n’en étaient plus maintenant pour elle. Étonnamment, malgré les horreurs qu’elle avait pu vivre, elle leur faisait à présent une confiance totale. Elle avait certes oublié ce qui lui était arrivée avant de rencontrer le groupe de Atlanta, mais pas son instinct de survie. Lui, il se rappelait malgré sa mémoire tronquée. Il faisait tout pour la garder en alerte. La jeune fille continuait à avoir des mouvements de recul et son regard demeurait fuyant par moments. Elle pouvait marcher normalement mais demeurait à la ferme. Elle ne voulait pas partir. Elle souhaitait ardemment les intégrer à part entière.

 

Les recherches ne furent pas abandonnées pour autant. Elles étaient maintenant plus organisées. Maggie leur avait déniché une carte du coin et Rick avait quadrillé le secteur. Avec Shane et Daryl, il fouillait les fermes environnantes laissées à l’abandon. Andrea y participait. Elle faisait équipe avec Glenn. Daryl, lui, préférait faire son bout de chemin seul.

 

En revenant de l’une de leur patrouille infructueuse, Grimes vit Brooke jouer doucement avec son fils. Elle prenait soin à ne pas le pousser trop et risquer que ses points ne sautent. Lori n’aimait pas mais laissait maintenant courir. Après tout, elle avait saigné pour lui. Pour qu’il se remette. Lori pouvait bien lui permettre de passer du temps avec Carl. Toutefois, elle les surveillait de près.

 

Rick allant voir Hershel dans l’écurie : Je peux te parler ?

 

Hershel sans le regarder : C’est au sujet de ma jument disparue ?

 

Rick remarquant le box vide : Ça doit être Daryl. Je lui parlerai à son retour.

 

Hershel soignant l’un des autres équidés : Si l’un des tiens à besoin d’un des mes chevaux, je veux qu’il me le demande avant.

 

Rick acquiesçant : Ça n’arrivera plus.

 

Hershel : Je l’espère bien si on veut continuer à cohabiter sur ma terre.

 

Rick après un bref silence : Tu as examiné Brooke le premier soir, non ?

 

Hershel en s’agenouillant : En effet, oui.

 

Rick : Pourquoi elle ne se rappelle pas de ce qui lui soit arrivé ?

 

Hershel se tournant vers lui : Elle a reçu plusieurs coups sévères à la tête.

 

Rick : J’ai vu ses bleus. J’ignore comment c’est arrivé.

 

Hershel vérifiant un sabot : Je ne voulais pas insinuer que l’un de vous avait levé la main sur cette jeune fille.

 

Rick fit quelques pas vers l’avant : Pardon ?!

 

Hershel se redressa : Vous vous êtes dit quoi en la voyant ?

 

Rick se frottant le nez en reniflant : Qu’elle avait fait une sévère chute ou plusieurs. Probablement dans l’une des ravines qui abondent la forêt.

 

Hershel lui portant toute son attention : Ses autres plaies peut-être. L’ancien shérif plissa les yeux. Rick, cette petite a été battue.

 

Rick portant une main à son visage : Merde… On était loin de se douter de tout ça. Elle était seule. Sans trace de personne autour d’elle.

 

Hershel en se frottant les mains l’une contre l’autre : De quoi se souvient-elle exactement ?

 

Rick mettant ses mains sur ses hanches en baissant les yeux : Sa fuite de Atlanta avec sa famille, d’être toute seule et d’avoir beaucoup couru.

 

Hershel sur le ton de l’évidence : Elle a fui son ou ses tortionnaires.

 

Rick le regardant : Son amnésie provient de… Il pointa sa propre tête.

 

Hershel : Il n’est pas difficile d’imaginer qu’elle a pu errer quelque temps avant que vous ne la trouviez. Laissée à elle-même. Avait-elle une couverture, des vêtements chauds ou n’importe quoi d’autre avec elle ?

 

Rick : Non, rien du tout.

 

Hershel : Hypothermie, déshydratation, privation de sommeil, inanition, perte de sang conséquente et nombreux coups répétés à la tête. Elle peut bien être amnésique.

 

Rick : Elle n’a aucun souvenir de ce qui est arrivé aux siens.

 

Hershel : Si elle a été témoin de leur mort, le sévère traumatisme émotionnelle doit bloquer sa mémoire. Elle reviendra bien un jour ou peut-être jamais. Quoi qu’il en soit, cette enfant en a bavé pour se retrouver dans cet état. Et je reste catégorique. Elle n’a pas pu se faire autant de blessures toute seule. D’un ton de voix sans équivoque. Quelqu’un d’autre l’y a aidé. Avec sous-entendu. Ils étaient peut-être nombreux.

 

Rick comprenant : Merci…

 

Il laissa le fermier à ses chevaux.

 

Néanmoins, il ne s’enleva pas de la tête ce qu’il venait de lui dire. Le shérif trouvait l’idée assez dérangeante… En plus d’être du genre à battre une pauvre gamine, ces salopards ne devaient pas être loin en plus d’être nombreux… Il s’en était douté mais se le faire confirmer rendait la situation encore plus réelle.

 

Rick se rapprochant de Shane : Et les autres ?

 

Shane : Glenn et Andrea ne sont pas encore revenus. Il regarda sa montre. Ils ne devraient plus tarder.

 

Rick : Et Daryl ?

 

Shane : Tu le connais ! Tant que le soleil…

 

Rick amusé : J’ai compris. Il regarda les alentours.

 

La famille Greene vaquait à leurs occupations de fermiers et Carol et T-Dog étaient retournés à l’autoroute pour l’inspection du soir. C’était vraiment tranquille ici. Pas de créatures assoiffées de sang. Pourtant, Dale surveillait les alentours avec ses jumelles.

 

Rick : Je crois que Andrea devrait arrêter les recherches.

 

Shane : Ça risque de ne pas lui plaire.

 

Rick : Ouais, peut-être. J’ai autre chose à lui faire faire.

 

Shane suivant son regard vers le vieil homme : La surveillance ?

 

Rick : Mm-hmm… Elle est douée avec un fusil. Elle devrait être là-haut avec une arme à la main et non pas dans les bois en jouant les traqueuses.

 

Shane rit : Alors, ça, ça va lui plaire !

 

Rick sourit : C’est ce que je me disais. Plus de tâches ménagères pour elle à partir de maintenant.

 

Shane alors que le soleil baissait : Les voilà.

 

Rick vit ses amis sortir de la forêt : Je te laisse l’avertir ?

 

Shane voyant qu’il regardait la rousse qui lui faisait des signes de la main : Ouais ! Il détailla la jeune fille. Avec plaisir ! Il alla retrouver Andrea.

 

Brooke : Excuse-moi Carl, mais je dois parler à ton père.

 

Il opina cependant qu’elle allait à la rencontre de leur leader.

 

Rick quand elle fut à sa hauteur : Tu voulais me parler ?

 

Brooke : Marchons un peu.

 

Ils s’éloignèrent.

 

Brooke dès qu’elle fut sûre que personne ne pourrait les entendre : Tu m’avais dit de te tenir au courrant si la mémoire me revenait.

 

Rick l’arrêtant : Tu te souviens ?!

 

Brooke secouant négativement la tête : Pas complètement. Mais je me suis rappelée quelque chose en voyant Carl sans connaissance.

 

Rick attentif : Quoi ?

 

Brooke : Mon petit frère, Elliot… Il est mort. Je me suis souvenu du moment où j’ai trouvé son petit corps dans une flaque de sang. Ses yeux devinrent humides. Il avait une entaille profonde à la gorge… Elle éclata en sanglots. Des Wakers le dévoraient…

 

Rick la prit dans ses bras : Viens là ! Shhhh… Shane avait raison… Il était préférable que tu ne te rappelles de rien…

 

Andrea sur le toit du V.R. : Walker ! Walker !!!

 

Rick relâcha Brooke et vit que la blonde se préparait à tirer.

 

Rick voyant que tout le monde prenait leurs armes : Shit !… Reste avec Carl !

 

Il partit avec Shane, armé d’un pompeux, au-delà de la menace en dégainant son revolver. Glenn ne tarda pas à les suivre avec sa machette.

 

Quant à elle, la jeune fille fit ce qu’il lui demandait et retrouva son ami. Sa mère allait déjà vers son fils lorsqu’elle entendit l’alerte de la femme.

 

Rick au loin : Ne tire pas !!

 

Andrea en s’allongeant : Je peux l’avoir…

 

Dale observant avec ses jumelles : Non…

 

Brooke fit quelques pas en avant pour mieux voir mais ça ne servit à rien. Elle ne voulait pas désobéir à Rick, alors elle resta là. Un nœud s’était formé au creux de son estomac. Les trois hommes étaient devant la créature mais personne ne réagissait. Ce n’était pas Sophia mais un homme de grande taille d’après ce que la jeune fille pouvait constater.

 

Le Gentil Officier abaissa son arme.

 

Carl : Qu’est-ce qui se passe ?

 

Lori : J’en sais rien mon ange.

 

Brooke : Je crois que ton père préfère que quelqu’un d’autre s’en charge. Elle le regarda. Tu sais ? Pour éviter de faire du bruit ?

 

Lori en entourant les épaules de son gamin : Oui, c’est sûrement ça.

 

●●●

 

Glenn estomaqué face à l’individu en question : Est-ce que c’est Daryl ?!

 

Rick pointait toujours son arme sur lui. Personne ne parlait mais ils pensaient tous à la même chose. Il s’est fait avoir… Il avait changé…

 

Daryl en colère : C’est la troisième fois que tu pointes ce truc dans ma face ! Tu vas tirer cette fois ou… Rick abaissa son revolver mais il ne put continuer sa phrase car…

 

BANG !

 

… il reçut une balle en pleine tête.

 

●●●

 

À la recherche de Sophia, Daryl en avait prit plein la gueule. Il était boueux, fiévreux et couvert de sang. Il se traînait.

 

Il fut des plus ravis d’enfin retrouver la ferme. Toutefois, il vit Rick, Shane et Glenn armés courant vers lui. Le premier lui mit son revolver sous le nez.

 

Glenn estomaqué : Est-ce que c’est Daryl ?!

 

Quoi, t’es aveugle maintenant ?

 

Évidemment, Daryl ne comprenait pas pourquoi il était ainsi accueillit. Néanmoins, il bouillait.

 

Daryl en colère : C’est la troisième fois que tu pointes ce truc dans ma face ! Tu vas tirer cette fois ou… Rick abaissa son revolver mais il ne put continuer sa phrase car…

 

… ce fut le trou noir…

 

●●●

 

Andrea se redressa avec fierté : J’lai eu !

 

Rick au loin : Non ! Il se tourna vers elle. Non ! Non ! Non !!!

 

Andrea perdit son sourire. Rick et Shane relevèrent celui qu’elle venait de tirer.

 

Dale alors qu’elle descendait : Qu’est-ce que t’as fait ?

 

Hershel sortant en trombe de sa maison : Qu’est-ce qui se passe ? Qui a tiré ? Que faites-vous avec vos armes ?! J’avais pourtant…

 

La femme était maintenant trop loin pour l’entendre.

 

Andrea alors qu’elle était plus proche des autres : Non non non non... Qu’est-ce que j’ai fait ? Est-ce qu’il…

 

Rick le portant avec Shane : Non… Il respire…

 

Dale qui avait suivit la femme : Il vaut mieux le ramener et vite !

 

Glenn leur montra une poupée toute abîmée : Est-ce que c’est à Sophia ?

 

Ils transportèrent le blessé jusqu’à la maison où Hershel oublia assez vite la transgression sur ses terres. En mode médecin, il conduisit tout le petit monde à l’étage où ils allongèrent Daryl qui se réveilla. Rick l’aida à retirer sa chemise avant que le vétérinaire ne commence à nettoyer ses plaies et à le soigner. Le vieil homme le recousu pendant que le chef l’interrogeait au sujet de la poupée.

 

Daryl sur le côté droit : Montre-moi une carte.

 

Ironiquement, il fut installé là où Carl s’était retrouvé après sa rencontre avec le cerf…

 

●●●

 

Andrea patientait en bas. Elle se sentait comme une merde après sa bourde monumentale. Lori, elle, arpentait le couloir du haut. Ils avaient tous bien hâte d’en savoir plus sur la découverte du traqueur.

 

Pour occuper Carl pendant ce temps, Brooke jouait aux cartes avec lui, Beth et Jimmy. Ce fut ce dernier qui sortit le jeu.

 

Toutefois, le cœur n’y était pas vraiment. Carol angoissait et la rouquine le voyait bien. Or, il n’y avait pas grand chose à faire d’autre qu’attendre.

 

De leur côté, T-Dog et Glenn aidèrent Maggie et Patricia à installer deux tables pour le repas de ce soir. Le groupe de Atlanta et celui de la ferme allèrent manger ensemble pour la première fois.

 

Ils prirent tous place dans la salle à manger sauf Daryl qui ne pouvait pas descendre. Carol vit que personne ne se préoccupait de son ventre vide alors elle lui fit une assiette. Cependant qu’elle la lui montait, Brooke suivit le mouvement d’un haussement d’épaule devant le regard interrogateur de Andrea.

 

Néanmoins, elle eut la délicatesse d’attendre à l’extérieur de la chambre et plus loin dans le couloir. Elle fit son nécessaire pour ne pas porter attention à leur conversation alors que la porte était restée ouverte. Même si elle désirait savoir comment il allait, Brooke ne voulait pas envahir sa vie privée. Déjà qu’il l’avait accusé de fouiller ses choses quand elle ne voulait que l’aider…

 

Nonobstant, malgré tous ses efforts, elle entendit tout…

 

Alors que la jeune fille se rongeait un ongle de la main droite tout en regardant à l’extérieur, Carol sortit en refermant derrière elle.

 

Carol allant vers elle : Tu as besoin de quelque chose ?

 

Brooke : Je voulais aller le voir, savoir comment il va.

 

Carol : Je crois qu’il a surtout besoin de se reposer.

 

Brooke, déçue, baissa la tête : D’accord. Alors, je vais redescendre avec toi.

 

Carol : C’est quoi ? Elle pointa sa main gauche.

 

Brooke : Hum… Un livre…

 

Carol se moqua gentiment : Tu voulais lui faire la lecture ?

 

Brooke rougit : Non, ça n’a rien à voir… Elle haussa les épaules pour dissiper son malaise. J’avais l’intention de m’asseoir et de bouquiner sans le déranger.

 

Carol : Je ne sais pas s’il accepte de la compagnie mais si tu ne le déranges pas, pourquoi pas ?

 

Brooke sourit : C’est vrai ?

 

Carol : Assure-toi qu’il mange.

 

Brooke d’un bref hochement de tête : Tu peux compter sur moi ! Alors que la femme s’apprêtait à s’engager dans l’escalier. Hum… Carol ?

 

Carol revenant vers elle : Il y a autre chose qui te préoccupe ?

 

Brooke : Il a trouvé la poupée de ta fille ? C’est vrai ?

 

Carol : Oui.

 

Brooke d’un mince sourire : C’est plutôt encourageant, non ?

 

Carol d’une voix triste : Oui…

 

Ne sachant que faire d’autre, la jeune fille l’enlaça. La femme se crispa sur le moment mais l’étreignit en retour. Timidement, la plus jeune se retira de ses bras.

 

Brooke : J’y vais…

 

Carol vers les marches : Ne veille pas trop tard.

 

Brooke eut un mince sourire car elle comprenait : J’y tâcherais. Pour elle-même. Je n’ai pas l’intention de l’importuner longtemps…

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?